Le regard de l'homme... - le 19/08/2011

Anick.
Abonné

Je lisais d'autre sujets, et je suis tombée sur quelque posts où quelques chanceuses écrivaient qu'elles se sentaient belles et désirables sous le regard de leur homme...

J'aimerais savoir comment c'est pour vous.

Ici, mon amoureux m'aime MALGRÉ mes kilos en trop. Il aime les femmes minces, au look sportif. (Et au dela de tout ça, il m'aime moi, mais j'aimerais tout de même qu'il me trouve irrésistible juste pour mon corps!) Je n'ai jamais été avec un homme qui apprécie vraiment les courbes. Parfois, je doute même que ces hommes existent. En avez vous rencontré?

J'ai l'impression qu'entre quelques courbes et un corps très voire trop mince, plusieurs hommes aiment l'apparence de fragilité et de vulnérabilité qui se dégage du corps plus mince. Ça exacerbe leur virilité.

Qu'en pensez vous?

Commentaires

Lyphaé.
Abonné

De mon côté c'est pareil. Mon homme préfère les minces et il aimerait que je redevienne celle que j'étais quand il m'a rencontrée. Pourtant, j'ai la chance d'être encore mince aujourd'hui, malgré mes cinq kilos de plus.

Il m'aime, je le sais, n'empêche que quand il me fait des remarques sur mon poids, je ne peux pas m'empêcher de gémir en me disant "si seulement il pouvait m'aimer pour moi"... Ce qu'il fait puisqu'il est toujours là. N'empêche, il regrette mon corps d'avant. Qu'il associe avec "dynamisme, volonté, blablabla" tous les préjugés sur les minces. Hier encore, je lui ai dit : "tu sais, avec cinq kilos de moins je serai toujours la même à l'intérieur".

Par contre, j'ai été avec un homme qui aime les courbes et qui me reprochait presque d'être trop mince... Comme quoi, il faut de tout pour faire un monde !

yayie.
Abonné

j'ai un chéri qui m'aime comme je suis, il m'a vu grossir avec mes grossesses.

il n'y a pas que l'apparence qui compte, bien sur si j'étais plus mince il m'aimerait aussi mais il ne m'aimerait pas plus. je ne sais pas si je me fais bien comprendre.

ce n'est pas qu'un corps qu'on aime chez quelqu'un, c'est un tout, et un petit "défaut" ne va pas arrêter l'amour.

tout le monde a des qualités ou des défauts, certains visibles d'autres non et on s'en accomode.

mon chéri regarde les femmes en général, ce n'est pas qu'elle soit grosse, mince ou maigre qu'il aime, c'est un tout, une harmonie, une façon d'être. si tu portes tes rondeurs avec fierté en mettant en valeur tes atouts, tu attireras le regard des hommes et de ton homme. mon chéri aime les petits seins, pas trop gros, qui tiennent dans la main et bien avec mon 105E c'est raté mais il m'aime.

je vais te dire, chez un homme je regarde les yeux et les fesses. j'aime les yeux rieurs avec des petites ridules sur le côté qui prouvent que la personne rit et aime ça et les fesses rondes dont on a envie de s'aggriper. mon homme avait les yeux mais avait des fesses plates, ce n'est pas pour ça que je ne suis pas restée avec lui. et je dois dire que depuis qu'il a pris un peu de poids, il a des fesses rebondies comme j'aime.

donc oui je me sens belle et désirable dans le regard de mon homme mais déjà parce que moi j'aime les atouts que les rondeurs me donnent : j'ai de beaux seins, une peau pas trop ridée, des fesses, des hanches et je mets en valeur tout ça pour qu'on voit ce qu'il y a de plus beau de manière à ce qu'on voit moins le reste.

aime-toi et le reste suivra

stridline.
Abonné

moi, mon amoureux, il n'aime pas les femmes minces. Il trouve ca suspect ! Pour lui la féminité, c'est des courbes. La première fois qu'on s'est vu tout nu, il m'a dit qu'en me rhabillant, je m'étais mise de dos et qu'il avait vu une silhouette Aubade. Si c'est pas flatteur, ca !

Depuis, j'ai pris des kg, mais il me trouve toujours irrésistible ! Il m'aime pour moi, avec des kg en plus ou pas, il me reconnaitra toujourssous ses doigts.

Je crois qu'il y en a pour des les goûts. Des hommes qui aiment les femmes minces, d'autres les grandes, d'autres les rondes et très rondes. Mais, dans l'ensemble, je dirais le contraire, je crois que les hommes préfèrent les courbes que les filles trop minces. Des seins, des fesses, c'est quand même plus intéressant je pense pour un homme.

Anick.
Abonné

Une silhouette Aubade, rien que ça! ;-)

C'est sur que mon homme m'aime comme je suis, malgré mes kilos, mais j'aimerais être au moins pour lui la plus belle du monde... J'avoue que ces jours ci, j'ai de la diffuculté à poser un regard d'acceptation sur mon propre corps, alors je crois que je ne croirais simplement pas quelqu'un qui me dirait qu'il me trouve belle. Tiens, en l'écrivant, je me rends compte que c'est justement ce que mon amoureux me dit mais que je n'entends que la partie où il me préférerait avec quelques kilos en moins.

Patience
Marraine

Tout comme Anick et Lyphaé, mon homme aime les femmes minces. Il les aime minces, aux longs cheveux bruns et raides, avec des seins gros mais pas trop.
Pas de bol ! Moi je suis bien ronde, les cheveux bruns mais seulement mi-longs et frisés (sauf en ce moment où je suis dans ma période brushing !) et la tête de mon Petit Bout fait la moitié d'un seul de mes seins !!

Au début de notre histoire, quand on se connaissait seulement depuis quelques semaines, il m'avait dit : "Peut-être que je t'aimerais plus si tu étais mince..."... Vlan ! Prends-toi ça ! Alors je lui ai dit : "Je suis comme ça, ces kilos font partie de mon histoire, ils m'ont eux aussi amenée à la personne que je suis aujourd'hui, c'est à prendre ou à laisser !"... Et je suis partie...

Il ne m'a jamais laissée, bien au contraire. Au fur et à mesure, il a découvert ce que des kilos en trop peuvent cacher. Lui qui, comme beaucoup, se disait qu'il suffit d'un peu de volonté pour en venir à bout (du sport, des légumes et plus un gramme de féculent !), porte un regard plus compréhensif et plus doux sur le surpoids... Et aujourd'hui il me dit qu'il aimerait bien que je sois moins ronde parce qu'il sentirait alors que je m'aime mieux et que je l'aimerais mieux... Car il ne faut pas se leurrer : les complexes peuvent gâcher certains moments de la vie de couple ("Non non, pas cette position-là, et éteinds la lumière, stp... !" ou "Oh non, j'ai pas envie d'aller à la piscine...")...

Je crois que c'est une sacrée satisfaction pour moi : j'ai réussi à lui faire comprendre qu'une personne en surpoids n'est pas automatiquement une masse paresseuse affalée sur son divan, avec ses paquets de chips et de gâteaux dévorés devant la télé.
Aujourd'hui il m'aime comme je suis. J'ai souvent du mal à y croire parce que moi je ne m'aime pas trop. Mais lui il m'Aime... ! Dingue !

hemipresente.
Abonné

Je crois qu'il y a une fameuse différence à faire, dans notre ressenti, selon que notre homme nous a connue mince ou pas. Le mien m'a connue très mince, à la limite de l'anorexie, et c'est pour cette "fille" là qu'il a craqué. Aujourd'hui, c'est une vraie femme qu'il a dans son lit, avec ses rondeurs, son histoire de dépressive, mais aussi ses grossesses, la mère de ses enfants. Il m'est très difficile de ne pas me demander s'il m'aimait mieux avant, s'il ne se dit pas de temps en temps qu'il n'a pas signé avec celle que je suis aujourd'hui et s'il n'est pas déçu, s'il ne se sent pas trompé par la "marchandise". Je sais que j'utilise des mots très crus et j'espère que je ne choquerai personne, mais j en esuis pas très tendre avec moi-même en général.

Anick.
Abonné

Je comprends ce que tu veux dire hemi. Mon homme m'a aussi connue plus mince et je me demande souvent s'il se sent un peu trompé quelque part. On entends souvent des hommes se plaindre que leur femme n'est plus physiquement la même...

Soledad.
Abonné

Vos compagnons ne sont probablement plus non plus ce qu'ils étaient quand vous les avez rencontrés, ils vieillissent, prennent des rides, des cheveux blancs, voire du ventre et des poils partout (si si, ils sont plus poilus avec l'âge, comme nous !).

Bref, parfois la vie quotidienne les rend tout sauf glamour, on le sait toutes.

Pourtant, vous ne vous posez pas la question de savoir si vous les aimez moins parce qu'ils changent physiquement ? Alors accordez-vous le droit d'avoir changé aussi !

Et alors clairement, personne ne trompe personne : la prise de poids, ça se VOIT. Beaucoup plus qu'un amant, par exemple. Où est la tromperie ?

Pour moi, cette idée rejoint la culpabilité qui accompagne les compulsions. On se sent coupables d'être grosses, alors que ce site montre clairement que NOUS N'Y SOMMES POUR RIEN ! Les coupables, ce sont les vendeurs de régimes, de beauté, de jeunesse et de minceur éternelles, abondamment assistés et légitimés par la SCIENCE quand elle se mêle de trucs auxquels elle ne connaît manifestement rien (mangez cinq fruits et légumes par jour et autres fumisteries). La science, elle ferait mieux de déclarer ce site de salut public et le faire rembourser par la sécu, pour une fois elle servirait à quelque chose.

Bref, c'est pas notre faute. Par contre, nous avons l'immense courage d'essayer de réparer les dégâts qu'on nous a infligés. C'est ça, qu'il faut montrer à vos hommes !

Et nous ne sommes pas des marchandises, jamais !

Bulle
Abonné

Anick, je pense que je dois faire partie des personnes que tu as lu disant qu'elles se trouvaient belles sous le regard de leur homme... Et je m'aperçois que c'est rare... je ne pensais pas en fait...

La difference par rapport aux autres témoignages, c'est que mon ex (et oui, malheureusement, on est plus ensemble...) m'a connu déjà ronde, donc il n'a pas eu à "accepter" un changement. Mais pour autant, à la base, il n'était pas un féru de femmes rondes, j'ai connu son ex : grande, très mince, limite mannequin, alors, quand je suis arrivée avec mon mètre 55 et ma taille 44, ben, je ne me faisais aucune illusion, et pourtant, ça n'a pas empêché le coup de foudre!

Ce qui a vraiment boosté la confiance en moi qu'il m'a apporté, c'est qu'il ne "faisait pas avec" mon corps, mais qu'il l'aimait vraiment! Il n'a donc jamais été question pour moi d'éteindre la lumière dans les moments intimes ou de ne pas adopter telle ou telle position par crainte de bourrelet pendouillant. Je me sentais vraiment libre. Je crois que ce mot est important : libre d'être nue et désirable! Et en même temps, grâce à ce désir que je ressentais, j'ai su lui ouvrir mon intimité, il n'y avait pas de zones de mon corps taboues, il touchait mon ventre par exemple (je prends cet exemple parce que ça semble difficile pour certaines d'entre vous)

Je suis vraiment ravie de l'avoir connu, car il m'a beaucoup apporté de ce côté là... Mais maintenant que je suis revenue au stade de célibataire, je m'interroge aussi beaucoup sur le regard des hommes sur les corps ronds. J'ai l'impression qu'ils préfèrent les corps minces. Et j'ai aussi l'impression que pour une fille ronde, il faut avoir un truc en plus pour "attirer l'attention". Par exemple, en soirée, j'ai très souvent l'impression d'être transparente pour les hommes, sauf quand je montre un talent en plus (un bon plat, mes gouts cinématographiques ou littéraires, mon humour...), et là, oui, je cesse d'être transparente. Alors que j'ai l'impression que pour les filles minces, il leur suffit d'être là, et ça leur suffit pour attirer l'attention de l'homme... Mais je dis peut-être ça parce que je suis malheureuse d'être seule, et qu'il est facile de faire caliméro et de se dire que c'est trop inzuste...

ah, et Soledad : je suis entièrement d'accord avec ton message!!!!

kkarine11.
Abonné

[quote=Anick]

Je comprends ce que tu veux dire hemi. Mon homme m'a aussi connue plus mince et je me demande souvent s'il se sent un peu trompé quelque part. On entends souvent des hommes se plaindre que leur femme n'est plus physiquement la même...

[/quote]

J'appelle ça "tromperie sur la marchandise". Et je me déteste pour ça. Paul  est quelqu'un qui ne fait pas beaucoup de compliments à la base mais depuis que j'ai grossi, plus rien. Jamais.

Pourtant, je ne me laisse pas aller, j'essaie de me mettre en valeur. J'ai l'impression que si je traînais en pyjama, il ne le remarquerait pas plus !

Cela ne l'empêche pas de m'aimer, j'en suis persuadée. Pourtant jun jour il m'a avoué, qu'il trouvait que d'être gros "c'est moche".

Difficile après, quand il me caresse, d'apprécier ses mains sur mon corps, sans me dire c'est moche, moche moche. Parfois j'ai envie de lui hurler d'arrêter.

Bulle
Abonné

Punaise kkarine, ç afait mal au coeur de lire ce que tu écris. Tu n'as pas à te détester d'avoir grossi! Soledad le dis mieux que moi, mais tout le monde change, ça fait partie de la vie!

Je comprends que ça ne soit pas facile pour toi de t'accepter dans ces conditions, mais pourtant tu le mérites!!

kkarine11.
Abonné

[quote=Bulle]

Punaise kkarine, ç afait mal au coeur de lire ce que tu écris. Tu n'as pas à te détester d'avoir grossi! Soledad le dis mieux que moi, mais tout le monde change, ça fait partie de la vie!

Je comprends que ça ne soit pas facile pour toi de t'accepter dans ces conditions, mais pourtant tu le mérites!!

[/quote]

Merci Bulle, je sais tout ça. Mais je le ressens, c'est comme ça. Il y a des moments où j'en fait absraction, mais ça revient toujours. J'e ressens un profond dégoût de mon corps et de moi-même.

Je sais que c'est parceque j'ai été élevée dans l'idée que le contrôle de son apparence est primordial. Et surtout que si on y arrive pas, c'est par manque de volonté.

Je sais que ce n'est pas vrai. Mais c'est là.

Echanger avec vous me fait du bien. La méthode me fait du bien et je ne désespère pas de voir les choses autrement.

Merci à vous.

Bulle
Abonné

Kkarine, j'espère vraiment que la méthode (et nous pourquoi pas!) t'aidera à te réconcilier avec ton corps. Peu importe notre apparence, on mérite toutes et tous d'être aimé, et respecté (malgré ce qu'en disent les mauvaises langues!)

Bon courage dans ton cheminement...

Soleluna
Abonné

ah merci Soledad, tu as bien raison ! ! haut les coeurs !

Soleluna
Abonné

[quote=kkarine11]

[quote=Bulle]

Punaise kkarine, ç afait mal au coeur de lire ce que tu écris. Tu n'as pas à te détester d'avoir grossi! Soledad le dis mieux que moi, mais tout le monde change, ça fait partie de la vie!

Je comprends que ça ne soit pas facile pour toi de t'accepter dans ces conditions, mais pourtant tu le mérites!!

[/quote]

Merci Bulle, je sais tout ça. Mais je le ressens, c'est comme ça. Il y a des moments où j'en fait absraction, mais ça revient toujours. J'e ressens un profond dégoût de mon corps et de moi-même.

Je sais que c'est parceque j'ai été élevée dans l'idée que le contrôle de son apparence est primordial. Et surtout que si on y arrive pas, c'est par manque de volonté.

Je sais que ce n'est pas vrai. Mais c'est là.

Echanger avec vous me fait du bien. La méthode me fait du bien et je ne désespère pas de voir les choses autrement.

Merci à vous.

[/quote]

 

Kkarine, comme Bulle, ca fait mal au coeur ce que tu écris... et je ne comprends que trop bien malheureusement... Le dégoût c'est fort, ce que tu décris c'est très fort et ce n'est pas qu'une question d'apparence... je crois que c'est une question d'amour au fond. Ou de manque d'amour pour soi. Du coup, on ne peut pas comprendre et même accepter qu'on nous en donne, on a l'impression d'usurper l'autre, que ce n'est pas mérité... aller. Tu sais que c'est faux. Mais entre savoir avec sa tête et savoir avec son coeur et ses tripes... quand je regade une montagne, me dis que je vais jamais réussir à la gravir. Mais si je me donne un but plus près et réalisable je me mets en route. Et in fine j'y suis, au sommet de la montagne. Aller on fait des petits pas? Et on y arrivera. C'est une longue route, que de retrouver l'amour de soi, mais il est là; c'est juste qu'on le voit pas. encore :)

ange76.
Abonné

Alors moi mon mari ma connu à 61 kilo mais nous n'etions que des amis... lorsqu'on c'est mis en ensemble je faisais environ 70kg... jusqu'à monter à 85 kilo!!!

et puis j'ai decidé de me "reprendre en main" je suis redescendu à 68 kilos! et pourtant arrivée à 73 kilo mon mari a ralé en me disant que c'etait bon la! que j'avais assez  maigri et qu'il ne voulait pas que je perde plus! et pourtant à 68 kilo il m'aimait toujours autant... depuis je fait le yoyo entre 70 et 80 kilos

Il me dit toujours que ce qui compte le plus pour lui c'est que je sois attentionnée et caline avec lui (ce qui n'est pas souvent le cas car j'ai du mal moi à m'accepter et à me trouver belle) et peut importe le poids que j'ai fait il ne m'a jamais fait ni une reflexion, ni ressentir que je lui plaisait moins!!!

Et il ne supporte pas les hommes qui jugent leur femmes sur le apparence! il est encore moins tolerant que moi... il estime quarement que ces hommes ne meritent pas leur femme...

comme quoi les hommes aimant et sincerent qui vous aiment pour ce que vous êtes, et non pas pour votre silhouette ca existe!!!

hemipresente.
Abonné

Ange > oui mon viking aussi ne me fait absolument pas sentir que je lui plais moins, et je ne crois même pas que ce soit le cas. Mais MOI je me plais moins, et je ne me sens donc pas la même dans son regard ou dans le regard de tous les hommes. Et je sais que ça, ça a changé ma façon d'être. C'est un cercle pas très vertueux ... MAis quelle chance on a d'avoir des hommes qui nous aiment telles qu'on est, sans que ce soit dit avec regret ! laughyesheart

Lyphaé.
Abonné

J'ai perdu du poids. Et c'est dingue la différence que ça fait dans mon couple ! L'ambiance est beaucoup plus détendue et hier, pour la première fois depuis très longtemps, il m'a murmuré à l'oreille "tu es très jolie ce soir".

Ça m'a fait très plaisir, bien sûr. Je suis ravie de voir que notre relation s'améliore. Je l'avais déjà constaté par le passé : mon couple fonctionne bien mieux quand je suis mince.

Je suis ravie donc, mais je m'interroge aussi. Pourquoi ne peut-on pas être heureux à deux quel que soit mon poids ? Est-ce qu'il m'aime vraiment pour moi ? Et si un jour je regrossis, pour des raisons de santé ou autre ?

Je suis peut-être trop compliquée, je devrais sans doute juste profiter de la situation actuelle, n'empêche, je m'interroge...

Pomdereinette.
Abonné

Mon Amour aime les femmes rondes. Et ma peur serait plutôt qu'il cesse de me désirer si je mincis. En même temps, j'ai besoin moi de me sentir plus libre dans mes mouvements, plus à l'aise dans mon corps. De me le réapproprier.

Après ma 1ère grossesse (tardive) mon corps me faisait horreur : le ventre qui pend, deux bonnets en plus (et j'étais déjà bien pourvue au départ...). Cela a joué dans notre vie sexuelle. Je n'avais plus la "légéreté" (au sens symbolique du terme ! ) de jadis. Je m'en suis sortie en m'accrochant au regard de mes deux amours, le petit et le grand. De ne plus les prendre qu'eux comme miroir.

Un deuxième enfant est arrivé... Et aujourd'hui, ici, j'apprends à respecter ce corps qui, malgrè toutes les vicissitudes que je lui ai fait subir me porte et me supporte encore, après avoir su permettre à deux nouveaux êtres de venir au monde.

J'ai toujours pensé qu'il fallait d'abord s'aimer soi pour être capable d'aimer autrui. Il faut peut-être parfois passer par le regard de l'autre. Et peut-être aussi différencier aimer et désirer. Que vos zhôms désirent dans l'ansolu uncertain type de femme n'est pas obligatoirement contraire à l'amour qu'il vous porte à vous.

Ma soeur a eu un jour une formule qui m'a souvent donné à penser : c'est avec eux qu'ils sortent (ces femmes archétypes de la féminité "fragile") mais c'est avec nous qu'ils rentrent (sous-entendu, à la maison).

Lyphaé.
Abonné

Distinguer aimer et désirer... Merci pour ton message pomedereinette, il me donne à réfléchir, c'est vrai que je n'avais jamais vu les choses comme ça.

MAXA.
Abonné

Bonjour à toutes,

Il me semble avoir déjà lu,que l'autre n'était que le miroir de soi-meme!!

N'avez-vous jamais ressenti ce qui suit??? Après une période de désert sentimental,vous tombez amoureuse et  ce nouvel amour transparait vous fait vous trouver belle et vous fait resplendir....! Et,alors que juste avant,c'était le désert,là maintenant alors que vous etes heureuse et amoureuse,plusieurs opportunités s'offrent à vous!!!

J'ai déjà vécu cela,et comme nombre d'entre vous le disent plus haut,je suis certaine qu'il faut s'aimer soi meme pour pouvoir plaire à l'autre.Nous ne sommes pas des marchandises c'est sur,mais pour la comparaison,c'est flagrant;comment voulez-vous mettre en valeur quelque chose si vous ne croyez pas pas dans le potentiel de l'objet que vous voulez mettre en avant...!

Alors,c'est sur,misons sur nos points forts,notre décolleté,notre peau,nos courbes! Pour ma part,mon homme me dit toujours que ce qui est rond est toujours plus sensuel que ce qui est anguleux......! Et,dans une administration quelconque ou meme au supermarché,il va d'emblée vers les femmes bien en chair,car il les trouve toujours plus agréables et plus conviviales....Alors,vous voyez,que nous avons encore de beaux jours devant nous!

Sans parler des tableaux de Rubens...

Moi aussi,je me sens belle dans son regard et je prends ce bon moment à pleines dents,en espérant qu'il durera...Mais ce qui est pris est pris!

Bises à toutes 

MAXA

Lisette.
Abonné

J'ai la même impression tenace que toi Anick sur le fait que les hommes se sentent plus virils aux cotés d'une femme "petite chose", ce que clairement je ne suis pas. Et pourtant, j'en rêve. J'aimerais tellement tenir toute entière dans les bras de mon homme, qu'il puisse vraiment me soulever, etre plus fort que moi physiquement... Et pourtant, l'homme que j'ai choisi pour la vie est certes grand mais très mince. Pourquoi? J'aurais pu aimer un homme plus fort auprès duquel ma "carrure" serait passée plus inaperçue...

Mon homme fait partie de ceux qui m'aiment malgré mes kilos mais il m'a toujours connue ainsi (enfin, avec 5 de moins qd même). J'aimerais m'affiner parce que je me sens tellement mieux. Je n'ai jamaisbesoin d'autant de compliment que quand je prends du poids, pour me rassurer. Pour lui, c'est oppressant je pense. Et quand je perds, ne serait ce que 500g, je suis tout de suite mieux dans mon corps, ce qui est parfaitement psychologique.

Une de vous disait que quand elle tombe amoureuse elle se sent belle. Pour moi, c'est un peu l'inverse, pour être amoureuse, j'ai besoin de me sentir belle. Quand je me sens laide, grosse et molle, je ne peux pas aimer l'autre, je deviens irritable. Comment aimer un autre quand on n'est pas capable de s'aimer soi même?

Le truc le plus dingue, c'est que sincèrement, les filles plantureuses que je croise, girondes et accueillantes, je les trouve super apétissantes !!!! On doit vraiment avoir un regard dur sur nous même...

dreamscometrue.
Abonné

[quote=Bulle]

, je m'interroge aussi beaucoup sur le regard des hommes sur les corps ronds. J'ai l'impression qu'ils préfèrent les corps minces. Et j'ai aussi l'impression que pour une fille ronde, il faut avoir un truc en plus pour "attirer l'attention". Par exemple, en soirée, j'ai très souvent l'impression d'être transparente pour les hommes, sauf quand je montre un talent en plus (un bon plat, mes gouts cinématographiques ou littéraires, mon humour...), et là, oui, je cesse d'être transparente. Alors que j'ai l'impression que pour les filles minces, il leur suffit d'être là, et ça leur suffit pour attirer l'attention de l'homme... Mais je dis peut-être ça parce que je suis malheureuse d'être seule, et qu'il est facile de faire caliméro et de se dire que c'est trop inzuste...

[/quote]

 

Bulle je ressens la même chose, c'est comme ci les filles rondes devaient prouver qu'elles avaient quelque chose à offrir pour devenir interressante. De mon côté je ne sais pas ce que c'est d'avoir un amoureux qui vous aime pour ce  que vous êtes. Les seules rares expériences que j'ai pu avoir avec la gente masculine ont été vécues très mal et ne m'ont juste conforter dans mon idée que si j'étais différente (plus maigres, plus jolies, plus tout...........) alors là je trouverai le prince charmant. 

Je sais bien que le fond du problème est partagée entre ma vision de la chose et la ce que renvoi la société mais c'es tout de même aussi fatiguant de se dire qu'en tant que ronde on doit toujours metttre tout de notre côté pour être sûre d'être prise!

Personnellement ça me fait toujours repenser à mes cours de gyms ou la prof désignait deux capitaines qui devaient former les équipes. J'étais toujours choisi en dernier balloté entre le geek à lunettes et la malade du jour. Sentiment des plus désagréables! Ben aujourdh'ui dés que je sors je me revois à cette époque et je ressens la meme chose.

Est-ce que je suis la seule dans ce cas? 

Anick.
Abonné

Cette façon de faire des "équipes" a traumatisé tant de gens, dont moi, que je ne comprends pas qu'on l'utilise encore. Ils sont où, les adultes censés protéger les enfants?

Sinon, je sais que mon amoureux m'aime pour tous mes "plus" mais qu'il prendrait bien un autre corps...

Bulle
Abonné

[quote=dreamscometrue]

[quote=Bulle]

, je m'interroge aussi beaucoup sur le regard des hommes sur les corps ronds. J'ai l'impression qu'ils préfèrent les corps minces. Et j'ai aussi l'impression que pour une fille ronde, il faut avoir un truc en plus pour "attirer l'attention". Par exemple, en soirée, j'ai très souvent l'impression d'être transparente pour les hommes, sauf quand je montre un talent en plus (un bon plat, mes gouts cinématographiques ou littéraires, mon humour...), et là, oui, je cesse d'être transparente. Alors que j'ai l'impression que pour les filles minces, il leur suffit d'être là, et ça leur suffit pour attirer l'attention de l'homme... Mais je dis peut-être ça parce que je suis malheureuse d'être seule, et qu'il est facile de faire caliméro et de se dire que c'est trop inzuste...

[/quote]

 

Bulle je ressens la même chose, c'est comme ci les filles rondes devaient prouver qu'elles avaient quelque chose à offrir pour devenir interressante. De mon côté je ne sais pas ce que c'est d'avoir un amoureux qui vous aime pour ce  que vous êtes. Les seules rares expériences que j'ai pu avoir avec la gente masculine ont été vécues très mal et ne m'ont juste conforter dans mon idée que si j'étais différente (plus maigres, plus jolies, plus tout...........) alors là je trouverai le prince charmant. 

Je sais bien que le fond du problème est partagée entre ma vision de la chose et la ce que renvoi la société mais c'es tout de même aussi fatiguant de se dire qu'en tant que ronde on doit toujours metttre tout de notre côté pour être sûre d'être prise!

Personnellement ça me fait toujours repenser à mes cours de gyms ou la prof désignait deux capitaines qui devaient former les équipes. J'étais toujours choisi en dernier balloté entre le geek à lunettes et la malade du jour. Sentiment des plus désagréables! Ben aujourdh'ui dés que je sors je me revois à cette époque et je ressens la meme chose.

Est-ce que je suis la seule dans ce cas? 

[/quote]

 

Dreamscometrue, J'espère vite que tu trouveras le prince charmant, même sans être mince, car je t'assures que c'est possible!!! La chimie, la réelle chimie entre 2 personnes va au delà du physique, j'en suis persuadée!!! Et les hommes qui aiment tout particulièrement les femmes bien en chair, il y en a aussi.

Je pense que, dans la mesure du possible, il ne faut pas trop attendre de notre potentiel amaigrissement, il ne peut pas régler à lui seul tous nos problèmes...

Ah, oui, les cours de sport, j'étais toujours la dernière choisie aussi...

Anick.
Abonné

D'un autre coté, ce nest pas le physique qui fait la durée. Je crois qu'on a un déficit à être remarquée, à ressortir du lot, mais que tout le monde doit ensuite, de la même façon, montrer ses qualités, ses atouts.

Je n'envie pas celles qui n'ont pas à développer leurs autres atouts pour plaire. On va tous devenir vieux et on va tous enlaidir; impossible d'y échapper. Par contre, l'expérience peut faire que ce qu'on a à l'intérieur et qui a plu à l'autre soit encore plus mature et riche.

Bien sur, j'aimerais que mon amoureux soit fou de mon corps, et j'aimerais pour commencer que ce corps dans le quel je vis me plaise profondément à moi. Il m'aime pour ce que je suis avant tout (et il dit aussi qu'il me trouve belle, j'ai juste de la difficulté à l'entendre...)

Par contre, ce n'est pas un frein à l'amour. Et si mon physique a pu être un frein à l'amour de certains, et bien tant mieux; ça m'a rendu le tri plus facile de ceux qui n'en valent pas la peine...

On est tous attirés par la beauté, qu'on le veuille ou non. Mais ce n'est pas ça qui crée un intérêt durable.

Je te souhaite de rencontrer quelqu'un qui te voit vraiment, et qui t'apprécie pour ce que tu es, comme tu es...

Lia.
Abonné

La plus belle fille que je connaisse, une de mes copines est un genre de fantasme ambulant. Black sublime, jambes sans fin, poitrine ferme et qui tient seule et assez généreuse, fesses sorties direct comme si le meilleur des chirurgiens les avaient sculptées, lèvres on n'en parle pas.......TOUT . Et bien pour rien au monde je ne voudrai de sa vie et surtout pas de sa vie affective. Les mecs ont toujours été attirés chez elle premièrement par le physique, et soit ne restent pas, soit attendent d'elle qu'elle se taise.

Non vraiment ca ne me tenterait pas. Mon mec m'aime et me trouve belle même si je ne comprends pas pourquoi selon les jours. Je vois aussi qu'il préfère qunad je suis haureuse et que je ne me prends pas la tête et qu'il préférerait que je sois grosse et sereine plutôt que de tenter d'être mince toute ma vie en étant frustrée et malheureuse.

Laurette2.
Abonné

[quote=Anick]

On va tous devenir vieux et on va tous enlaidir; impossible d'y échapper. Par contre, l'expérience peut faire que ce qu'on a à l'intérieur et qui a plu à l'autre soit encore plus mature et riche.

[/quote]

Ah ! mais moi je ne suis pas d'accord qu'on va tous enlaidir ! On va sûrement tous devenir vieux si on vit assez longtemps pour ça mais j'espère bien être une belle vieille ! cheeky

MAXA.
Abonné

C'est sur Laurette,et en tous cas il vaut mieux faire une belle vieille qu'une vieille belle.....! LOL....

caricarole.
Abonné

Lia, tu as tellement raison!!  Ma copine( célibataire)  est aussi vraiment belle avec un corps exceptionnelel et ca à 45 ans et bien ca ne l´aide franchement pas à être heureuse. Et souvent je me dis que croire : être mince rend heureux, c´est faux, D´accord tu as peut- être plus de succès auprès des hommes, mais ce n´est pas ca le bonheur!!

A la maison j´ai le même exemplaire. Mon chéri me dis tjs": tu es belle quand tu es heureuse",  et non tu es belle quand tu est moins grosse. Alors j´en fait mon premier challenge d´être le plus souvent possible heureuse, ensuite qqles kilos en moins ne me dérangerait pas non plus!!! 

Anick.
Abonné

Bah, on ne va quand même pas se faire croire qu'être belle est soit une malédiction non plus. Ça ouvre des portes. Une fille superbe de ma classe a même réussi l'an dernier à avoir la bourse de soutien financier pour besoin extrême, renouvelable, choisie par le responsable des bourses de l'université alors qu'on aurait à peu près eu toute plus besoin qu'elle, qui a de bons revenus. J'en suis encore fâchée.

La recherche montre aussi que ces filles sont en général mieux employées, mieux payées, mieux entourées. Qu'on leur attribue volontier des qualités qu'elles n'ont pas necessairement. Bien sur, on peut être malheureux dans n'importe quel corps, mais ce n'est pas un handicap.

Si je pouvais changer de corps avec elles, je le ferais sans hésiter! Mais ça n'arrivera pas, alors je travaille l'acceptation...

dreamscometrue.
Abonné

Chère Bulle,

 

Merci! c'est adorable et oui je l'espère aussi. Et comme tu le dis si bien les problèmes, les vrais en tout cas qui se cachent derrière ces kilos ne vont pas s'en aller en perdant du poids. Ca j'en suis bien consciente maintenant, et cela m'aide à continuer. Mais c'est vrai que c'est pas simple tous les jours, quand on a envie de plaire mais que le simple fait de se voir nous dégoute. Mais je ne lâche pas l'affaire!!

oui ces cours de sports m'ont vraiment énervé quand j'étais à l'école, mais à la fin j'avais trouvé l'astuce: je me débrouillais pour être capitaine! comme ça j'avais au moins une chance de jouer! =^^=

dreamscometrue.
Abonné

Merci les filles, ça fait du bien de vous lire, et oui je sais bien que "être belle et mince" ne veut pas forcément dire "heureuse", mais comme c'est qqchose que je n'ai jamais eu ça parait être la clef du bonheur, ou du moins quelquechose que je voudrais "tenter". 

Je sais aussi que la personnalité, les atouts comptent bien sur énormément, mais c'est vrai que certains jours c'est frustrant de se dire qu'on doit se battre plus que la moyenne. Le parcours que cela nous donne en est beaucoup riche c'est sur, mais de temps en temps j'aimerai bien appuyé sur pause et dire "bon aujourdh'ui je suis comme la fille sublime à coté et j'ai pas besoin de me poser trois milliards de questions ou de faire attention à ce que je mets en avant.". Vous voyez ce que je veux dire?

En même temps c'est vrai, et vos hommes me le prouvent, que si je me prenais moins la tête et si j'étais tout simplement moi, ça passerai comme une lettre à la poste, puisque je serai heureuse, mais y'à une peur qui me l'empêche. C'est comme si m'autoriser à l'être voulait dire que je laissais tomber.....un peu comme pour la nourriture en fait! LE fait de pouvoir manger de tout, au début (et même si ça parait dingue) ça fait peur, et puis petit à petit on comprend que oui on peut manger de tout tant qu'on avale pas le supermarché! Donc finalement faudrait peut être que je commence à appliquer les mêmes principes à moi-même? XDD

Merci en tout cas pour tous vos témoignages ça fait vraiment chaud au coeur! dés que mon prince sonne à me porte je vous promet que vous serez le premières au courant! =^^=

Lisette.
Abonné

[quote=Anick]

 

La recherche montre aussi que ces filles sont en général mieux employées, mieux payées, mieux entourées. Qu'on leur attribue volontier des qualités qu'elles n'ont pas necessairement. Bien sur, on peut être malheureux dans n'importe quel corps, mais ce n'est pas un handicap.

Si je pouvais changer de corps avec elles, je le ferais sans hésiter! Mais ça n'arrivera pas, alors je travaille l'acceptation...

[/quote]

Moi pareil...

Je trouve profondément injuste d'être triés sur le physique... Or c'est tout de même assez fréquent.

Haut de page 
X