Les inconforts du corps en pleine conscience - le 16/04/2015

izabelle
Animatrice forum

Ce forum-là, mon corps et moi, je n'y vais JAMAIS  :!!!!!

comme si je l'évitais soigneusement

 

en fait j'attends de mon corps qu'il soit bien sage, pas fatigué, pas douloureux.....  et alors ça va

 

mais dès que....

- je me fais mal par un sport ou une mauvaise posture

- je suis fatiguée

 

je perds totalement les pédales,  je me sens  "nulle"  corporellement parlant

remonte des vieux souvenirs de la "gym"  où mon corps était infichu de rproduire ce que l'on me demandait

cette impression de non-controle angoissante  surtout pour une controleuse telle que moi

 

 

Je propose ce fil donc pour partager nos expériences d'inconforts corporels en pleine conscience :  fatigue, douleur, par exemple

 

Dans mon cas, je pense que c'est un gros frein à mon amincissement ultime (on va dire)  puisque j'ai si peur de me faire mal et de réveiller cette histoire  de  "la fille qui ne controle pas son corps"  que je m'économise au moindre effort

 

 

donc je m'engage à venir ici décrire mes inconforts corporels pour essayer de les dédramatiser  et arrêter de lutter toujours contre tout ça

en essayant de le vivre en pleine conscience

ce qui à mon avis est plus difficile qu'un ressenti-pensée, vu que dans le corps, ben là on va ressentir !!!!

 

j'ai même un peu peur de m'être lancée ce défi à moi-même, là.....

mais je sens que j'en ai vraiment besoin

 

n'hésitez pas à me rejoindre

Commentaires

delphdelph.
Abonné

 

C'est de l'acceptation corporelle ? wink

Un peu comme un body-scan, qu'on viendrait raconter ici ?

Aujourd'hui en particulier, ton idée me plaît, car je suis en inconfort physique (mental aussi).

J'ai mal à la tête, et à ma cheville capricieuse, et un peu partout aussi, en fait c'est à cause de cette "économie" de mouvement qui me rattrappe moi aussi trop souvent.

C'est un cercle vicieux : je me sens mal (peut-être au début juste dans la tête ?), et puis je ne bouge plus, et j'ai encore plus de "douleurs" dûes au blocage. C'est ma paralysie procrastineuse, qui se trouve des prétextes physiques pour ne plus bouger.

J'ai remarqué un truc : j'ai cette cheville douloureuse depuis près d'un an, la douleur part et revient, au hasard semble-t-il. Mais quand je suis molle, lourde, statique, c'est pire. Au point de ne pas pouvoir marcher, et du coup ça empire car je deviens encore plus molle, lourde et statique si je ne marche pas.

J'ai essayé plusieurs fois de me tenir plus droite, plus dynamique, en marchant, et là pchtt la douleur semble s'effacer.

izabelle
Animatrice forum

oui de l'acceptaiton de ressentis corporels en pleine conscience

 

je me lance ce matin car j'ai mal au dos, chose dont je pensais être débarassé grace à mon travail ostéo

donc la première chose : pensée :  oh non  !!!! tout ça n'a servi à rien, je n'arriverai jamais avec mon corps,  gna gna gna

angoisse aussi....

 

ensuite je fais la pleine conscience  (attendez je la fais carrément tout de suite)

 

donc en pleine conscience ça donne  pas beaucoup de douleur

mais BEAUCOUP de peur

qui monte et descend dans ma colonne d'air

Sealine.
Abonné

c'est bien ça Izabelle, la pleine conscience permettrait donc (en body scan j'imagine, c'est ça ?) de voir réellement ce qui se passe et non de rester sur des impressions ?

 

j'ai testé (au vu de ce sujet) une nouvelle fois le body scan, et je n'aime vraiment pas ça. je referai, c'est mon coté "bonne élève", mais une chose m'a sauté aux yeux pendant que je le faisais : je déteste vraiment me centrer sur moi même, que ça soit sur mon état physique ou mon état mental....

j'y arrive à peu près sur la respiration (alors qu'au début c'était la cata), je me dis donc que je devrais pouvoir y arriver, avec la pratique et le temps...

izabelle
Animatrice forum

oui et je te conseille de persvérer  car   je connais bien cette "detestation"  et c'est vraiment quand on se fuit

fais des bodyscans moins longs, à partir du moment où tu as compris l'idée, tu n'as pas besoin d'enregistrement

c'est vraiment important de sortir peu à peu de cette detestation

ça ne veut pas dire que tu vas kiffer, je n'aime toujours pas bodyscan ou RPC, mais je n'ai plus de réaction de rejet, de dégout, de fuite

personnellement je reviens très très souvent aux sensations de mon corps et c'est vraiment la chose qui m'a le plus aidé à sortir de mes ruminations incessantes et mon anxiété en général

 

 

hier soir j'ai pu testé à nouveau un inconfort physique en pleine conscience

j'étais chez des amis et on me sert un cocktail, apparemment il y avait de l'alcool dedans or n'étant pas habituée (déjà sur un verre de vin je suis pompette à la moitié), je me dis : vas-y mollo

comme en plus je ne devais pas être à jeun j'ai grignoté un peu ce qu'on me proposait, donc entre l'alcool dont je n'ai pas l'habitude et le gluten que je ne digère pas, eh bien,  ça a commencé très vite  à aller très très mal

vraiment très très mal dans l'estomac et toute la colonne d'air, mon système nerveux chamboulé, limite j'ai cru que j'allais faire un malaise

or j'étais là, à papoter, mais j'avais vraiment très mal

 

donc je me suis dit c'est le moment où jamais de faire de la pleine conscience

je me suis vraiment mise dans la conscience de cette douleur, sans pensée (sinon ça aurait été l'angoisse), en l'observant essentiellement, quelle partie de mon corps était pressurée, triturée......  je me suis installée là-dedans, alors de façon plus naturelle que d'habitude car je ne suis pas partie dans des pensées angoissantes

au bout d'un moment, je crois que c'était surtout l'alcool mélangé aux fruits....   ça s'est arrêté

alors que ça fait du bien quand ça s'arrête !!!!!

 

j'étais aussi contente de moi  d'avoir pu dédramatiser une douleur physique, sans m'embarquer dans des pensées d'angoisse et Cie

lylyoz
Marraine

Je sens le plexus solaire mais aussi toute la région du ventre est inconfortable, une pression à priori. Ne dit-on pas que le ventre est le 2ème cerveau, le siège des émotions? Rien d'étonnant donc qu'il s'agite. Je sens qu'un bodyscan s'impose pour explorer davantage cette sensation.

Je suis contente que ce fil existe car en lisant son intitulé, je me suis dit: " qu'est ce qu'il se passe dans mon corps en ce moment?" sans quoi je serai passé à côté.

aeria.
Abonné

Ma dernière séance de RPC longue et continue, c'était dans le tunnel de l'IRM. Je me suis concentrée sur la respiration mais ai évité soigneusement de porter attention aux divers sons et bruits stridents qui vont avec l'examen de peur d'en avoir une perception augmentée.

izabelle
Animatrice forum

c'est le moment parfait pour moi  pour pratiquer un peu de conscience des inconforts physiques parce que j'en ai pas mal

d'abord assez mal dans la nuque, contractures dues à l'activité intense de ce dimanche, qui devait être farniente et qui s'est transformé en brouettes de gravier + terrassement (en pente sinon ça serait pas drole)

ensuite mal à la tête qui vient de se greffer

des courbatures dans tout le corps y compris dans les mains !!!

et grosse fatigue.....

 

je profite donc de mon passage sur ce fil  (ce qui me fait un bon pense-bête)  pour me prendre trois minutes de pleine conscience de tous ces inconforts

*****

bon alors tout d'abord j'ai observé en moi-même une réaction de fuite

mais bon je me suis recentrée

puis les pensées ont commencé à rentrer en ébullition, toujours pour fuir le corps

mais je me suis recentrée

et alors j'ai pu ressentir en pleine conscience mes contractures cervicales, mon mal de tête et ma fatigue (les courbatures je ne les sens que quand je bouge)

c'était assez difficile de rester là à ressentir tout cela au lieu de le fuir  (et de manger pour calmer tout)

 

mais contente de m'y être focalisée trois minutes

à la fin j'ai commencé à m'endormir

une autre forme de fuite, mais de toute façon je suis tellement fatiguée que je vais me prendre 20 min de sieste, je serai plus productive par la suite

izabelle
Animatrice forum

oh comme j'ai tendance à oublier ce défi-là !!!!  comme par hasard

 

 

mais j'y ai pensé tout de même, au bout du compte, ce qui me rend d'ailleurs assez fière

 

donc ce matin j'ai tout simplement l'épaule gauche en vrac, je suis "au bord" de me rebloquer à nouveau les cervicales (mais bon j'ai rdv d'ostéo dans une semaine)

j'ai donc tout le haut du dos contracturé

je fais donc ma pleine conscience.......

 

je ressens les douleurs dans la nuque et dans l'épaule

beaucoup de peurs et d'inquiétudes, peur  que  "ça ne s'arrete jamais", peur de mourir aussi

à ce moment là mon esprit déconnecte et s'évade

je reviens....

mon esprit veut s'évader, encore et encore

j'ai alors  "respiré" dans ma douleur et c'était plus facile alors de garder mon attention focalisée dessus

 

bon je n'en ai fait qu'une demi-minute, mais en fait c'est déjà bien....   je suis contente de moi

je pense que c'est un travail de fond que je dois faire tous les jours

jessica.pl.
Abonné

J'ai essayé de faire ce défi ce matin.
J'ai commencé par sentir mon ventre sur la cuisse, et mon sein lourd sur on ventre, ce qui m'a rendu triste et m'a fait monter les larmes aux yeux, après j'ai senti ma douleur qui tire dans l'épaule (tendinite sous l'omoplate) et puis ma machoire crispée à gauche.

izabelle
Animatrice forum

bravo Jessica !!!

je sais que ce n'est pas facile tout ça, et surtout très désagréable, mais le ressentir en pleine conscience ne peut que nous aider à ne plus avoir besoin de "manger" pour oublier, calmer....

tu as accueilli ta tristesse en pleine conscience et ça c'est vraiment à la fois très important et très difficile

tu peux être fière de toi !

 

 

et merci de ton message qui m'a permis ce matin de ne pas oublier encore un fois ce fil......  c'est fou comme j'ai tendance à l'oublier

 

je m'y recolle donc tout de suite :

 

alors beaucoup plus facile ce matin, à mon avis la conséquence d'hier

j'ai tout d'abord ressenti les douleurs dans la nuque, mais cette fois, au lieu que ça m'affole (genre pensée flippante si ça se trouve j'ai une maladie très grave, si si ça m'arrive... même si je sais que c'est faux),  eh bien c'était juste des douleurs qui tirent dans la nuque, c'est fou comme une douleur est plus supportable quand elle ne s'associe pas à une angoisse

pas de douleur dans l'épaule au repos (merci le voltarène)

mais par contre après j'ai ressenti un truc , mais qu'est-ce que c'est ????

ah bah oui c'est la faim !!!!

donc ça va se régler bien vite de ce côté là

 

je suis bien contente de faire cet exercice car j'ai pu constater que la régularité paye et que sur une même sensation physique, hier ça me provoquait des angoisses et aujourd'hui pas du tout

Kaylee
Marraine

L'inconfort du corps pour moi, depuis quelques temps, c'est de me réveiller en ayant mal partout, parce que au fur et à mesure de la journée (et de cette angoisse à propos de ma retraite angry) mon corps se contracte, comme s'il luttait contre le mal-être qui est dans ma tête. Sommatisation ???

J'ai trouvé une petite astuce pour réduire cet inconfort : étirements qui font partie du programme Forme, je fais le chat qui s'étire, je bouge mes membres dans tous les sens et j'entends que ça craque partout.

//www.linecoaching.com/prog/comportement-alimentaire/forme/seances-libres/SL3

ça me laisse tranquille, allez, disons jusqu'à 18 h environ.

Quand j'en ai envie, le temps, à ce moment-là, c'est un bain avec les petits galets effervescents décontractants ou relaxants (Dr Kneipp) que je trouve en pharmacie.

Au pire... Paracétamol frown

lylyoz
Marraine

Inconfort de sentir un point douloureux dans mon dos mais ça me donne une bonne excuse pour aller voir mon ostéo sexy!

Plus sérieusement, j'en ai plein le dos de porter ce que je porte en ce moment donc pas très étonnant cette localisation de la douleur.

izabelle
Animatrice forum

mon ostéo à moi n'est pas sexy, mais cela ne m'empeche pas de l'apprécier

à mon avis, s'il était en plus sexy, alors là ça serait problématique  wink

 

je viens me faire une petite minute de pleine conscience d'inconforts (ou non) corporels

petit mal à la tête

fatigue moyen-plus  (avec une grosse après-midi de rdv derrière)

je m'aperçois que c'est dur de ressentir cette fatigue, car bien sûr elle me donne envie de ne pas travailler

donc plus confortable de "fuir"

mais finalement je sui revenue dans ma conscience du corps, m'autorisant à ressentir la fatigue et malgré tout travailler

izabelle
Animatrice forum

aujourd'hui j'y ai pensé !!!

comme quoi y'a du progrès

 

je vois des effets très positifs à cette conscience du corps,  juste une minute par jour et je ne me "fuis" plus

du coup écouter mon corps redevient tellement plus facile et sans forcer

 

je refais donc ma petite minute d'inconforts (ou non) corporel

 

une barre dans la nuque, une douleur à une dent

puis tout de suite je m'évade, ma tête part dans des divaguations diverses et variées

je reviens dans mon corps  et je ressens comme un résistance intérieure, genre  "y s'passe rien ici...."

ben oui, y s'passe rien mais je peux y rester une minute quand même.....

alors j'y reste

 

c'est fou comme une minute au quotidien peut agir dans notre rapport à nous-même et surtout à notre corps

 

d'ailleurs cela m'a aidé ce matin dans mon travail, j'ai eu comme une fulgurance face à une personne en face de moi, par rapport au fait de se bouger, de se fuir....

je pense que je suis en train de sortir d'un long brouillard dans cette fuite du corporel

Patience
Marraine

Tiens, pas mal ce "petit" fil !

Allez je m'y colle avec plaisir. À l'instant présent :

- yeux fatigués de regarder deux écrans d'ordinateur ;
- dos un peu douloureux ;
- légère tension dans les épaules ;
- idem dans les mâchoires ;
- baillements.

En fait j'ai très envie de rentrer chez moi ; et pourquoi pas de marcher un peu pour bouger mon corps.
En fait je sens que mon corps en a marre d'être statique, assis plus ou moins confortablement sur un fauteuil une bonne partie de la journée.

Tiens, d'ailleurs, je vais de ce ce pas me lever et aller me faire quelques montées - descentes d'escaliers ! :-)

Au plaisir de vous lire

delphdelph.
Abonné

 

Bonjour à toutes,

 

Inconfort du corps en pleine conscience :

 

- mal à la nuque et dans l'omoplate, du côté gauche

- douleur/fatigue dans le milieu du dos

- raideur

- jambes lourdes

Je devrais aller voir l'ostéopathe... indecision

 

Delph

izabelle
Animatrice forum

merci à vous de m'y faire penser.....

- tensions dans la nuque

- bcp trop "speed" depuis hier, du coup je n'arrive pas à rester dans cette conscience corporelle, j'ai mes pensées qui viennent me prendre

ce que je ressens, par rappport à cette "fuite" du corps  vers les pensées, c'est tout de même globalement de la "honte",  honte de ce corps  si peu "vif" par rapport à mes pensées tourbillonnantes

Tinea.
Ancien abonné

Bonjour,

Je pense que je suis malheureusement pas très fan de la RPC parce que la pratiquer mais l'accent sur mes douleurs physiques, cette sinusite chronique et ses douleurs fréquentes que j'arrive à occulter dans mon tourbillon et que je prends en pleine face lors des RPC...

izabelle
Animatrice forum

eh oui je crois que ceux qui ne sont pas fans  sont justement ceux qui en ont le plus besoin !!

je suis dans le même cas que toi,  à force d'occulter les sensations du corps, lutter contre tout ressenti devient presque un réflexe

 

ce défi là, les inconforts du corps en pleine conscience m'aide bien à ce niveau là, à ne plus avoir besoin d'occulter parce que c'est moins grave

par exemple c'est juste un truc qui tire dans la nuque,  pas un pré-cancer

 

bon alors je m'y mets aujourd'hui (et encore une fois j'ai bien failli oublier)

 

alors résultat des courses (déjà le terme ça en dit long...)   douleurs nuque et tout le haut du corps, je sors de chez le kiné donc douleur du massage et des étirements

ensuite j'ai senti le contact de mes doigts très froids sur mon poignet (et ça m'a énervé)

ensuite j'ai senti que j'avais le ventre un peu lourd (un peu trop mangé à midi) 

et là je suis partie.... dans mes pensées, à penser à autre chose, à me distraire, qqchse d'agréable

alors je suis revenue  et j'ai vu à quel point mon corps pouvait finalement "m'agacer" par sa lenteur, sa réactivité d'escargot et mon manque de tonus corporel  (alors qu'au niveau du cerveau c'est plutôt trop "tonique")

 

je suis encore revenue dans la conscience du corps, je n'aime toujours pas ça, je m'ennuie

mais....

je vois bien que ça me fait du bien

donc je reviendrai demain   smiley

jessica.pl.
Abonné

Aujourd'hui, je viens raconter l'inconfort de mon double menton. J'ai toujours détesté les cols-roulés trop serré sur le cou, quand je mets une écharpe ou équivalent autour du coup je tire toujours à l'avant pour pas que ce soit collé à ma gorge, de sorte sur je puisse baisser ma tête et que le menton passe dans l'encolure, non dessus. Sinon je me sens enserré, éttoufée. Sauf qu'avec tout ce surpoids je retrouve le même désagrément avec mon gras de cou quand je relâche la tête... <.<

J'ai donc tenté de m'autoriser cet inconfort que je trouve insurportablel, celui quand je suis allongée la tête un peu penché vers l'avant (menton vers poitrine) de sentir tout ce gras du double menton qui vient se poser sur ma gorge, ça génère une légère pression. Jerespire. Je trouve ça tellement pénible, ça m'enserre, je me sens comme étouffée. Je respire. Je me dit que je déteste ça, c'est l'aspect le plus inconfortable de ces kilos en trop je trouve. Je respire. En fait ce n'est pas insupportable physiquement, ce n'est pas si grave, mais ça reste le plus dérengeant pour moi sur le plan émotionnelle. Je change de position pour sortir de cet inconfort. 

marieal.
Inscrit

je peux vous faire une suggestion? wink

mettez vous au yoga quotidien! ou à des étirements quotidiens, le matin au réveil,

pour moi le yoga, c'est justement prendre conscience de son corps, de son état, de l'état psychologique qui l'accompagne, et par le biais de la respiration, mettre de la souplesse dans l'esprit puis dans le corps et réveiller son corps....

je me réveille quasi tous les matins avec une épaule en vrac, un cou bloqué, un dos qui tire, et je fais 15 min à 30 min de yoga: prendre connaissance tous les matins de ces incoforts et me permettre un dérouillage de la machine suffit een général à lever les blocages...et quand ça marche pas, je sais que c'est là et je m'adapte en conséquence: ostéo, abandon des séances de sport, etc, mais ça fait bien longtemps que ça ne m'est pas arrivé!!

yalfyg.
Ancien abonné

je me trouve plutôt difforme.j' aime que mes jambes et mes mains

izabelle
Animatrice forum

oui alors ça ne me surprend pas  que les rares fois où j'ai fait du yoga, cela m'a angoissé, énervé  et compagnie

je pense qu'à terme je pourrais en faire  mais là ça me semble encore trop tôt

si déj) je prend une minute par jour pour ressentir mon corps en pleine conscience, je suis satisfaite de mes progrès (donc je pars de loin)

 

je viens de le faire justement

- grosse barre sur le front

- contractures dans la nuque

- grosse fatigue

 

rester en conscience de ça c'était assez dur

au début je me disais même c'est impossible faut que je m'évade

et puis je m'y suis remise  et peu à peu j'ai trouvé une certaine sérénité au milieu de tout cet inconfort physique

 

je sens que cela est très utile pour ne plus avoir beosin de calmer ses inconforts physiques par la nourriture

Patience
Marraine

[quote=marieal]

je peux vous faire une suggestion? wink

mettez vous au yoga quotidien! ou à des étirements quotidiens, le matin au réveil,

pour moi le yoga, c'est justement prendre conscience de son corps, de son état, de l'état psychologique qui l'accompagne, et par le biais de la respiration, mettre de la souplesse dans l'esprit puis dans le corps et réveiller son corps....

je me réveille quasi tous les matins avec une épaule en vrac, un cou bloqué, un dos qui tire, et je fais 15 min à 30 min de yoga: prendre connaissance tous les matins de ces incoforts et me permettre un dérouillage de la machine suffit een général à lever les blocages...et quand ça marche pas, je sais que c'est là et je m'adapte en conséquence: ostéo, abandon des séances de sport, etc, mais ça fait bien longtemps que ça ne m'est pas arrivé!!

[/quote]

marieal,

Je te rejoins sur cette idée de prendre conscience de son corps au réveil.

Ca fait quelques temps que je le fais régulièrement. Je ne fais pas de yoga. Mais je considère mon corps un peu comme un avion dont j'effectue la check list avant l'envol !
Orteils : ok. Chevilles souples : ok. Genoux : pas de douleur. Bassin : ok. Dos : attention au haut du dos, sinon ok. Epaules : relâchement ok... ! Tout ça dans mon lit.
Après je m'asseois, je finis ma check list. Et quand je me mets debout, ça y est, je décolle comme un avion - À voir selon les jours si c'est un avion-cargo ou un Rafale ! :-)

Ca aide vraiment à se "mettre" dans son corps, à sentir au moins comment il se porte.

Au plaisir de vous lire !

izabelle
Animatrice forum

merci Patience, grâce à ton message, je pense à venir ici  pour faire ce balayage corporel

je l'oublie encore systématiquement, même si je porte fréquemment attention à mon corps puisque je fais un travail postural avec rééducation de l'abdo tranverse (et que je pense à lui genre des millions de fois par jour)

 

bon alors je m'y colle (c'est fou l'enthousiasme...)

 

alors tout d'abord une "peur"  d'y aller

en effet j'ai mal au cou presque en permanence, et une inflammation cervicale qui se greffe là-dessus donc a priori je suis plutôt en fuite de ces douleurs

donc je me sens m'enfuir,  partir dans  "oh là là, mais faut que je m'occupe du jardin, oh mais non il pleut comment je vais faire, et puis j'ai tellement à faire...."

bref  je reviens dans mon corps, je dois dire que je me force

et là  O miracle  je ne ressens aucune douleur en fait

tout est nickel  (bon faut dire que je viens de me mettre du Voltarène qui est un peu mon meilleur ami en ce moment)

 

du coup je reste un moment dans mon corps,  ben rien à signaler, c'est pas la mer à boire

 

je finis tout de même par partir dans des pensées sur mon abdo transverse, ma posture et ma respiration et poser à l'avance dans ma tête des questions à mon kiné-ostéo, mais bon....

je suis quand même restée  une bonne poignée de dizaines de secondes dans la consience de mon corps

 

ah bah tiens maitnenant que je n'y suis plus, mon cou me re-fait souffrir !!!!angry

chanliatha.
Abonné

Patience c'est bien ce que tu fais dans ton lit. As tu atterri ?

Moi, avant de me le lever je m'étire plusieurs fois en sentant bien les parties de mon corps.

C'est une recommandation d mon ostéopathe.

izabelle
Animatrice forum

Allez je m'y remets

je viens de faire une minute d'inconforts corporels (ou non) en pleine conscience

 

tensions dans la nuque,  petite faim qui commence,  un peu de "peur"  qui se ballade

sinon tout va bien, pas de fuite de mon corps, tout ça, pas de pensées dramatiques sur mes douleurs cervicales, c'est  "juste" une tension

 

en revanche, j'ai failli m'arrêter au bout de 10 sec à peine....  genre c'est bon on passe à autre chose

cela était donc pas naturel de durer aussi "longtemps" qu'une minute

du coup je m'y suis remise, un nombre conséquent de secondes, on va dire que c'est bon   smiley

Patience
Marraine

[quote=chanliatha]

Patience c'est bien ce que tu fais dans ton lit. As tu atterri ?

Moi, avant de me le lever je m'étire plusieurs fois en sentant bien les parties de mon corps.

C'est une recommandation d mon ostéopathe.

[/quote]

chanliatha,

Oui, j'atterris tous les soirs ! Et ma piste d'atterrissage, c'est mon lit ! :-)
D'ailleurs, ça me donne une idée : je crois que je vais aussi me faire une check-list le soir avant de m'endormir, histoire de voir si mon vol de la journée n'a pas causé trop dégâts !

Je tenterai l'expérience ce soir : 2 check-lists par jour, ça peut être pas mal !

Au plaisir de te lire

Patience
Marraine

[quote=izabelle]

je suis quand même restée  une bonne poignée de dizaines de secondes dans la consience de mon corps

ah bah tiens maitnenant que je n'y suis plus, mon cou me re-fait souffrir !!!!angry

[/quote]

izabelle,

C'est "fou", hein, comme expérience ?

À croire qu'il suffit qu'on prenne la peine de donner un peu d'attention à notre corps pour qu'il s'apaise...

Moi je me rends compte que dès que je le fais, j'ai les épaules ou les mâchoires (zones particulièrement crispées chez moi !) qui se détendent quasi automatiquement, et sans chercher à le faire.

Bref, dès que je porte mon attention sur mon corps, c'est comme si tous ces éléments se repositionnaient "comme il faut" ; et ça enlève du coup un petit paquet d'inconforts !

Bon, cela dit, j'espère que ton ami Voltarène s'occupe bien de toi ! :-)

Au plaisir de te lire

izabelle
Animatrice forum

oh bon sang que je n'ai pas envie....

sans doute car je crois que je suis entrée en lutte émotionnelle depuis hier

et je sais pourquoi....

donc c'est fascinant de voir à quel point, du coup, ce défi là je n'ai aucune, aucune, aucune envie de le faire

allez je le fais quand même !!!!

 

pas d'inconfort particulier quand je suis en pleine conscience

et idem ça revient quand j'en sors  (mal au ventre, au cou)

mais je n'arrive pas à resteée connectée à mon corps en pleine conscience car je me sens toute envahie de colère, en fait ça me prend tout entière  et ça  "bouche" l'accès à mon corps

de plus je ne sais pas exactement contre qui je ressens cette colère

enfin je crois que j'ai une petite idée, mais c'est aussi le contrecoup de journée de travail trop chargée

dans mon travail je ne dois pas juger, mais accueillir être là, empathique, tout ça.....

le contrecoup c'est que j'ai simplement envie de tous les envoyer balader, là.....     angry

en plus je suis abreuvée de messages, de SMS

à tel point que je mets mon tél en permanence sur vibreur tellement je ne supporte plus d'être "sonnée"

jamais plus des après-midi avec 8 rdv d'affilée.... 

chanliatha.
Abonné

Bon courage Izabelle.

Je ne connais pas ta profession mais tu as l'air d'être très sollicitée.

Demain repos, tu vas apprécier.

gentedame.
Abonné

alors moi j'ai été élevée dans l'idée qu'il ne fallait pas trop écouter son corps, ne pas le laisser prendre le dessus avec des bobos, des douleurs qu'on écoute trop. A cause de cela j'ai toujours essayé de le tromper, d'avancer, d'en faire plus . Avec l'âge cependant des douleurs arrivent que je ne peux nier. Par exemple en ce moment j'ai très mal au dos. Mon médecin me dit " vous connaissez cette expression : en avoir plein le dos ?" Et oui, les tensions au travail ça compte et le corps nous le dit. J'ai décidé , donc, de ne plus nier cela et de le prendre comme ça vient , en me demandant d'où cela vient et en essayant de faire au mieux pour que cela cesse.

Néanmoins ce corps ne me plait pas et c'est sur ce point que j'aimerais travailler la pleine conscience. Je ne sais pas si cela est prévu dans le programme.

Bon courage Isabelle, comme toi mon téléphone est sur vibreur, je ne réponds que lorsque j'en ai envie ;)

izabelle
Animatrice forum

oh là moi je ne réponds jamais

ce qui est embetant vu que je fais mon propre secrétariat...

 

enfin vendredi je n'ai pas soufflé puisque je recevais 11 personnes !!!

et dimanche non plus, mais bon.....

je me couche tôt et ça va

 

de plus j'ai arrêté le café le matin, parce que je n'en ai plus du tout envie, et il a fallu m'habituer (bon, une journée en fait, donc ça va)

 

la bonne nouvelle est que :

mes cervicales sont libres !!!!!

après avoir passé tant de temps à souffrir, c'est un vrai bonheur que de NE PLUS souffrir

un bonheur concret, réel, j'ai un réel bonheur physique à sentir que tout va bien là-haut....

ça me rend aussi un peu fière de moi car mon travail postural commence à porter ses fruits,  mon cas n'est pas despéré, alleluia.....

 

juste un peu de fatigue suite à un jardinage sous une chaleur tropicale....

delphdelph.
Abonné

 

Bravo pour tes cervicales !

Quelle bonne nouvelle !

L'absence de douleur peut être un vrai plaisir à ressentir : je le sais parce qu'après une migraine, quand la douleur s'arrête, c'est vraiment hallucinant comme ça fait du bien ! 

Profite Izabelle smiley

gentedame.
Abonné

séance de RPC ce soir et conscience d'avoir encore mal au dos. Tout n'est pas revenu en place

delphdelph.
Abonné

 

J'ai très mal au dos depuis que j'ai couru jeudi, et tout à l'heure, je suis allée en ville profiter d'un bon-cadeau offert par les copines pour mon anniversaire : un soin du dos !

J'ai pévenu la jeune fille que j'avais mal, pour qu'elle fasse attention.

J'ai pu apprécier en pleine conscience (parfois c'était difficile parce que mon esprit partait dans tous les sens), un massage vraiment très bien réalisé, et le soin aussi.

En fait, ce fut un long moment de bien-être et de douleurs en même temps.

La peau qui dit oui, le squelette qui dit non.

Le bas du dos qui dit oui, les épaules qui disent non.

La surface qui aime, l'intérieur qui craque.

Sensation d'être mal emboîtée.... je suis toujours aussi tendue en sortant.

 

J'hésitais, mais... maintenant je SAIS qu'il me faut une visite chez l'ostéo cette semaine !

gentedame.
Abonné

tu as parfaitement raison delph delph. Il vaut mieux aller voir un spécialiste car les massage sosulagnet mais il y a surement autre chose. Parfois on laisse aller car on se dit que cela va passer. Du coup la prochaine fois tu apprécieras vraiment ce massage ;) Bon courage dans tous les cas

marieal.
Inscrit

eh bien moi j'y suis allée chez l'osteo, j'ai l'impression depuis hier midi qu'on m'a asséne des coups de baton sur le colonne et les épaules alors qu'il ne m'a que manipulée en douceur, c'est incroyable!

donc j'ai mal partout et ma séance de yoga ce matin a consisté à prendre conscience des  zones qui s'étaient décoincées, de celles que je n'avais pas senties coincées jusqu'alors et qui s'expriment au travers des courbatures du jour, et de celles qui vont bien ( pas nombreuses malheureusement)

amie35.
Ancien abonné

Je me suis ré inscrite aujourd'hui sur le site, en parcourant le forum je lis ce post qui correspond tout à fait à ma situation du moment. Je ne suis pas surprise que se soit Isabelle qui l'a initié, les idées et les propos sont toujours justes et percutantes.

J'ai des soucis avec mon corps et je me disais qu'il fallait que je fasse de la pleine conscience dans mon corps et particulièrement dans les douleurs. Rien que d'écrire cela, ça me stresse et me remue émotionellement. Je n'ai pas encore commencé cela j'attendais que mon corps se calme un peu;

En ce qui me concerne, je vois deux types de pleine conscience à travailler sur le corps, de la bienveillance à travers un scan concernant celui de l'enveloppe , du volume des différents parties du corps des bourlets , c'est un peu une vue en 3 D de mon corps tel qu'il est et non tel que je le vois ( parce que ma vision est très déformée ) bien souvent se sont les photos et les vidéos qui me ramené à la réalité que j'évite le plus souvent possible.

Il y aussi le pleine conscience du corps , de la bienveillance du corps à travers les douleurs, les tensions les muscles les articulations les ligaments. Mais il ne faut pas obliger de remercier toutes les parties du corps qui sont neutres ( que l'on ne récent pas ) et toutes les fonctions vitale qui font un superbe travail sans aucun manifestations particulière.

Allez je m'y mets tout de suite, je pense que ça va être un moment pas simple mais il ne fait que passer.

Je vous raconte le résultat plus tard

amie35.
Ancien abonné

Le résultat de ma méditation sur le corps , elle était prévu de durer 40 minutes, mais je ne sais pas combien de temps j'ai tenu éveillé. A certain moment je me reconnectais au CD. J'étais un peu fatiguée mais j'ai du être éveillée trois ou quatre minutes en tout et pas vraiment au bon moment.

Je ne suis pas étonnée de mon comportement depuis le temps que je fuis la connexion au corps.

Une fois bien réveillée, j'ai quand même pris quelques minutes pour me connecter sur les points du corps que je savais douloureux. Ce ne fut pas un moment très agréable, ça remue beaucoup à l'intérieur mais je pense que je suis sur la bonne voie.

J'ai un peu de temps, j'y retourne mais vue la fatigue je crois que cela va se transformer en sieste de début de soirée.

izabelle
Animatrice forum

eh ben c'est bien !!!

40 min c'est un peu long pour débuter

moi si je fais une minute je suis fière de moi déjà !!!!

 

donc je m'y mets

le cou qui tire un tout petit peu (bcp de jardinage physique hier)

mais surtout la faim......  qui envahit tout, ça remonte dans l'estomac et ça occupe tout l'espace

du coup ça m'a fait penser....   prendre une collation...

mais je me suis recentrée

pas de "fuite" de mon corps

par contre pensée qui s'active :  je me "tiens" mal  assorti d'un sentiment de honte

 

mais bon je me suis recentrée sur mon corps à nouveau

 

je pense avoir fait au moins 45 sec, mais c'est déjà efficace

et je vais aller me faire une collation car j'ai vraiment bien faim :!

Clairette287
Ancien abonné

Allez je me lance, ça ne peut pas me faire de mal:

Me sensations corporelles:

La principale, c'est mon jean qui me serre que ça soit au niveau des cuisses ou au niveau du ventre, grrr, je deteste les 5 kg que mon fait prendre la rédaction de mon manuscrit de thèse... Le pire c'est la sensation au niveau du ventre.

Une légère froideur au niveau des mains et des bras mais quelques part ça ne me dérange pas, ça m'aide à ressentir et à ne pas endormir mes sensations.

Une légère raideur au niveau du cou qui fait suite à un torticoli d'il y a une dizaine de jours

Les yeux qui "collent" légèrement: c'est du au manque de sommeil ça ils sont un peu lourd et en conséquence un très léger mal de tête qui va avec cette fatigue.

Sinon quand je suis en mouvement je ressens des courbatures un peu partout mais celle là je les aime bien, elles me rappelent que j'ai fait travailler mon corps dimanche.

Je ressens aussi mes pieds bien ancrés dans le sol, ça c'est aussi agréable et je sens la bonne odeur de biscuits posés sur mon bureau pour mes collégues, je ressens aussi qu'ils ne me font pas envie dans l'imédiat car je n'ai pas faim et ça c'est génial :) (pourquoi ne parler que des ressentis négatifs après tout)

J'ai lu récemment que la prise d'antidouleurs même "léger" (type ibuprofène et paracétamol) endors les émotions en même temps que les douleurs ce qui tendrait à prouver que les deux sont très liées et que lorsqu'on oublie son corps c'est peut être aussi pour oublier ses émotions.

Edit: Après coup je viens de voir que le sujets c'est les inconforts du corps... Bon ben tant pis je laisse les 2,3 conforts de mon corps ;)

amie35.
Ancien abonné
Je me rends compte que 40 minutes c'est trop, j'ai donc décidé de faire un scan beaucoup plus rapide et me focaliser sur les parties douloureuses, et en ce moment il en y a dans plusieurs endroit du corps. je n'ai que l'embarras du choix. 
 
Avant je pouvais faire 40 minutes de body scan sans soucis parce que j'avais l'habitude de mettre de coté tout les inconforts, j'ai une facilité à l'auto hypnose qui fait que je ne me connecte pas vraiment à moi meme depuis que je fais de la pleine conscience , c'est très différent. Aujourd'hui" je m'endors alors je pense que la solution c'est de se connecter à ses inconforts quelques soit le temps, l'important c'est d'apprendre à s'y confronter.
 
C'est quand même pas une exercice facile, au bout de d'une 1 minute d'inconfort cela m'angoisse et me stresse.
J'essaie d'accepter cela mais c'est compliqué .
Allez hop je décroche je passe à autre chose, parce que cette état de stress que je ressens elle peut durer plusieurs heures avec la difficulté de décrocher. Il faut surtout ne pas succomber à la pulsion d'enfouir ce malaise par la nourriture. Allez je respire je connecte à ma respiration
 
 Isabelle, 40 secondes c'est bien surtout si tu enchaînes par une dégustation collation ensuite . 
 
C'est intéressant ce que tu dis clairette sur la prise de médicament sur les émotions je n'avais jamais fait le rapprochement mais cela parait logique. tu anesthésies le corps donc forcement le ressenti et les émotions seront camouflées.
Patience
Marraine

Inconforts du moment...

- un "vieux" rhume qui reste coincé dans la gorge, qui m'empêche de déglutir convenablement, qui me donne l'impression de mal digérer aussi, qui m'encombre le nez.
Sensation désagréable de ne pas pouvoir respirer tranquille !!! Et je prends conscience de cette capacité naturelle, à laquelle on ne fait absolument pas attention d'habitude, et qui est pourtant vitale !

- la fatigue... Paupières lourdes, baillements et épaules contractées...
Du coup, j'ai même fait une mini EME... ce qui est encore une habitude chez moi en cas de fatigue... c'est pour ça que je viens écrire ici, d'ailleurs !

D'ailleurs, en écrivant, mes épaules se décontractent et l'EME se fait moins intense...

 

Au plaisir de vous lire

izabelle
Animatrice forum

bravo les filles de le faire

cela me permet de m'en rappeler aussi

je le fais donc maintenant

 

alors de mon côté dans mon corps aucun inconfort physique, mais par contre les pensées qui ont fusé dans ma tête sont des pensées de jugement :

- d'abord jugement sur ma posture

- ensuite sur ma masse graisseuse (eh oui ça m'arrive aussi !!!  en fait je n'en ai que peu conscience, peut-être la première fois que je m'autorise à en prendre conscience !)

 

je m'aperçois que ces jugements (durs et sans bienveillance)  peuvent vraiment "bloquer" le passage vers les sensations du corps

comme si pour ne pas "ressentir" la dureté de ces jugements,  on  bloquait aussi toute sensation venant du corps

 

j'ai vraiment pris conscience de ces jugements aujourd'hui, une nouveauté

qu'est-ce que j'aurais pu lutter dans ma vie contre mes pensées !!!! ah là là

evc.
Abonné

Petite pause lors dúne grosse EME pour réaliser que:

- Le haut de mon dos est bloqué

- Ma nuque est bloquée

- Ma tete est prête a exploser

- Mon coeur bat très fort

Je pense que j'ai plein de colère à faire sortir au lieu de la cacher sur des aliments sucrées comme je le sentais il y a quelques minutes...

amie35.
Ancien abonné
Hier soir et ce matin j'ai fait un body scan en pleine conscience sur les inconforts du corps qui sont nombreux en ce moment. 
Je suis tellement fatiguée qu'à chaque méditation je finis par m'endormir, mais la connexion avec le corps et le pleine conscience est de plus en plus longue. 
j'accepte les douleurs, les inconforts et le volume de ma masse graisseuse que j'essaie d'accueillir avec bienveillance.je me libère doucement; 
ce comportement est difficile à faire car il est nouveau.  Le mode lutte se met en place et je finis par m'endormir cela demande de l'énergie . il faudra du temps mais je sais que c'est le bon chemin.
Isabelle, c'est géniale d'avoir pris conscience que les jugements peuvent bloquer les sensations vers le corps.  je réalise en te lisant que je vis la même situation, c'est aussi une vrai nouveauté pour moi.
 
Evc, ah la colère !!! c'est pas facile à accueillir mais important d'en avoir conscience pour ne pas qu'elle se retourne contre nous.
lylyoz
Marraine

L'angoisse comme compagne de réveil. Elle est située dans la gorge et je la sent se loger dans le ventre également. Je suis en apnée comme souvent.

Beaucoup de choses à faire aujourd'hui et j'ai peur d'oublier des choses sur ma "to do list". Impossible d'être présente à la douche, tellement je suis dans la tête. Ca carbure pour optimiser la journée. 

Il faut que je me lance dans cette journée et prendre les choses comme elles viennent. Melle Perfectionniste se pointe et prend toute la place...

lylyoz
Marraine

L'angoisse comme compagne de réveil. Elle est située dans la gorge et je la sent se loger dans le ventre également. Je suis en apnée comme souvent.

Beaucoup de choses à faire aujourd'hui et j'ai peur d'oublier des choses sur ma "to do list". Impossible d'être présente à la douche, tellement je suis dans la tête. Ca carbure pour optimiser la journée. 

Il faut que je me lance dans cette journée et prendre les choses comme elles viennent. Melle Perfectionniste se pointe et prend toute la place...

delphdelph.
Abonné

[quote=lylyoz]

Beaucoup de choses à faire aujourd'hui et j'ai peur d'oublier des choses sur ma "to do list".

(...)

 Melle Perfectionniste se pointe et prend toute la place...

[/quote]

 

Coucou !

Dis à Mlle Perfectionniste d'inscrire sur sa to do list de "respirer en pleine conscience" ! Pendant ce temps-là au moins, pas d'apnée ! wink

 

Bon courage à toi Lylyoz, pour cette journée chargée. yes

Haut de page 
X