Les RPC: ma galère... - le 30/05/2012

willdo.
Abonné

Hello mesdames, mesdemoiselles, messieurs

J'ai enfin décidé de poster un billet dans le forum. C'est pas trop tôt.

Vous êtes distraits? Vous avez du mal à vous poser sans rien faire pendant dix minutes?

Comment donc réussissez-vous à réaliser les RPC ? ?

Car moi!!! Moi je n'y arrive pas !

Dix minutes, c'est un certain temps. Et pour moi, c'est beaucoup de difficulté à tenir en place pour ... respirer...

Si vous avez des trucs, des astuces, des conseils, je suis preneuse.

J'ai envie d'y arriver, mais ne serait-ce que rester sur une chaise à fixer le mur, soit je ferme les yeux et là... on est mieux allongé! soit je me tortille...

Merci pour vos trucs et astuces ;)

 

 

Commentaires

positivethinker.
Abonné

Bonjour Willdo,

Je pense qu'il faut laisser tomber le desir de "reussir" la rpc pour justement y parvenir.

Cela prend du temps et c'est normal. Essaie d'accepter tes emotions, ta gene, et recentre toi sur ta respiration a chaque fois. Fermer les yeux est plus facile que fixer un mur. Au debut je ne faisais que 5 minutes. Un truc qui aide aussi, c'est de faire du sport juste avant car alors tu es plus detendue. Mes "meilleures" seances de rpc (ou plutot les plus faciles) sont celles ou j'ai pu aller courir pendant 1/2 heure juste avant ou bien fait un peu de yoga

Isaverte.
Abonné

Bonjour Willdo,

Ben moi, j'ai commencé la RPC allongée. C'est vachement bien parce qu'en même temps, je repose mes muscles et mes os, fatigués de m'avoir portée toute la journée. Et maintenant, j'arrive à la faire assise.

J'ai aussi essayé la marche en pleine conscience, cool, et j'ai enregistré les étirements mais j'ai pas encore testé.

Et puis parfois j'en fais 2 minutes, et je me dis que ça sera mieux la prochaine fois ..

Donc qu'on arrive à suivre le protocole à la lettre ou pas c'est pas le problème : l'important, c'est de s'offrir un temps pour toi, où tu te concentres sur toi-même. C'est un cadeau que tu as le droit de t'offir, mais que tu n'es pas obligé de prendre.

cool et pourquoi pas tenter dehors au soleil, en profitant de la caresse de la chaleur, du vent qui passe.

 

Haut les coeurs, 

 

isabelle

marily.
Abonné

Bonjour, je viens d'achetrer sur les conseils de nombreuses adhérentes le fameux livre de Jon Kabat-zin avec Giraudoux..

Quel bonheur , mais ça ressemble aux vidéos de nos docteurs..

Pas eu le temps de lire le livre mais je dois juste avouer que j'avais de la sophologie cayicédo et de l'auto-hipnose.. c'est peut-être plus facile quand on a déjà l'habitude de se centrer sur soi  mais je pense qu'on peut aussi respirer en conscience avec  des respirations calmes,  assise sur un banc ou ailleurs..Même en faisant une activité qui nous prend pas trop la tête:.ménage, REPASSAGE et même la poutze.

Amitiés Marily..

J

sagattine.
Abonné

En ce qui me concerne, j'arrive à faire de la RPC presque tous les jours car je l'ai intégrée dans une routine : les transports en commun. Donc tous les matins je profite de mon trajet en métro pour faire les 10mn!

willdo.
Abonné

Merci pour vos réponses! ça fait plaisir!

 

Bon, j'ai décidé de me faire le défi niveau 1: faire la RPC au moins une fois par jour pendant dix minutes... ça marche pas encore tous les jours mais j'ai essayé dans les transports en commun ( n'est-ce pas Sagattine)  et ça  plutôt bien marché. Quand a allongée, je m'endors à coup sûr :) ça ne loupe pas.

Pourtant à une époque je pratiquais la méditation bouddhiste... les temps ont changé il faut croire

En tout cas, je progresse.

A + tard!

cerise59.
Abonné

Le tout est de réussi à caler une routine, et après la RPC deviendra automatique : j'essaie de faire une séance de RPC après le déjeuner, quand je suis seule dans mon bureau. Pas évident de s'arrêter qand on a des dizaines de choses "sur le feu". Mais après un temps, j'ai eu l'impression que la RPC devenait nécessaire car elle fait un bien fou. Et quand je rencontre une émotion forte (je suis émotive, donc ça arrive vite), je fais quelques secondes de RPC et effectivement, ça diminue instantanément  l'impact de ces émotions sur moi. 

zepretender.
Abonné

Je vis exactement le même souci que toi... C'est assez démotivant au départ, car on a l'impression de ne pas réussir (en plus, je me suis fixé un défi). Personnellement, je décroche systématiquement au bout de 8 minutes quand je suis ailleurs que dans mon bureau. Il n'y a que là que je trouve une forme de quiétude.

Chez moi, j'ai l'esprit qui bouillonne : la console de jeu à coté, l'ordinateur, l'envie de faire des trucs. Du coup, l'esprit s'égare, s'énerve... et zou ça me gonfle !

Mais je tiens bon : une fois par jour, même si j'arrive pas à faire 10 minutes. Je me contente de ce que j'arrive à faire. Je suis un mec nerveux par nature, du coup, me forcer à stopper les machines et à me calmer ne peut me faire que du bien !

Courage !

Elena33.
Abonné

Je suis débutante en RPC, puisque j'ai commencé hier seulement. Mes premières impressions sont que c'est très difficile : je ne vois pas ce qu'il y a à observer dans ma respiration ! D'ailleurs elle se modifie dès que je l'oebserve et ne me paraît plus naturelle du tout.

Mes pensées dérivent constamment. Je deviens soudain extraordinairement sensible au moindre bruit, et chaque bruit me fait dériver... Bref, c'est pas gagné d'avance, je sens que moi aussi je vais avoir du fil à retordre avec cette RPC !

ça fait combien de temps que tu la pratiques Willdo ?

Et ceux qui arrivent relativement bien à la pratiquer : combien de temps avez-vous mis ?

Elena

willdo.
Abonné

Merci Elena et zepretender pour vos réponses!

J'ai réussi à me mettre un peu plus dedans, et je parviens maintenant à rester tranquille un peu plus longtemps qu'avant. Je suis surtout un peu plus tranquille qu'avant!

Comme on me l'avait suggéré j'ai essayé d'identifié, lors des sessions, les raisons qui font que je n'arrive pas à rester tranquille. Et du coup ça me re-focus sur ma respiration et sur la pleine conscience.

J'ai fait le défi, bon je ne l'ai pas réussi car certains jours je n'avais vraiment pas envie de le faire :) mais j'étais obligée d'y parvenir pour dévoiler la suite du programme. Donc je me suis forcée. Et j'ai réussi à dévoiler la suite! Même si à chaque fois dans les commentaires je mettais: "c'est ch****" ou bien "zzz". Enfin, au moins maintenant je ne m'endors plus en fermant les yeux pour la RPC.

J'en suis maintenant à une étape du programme ou on doit aussi respirer en pleine conscience dans une optique de sensations alimentaires (la 2ème qui demande une RPC il me semble; je ne sais pas ou vous en êtes mais je suppose que vous êtes passé par la RPC sur 2 jours? c'est là ou j'ai bloqué...) , et quelque chose me dit qu'il y aura encore de la RPC dans le programme ensuite donc vaut mieux le faire maintenant, et apprendre à l'apprécier plutôt que de ne pas avancer ou de bâcler, je pense.

En gros, pour une galérienne, je trouve ça un peu moins galère maintenant ;) Elena je pense que tu vas y arriver. Moi j'étais pas très assidûe mais ça fait en gros depuis le début du message sur le forum que j'ai commencé à la pratiquer, soit une 20aine de jours. Et maintenant ça va mieux.

Tu nous tiendras au jus!

positivethinker.
Abonné

Zepretender : 8 minutes c'est vachement bien Peu importe que ce soit 5 minutes ou 10 ou 20. L'important c'est d'aller a ton rythme. Plus tu auras l'habitude, plus tu pourras rester longtemps, si tu es regulier.

Elena : Ce qu'il y a a observer dans ta respiration : rien de plus que la respiration  elle-meme. Il y a une correlation entre le mental et la respiration. C'est pour ca que quand une personne est angoissee par exemple, elle a tendence a suspendre sa respiration inconsciemment.

Moi aussi, il m'arrivait souvent de modifier ma respiration involontairement quand je meditais. Ce n'est pas grave. C'est en l'acceptant que petit a petit j'ai fini par ne plus modifier ma respiration si souvent (mais ca m'arrive encore quand je suis moins relaxee).

Il est normal d'etre distrait par les bruits, par ses pensees. Il suffit de revenir a chaque fois sur sa respiration.

Si tu te dis que tu vas avoir des difficultes avec la RPC, alors tu risques de  la rendre plus difficile (c'est comme pour tout d'ailleurs). si tu es dans l'acceptance de ce qui se passe (bruits, pensees, etc...) alors cela pourrait etre plus facile.

Altea.
Abonné

Bon, j'ai pas beaucoup d'expérience, mais si ça peut servir à quelqu'un, j'ai quelques petits trucs qui m'aident pour la RPC. 

  • J'ai casé une de mes scéances quotidienne en rentrant de la fac. Ca me permet de faire une coupure avec une journée stressante, d'avoir un petit coup d'énergie et de repartir du bon pied et les idées claires pour entammer ce qui me reste à faire pour le reste de la journée. Au final, je me suis rendue compte que ça me fait du bien. 
  • J'ai tendance à me rappeler qu'il fallait que je fasse des trucs important pile pendant la RPC, et ça m'omnubilait jusqu'à la fin de la scéance. Donc maintenant, au cas où, j'ai un bloc note et un crayon à coté de moi, et si il y a vraiment un truc qu'il ne faut pas que j'oublie... Bah je note comme ça je peux passer à autre chose, j'oublierais pas le temps de finir ma RPC.
  • J'ai fait un bilan de mon état avant/après la RPC, et il était assez positif. Ca m'a permis de comprendre que c'était bon pour moi, et que donc ce n'était pas 10 minutes de perdu. Par rapport aux révisions pour la fac : je "perds" 10 min, mais j'ai l'esprit plus clair, je suis plus détendue, et mon travail est ensuite plus efficace. Pour les moment de détente, c'est plus ou moins la même chose, et après la RPC j'en profite plus.
  • Je ne me force plus. Si vraiment je vois que ça passe plus, je stoppe quelques minutes avant, c'est pas grave, la prochaine je serait plus concentrée, et ces quelques minutes m'auront de toute façon fait du bien. 
Haut de page 
X