LineCoaching, est-ce vraiment pour moi?

louise.parr
Ancien abonné

Bonjour!

Je viens de commencer le programme mais je suis un peu déçue de ce que je vois.

Je n'ai fait qu'un seul régime dans ma vie, à environ 20 ans mais quand j'ai réalisé que manger une pomme en trop me faisait grossir, j'ai décidé que ce n'était pas sain. Je suis allée voir deux nutritionnistes mais je n'ai pas du tout apprécié le contact donc j'ai abandonné l'idée des régimes.

Je suis tombée par hasard sur des explications de la méthode Zermati et Apfeldorfer et j'ai été séduite par leur théorie. Je n'ai jamais lu leurs livres en entier mais j'ai appliqué un peu instinctivement le concept de base. C'était il y a 8 ans donc ça fait 8 ans que je suis plus ou moins habituée à manger quand j'ai faim, ce que j'ai vraiment envie etc. Pendant 5 ans, mon poids n'a varié que de 1 ou 2kg.

Soudainement, après une expatriation à l'étranger, j'ai pris 12kg en 2 mois, sans raison apparente. J'en ai parlé à un médecin et il m'a juste dit "il faut faire un régime". J'ai décidé de reprendre un peu un contrôle rationnel de mon alimentation (du type, boire moins de café, moins de plats à emporter etc.). Ces mesures simples m'ont permis de perdre 4kg et je remange normalement. Malheureusement, je reste toujours 6kg au-dessus de mon poids d'autrefois (déjà supérieur de 15kg à mon IMC!) et ce nouveau poids ne bouge plus depuis 2 ans.

J'ai commencé LineCoaching parce que je pensais que ça me permettrait d'aller plus loin et de comprendre cette prise de poids subite tout en me permettant de retrouver mon poids de forme.

Sauf que j'ai l'impression d'avoir déjà passé les premières étapes depuis longtemps et elles m'ennuient donc un peu.

En fait, j'aurais surtout besoin de comprendre si j'ai un lien émotionnel à la nourriture que je ne remarquerais pas et aussi à mieux identifier ce qui me fait envie (ça m'arrive souvent d'avoir faim mais de n'avoir envie de rien donc de ne pas manger ou de me sentir lourde après un repas). Or, les émotions ça a l'air d'être une étape lointaine et identifier ses envies réelles, je ne vois pas quand c'est. Je me demande donc si cette méthode va m'être vraiment utile? Je la trouve trop "facile" pour moi pour le moment :/

Merci pour votre attention!

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

hello

oui je pense que c'est fait pour toi, ne serait-ce que pour approfondir la sensation de faim

tu dis que parfois tu as faim, mais envie de rien

or, quand on a une "bonne" faim, je peux te dire qu'on a envie de tout!

donc je me demande si tu ne manges pas avec une "petite" faim,  ce qui fait que tu ne peux sentir clairement le rassasiement et ensuite cela peut amener à trop manger bien sûr

 

tu peux envoyer un message aux coachs pour voir avec eux  si tu as envie de changer un peu l'ordre des étapes

mais dans ton cas, il me semble que l'étape de la faim  est la primordiale, essentielle

pour vraiment sentir la bonne faim, qu'est-ce que c'est, la sentir en pleine conscience  et pouvoir vraiment te laisser guider par elle

 

on a tous un lien émotionnel avec la nourriture, mais ce qui va t'aider c'est essentiellement l'observation, qu'est-ce qui motive les prises alimentaires quand ce n'est pas la faim

 

la dégustation va être essentielle pour sentir tes envies réelles,  car les aliments qui stimulent le plus notre gout  sont nos envies réelles

 

les étapes cruciales pour toi me semblent être  :   je découvre la faim, je découvre la dégustation

et ensuite  la satiété (dans un second temps)

Courage Patience.
Abonné

Bonjour, Pour ta prise de poids très rapide, ton médecin a du regarder si tu n'avais pas un problème avec ta thyroïde (frilosité, ect) et chercher du côté de l'alimentation : avais tu changé ton alimentation en quantité mais aussi en qualité énergétique ?

Tu dis que parfois tu te sens lourde après les repas. Je ne sais pas qu'elle bilan t'as donné ton "carnet découverte" dans Outils (être à l'écoute faim et satiété), mais justement, à cause de cette sensation de "lourdeur" que j'ai noté quelque fois, le bilan m'a fait comprendre que je mangeais trop. Idem en boisson sucré (je raffole du thé au lait légèrement sucré) que je ne voulais pas trop voir comme un problème alors que j'en bois souvent, sans doute d'ailleurs pour me "réconforter" émotionnellement.

Je ne pense pas que la méthode Linecoching consiste simplement à manger : " je suis plus ou moins habituée à manger quand j'ai faim, ce que j'ai vraiment envie etc". Je me souviens d'un message d'une fille qui disait qu'elle s'était "lâché" pendant deux mois, quand elle avait faim et surtout des envies de gras et sucrés et le Dr Apfeldorfer lui avait dit en gros que ce n'était pas vraiment sa méthode. Ici l'idée (si j'ai bien compris car je débute), est d'apprendre à reconnaitre la différence entre la faim (sensation physique) et la simple envie de manger (émotionnelle, habitudes, routine...) Mais tout ça doit être lié avec sa sensation de satiété. Le carnet découverte est mon premier outil pour apprendre cela. Alors j'ai bien compris que tu connais bien la sensation de faim et que tu ne te nourris pas exclusivement de chamallows mais comme tu ne parles pas de la satiété et de sensation de lourdeur après les repas ? La satiété permet de ne plus terminer ses assiettes, de manger par exemple seulement 3 bouchées de l'entrée, 4 du plat principal et 2 du dessert. A la fin du plaisir gustatif, si j'ai bien compris, vient la satiété. Bon je ne te cache pas que pour moi qui finis très sagement et 9x/10 mes assiettes, c'est juste l'Himalaya à gravir, j'ai donc recommencé le carnet découverte pour juste apprendre à manger plus calmement. J'arrive souvent à reconnaitre ma faim avant le repas mais rarement après les premières bouchées. Ce carnet m'aide donc beaucoup :  "être à l'écoute de la faim, de la satiété et juste de prendre le temps de déguster les aliments". Souvent je mange mais, par une grande anxiété intérieure, en ne restant jamais seule avec la nourriture (si je ne suis pas en famille, je mange systématiquement en lisant ou en écoutant la radio). Ensuite, quand j'arriverais à manger parfois sans rien faire d'autre (je crois qu'il y a un outil "défi" pour ça d'ailleurs), je passerais au carnet dégustation. Et toi, tu t'en sors comment avec ta sensation de faim au cours du repas ? As tu fais le carnet dégustation, comment ça se passe ?

Sur le site j'ai vu que certaines se sont fait une liste de leurs aliments préférés (il y a même sur le forum "mes aliments bonheur"). Et comme parfois j'ai faim (mais aussi très souvent, en fin d'après midi, de simples envies de manger) mais, comme toi, rien ne me fait envie. J'ai donc commencé ma liste d'aliments et ça m'aide beaucoup. Je pensais que je savais ce que j'aimais manger et puis je me rends compte que c'est pas aussi simple ! Par exemple j'étais certaine de noter gratin dauphinois car j'ai adoré ça pendant 20 ans et puis en réflechissant, je me rends compte que j'aime beaucoup, j'ai beaucoup de plaisir à en manger, mais plus au point de le mettre dans ma liste, mes goûts ont changé et ma tête restait sur des anciennes choses. Ca m'a permis aussi, une fois où j'avais faim mais que rien ne me faisait envie, de trouver dans ma liste une idée de tartine, beurre, chocolat noir (au lieu de zapper ma faim à ne rien manger ou de manger n'importe quoi) et j'avais complètement oublié depuis tant d'années que j'aimais ce petit goûter.

Bonne continuation et bonne journée.

Courage Patience.
Abonné

[quote=izabelle]

tu dis que parfois tu as faim, mais envie de rien

or, quand on a une "bonne" faim, je peux te dire qu'on a envie de tout!

donc je me demande si tu ne manges pas avec une "petite" faim,  ce qui fait que tu ne peux sentir clairement le rassasiement et ensuite cela peut amener à trop manger bien sûr

[/quote]

Cette simple phrase de bon sens va me faire mon après-midi tellement c'est juste, tellement j'aime cette expression de "bonne faim". 

En lisant ces mots, j'ai visualisé une fête de famille en extérieur, où je piccole un peu à l'apéro pour le bonheur d'être pompette et où je grignote, mais juste pour faire passer l'alcool car je n'aime pas grignoter, ça me coupe la faim et j'adore avoir faim quand je me mets à table. Donc effectivement je me souviens que quand on se met (enfin !) à table, c'est souvent très long, je crêve littéralement de faim et "j'ai envie de tout". Je pense aussi à ces moments où après une journée très physique, on a envie de tout, on croit même qu'on pourrait manger son sac tellement on a faim !

Bon j'imagine qu'il y a des "bonnes faim" sans être aussi extrême, mais de réflechir en regardant autrement les choses, c'est enrichissant. Je n'avais jamais pensé qu'en buvant parfois trop de thé dans la journée je pouvais me couper de ma "bonne faim". Car autant l'alcool en apéro peut m'ouvrir la faim, le thé lui me "remplis" et je vois bien qu'il m'est alors plus difficile de sentir la satiété.

louise.parr
Ancien abonné

[quote=izabelle]

oui je pense que c'est fait pour toi, ne serait-ce que pour approfondir la sensation de faim

tu dis que parfois tu as faim, mais envie de rien

or, quand on a une "bonne" faim, je peux te dire qu'on a envie de tout!

donc je me demande si tu ne manges pas avec une "petite" faim,  ce qui fait que tu ne peux sentir clairement le rassasiement et ensuite cela peut amener à trop manger bien sûr

[/quote]

Merci beaucoup pour ta réponse! Tu as peut-être raison car c'est vrai que ça m'arrive souvent d'avoir faim puis une fois que j'ai fini de cuisiner et que l'assiette est devant moi, je n'ai plus envie de manger tout de suite. Ou qu'après deux bouchées, je n'ai plus faim (mais j'ai à nouveau faim 1 heure plus tard). Donc c'est possible que ce soit une "petite" faim! En fait, ça m'arrive souvent de ne plus avoir faim si je "laisse passer". Je fais aussi souvent des allers-retours au frigo. Je sors la nourriture puis finalement je n'en veux pas alors je remets au frigo puis 20 minutes plus tard, je la ressors etc.

Je suis peut-être "trop" à l'écoute de ma faim (ou mal) et j'y réagis un peu trop vite.

C'est pour ça que j'ai fait ce programme. Je connais et pratique grossièrement les bases de la théorie mais je me suis dit que je ne la maitrisais peut-être pas suffisamment donc je suis contente de voir qu'effectivement, j'ai des choses à approfondir!

Par exemple, j'avais lu que l'un des deux spécialistes expliquait qu'il ne faut pas ignorer sa faim sinon on n'est plus capable de la reconnaitre. Donc j'ai toujours mis un point d'honneur à réagir quand j'ai faim, mais je le fais peut-être trop vite!

[quote=Courage Patience]Bonjour, Pour ta prise de poids très rapide, ton médecin a du regarder si tu n'avais pas un problème avec ta thyroïde (frilosité, ect) et chercher du côté de l'alimentation : avais tu changé ton alimentation en quantité mais aussi en qualité énergétique ?[/quote]

Bonjour Courage Patience et merci pour ton temps!

Le médecin que je voyais à cette époque n'a absolument pas pris mon signalement au sérieux. Il m'a juste dit "en général on grossit quand on mange trop gras et trop sucré, faites un régime si vous n'aimez pas votre poids". Ma thyroïde n'a pas été testée mais je ne pense pas avoir de symptomes particuliers (aucun médecin n'a soupçonné ça non plus). Par contre j'ai demandé à avoir un test de base pour le diabète et ça na rien révélé.

Je n'avais pas l'impression d'avoir changé d'alimentation sur le coup mais c'est toujours difficile de s'en rendre compte quand on change de pays car les habitudes changent forcément un peu, même si on a accès à la même chose que chez soi. J'ai probablement consommé plus calorique car quand j'ai décidé de me fixer quelques règles, j'ai par exemple décidé d'arrêter de manger à emporter. Or, les gens cuisinent très gras dans ce pays et arrêter complètement d'acheter des plats à emporter m'a quand même permis de perdre du poids.

Et à cette époque, j'avais tout le temps envie des MnMs. Je ne m'en privais pas car je ne m'en étais jamais privée avant sans que mon poids ne bouge. Mais quand j'ai repris le contrôle de mon alimentation, je me suis rendue compte que je n'avais plus du tout envie de MnMs donc je m'étais peut-être déconnectée de mes sensations temporairement et j'ai mangé plus que ce que j'avais besoin!

[quote=Courage Patience]

La satiété permet de ne plus terminer ses assiettes, de manger par exemple seulement 3 bouchées de l'entrée, 4 du plat principal et 2 du dessert. (...) Et toi, tu t'en sors comment avec ta sensation de faim au cours du repas ? As tu fais le carnet dégustation, comment ça se passe ?[/quote]

Oui justement je ne pensais pas avoir de problème avec cette étape car je pratique déjà certains préceptes de cette méthode depuis des années. Je n'ai pas de problème à manger la moitié d'un yaourt et mettre le reste au frigo etc.

Je sais aussi bien reconnaitre les aliments que j'aime puisque j'ai l'habitude de me sonder depuis des années. Donc je sais que je n'aime plus tant que ça le pain aux raisins (qui est en principe ma viennoserie préférée) et que moi qui n'aimais pas beaucoup le chocolat, j'en ai en fait souvent envie.

Par contre c'est vrai que comme je manque d'imagination en ce moment, je me rabats plus souvent qu'avant sur des aliments "fiables" mais qui ne me font pas toujours envie à 100%. Par exemple, je mange vraiment beaucoup de tomates parce que certains jours, c'est le seul aliment qui me fait vaguement envie quand j'ouvre le frigo... mais il ne fait pas non plus saliver!

Je n'en suis qu'au carnet découverte mais comme il dure 8 jours, qu'on doit le finir pour passer à autre chose et que j'ai l'impression d'avoir déjà fait ce travail sur moi-même (voir si je mange sans faim, si je mange ce dont j'ai envie etc.), j'ai l'impression de perdre un peu mon temps et je me demandais si la suite du programme me serait vraiment utile ou si je ferais mieux de me retirer pendant mon délai de rétractation :)

C'est pour ça que j'ai écrit ce message, pour voir si on allait un peu au-delà de choses que je fais déjà depuis un moment :)

Tu suis le programme depuis combien de temps?

izabelle
Animatrice forum

[quote=louise.parr]

En fait, ça m'arrive souvent de ne plus avoir faim si je "laisse passer".

[/quote]

alors ça c'est parfaitement normal

tu auras l'occasion de le ressentir et surtout de l'observer quand tu feras l'étape de la faim, mais la faim progresse par vagues

petite faim..... si on n'en tient pas compte  en effet elle se met en "stand-by"   et au fur et à mesure du temps,   elle augmente au second plan

puis elle retente sa chance   laugh

à un moment  elle devient  "bonne",  et là   elle n'a plus trop l'intention de se mettre en "stand by"  vu que ton corps estime  que  "bon maintenant, il faut manger....... besoin d'énergie dans un délai d'une ou deux heures au max!!!"

on commence à avoir du mal à faire autre chose et normalement on se met en recherche de nourriture

 

si notre appétit est bien calé sur des horaires sociaux (par apprentissage),   on a de la chance, ça arrive au moment du repas

si tout est décalé, ça devient plus compliqué

 

même quand on a une bonne faim,  on peut encore tenir très longtemps,  la faim peut aussi parfois se remettre en "stand-by"  si on n'a pas accès la nourriture

mais elle progresse vers la grande faim,   qui est moins bonne pour le corps, son équilibre, et qui surtout amène beaucoup d'insatisfaction

en même temps cela n'est pas grave non plus, le corps humain peut tenir des jours en jeunant, mais c'est pas ça qui nous intéresse

 

ce qui nous intéresse c'est de trouver cette fameuse  "bonne faim",   c'est le moment où on a   "les crocs",  sans pour autant avoir des maux de tête et des vertiges (trop grande faim)

en fait  c'est le "bon appétit",  c'est quelque chose  où l'on pourrait manger un boeuf, mais sans que ça soit inconfortable pour le corps

 

c'est pour ça que je te dis qu'on a envie de tout, car avec la bonne faim, pas de doute, tu mets une nourriture sous les yeux  tu en as envie!   car le corps a besoin d'énergie

 

 

quand la faim est en "stand-by",    on peut manger, car elle se réactive à la première bouchée

notre corps est formidable avec ses systèmes de régulation n'est-ce pas

 

 

enfin bref,   cette étape de la faim est fondamentale pour faire l'expérience  de cette bonne faim

pour ma part, avant LC, je ne la connaissais pas !!!!!

 

[quote=louise.parr]

Je n'en suis qu'au carnet découverte mais comme il dure 8 jours, qu'on doit le finir pour passer à autre chose et que j'ai l'impression d'avoir déjà fait ce travail sur moi-même (voir si je mange sans faim, si je mange ce dont j'ai envie etc.), j'ai l'impression de perdre un peu mon temps

[/quote]

je comprends ce que tu veux dire, mais   prend ce carnet comme un exercice en soi

il s'agit de porter son attention sur ses sensations,   alors tu as déjà appris à le faire  tant mieux,  essaie d'observer des choses de plus en plus précises

observe aussi tes émotions en relation avec l'alimentation

 

n'hésite pas à venir approfondir sur le forum,   et demande à tes coachs de te mettre l'étape de la faim en premier  après l'observation car je pense que celle-là va t'être utile

celle qui m'a produit le plus grand déclic est une activité de l'étape de la faim  qui s'appelle   "la sensation de faim en pleine conscience"

et pourtant quand je suis arrivée je pensais tout savoir de la "faim"

 

savoir et vivre, il y a parfois un monde

 

à bientôt!

Courage Patience.
Abonné

Tu as de la chance, tu commences le programme avec des bases saines (tu comprends que la faim "passe") mais sans doute tu n'attends peut être pas assez ta bonne faim. Après le carnet découverte et les 2 jours de pleine conscience, il y a justement l'apprentissage de la "bonne faim". J'ai commencé hier et il faut pendant 4 jours à ne rien manger jusqu'à ressentir la "bonne faim". Donc ça pourrait te permettre de voir quand arrive cette faim. Il y a un paragraphe pour les gens qui n'ont ressenti aucune faim pendant la journée et ce sur quoi ils doivent travailler, car effectivement c'est long à venir ! (mais en lisant le billet d'Izabelle je crois que je suis allée trop loin, comme quoi on en apprend tous les jours !)

louise.parr
Ancien abonné

[quote=izabelle]

je comprends ce que tu veux dire, mais   prend ce carnet comme un exercice en soi

il s'agit de porter son attention sur ses sensations,   alors tu as déjà appris à le faire  tant mieux,  essaie d'observer des choses de plus en plus précises

observe aussi tes émotions en relation avec l'alimentation

 

n'hésite pas à venir approfondir sur le forum,   et demande à tes coachs de te mettre l'étape de la faim en premier  après l'observation car je pense que celle-là va t'être utile

celle qui m'a produit le plus grand déclic est une activité de l'étape de la faim  qui s'appelle   "la sensation de faim en pleine conscience"

et pourtant quand je suis arrivée je pensais tout savoir de la "faim"

 

savoir et vivre, il y a parfois un monde

 

à bientôt!

[/quote]

Merci, ton message est encore une fois très intéressant! Je ne pensais pas qu'il y avait différentes sortes de faim!

Pour l'instant, je remplissais le carnet rapidement en répondant strictement aux questions et en ne m'attardant pas sur "vos impressions" mais tu as raison, je vais profiter des quelques repas qu'il me reste avant de le finir pour le faire!

Je ne savais pas non plus qu'on pouvait demander à changer l'ordre des étapes si on le juge plus utile!

Haut de page 
X