Manger en cachette - 16112011

Neam.
Abonné

Bonsoir,

Depuis que je suis le programme, je me rends compte de plus en plus que je mange en cachette (des gâteaux d'apéritif, des gâteaux, des bonbons, mon chocolat préféré...). Je me rappelle que cela a commencé quand j'avais une dizaine d'années. Ma mère était obsédée par le poids et l'alimentation et nous n'avions pas le droit de nous servir dans les placards. Résultat : je mangeais en cachette. Bonjour la culpabilité. Une fois, j'ai été prise la main dans le paquet de céréales, j'avais honte!!!

Je mange en cachette de mon mari (ça date du temps où il s'inquiétait de me voir grossir et essayait de me freiner, maintenant, il me laisse faire mais il m'arrive quand même de me cacher), de mes enfants (pour ne pas leur donner trop de mauvaises habitudes, sinon j'ai des réflexions de mon mari), en cachette de mes collègues, de mes amis et le pire, c'est quand on a des invités, surtout les parents et beaux-parents. Il m'arrive même de changer de boulangerie par peur de ce que va penser la boulangère!!! Résultat : je culpabilise à fond, j'ai honte. On dirait que j'ai peur de rater une occasion de manger ce qui n'est pas diététiquement correct. C'est comme un acte de rébellion.

Est-ce que d'autres font ça aussi? Qui aurait réussi à arrêter cette habitude avec le programme?

Merci d'avance pour vos réponses!

Commentaires

fragolina.
Abonné

Je faisais ça aussi! Mon papa avait l'habitude de me dire "tu n'as pas assez mangé à table? et ton régime? tu veux devenir comme beaumelle" ... Mais depuis que je vis chez mes beaux parents je me cache de moins en moins parce que je sais qu'ils ne vont rien dire mais par peur de me faire repérer, c'est vrai que j'ai tendance aller faire des petites courses quand j'ai envie d'un truc au lieu de piquer dans l'armoire. 

Mais je culpabilise encore pas mal dès que je mange un truc que "je devrais pas" ... J'espère que le programme va me faire changer ça!

 

En tout cas, je te comprend totalement!! Courage!

maily.
Abonné

Je faisais ça aussi ado... beaucoup... Aujourd'hui, c'est plus facile de le cacher: c'est moi qui fait les courses et mon mari ne voit rien du tout, c'est noyé dans la masse. Et je mange quand il n'est pas là.

Oui, bien sur que ça m'arrive... Mais moins qu'avant! Vu qu'après, j'attends d'avoir faim pour remanger, j'ai plus honte... :)

Neam.
Abonné

Merci pour vos réponses, c'est bon de savoir qu'on n'est pas seule!

Je pense effectivement que lorsque je mangerais uniquement avec faim, j'aurai moins tendance à culpabiliser et donc à me cacher. C'est un cercle vicieux, parce qu'on culpabilise d'avoir envie d'aliments tabous, on en mange en cachette, ça entretient la honte et donc ça crée des EME qui font manger en cachette!

En tout cas, ça m'a fait du bien d'en parler donc encore merci!

Clafmax.
Abonné

Bonjour Néam,

 

Ce que tu as écrit m'a beaucoup touché, surtout quand tu parles de la pression mise par tes proches qui te mettent sous contôle.

J'ai vécu la même chose et cette pression est complétement contre-productive.

Un jour, j'ai dit à mon entourage de me faire confiance et que si' après ce nouveau programme, je ne maigrissais pas ils pourraient me donner des conseils. Je toruve que cette attitude crée de la tensions autour des repas, du coup on craque. Moi je mangeais beaucoup vers 18h avant que mon compagnon ne rentre et ça me culpabilisais. Je pense que ce comportement est noral, c'est un refuge pour évacuer la pression. Il faut se donner le temps de progresser, de faire des erreurs parfois mais d'aller de l'avant toujours.

Je te souhaite une bonne soirée et j'espère re discuter avec toi bientôt!

 

Claf

Neam.
Abonné

Bonsoir Clafmax,

Merci pour ta réponse et pour tes encouragements. En fait, je ne m'étais jamais rendu compte que c'était douloureux et anormal de manger en cachette avant... avant-hier! Je suppose que l'entourage est majoritairement bienveillant quand il nous met de la pression, mais en faisant ça, les gens s'arrogent inconsciemment des droits sur notre alimentation et notre corps. C'est une véritable intrusion dans notre intimité, une agression. D'où le besoin de manger en cachette pour se protéger.

Ce que tu as fait avec ton entourage, je l'ai fait avec mon mari. Il a compris et ne me fait plus de réflexions, sauf quand il a peur que je donne le mauvais exemple aux enfants. Quant aux autres... les préjugés ont la vie dure!

Bonne soirée à toi aussi!

 

 

 

Pomdereinette.
Abonné

Manger en cachette, dévorée de honte, changer de boulangerie, j'ai fait aussi.

Pour moi le déclic est venu quand j'ai pensé "si j'ai honte, peur du regard de mon hôm, alors je suis avec lui dans la même relation qu'avec mes parents". Manger devant lui, répondre à ses remarques, dire aux enfants "j'ai faim alors je mange" ou alors "j'ai faim, on peut manger plus tôt ? " tout cela m'a beaucoup coûtée. Mais progressivement je me suis aussi aperçue combien j'y gagnais en estime de soi !

Même avec ma mère. La corrélation étant  "merci Maman mais je n'ai pas faim".

Neam.
Abonné

Bonjour Pomdereinette,

 

Merci pour ton témoignage. Je pense que je ne ressens pas la même chose quand je mange par faim et quand je mange par EME. Je culpabilise encore plus quand je ne mange pas par faim devant quelqu'un. C'est vrai que concernant la nourriture, on a vite fait de reproduire la relation qu'on avait avec ses parents. (Ma mère : "Quoi, tu as encore faim!". Ceci dit, elle n'avait pas tout à fait tort, c'était de l'envie de manger plus que de la faim).

 

Bonne journée

smiley.
Ancien abonné

Coucou

Non, tu n'es pas seule!!!...C'est 25 ans de ma vie que tu décris!! A me cacher pour toutes mes EME, si nombreuses parfois..

Et cela a commencé très jeune, à la sortie de mon cours de dans - où ma prof me disait que j'étais grosse (ce qui n'était pas vrai..j'étais juste bien..mais la danse classique a des critères strictes de minceur)...je sortais du cours en pleurant de l'intérieur et en courant à la boulangerie me venger sur des viennoiseries...

J'ai mangé seule dans ma chambre des paquets de gâteaux, des chocolats, que je cachais sous mon lit...avec une mère férue de nutrition et anorexique de surcroit!!

J'ai fait toutes les boulangeries de mes quartiers pour ne pas que l'on me reconnaisse!!! Un croissant dans une , un pain au chocolat dans une autre...!!

Et étant maman, je continue à me cacher pour ne pas montrer cela à mes enfants...dès qu'ils sortent avec le papa..j'ouvre les paquets de gâteaux, glaces etc.

Bref, j'ai passé une grande partie de ma vie à me cacher pour compulser, à avoir honte de cela aussi...

Maintenant depuis ce programme, cela va beaucoup mieux, j'ai beaucoup moins d'EME et les quantitès que j'ingère sont plus modérées. Encore, quelque cache cahce mais bon, beaucoup moins de culpabilité et puis surtout du plaisir à savourer des aliments bons.

Je crois que l'on peut sortir de cette spirale. En tout cas, je te souhaite d'y arriver et d'être plus zen avec la nourriture et les pulsions. Tu auras moins besoin de te cacher.

Allez, on positive!!!

manoucha.
Abonné

J'ai de la chance car mon compagnon a confiance en moi et ne me met absolument pas la pression. Malgré tout il m'arrive de chiper "discrètement" dans le placard...

Avec ma mère c'était une autre histoire (alors que j'étais très mince à l'époque mais bon), et ça m'a donné de mauvaises habitudes...

Haut de page 
X