Nos démons intérieurs

Amritaa.
Abonné

Bonjour à toutes et à tous

 

Depuis hier je suis "obsédée" par cette pensée. Ici ce qui pose problème c'est que je me retrouve face à mes démons intérieurs. Et ça rue dans les brancards

 

On nous a vendu des tonnes de régimes sans jamais nous proposer de nous assoir en face de nous mêmes à la table (tiens c'est marrant comme expression) des négociations? C'est à dire, s'assoir calmement face à nous même et à nos tempêtes intérieures

 

On a souvent tendance à croire que nos problèmes viennent de l'extérieur. C'est tellement plus simple comme ça, ça nous dédouane de tout, c'est pas moi m'sieur c'est l'autre. Certes la vie ou les autres nous auront certainement mis quelques claques plus ou moins violentes (et personne n'a été épargné, vraiment personne), mais depuis on a grandi il me semble ou j'espère on a appris et compris. Ce que la vie nous sert c'est ce que nous appelons consciemment ou inconsciemment de tous nos voeux. Là je sais que je ne vais pas me faire que des copines et pourtant. Pourquoi certains ont toujours de la chance et d'autres sont toujours balayés par les ennuis. La vie nous présente ce que nous avons à explorer, à régler. Et tant qu'on répètera les mêmes fonctionnements on vivra les mêmes évènements. Il serait vain de croire que les mêmes actions pourraient entrainer des résultats différents

 

J'ai toujours été mince, un exemple déprimant pour les autres à l'époque car je pouvais manger n'importe quoi n'importe quand mais mon corps se régulait tout seul et je pouvais ne pas manger parce que ............ je n'avais pas faim.Tout simplement. et jamais une seule seconce par jour je ne pensais à manger juste quand mon corps criait famine et pour moi c'était juste un gentil signal de sa part pour me dire "oh ma bichette si tu veux que je continue à bosser va falloir me donner à manger" et quand j'entendais ça je lâchais tout pour manger

 

Mon poids je pense est arrivé avec plusieurs problématiques : l'âge sans doute, l'héritage génétique (ma mère était maigre jusqu'à ses 50 ans où là son corps a explosé) et une profonde déprime, une sale image de moi et je pense qu'à partir de là, je me suis tellement déconsidérée que j'ai mangé pour me punir, je suis passée de grands dérapages à des méthodes restrictives, des ras le bol à de l'auto suggestion sans jamais dire STOP POSE TOI ET ECOUTE UN PEU CE QUI SE PASSE DEDANS

 

Cette méthode me bouscule c'est clair mais je sais qu'elle veut mon bien, et je sais qu'au fond de moi il y a une part de moi qui m'aime de façon inconditionnelle. Alors si je me relie à elle, elle qui ne veut que mon bien, qui m'aime de façon inconditionnelle, si je l'écoute, si j'écoute sa petite voix qui pour que je l'entende nécessite que je me taise, que mon mental se taise, mes tensions s'évaporent d'un seul coup. Je me sens baignée de douceur, je n'ai plus besoin de penser à me remplir pour combler ce vide existenciel 

 

La solution viendra de l'intérieur et non de l'extérieur

 

Voilà mon petit billet d'humeur du matin et voilà ce que je souhaitais partager avec vous. Vous êtes, nous sommes des êtres merveilleux et nous avons en nous tout ce qu'il faut pour vivre une vie heureuse, joyeuse et équilibrée. Si si même si pour le moment nous préférons écouter notre mental qui nous dit "foutaise ! tu es là pour en baver" En fait c'est lui qui veut qu'on en bave

Commentaires

Grenadine42.
Abonné

Bonjour Amritaa,

Je comprends ton ressenti, je suis dans la même prise de conscience avec moi-même :)

Haut de page 
X