A partir de quel poids est on "attractive"? - le 18/03/2012

Eva.
Abonné

C'est une question que je me pose de plus en plus. Toute jeune femme, alors que je faisais un poids totalement normal, convaincue que je ne plaisais à aucun garçon parce que trop grosse (très bizarre)  je me suis arrangée pour n'avoir aucun petit ami (sauf en vacances..) jusqu'à ce que je tombe sur mon mari. Là amour fou, ouf! Il en suffisait d'un!

Aujourd'hui, 46 ans passés, et IMC d'obèse, je me rends compte que la réalité est peut être tout à fait différente. Déjà, il y a ma très bonne amie, plus enveloppée encore que moi et quelques années de moins. Elle a rencontré il y a quelques années un homme formidable, mince et belle allure, qui est tombé totalement amoureux. Elle vit avec lui et lui, il déclare sa flamme régulièrement, y compris pour ses formes.

QUand à moi, j'ai appris à me mettre en valeur, je me suis rendue compte que, trop lourde ou pas, je suis jolie. Bon, ce poids ne me convient pas du tout. Certes. mais je m'habille avec "science", je sais de plus en plus précisement ce qui me va ou pas, ce qu'il faut cacher ou montrer et je doute qu'on me qualifie d'obèse en me voyant. Mais le surpoids, là, pas de doute, il est manifeste!  Mais ça n'arrête pas forcément les hommes. Au travail, je me suis rendue compte que je me faisais gentillement draguer, voire j'ai surpris des regards bien appuyés en salle de réunion, des hommes manifestement absorbés par ma "contemplation". Au début, je pensais que je me faisais des idées. Mais là, je suis devenue plus lucide, et je vois bien que je peux plaire. D'ailleurs, c'est assez embarrassant ce sentiment.

De là à penser que je me suis arrangée pour ne pas plaire en grossissant...

Commentaires

Noelle
Marraine

quelle bonne question! d'autant plus qu'on se dit souvent qu'on plaira plus en etant mince, et que, en réalité, ça peut déranger, justement, de plaire..

il faut se ré habituer a plaire et ce n'est pas facile , en fait, resultat paradoxal de l'amaigrissement et  de l'envie de prendre soin de moi!

j'ai ete prise d'angoisse quand un propriétaire de chien que je croise  regulièrement  en sortant mes chiens m'a invitee a prendre un café, j'ai balbutié un vague "pas le temps..."

no comment

fleur2lotus.
Abonné

Je ne pense pas qu'on soit attractive avec un poids en particulier ou si c'est le cas, c'est parce qu'à ce moment là, on se sent bien.

J'attraction vient de ce que tu dégages. J'ai été mince après des régimes et pourtant, je n'attirai pas plus les hommes, je dégageais les même chose que lorsque j'étais en surpoids (obèse médicalement parlant) et ce n'était pas attirant de voir quelqu'un qui semble porter le poids du monde sur ses épaules. 

Il m'est même arrivé de me faire draguer en étant grosse. Et j'ai eu énormément de mal à l'accepter. Quoi, je peux plaire ronde? Je travaille sur cet aspect de la séduction en ce moment. Possible que le poids m'en protège parce que ça me fait peur d'attirer les regards.

Tu plais? Profites en!! C'est toujours agréable.

yayie.
Abonné

et oui, il faut de tout pour faire un monde, des grands, des petits, des gros, des maigres, des "de toutes les couleurs", tous les caractères ... parce que tout le monde n'aime pas la même chose et à partir du moment où toi, tu t'aimes, tu dégages un truc (du charme peut être) qui fait que les autres te voient différemment.

et je pense aussi que les hommes en vieillissant n'ont plus les mêmes attentes que quand ils avaient 20 ans (ils changent aussi) et le physique des magazines les attirent moins, une femme bien dans son corps et dans sa tête qui sait mettre en valeur ses atouts et les accepte, leur plait beaucoup plus.

j'ai aussi des regards appuyés d'hommes, souvent sur le décolleté.

je crois que celui qui m'a le plus fait sourire, c'est le jeune père de famille, avec son enfant dans les bras, sa femme près de lui, toute jeune, toute mince, magnifique, on s'est croisé et son regard a été direct dans mon décolleté (sa femme n'avait rien à ce niveau-là).

donc voilà, faut prendre les compliments, ça fait du bien, ça fait de mal à personne, je raconte tout à mon chéri après, qui dit toujours qu'il n'est pas jaloux mais redouble d'attention après ce genre d'histoire et moi ça me fait du bien

claire.
Abonné

[quote=fleur2lotus]

Je ne pense pas qu'on soit attractive avec un poids en particulier ou si c'est le cas, c'est parce qu'à ce moment là, on se sent bien.

[/quote]

Là dessus je suis absolument d'accord, il est aussi fort possible que l'on ne maigrisse durablement que si l'on se sent plus ou moins en paix avec soi-mm....

Là ou je bloque, c'est le concensus du bisoumours qui voudrait que tout a coup, si on va bien, plus personne ne se rend compte que l'on a un probleme de poids....alors quoi ce n'est plus un problème de poids?

On a beau trouver lamentable la societe qui privilegie l'image de la femme minccicime, c'est une realité! et je reste convaincue qu'inoxrablement, l'image physique garde un poids improtant dans les relaitions et ce pour beaucoup de gens et surtout bien sur dans le contexte pro....je suis desolée d'avoir un discours si peu optimiste, mais je pense qu'il faut tout de mm rester connectée a cela!

sagattine.
Abonné

Claire, on peut avoir un problème de poids et plaire quand même, surtout que la minceur est finalement un concept assez subjectif. Au début de ma relation avec mon copain, je lui ai demandé s'il me trouvait mince. Il a répondu non (je vous laisse imaginer l'état dans lequel j'étais...) pour finalement ajouter que Laetitia Casta non plus n'était pas mince... Pour lui mince ça veut dire maigre, et il n'aime pas. A l'inverse, j'ai un ami qui trouvait la fille de la pub Alice (vous savez la blonde avec une robe marron qui chantait "whouhou") carrément grasse, tout simplement parce que son type de fille c'est les grandes très minces.

C'est sûr que socialement il vaut mieux être mince, jeune, en bonne santé et pourquoi pas riche tant qu'on y est. On ne peut pas nier qu'il y ait une exclusion des gros, que pour décrocher un boulot la minceur est un atout (tout comme un visage avenant, une bonne élocution,...), que pour s'habiller sans trop se poser de questions il vaut mieux faire un 38, mais je trouve ça assez indépendant du fait de plaire.

Avant j'étais mince et j'avais du succès, maintenant je suis grosse et non seulement je suis heureuse en amour mais je me fais aborder dans la rue et je compte pas le nombre d'hommes louchant sur mon décolleté. Je suis passée du 38 au 44, c'est plus embêtant pour m'habiller mais niveau potentiel séduction j'ai pas vu beaucoup de différences!!

claire.
Abonné

Je ne suis pas sure de trouver valorisant les mecs qui mattent les decoltés des filles dans rue!
wink

yayie.
Abonné

ben si tu mets un décolleté au départ c'est quand même pour mettre ne avant tes atouts donc oi, ça fait plaisir. sinon tu mets pas de décolleté

sagattine.
Abonné

Claire et Yayie il y a des deux : je peux avoir envie de mettre un décolleté pour moi, pas forcément pour être regardée. Et la nature ayant été généreuse de ce point de vue là, point besoin de décolleté pour attirer les regards, parfois flatteurs et parfois juste...pervers!

Heureusement pour moi je ne vis pas à travers ces regards, j'essaie juste de dire que même si je suis loin de ressembler à une fille de magazine, que même si mon IMC se rapproche de la tranche "obésité", que même si je me trouve grosse et bien je peux plaire, et ça passe aussi bien par les regards sur certains aspects de mon anatomie que sur des invitations à boire un verre! Je rebondissais juste sur la commentatrice précédente qui se demandait si au final on pouvait quand même plaire malgré un problème de poids (en gros, parce que la fonction réponse ne permet pas de voir tous les commentaires mais uniquement le post principal) et moi je dis qu'on peut avoir un problème de poids sans que ça soit interprétable comme tel par les autres, et notamment par la gent masculine (ou féminine si on veut plaire aux femmes).

Et puis entre nous, même si je suis la première à vouloir coller des claques aux propriétaires des regards pervers, je suis quand même flattée de susciter un minimum d'attention quand je me suis faite jolie, et si je ne voyais que de l'indifférence et bien peut-être que je le prendrai mal, non?

yayie.
Abonné

saggatine, je me suis mal exprimée.

quand je mets un décolleté c'est pour moi et mon chéri mais si d'autres hommes regardent, je ne peux pas leur en vouloir. si je ne veux pas qu'ils regardent, je couvre.

et comme tu dis, c'est plaisant d'avoir des regards admirateurs, si je n'avais que des regards de dégoûts, je vous dis pas le nombre d'EME

izabelle
Animatrice forum

je connaissais une fille, qui à 190 kg, enchainait les conquêtes....

ensuite elle en a perdu une bonne partie et là alors c'était beaucoup plus compliquée pour elle d'attirer

parce que c'est tout dans l'attitude

à 190 kg, elle se fichait de son poids, c'est sa personnalité qui faisait son charme et ça marchait très bien

 

la séduction, c'est une attitude : c'est s'aimer tout d'abord, se plaire....  se mettre en valeur donc et ainsi de suite

 

on voit souvent des filles pas très belles qui ont beaucoup de succès parce qu'elles se "croient" belles et agissent en conséquence

alors que de très jolies filles n'ont aucun succès parce qu'elles se cachent, se trouvent toujours un défaut, etc.

 

tout est donc selon moi dans l'attitude

enfin je cause, mais moi je fais partie de la deuxième catégorie.... beaucoup de mal avec la séduction pourtant j'adore plaire... mais j'ai l'impression de m'y refuser souvent....   la complexité de l'âme humaine

Eva.
Abonné

Lorsque j'ai lancé le fil, ce n'était pas pour me faire des illusions sur la question. Et la vie n'est pas simple lorsqu'on a dépassé la taille quarante quelque chose. par exemple,  c'est toujours plus simple pour le boulot d'être dans la pure norme , et je sais de quoi je parle, je suis dans une entreprise peuplée de minces et on parle nutrition très souvent...situation proche de la torture pour moi!

Mais en ce qui concerne la relation de séduction, c'est moins caricatural que je ne le pensais, et l'exemple d'Isabellej est fort! Certes, les hommes déclarent aimer les minces, il ya des tas de  blagues bien dures sur les "grosses"...mais ce rejet vaut pour une  catégorie, la catégorie des grosses, ou des rondes s'ils sont plus polis.

Mais la séduction n'est pas affaire de catégorie. C'est une rencontre d'individu à individu et là, les choses peuvent prendre une tournure bien différente. Tel avouera qu'il n'a pas envie de toucher un "rateau", un autre face à une super mince et menu "y a rien là dedans" (je l'ai entendu!), et surtout, le charme d'une personne est un tout, et pas une somme mathématique de défauts et qualités...Indéniablement, j'attire les regards et les conversations charmeuses maintenant qu'il ya 10 ans, avec 15 kilos de moins et tellement plus de complexe (et je m'habillais comme ma mère).

Bref, on n'est pas dans un ghetto hors de portée de la séduction passé un certain poids. Et je trouve que ça fait du bien de s'en rendre compte!

Haut de page 
X