Pas d'amaigrissement malgré un fort surpoids - 10012012

Neam.
Abonné

Bonjour,

Je suis la méthode depuis début septembre et j'en suis très contente. Je trouve que j'ai fait des progrès inespérés en termes de comportement alimentaire. Je n'ai plus beaucoup de compulsions, je suis plus attentive à me faire plaisir quand je mange et je commence à pouvoir laisser de la nourriture quand c'est trop. Et puis surtout, le forum m'apporte une chaleur humaine réconfortante et dynamisante. Bref, je suis très contente mais... je ne maigris pas.

A vrai dire, je suis incapable de dire mon poids car ma balance est nulle : si on se penche en avant, on gagne 5 kg, si on se penche en arrière, on en perd 4, et là, les piles viennent de lâcher, donc je ne me pèse pas! Mais je vois bien d'après mes vêtements que je stagne (ce qui est déjà bien).

C'est vrai qu'avec les régimes, on est habitué à perdre vite et beaucoup. J'étais très douée pour ça (3 kg/semaine). Là, je me dis qu'avec 40 kg au-dessus de mon ancien poids de forme, je ne peux tout de même pas être à mon set-point. Sur au moins 100 kg, il doit bien y avoir moyen d'en perdre quelques-uns. C'est long, j'ai envie de voir un résultat, même petit.

Est-ce que d'autres sont dans ce cas?

Merci et bonne journée!

Commentaires

isabellej.
Abonné

hello Neam,

patience, patience......   là c'est pour la vie

déjà de gros progrès en comportement alimentaire et en gestion des EMEsi je comprends bien

moyennant quoi tu ne grossis pas

ensuite pour maigrir, il faudra vraiment écouter ta satiété, et comme tu le dis, tu commences à pouvoir laisser de la nourriture, donc tu as déjà abordé cette phase là...  

ça va venir la perte de poids bien sûr, quand tu mangeras exactement selon tes sensations alimentaires

et ça va venir peu à peu, au gré des exercices, mais pas seulement c'est aussi une maturation, lâcher des trucs intérieurement, notamment nos conditionnements des régimes

c'est subtil

donc courage et patience, tu es en très bon chemin, tu peux être très fière de toi, de ces résultats qualitatifs, le quantitatif viendra en son temps

Chatoyante.
Abonné

C'est vrai que lorsque l'on commence un nouveau truc avec l'espoir de perdre du poids, on voudrait avoir des résultats immédiat! En tout cas, j'en suis et je pense que nous sommes nombreuses.

Mais comme l'a dit Isabelle, ça demande de la patience. C'est plate mais on peut pas faire autrement. Ce que j'ai pester contre cette foutu patience, moi qui n'en a pas tellement et qui souhaite toujours les choses pour hier!

Comme toi, au début, même si je trouvais que je mangeait notablement moins, je trouvais que la balance ne réagissait pas tellement en descendant... et je partais de plus ou moins 150 kilos quand même, on est loin d'un poid d'équilibre! À force de travail sur moi au travers l'observation de mes signaux, cela a fini par bouger.

Alors même sans patience, il y a peu de chose à faire contre le temps  et le temps qu'il prend!

Bonne continuation Neam

Neam.
Abonné

Merci à vous, Isabellej et Chatoyante, d'avoir pris le temps de me répondre et de m'encourager.

C'est vrai qu'il faut être patient. Je le suis d'ailleurs la plupart du temps, mais là, je trouve que 4 mois d'effort, c'est déjà bien et que ça mérite une récompense! Difficile de ne pas se comparer aux autres qui perdent du poids, surtout quand on a pris l'habitude de perdre vite.

Qu'importe, c'est vrai que ce qu'on gagne, c'est pour la vie. Je sais faire preuve de persévérance alors à moi de tenir la barre, je suis tellement sûre que nous sommes sur la bonne voie!

Et puis, en ce qui concerne la satiété, si je la distingue beaucoup mieux, je ne la respecte pas toujours. C'est le petit truc qui peut faire la différence.

Encore merci et bonne soirée!

isabellej.
Abonné

tu as tout à fait raison Neam

pour ma part, quand je fais disparaitre les compulsions : j'arrête de grossir

quand je respecte ma satiété : je maigris

la satiété est un truc très délicat à appréhender et il ne faut pas forcer les choses, ça viendra peu à peu

tu as encore de belles perspectives devant toi

lys.
Abonné

Bonjour isabellej

pour ma part je suis completement desesperee niveau poids je ne cesse d en prendre ,j ai commencé lc mi nov j ai perdu au debut et depuis cela monte + 3 kgs j ai commence lc car j avais deja pris 4 kgs donc vois tu c est le desespoir mais il est vrai que satiete je ne sais pas ce que cela veut dire ,dans le programme je suis sur la faim et la aussi beaucoup de mal à ecouter mes sensations car ma tete de toutes les facons à toujours peur donc du coup je pense que je n avance pas du tout jusqu a me demander si lc est fait pour moi ?

enfin je doute beaucoup d y arriver un jour

lys

isabellej.
Abonné

hello lys

vu ce que tu décris, je pense que le programme est idéal pour toi

pour la satiété, il faut déjà avoir bien appris la faim, car il est rigoureusement impossible de ressentir la satiété si on a pas une bonne faim en se mettant à table

ensuite pour la tête qui "prend le controle", n'hésite pas à user et abuser de la respiration pleine conscience et du body scan, c'est le seul moyen d'arriver à sortir de nos 'peurs" qui sont dues à toutes ces années de régimes et de fausse information

pour ma part j'ai repris un peu de poids au moment où je suis sortie de la restriction cognitive, je me suis un peu lâchée sur les produits auparavant tabous

mais ensuite je l'ai reperdu, ce poids

G.Apfeldorfer
Votre coach

 

Bonjour neam,

Bravo pour les progrès réalisés. Comme le disent isabelle et chatoyante, la patience est de mise, quand on veut travailler sur la durée et non pas avoir un résultat temporaire.

Dans bien des cas, il y a des progrès sur le comportement alimentaire, on mange moins, ou en tout cas, on a cette impression. Mais rien ne se passe.

Puis, peut-être parce qu’on a aussi fait des progrès en ce qui concerne les EME, on mange un peu moins, et là, ça se débloque.

Alors, neam, persévérez, et soyez attentive à ces moments où vous mangez plus que votre appétit. Et quand vous avez mangé plus que votre appétit, soyez attentive au retour, ou au non retour, de votre faim.

G.Apfeldorfer
Votre coach

 

Bonjour lys,

Isabelle est dans le vrai: commencez par identifier la faim. Pas de faim quand on mange, donc pas de rassasiement.

La pleine conscience est là pour vous permettre d'examiner, avec curiosité et bienveillance, ce paysage mental qui est le vôtre. Dans votre cas, ce paysage mental se compose de toutes sortes de pensées pénibles, qui suscitent des émotions qui ne le sont pas moins. Vous pouvez examiner tout cela, respirer avec cela, sans chercher à modifier vos pensées ou vos émotions. Elles se modifient d’elles-mêmes si vous acceptez simplement leur présence.

Je résume : on prend les événements mentaux comme ils sont, en se rappelalnt que les pensées ne sont que des pensées, et qu’on survit à ses émotions.

Damaris.
Abonné

Je me retrouve vraiment dans ce que tu écris Neam. J'ai moi aussi commencé en septembre, ça m'a fait beaucoup de bien de redécouvrir mes sensations alimentaires, le plaisir de manger, l'impression de me réapproprier mon corps. 

Mais pas de perte de poids non plus, et du coup comme toi je suis frustrée, ça m'a parlé quand tu a écris que tu pensais mériter une perte de poids, c'est exactement ce que je ressent en ce moment et c'est je crois la raison pour laquelle je bloque complètement en ce moment (depuis plus d'un mois en fait). Plus envie de faire d'efforts parce que j'ai l'impression que ça sert à rien puisque pas de résultats sur ma silouhète . Mais en fait au fond je sais que c'est pas vrai, si je suis honête avec moi-même, ma relation à la nourriture a changé et j'ai d'avantage conscience de comment je mange.

Il faut juste arriver à se sortir de cette dynamique de régime et de résultats, notre valeur ne se mesure pas sur une balance ! Même si on y a cru pendant des années.

Tient bon, la perte de poids n'est pas l'objectif de notre parcours mais plutôt de faire la paix avec son corps et la nourriture. Et je suis sûre que quand on aura atteint cet objectif on aura perdu du poids (ça sera une conséquence).

Neam.
Abonné

Bonsoir,

Merci à vous, Isabellej, Lys, Dr Apfeldorfer et Damaris pour vos réponses, témoignages et encouragements.

La bonne nouvelle, comme je l'ai indiqué sur mon blog, c'est que j'ai découvert après avoir écrit ce post, que j'avais en réalité perdu un peu plus de 2 kgs, alors que je n'en avais pas conscience (mon pèse-personne ne fonctionne pas, ce qui est peut-être une bonne chose!).

J'ai lu et relu attentivement vos réponses et je vois qu'il me reste encore bien du chemin à parcourir. Dans la gestion des EME déjà, je viens juste d'en faire une belle! Mais j'arrive malgré tout à les faire un peu moins grosses qu'avant et en conscience.

Si je ne ressens plus ce besoin de me lâcher sur les aliments auparavant tabous, en revanche, j'ai grand besoin d'apprendre à réagir au stress autrement qu'en mangeant. Je ne suis pas encore très experte en RPC et body scan. Je pense qu'il y a de l'évitement là-dessous. Par exemple, j'ai décrété que le body scan m'énervait et la RPC m'endort à coup sûr!

Pour ce qui est de manger uniquement quand on a faim, condition pour sentir le rassasiement, on en est encore loin aussi, bien qu'il y ait des progrès. Et puis aussi, je dois faire très attention à dormir plus.

Bref, je ne suis pas encore au bout du chemin même si la fin du programme se rapproche (ça, ça me met de la pression!). Mais c'est aussi rassurant d'entendre que les choses peuvent se débloquer avec quelques mois de décalage.

C'est vrai, Damaris, qu'il faut qu'on se sorte dans la tête cet objectif de poids et qu'on voie le verre à moitié plein, à savoir, nos progrès en matière de comportement alimentaire, gestion des émotions et écoute de soi.

Lys, je crois aussi que le programme correspond très bien à tes difficultés mais il faut viser des progrès qualitatifs plutôt que quantitatifs.

Merci beaucoup et très bonne nuit à tous et à toutes

MAUDVERCORS38.
Abonné

Bonsoir,

 

Je viens de commencer le programme je suis un peu perdue, c'est un peu déroutant, car tout comme vous j'avais pris l'habitude de perdre en quelques mois près de 10 kilos, pour les reprendre en deux fois moins de temps et j'affiche également 30 kilos de plus que mon poids initial !

 

Notre corps ne sait plus où il en est il faut donc s'accrocher, et les kilos finiront bien par partir même si ce n'est pas dans les proportions escomptées. Courage 

jacquie.
Abonné

bonsoir  je suis nouvelle parmi vous et vos échanges sont très intéressants

 

même si je redoute de ne pas perdre mes 22 kilos de trop. J'ai tout de suite compris

que ce n'était pas un régime, d'ailleurs aucune réglette de poids sur les forums et ça pour moi

l'accro à la balance (2 x jour) ce sera très difficile je le sais.

Je me pèserai demain et après j'essaierai de faire une pesée par mois seulement.

Neam.
Abonné

Bonsoir Jacquie,

Bienvenue sur linecoaching. Ce site est super! L'équilibre alimentaire se fait sur la semaine donc se peser deux fois par jour ne te servira qu'à te mettre la pression. Mieux vaut raisonner en terme de qualitatif, et estimer ton avancée selon tes progrès en matière de comportement alimentaire. Et chaque progrès compte, même petit, même si on ne perd pas du poids tout de suite.

Bon parcours!

Haut de page 
X