Petite, moyenne, grosse faim - 27062012

poneyville92.
Abonné

Bonjour,

 

Aujourd'hui j'expérimente la grosse faim, j'ai donc sauté le petit déjeuner et je saute actuellement le déjeuner.

A quel moment je m'arrête ? Quand j'ai la nausée, quand j'ai envie de me jeter sur tout ce qui mange ?

J'avoue que je ne sais pas trop.

Commentaires

sagattine.
Abonné

Tu penses avec délectation à ce que tu vas pouvoir manger ce soir au paradis du fruitwink

Non plus sérieusement, c'est à toi de voir quelles sont les manifestations de la grande faim et d'y répondre à ce moment-là je pense.

Chatoyante.
Abonné

Et surtout, avant de sentir que tu ne pourras plus t'arrêter quand tu commenceras à manger :-)

Sinon, si tu gères, tu peux te rendre au diner sans problème.

poneyville92.
Abonné

Merci à toutes

Alors j'ai eu la nausée, mal à la tête et finalement un gros gros coup de fatigue. Mais curieusement, les symptômes au niveau du ventre avaient disparu à ce moment là.

J'ai mangé vers 14h15 (ce n'est pas un gros sautage de repas) après m'être endormie sur le canapé. Je ne me voyais pas continuer plus loin vu que je dois sortir en voiture cet après-midi et aussi ce soir ;)

Par contre, j'avai trouvé la moyenne faim en ayant sauté le petit déjeuner très supportable et très gérable.

080413075303_Rikki.
Abonné

J'en suis au même point, et un peu perdue aussi. 


J'ai expérimenté la petite et la moyenne faim la semaine dernière — sans être super sûre de les avoir parfaitement différenciées, d'ailleurs — en sautant le petit déj la permière fois, puis en sautant le petite déj et retardant le déj la deuxième. 


Mais aujourd'hui, je dois expérimenter la grande faim et je suis un peu inquiète. 


Je n'ai rien mangé ce matin du tout, là j'ai soif et envie de jus de fruits mais du coup je n'en prends pas puisque c'est une forme de prise alimentaire, alors voilà, je me suis levée vers 9 h 00, j'ai fait 1 h 15 de piscine, j'ai faim, c'est sûr, mais est-ce de la petite faim, de la moyenne faim, de la grande faim ? Je n'en sais rien, je suis un peu paumée en fait. J'ai sommeil et je suis fatiguée — ça, c'est normal, c'est la piscine. J'ai soif et pas envie de boire de l'eau pure — mais je vais le faire quand même, puisque jus de fruits interdit pour l'instant. 

 

Mais pour le reste... j'ai beaucoup de mal à distinguer mes sensations exactes de faim. 

 

Et je n'ai pas la moindre idée de jusqu'où je dois pousser le bouchon. 

 

Je me dis que je dois tenir au moins jusque vers 16 h 00, pour que ça soit effectivement plus que la "moyenne faim", mais en même temps la sensation de faim n'est pas linéaire, la petite faim était vers 12 h 30 et la moyenne ressentie plutôt vers 13 h 30, presque pas de différence... pas sûre d'avoir fait tout ça selon les règles non plus... 

 

Bon, je sens que je deviens confuse, avoir faim m'angoisse un peu, je vais essayer de me remettre à la RPC, tiens !

Mélanie_D.
Abonné

Pareil au même point, mais plutôt perdue pour remplir le bilan... je trouve pas toujours très clair à quel moment il faut le compléter : quand je ressens la faim ? quand je décide de manger ? sinon pour l'instant j'en suis qu'à la petite faim ...

080413075303_Rikki.
Abonné

Pffff, pas réussi à faire 20 mn de méditation, trop dur, avoir faim me donne froid, c'est nul. 

 

Pour le bilan, d'après ce que j'en ai compris, il y a une partie avant de manger, et une partie après, mais on est obligés de valider les deux d'un coup, ce qui n'est pas pratique.

Mélanie_D.
Abonné

ok merci, c'est bien ce que je pensais alors !

080413075303_Rikki.
Abonné

Bon, en attendant, je deviens chèvre, alors zut, je vais considérer que c'est une grosse faim, et je mange ! 

 

Tans pis !

Mélanie_D.
Abonné

bon appétit alors !

ptiteraphy.
Abonné

C'est vrai que je me suis posé la même question : "Si j'attend une grosse faim, je mange à quel moment?"

Du coup quand j'ai fait cette expérience (un samedi, heureusement, sinon bonjour l'humeur et le dynamisme au boulot haha), j'ai sauté le petit déj, je suis allée faire du sport et j'ai sauté le déjeuner.

Et ben après je ne sentais pas très bien, j'avais des vertiges et un gros mal de tête mais plus de gargouillis dans le ventre.

J'ai décidé de manger vers 15h30, quand j'ai senti que ce que' j'allais manger allait être super bon et agréable.

Mais du coup, ça a coincidé avec un moment où j'avais très faim et où j'étais carrément nerveuse, fatiguée et très irritable. Mais comme je savais que je faisais l'expérience, j'avais prévenu mon copain et j'ai essayé de ne pas être trop désagréable.

Le plus de cette expérience je trouve, c'est qu'au moment de manger, j'ai choisi avec beaucoup d'attention les aliments qui me faisaient envie et j'ai pris énormément de plaisir à les manger! Et comble de la bonne surprise, je n'ai pas tout fini! :O Alors que je pensais que j'aurais mangé plus pour satisfaire ma grosse faim.

Enfin bref, en résumé une expérience pas très agréable avant de manger, mais plutôt agréable lorsqu'est venu le moment de se sustenter :)

Isana.
Abonné

Coucou tout le monde :-) !

Bon, plutôt que de recréer un nouveau post, je me suis dit que j'allais reprende le fil de celui-ci ... le titre est tout à fait approprié et veut tout dire (merci Poneyville ;-)), et ça ne sert à rien de faire 36 sujets sur le même thème, le forum est assez fourni je crois ;-).

Bref, j'ai besoin d'un aiguillage svp :-).

Je suis donc à l'étape "Je découvre la faim", à la première activité "J'expérimente la faim", et j'ai quelques petites questions :-D ...

J'ai testé la petite faim hier en sautant mon sacro-saint petit-déjeuner. J'ai pris une micro-collation fin de matinée pour laisser la faim revenir assez rapidement, voir comment elle le faisait pour s'atténuer puis réapparaître, tout ça pour pouvoir prendre mon déjeuner dans la foulée avec une bonne faim.  Ca s'est assez bien déroulé je pense.

En bonne Balance et bonne "tout ou rien" que je suis mdr, je me retrouve aujourd'hui face à un dilmne, et je ne sais pas trop comment m'y prendre :-P. 

  • Soit je teste la grande faim pour ce 2ème jour (sur les 4) et à partir de demain, je teste les faims intermédiaires, comme ça j'ai une "fourchette" de minimum et maximum ... les limites de ma faim en quelque sorte. 
  • Soit, j'essaie juste le cran plus loin par rapport à hier, et j'essaie de sauter le déjeuner, et d'aller encore un petit peu plus loin demain.  Mais dans ce cas, si je zappe le déjeuner toute à l'heure, à quel moment je mange ensuite ?  Et que puis-je manger alors ?  Une collation dans l'après-midi ?

Est-ce que vous voudriez bien me donner votre avis ?  Comment vous y êtes vous prises ?

Oui, oui, oui, je sais ... je suis complexe et je me casse beaucoup la tête mdr ;-).

Bonne journée à toutes et tous :-)

Elena33.
Abonné

Bonjour Isana,

J'en suis exactement à la même étape que toi, 2ème jour de test de la faim.

C'est vrai que les consignes ne sont pas très claires !

Hier j'ai testé comme toi la petite faim, aujourd'hui je vais tester la bonne faim et demain la grande, pour revenir jeudi à la bonne faim.

Si tu zappes le déjeuner, tu manges une collation dans l'après-midi lorsque tu as faim.

Bonne expérimentation !

Elena

Isana.
Abonné

Merci Elena pour ta réponse :-).  Effectivement, ça m'a l'air pas mal aussi d'y aller graduellement comme tu le prévois, pour revenir à la bonne faim le dernier jour.

En tout cas, je trouve cet exercice extrêmement instructif, mais très difficile également.  Là, je voulais tester la grande faim, mais en sentant passer la moyenne ... beh ... je me retrouve maintenant, à 14h, avec le tourni, la nausée, des bouffées de chaleur, ... bref, pour moi, je dirais bien les signes d'une grande faim.  Mais alors, je n'ai pas senti venir la bonne faim intermédiaire :-S.  Comme si j'étais passée directement de la petite à la grande.

Alors, soit  je ne perçois pas encore les signaux de la bonne faim ; soit ce que je pense être une petite faim (gorge qui se resserre, sensation de creux à l'estomac, envie "joyeuse" de passer à table), est ma bonne faim, et ma petite faim ne serait que l'envie de manger avec juste un petit creu au ventre (ce que je prenais pour des EME) ?  Beuh ... je ne sais pas mdr.

Mais donc, là, maintenant, si je veux manger (car je commence vraiment à me sentir assez mal, et les crampes au ventre me font mal), je ne prends qu'une collation ?  Ou je peux considérer que c'est mon déjeuner qui est décallé, et je déguste gentiment mon sandwich ?

Ouuuuuuh que c'est compliquééééé mdr ;-).

Et toi Elena, comment ça se passe ?

Elena33.
Abonné

Eh bien moi Isana, je viens de prendre mon déjeuner (froid) à 15h.

J'ai du mal à distinguer les différentes faims. Hier, il me semble que j'étais finalement déjà arrivée à la bonne faim, plutôt qu'à la petite.

Aujourd'hui j'ai attendu plus longtemps entre l'apparition de ma faim et mon repas, mais je n'avais pas tellement plus faim qu'hier, sauf que mon déjeuner m'a paru meilleur aujourd'hui et j'ai mangé davantage aussi.

J'avoue que j'appréhende l'attente de la grande faim demain...

Isana.
Abonné

MDR Elena, on était "synchro" comme on dit ;-) : j'ai terminé mon déjeuner fameusement retardé vers 15h15 :-P.  J'ai opté ça plutôt que la collation, mais je me suis "posée" pour le déguster, et je n'ai finalement mangé que la moitié.  Donc bon, soit c'est une grosse collation, soit c'est un petit repas MDR, mais en tout cas, j'ai tenté d'écouter ma satiété, ce qui n'était pas gagné d'avance :-P.

J'ai moi aussi du mal à détecter les différentes faims.  Belle évolution par rapport à avant LC : au moins, je distingue déjà si j'ai faim ou non MDR ... mais j'aimerais quand même sortir de ce mode "binaire" et passer au mode "palette de couleurs" ;-).

Je suis pratiquement certaine d'avoir atteint la grande faim aujourd'hui : mon ventre me faisait souffrir de crampes, j'avais la nausée, des bouffées de chaleur, suivies de frissons, la tête qui tourne et qui bourdonne, et la vue qui se trouble (ou alors, si c'est la bonne faim, punaise, je ne la supporte pas :-P !).

Mais alors, hier, c'était quoi ?  Petite faim ou, en réalité, faim moyenne ?  A mon avis, on va tâtonner au début, puis petit à petit, comme dans une spirale, on va se rapprocher du centre ;-).

Qu'appréhendes-tu dans l'attente de la grande faim ?

Elena33.
Abonné

Pour moi non plus les choses ne sont pas claires. En fait, je ne comprends pas bien ce qu'est la petite faim !

Dans les consignes il est dit : "La bonne faim se manifeste lorsque vous identifiez nettement les symptômes physiques et émotionnels de la faim sans que cela vous cause du désagrément"

Je ne vois pas comment cela est possible, puisque les symptômes sont désagréables. Si quelqu'un peut m'aider, merci d'avance !

Marjoline.
Abonné

Bonjour,

je crois que la bonne faim est une sensation agréable, un creux à lestomac, quelques gargouillis.. je sais que c'est le signal pour me préparer à aller manger. Il me semble que ça devient désagréable... si malgré le signal, on ne va pas aller manger... voilà pour mon interprétation des choses pour la bonne faim... la petite faim, j'ai plus de mal aussi... peut être juste un creux qui va et vient ???

Isana.
Abonné

Coucou smiley!

Bon ben moi, voulant mettre au clair mes différentes sensations, j'en ai fait part à ma coach à 2 reprises concernant les 2 premières journées.  Résultat, d'après elle, en réalité, c'est la bonne faim que j'ai expérimenté le 1er jour, et pas la petite.  Par contre, c'est effectivement bien la grande faim que j'ai testée hier (ouf punaise cheeky ... me vlà rassurée, j'aurais été mal sinon MDR wink).

Donc, pour moi,  je décrirais un peu les différentes faim comme ça (si ça peut vous donner des pistes d'exploration wink) :

  • Petite faim : gorge légèrement serrée, très léger creu à l'estomac, mais pas plus envie de manger que ça.
     
  • Bonne faim : gorge serrée, creu plus prononcé à l'estomac, gargouillis dans le ventre et envie "joyeuse" de passer à table (contente à l'idée de me mettre à manger), mais, effectivement, comme le dit Marjoline, rien de désagréable ou douloureux.
     
  • Grande faim : crampes douloureuses à l'estomac, vertiges, bouffées de chaleur, nausée, bourdonnement dans les oreilles, vue qui se trouble, réel sentiment de malaise (impression de bientôt tomber dans les pommes).
     

Réponse de ma coach : "De plus, vous précisez “envie joyeuse de passer à table” pour la moyenne faim, cela est une très bonne façon pour vous de savoir quand vous devez manger ou non ! ". ... OK, nickel, je note !  Ca me convient bien moi, de me mettre à table à ce moment-là laugh !

Maintenant, pendant ces 2 dernières journées de l'étape (MDR, ça fait un peu "tour de France" cheeky), je vais essayer d'approfondir ces sensations de petite et bonne faim (puisque je sais jusqu'où je ne dois plus aller) afin de bien les retenir.  

Courage Elena (et toutes les autres smiley).

Bonne journée à tout le monde !

Elena33.
Abonné

Je teste aujourd'hui la grande faim. Il est 14h40 et j'ai sauté petit déjeuner (ça c'est habituel) et le déjeuner. Pour le moment je n'en suis qu'à un léger creux à l'estomac, donc petite faim j'imagine.

J'avoue que cela me rend anxieuse d'aller plus loin que la bonne faim, d'autant plus que j'ai l'impression qu'il me faudra attendre tard dans la journée. Mais bon, je tente l'expérience.

Elena

Elena33.
Abonné

Il est 18h et je n'ai toujours rien mangé de la journée. A part creux à l'estomac et salivation, je n'ai pas d'autre symptôme. Je voudrais pousser plus loin pour voir si d'autres symptômes apparaitraient car jamais de ma vie je n'ai eu de gargouillis, ni de gorge serrée par faim.

Dans ces conditions, tout est une gradation de la sensation de creux à l'estomac et de la salivation (qui reste très modérée). Pas facile de m'y retrouver !

Isana.
Abonné

Ah lala, effectivement Elena, je comprends ton désarroi :-S.

Alors, comment s'est passé la faim de ta journée d'hier ?  Tu as atteint ta grande faim ?  Tu as découvert d'autres signes ?

catherine55.
Abonné

@ Isana: Merci pour ta définition de la bonne faim: Envie joyeuse de passer à table! C'est exactement ça!

C'est presque plus facile de remplacer le mot faim par le mot plasir.... Chouette!

 

maligne.
Abonné

Je ne suis pas encore à ce stade, je teste en ce moment le fait de me passer de petit déjeuner. Je ne dirai qu'une chose : vus voulez avoir du temps? ne mangez pas! le temps devient très long, quand on a une faim - petite ou moyenne...du coup, j'en profite pour faire des tas de choses...n'est-ce pas merveilleux?

Isana.
Abonné

De rien Catherine, avec plaisir ;-).  Le seul cas dans lequel je n'ai aucun doute, c'est bien celui-là mdr : lorsque je commence à  me réjouir d'aller manger, que ce soit au resto, chez des gens, chez moi, au mess du boulot, ou lorsque je suis toute contente du plat que je vais manger, c'est que ma bonne faim est là. 

Au début, je pensais que c'était juste une envie de manger, mais non.  Quand j'ai une EME, je réalise que je mangerais tout et n'importe quoi, je n'ai pas d'aliments précis en tête.  C'est vague.  Quelque chose de sucré, de chocolaté, de salé, ou tout ça à la fois ... mais sans joie. 

Par contre, lorsque je suis joyeuse de me mettre à table, c'est qu'ensuite, mon repas sera optimum : saveurs, plaisir, écoute des sensations, respect de la satiété.  C'est comique une fois qu'on comprend son fonctionnement je trouve ;-).

MDR Maligne, c'est vrai qu'on en vient à "s'occuper" pour combler ce temps qui devient long ... ça dégage du temps qu'on ne s'imaginait plus disponible :-P ... mais si on mangeait pour combler un vide, ça a tout son sens ;-).

nath1810.
Abonné
Bonjour, Je commence cette etape aujourd hui et je ne sais pas tres bien quelles excercices de rpc il faut faire avant de bien ce repérer dans les differentes types de faim. Est ce une rpc de 3mn ou faut elle faire celle de 10mn. Merci
Pélisse.
Abonné

Bonjour Nath,

tu dois avoir une rpc spéciale dans la vidéo, ou sur l'onglet "protocole", si j'ai bon souvenir.

J'ai une question sur ces différents stades de la faim: il m'arrive souvent de ressentir la faim mais la sensation de gargouillis ou de creux à l'estomac disparait en 10 min, et ne réapparait que quelques heures plus tard (parfois longtemps après). Hier par exemple, je n'ai pas déjeuner, j'ai eu une petite faim en fin de matinée, ça a duré 10 min, puis plus rien jusqu'à 16h, avec des gargouillis et un plus gros creux à l'estomac, ça a aussi duré 10 min, et ensuite plus rien du tout jusqu'au soir, mais j'ai quand même mangé une petite soupe et un fruit. Et vers 22h, une sensation de faim assez intense. Est-ce que la faim se manifeste de cette façon chez vous aussi ou est-ce que la sensation dure plus longtemps?

Sorbet12.
Abonné

Bonjour

ça fait sensiblement pareil pour moi. Par contre au bout d'un moment, j'ai froid (surtout en ce moment avec le vent qui souffle ...)

Du coup je me fais un thé ou une infusion et si la sensation de faim réapparait ensuite, je mange.

Par contre, Pélisse, par curiosité, pourquoi tu as attendu aussi longtemps pour manger?

Bliss.
Abonné
les manifestations de la faim peuvent aussi être très varibles che moi, très nettes un moment puis disparaitre et reapparaitre. C'est aussi fonction de ce que je suis en train de faire. Au travail je me dépense pas mal et là la faim est assez forte et impérieuse. Par contre j'ai remarqué la semaine passée que prise dans une certaine dynamique (une suite de cours et rv joyeux) je me passe de manger avec plus de facilités. C'est là que doit se nicher la dimension émotionnelle. J'ai lu dans un tchat que JPZ recommandait de nous amuser avec notre faim la tester, la différer, manger plus ou moins, l'apprivoiser gentiment sans en avoir peur car elle nous protège. Ca me parle bien. L'autre soir comme toi j'ai pris une soupe et un peu de pain et petit bout de fromage, je me suis réveillée à 4 h du mat de faim! j'ai attendu au chaud dans mon lit sachant que je pouvais me lever pour manger et j'ai fait un bon petit déj dégusté très tôt avec plaisir. Jaime beaucoup cette dimension de plaisir et jeu. Mais bon ca suppose quand même d'avoir sacréement confiance et de suivre le programme dans les activités proposées.
Pélisse.
Abonné

J'avais mangé au-delà de ma faim la veille alors j'ai pensé que je n'aurais pas faim le lendemain avant l'après-midi. Mais bon, je n'avais pas mangé tant que ça non plus, alors je me suis demandée si je reconnaissais bien les signaux de faim. Parfois c'est très clair, la sensation de faim dure, parfois non... en même temps j'ai perdu 2 kgs les 2 dernières semaines, c'est bien que je ne dois pas toujours reconnaitre la petite faim... j'en suis à l'étape "sensation de faim et rpc", ça tombe bien!

Bliss.
Abonné
J'ai cela aussi après un "gros repas" ou je n'ai pas écouté mes sensations, je peux attendre très longtmeps l faim c'est impressionant. J'ai quelquepart la pensée " ce n'est pas possible il faut bien que je mange quelquechose je dois bien avoir faim" Ca me l'a fait la semaine passé. Un soir restau très bon avec chéri, repas qui dure on mange lentement mais quand même bine plus, on partage des desserts (alors que moi le soir c'est mon carré de chocolat sacré mais pas de dessert). Bref le lendemain la petite faim est apparue vers 14, j'ai mangé une poire puis à nouveau plu faim jusqu'au soir. POur moi il y a réellement dans ces exercices autour de la faim à refaire confiance à notre organisme de savoir ce qui lui convient.
Pélisse.
Abonné

Tu as raison, et c'est ça qui est intéressant, faire confiance à notre organisme... en tout cas merci pour le partage d'expérience!

nath1810.
Abonné

Merci Sorbet, 

tu dois avoir une rpc spéciale dans la vidéo, ou sur l'onglet "protocole", si j'ai bon souvenir.

 

Je suis aller voir mais je n ai plus acces au protocole je vais aller demander a ma coach+

bonne soiree

 

nath1810.
Abonné
Bonjour a toutes, J ai trouve sorbet merci, j ai fait une seance ce matin car j avais faim et la c etait la grande faim du matin que je peux avoir des fois impossible dattendre plus longtemps sans prendre mon petit dej. Je ne sais pasic est une bonne idee de tester la grande faim le matin. Bonne journee
Loli2pop.
Abonné

Bonjour à toutes,

Je réactive un brin ce fil de papottage, car je suis au milieu de cette activité. Je ne sais pas trop ce qui m'attend après ... mais d'emblée je me dis qu'il va peut-être me falloir plus de 7 jours pour identifier les différentes faims à partir de signaux qui d'un jour sur l'autre peuvent changer.

Partant d'une petite faim dont je me demande si elle est réellement petite et pas moyenne et réciproquement, je constate qu'effectivement l'intensité va impacter le plaisir de manger, la facilité à percevoir la satiété arriver. Par contre d'un jour sur l'autre, ce n'est pas les mêmes signaux avants coureurs et ils sont en tout cas peu nombreux.

J'ai vraiment intérêt à privilégier la RPC appliquée à la faim ... j'ai vraiment l'impression de ne pas détecter grand chose. Un peu comme pour la PC, de manière générale, je suis assez mauvaise pour l'écoute de moi-même.

Si parmi les LCées, d'autres sont dans la même activité et le même questionnement, partageons notre expérience :)

bonne journée,

Loli'

fraisedesbois.
Abonné

c'est parti.....7 jours pour experimenter la petite, moyenne et grande faim, comme vous toutes je suis un peu debousselée

3jours de petite faim,3 jours de moyenne faim, et seulement 1 journée de grande faim.....je pense qu'il me faudra renouveler l'expérience car un peu difficile de tout comprendre dans la façon de faire, ce matin j'ai pris un petit déjeuner alors que je ne devais pas le faire!!!!! ou alors je n'ai rien compris, j'ai pris un goûter et fait 2 repas légers.

je continue demain par une petite faim, je n'ai pas fais de RPC car je ne sentait pas grand-chose, pas trop faim alors jeverrais demain.

A++++

Loli2pop.
Abonné

Hello Fraisedesbois,

J'ai trouvé la semaine d"expérimentation assez intéressante mais mes constats étaient assez incertains. Je m'explique : j'ai retrouvé certains signaux identiques à des niveaux de faim différentes et du coup, ça m'avait un peu perturbée, si bien que j'en arrivais à la conclusion qu'en fait j'avais mal interprété les signaux de faim.

Mais en réfléchissant à cette "mauvaise interprétation", je me suis dit que c'était "mal" interprété que par rapport un cadre de référence définie seule avec moi-même. Et surtout que partant d'aucune attention à ma faim, de commencer à déceler une esquisse de niveaux différents, c'était déjà super nouveau !

Du coup, je continue d'avancer dans mon parcours en faisant davantage attention à la question des niveaux de faim ... mais sans non plus trop me prendre la tête. L'apprentissage a besoin de temps.

J'serais très intéressée en tout cas par ton ressenti à toi.

Bonne journée,

Loli'

fraisedesbois.
Abonné

loli bonjour,

j'en suis a 3eme journée de petite faim, j'avoue que je suis un peu perdue, car comme toi je n'arrive pas a reconnaître les signaux de la petite faim, ce que je fais je tiens compte du niveau de ma faim, je m'arrête dès que je sens que j'ai assez mangé et j'apprécie les aliments que je mange, mais j'avance et demain je vais faire une moyenne faim en suprimant le petit déjeuner et pour moi cela va être un peu difficile car j'adore mon petit-déj... mois j'en suis qu'au début et je pense le refaire après m'être bien impreniée de ce programme.

bonne après-midi.

fraise des bois

Loli2pop.
Abonné
Ah ah mais c donc que tu avances par paliers alors ? Je n'y avais même pas pensé ! J'ai fait un coup une petite, un coup une grande, un coup une moyenne .... J'ai l'impression que finalement tout enseignement est bon à prendre alors finalement les modalités importent peu ;) bonne expérience en tout cas !
pymie.
Abonné

Je réveille ce post pour vous proposer un ressenti sur les échelles de la faim . Peut-être cela pourra-t-il vous aider à mieux reconnaitre chaque étape?

Jusque là, petite moyenne et grande faim, rien ne me choquait. sauf que finalement, je décidais de manger dès la petite et du coup, beaucoup de dificulté avec la satiété. J'ai donc essayé d'associer mes ressentis à une échelle de 1 à 10, telle que celle proposée dans les questionnaires LC. 

Voici ce que ça donne (et je pense pouvoir encore affiner) : 

  • Le niveau 1 : je sens ma gorge se serrer, puis la sensation se dissiper. C’est ma « courbature d’estomac » (fausse faim après avoir trop mangé la veille).
  • Le niveau 2, c’est lorsque je sens poindre une vraie faim, c'est à dire que le serrement est plus bas dans la poitrine/ le ventre. Elle est très diffuse.
  • Le niveau 3, c’est lorsque je ressens des « montées-descente » de faim, plus prononcée, mais se relâchant encore. Un verre d'eau et on n'y pense plus trop.
  • Le niveau 4, c’est lorsque la faim est bien ressentie, avec des gargouillis, mais que je me sens capable d’attendre encore 1h ou 2 le repas suivant.
  • Le niveau 5, la bonne faim, comme la faim 4 sauf que je pourrais attendre de finir de préparer mon repas mais pas plus.
  • A partir du niveau 6, je commence à avoir mal au ventre.
  • Le niveau 7 : je deviens désagréable.
  • Le niveau 8 : mal au crâne.
  • Niveau 9 : faiblesse avancée.
  • Niveau 10 : hypoglycémie et malaise (et je n’en suis jamais arrivée là. Je soupconne avoir beaucoup plus de marge que je veut l'admettre depuis le palier 9).  
izabelle
Animatrice forum

eh ben dis donc c'est génial tes observations!!!!

pour ma part, je ne la ressens pas avant le niveau 4, ce qui m'arrange en fait....

je ressens le niveau 4 vers 11h du mat  et le niveau 5 vers 12h.....

 

bravo pour cette description!!!  yes

mno05.
Abonné

J'ai décidé de tester la grosse faim aujourd'hui peut être mais je ne pense pas pouvoir le faire :

Ce matin lever7h30 et pas faim : ok donc pour sauter le petit déj'

J'ai sorti le chien et marché un peu du coup : gargouilli et envie de manger...- 8h30 mon mari se lève et je prend un café avec lui...

Là il est 10h40 et vraiment les gargouillis sont là, j'ai mal à la tête et je ne pense qu'à manger un bon repas.

Je pense pouvoir tenir jusqu'à midi mais plus loin (comme il est dit dans le protocole) je ne pense pas...

 

Du coup si je verrai à midi mais je ne sais pas si j'aurai testé la moyenne ou la grande faim...

mno05.
Abonné

Je viens de m'appercevoir que je salivais... beaucoup!

 

J'ai préparé le repas et cette bonne faim qui est là me dit : déguste moi ce bon plat de quino/ tomate/haricot...

Et bien je pense que je vais m'en tenir là pour aujourd'hui. J'aurai fait la bonne faim au moins!

 

Pour la grande faim je pense le faire un jour au boulot parce que à la maison avec les repas à préparer pour mes enfants c'est de la torture!!!! lol

Courage en tout cas tous ces signaux me montre que j'étais loin de prendre conscience de tout...

Alex17.
Abonné

Bonjour à toutes,

très intéressant ce post, pour moi qui suis à l'étape de la faim. Je dois pendant 4 jours testé ma faim, je suis au 3ème jour.

J'ai enfin compris (du moins je crois) la différence entre la petite faim et la grande faim. Il y a des fois où j'ai l'impression d'avoir faim, mais je n'en suis pas sure. J'ai découvert que ceci est ma petite faim. Je sens les sensations physiques de la bonne faim mais très légèrement, un moment oui, un moment non.

La bonne faim est quand j'ai une sensation de vide dans l'estomat et il gargouille. Je salive également, et la gorge est serrée. Je me sens bien au niveau émotionnel.

La grande faim se manifeste par des maux de tête, picotements dans les membres, je les sens fatigués. Aucun symptomes dans le ventre, ni vide, ni plein. Et l'humeur entre colère et frénésie.

Voilà, j'espère que j'ai bien compris tout ça. Par contre demain je ne sais pas trop ce que je dois tester.

Et j'avoue, aujourd'hui, quand j'ai décidé de manger, à 15h, ayant tous les symptomes décrits pour la grande faim, j'ai pris 2 fraises et.... des bonbons, au lieu du yaourt qui me donnait envie depuis ce matin.... très sain le repas du jour ! Un peu en colère contre moi, car j'en ai toujours envie de ce yaourt, et parce que j'ai mangé ce que j'avais sous la main, au lieu de patienter, et bien ce ne sera pas pour aujourd'hui. pffff !!!

Bonne fin de journée, au plaisir de vous lire :)

Alex

izabelle
Animatrice forum

tu sais je mange des bonbons tous les jours en ce moment

eh bien ça apporte quand même de l'énergie, même si y'a pas grand chose d'autre dedans, donc ce n'est pas malsain je te rassure

bravo pour ton observation de la faim, c'est tout à fait ça....

et cela t'a permis d'observer que la grande faim n'est donc pas la plus appropriée pour se nourrir vraiment selon son corps, on est trop dans l'urgence, dans la fébrilité

Pascaline.
Abonné
Bon je confonds souvent bonne faim et grande faim. La sensation de vide dans l'estomac est un signe de la faim. Mais parfois L'estomac qui serre c'est quoi, un signe différent de la faim?car parfois c'est l'un et parfois c'est l'autre et ils correspondent avec les autres symptômes de ma faim. Xx
dbreant.
Abonné

Bonjour Pascaline,

Pour moi, la sensation de vide dans l'estomac est mon premier symptome, des la petite faim. C'est generalement accompagne de gargouillis. Lorsque ma bonne faim arrive, j'ai toujours ce creux dans l'estomac, mais aussi la gorge un peu serree, la bouche qui salive et l'estomac fait parfois des vrais grognements. La grande faim commence quand les symptomes psychologiques apparaissent: je deviens generalement irritable, impatiente, j'ai du mal a me concentrer. Mais l'irritabilite est LE symptome evident de ma grande faim.

Generalement, il y a un temps entre ma petite faim et ma bonne faim ou la faim disparrait. Mais ce n'est pas a chaque fois.

J'espere que cela va t'aider.

Diane

Haut de page 
X