Peur de la faim - 10062014

Eragon04.
Abonné
Bonjour à tous Cela fait un petit mois que je suis inscrite. J'ai 30 kilos à perdre, 45 ans, une vie de régimes ... Je suis à "affronter sa faim" Cela a l'air tout simple comme défit .. Mais en fait, je découvre que j'ai peur d'avoir faim ! Comme si avec la faim, je n'arriverai pas ou plus à me contrôler ... Un truc de fou! Tous les jours, je recule... Et je n'arrive pas a faire mes quatre jours de programmes Pour celles qui ont rencontrées cette difficulté, comment avez vous fait pour y arriver? C'est quoi le déclencheur ?? :-) !

Commentaires

chrissie.
Abonné

J'en suis au meme point que toi..Moi aussi j'avais peur de cet exercice.Mais finalement,je me suis lancée,et franchement je m'en sors bien.Je crois qu'il faut te lancer.Et puis,je t'assure que c'est moins difficile qu'il n'y parait.Je sais à nouveau ce que c'est que d'avoir faim.Bon courage à toi.

Lauryjo.
Abonné

hello !

Moi aussi j'avais peur d'affronter ma faim, j'ai fait l'exercice de sauter les petits-déjeuner et miracle je m'aperçois maintenant que je n'ai pas faim le matin !

Là, j'en suis à identifier la petite, moyenne et grande faim. Le 3 ème exercice est plus dur, non pas que j'ai une grande faim mais je viens de jardiner, il fait très chaud, je vais me poser pour boire un thé.....et ne pas prendre quoique ce soit avec !!

Je voudrais tenir le plus longtemps possible !!!

Courage à tous !!!

Eragon04.
Abonné
Merci pour tes encouragements.. Je vais ressayer en essayant de sauter les petits dej!! Bonne continuation!!!!!
izabelle
Animatrice forum

oui rien de plus normal que d'avoir peur de la faim après une vie de régime

tu ne pourras rien faire, en amont, pour enlever cette peur là

la seule chose qui pourra la faire s'en aller, c'est de faire l'expérience de la faim,  de vivre dans tes tripes ces sensations et de constater que tu peux le vivre plutôt sereinement, t'observer

 

garde à l'esprit que c'est une expérience, une confrontation,  et observe les sensations,  observe l'inconfort, fais-lui une place

et surtout pas en force, mais peu à peu

tu sais que tu peux manger à tout moment et donc mettre fin à cette expérience qui sera un peu difficile au début, mais par la suite de plus en plus facile

c'est comme un ré-apprentissage

 

lance-toi c'est tout à fait vrai,  et observe ce que tu ressens en toute bienveillance,   essaie de vivre cette expérience de faim  comme une  observation scientifique

 

par contre la peur c'est normal,  on a toujours peur devant ce qui représente pour nous un challenge, notre corps se prépare à affronter un défi

une fois que la chose est connue, n'est plus un challenge, que l'on a fait l'expérience que ce n'est pas une menace, la peur part d'elle-même

 

j'avais moi aussi très peur de la faim en début de programme, parce que j'avais peur des "pertes de controle"

et maintenant je n'ai plus du tout peur d'elle, c'est une copine, quand j'ai faim je mange et puis c'est tout,  je me suis aperçue qu'elle ne fait pas perdre le controle, mais au contraire quand on a une bonne faim c'est beaucoup plus facile de sentir la satiété donc c'est une excellente conseillère

gabuzo.
Abonné

Je suis pareil ! et là je suis dans ma première matinée pour expérimenter ma faim .. En lisant au début qu'il y avait un exercice comme ça, dans ma tête je me suis dit "impossible je ne pourrai jamais faire cette étape", et là au moins j'essaie... Je ne pense pas pouvoir attendre des heures car c'est un vrai stress pour moi mais il faut que j'apprenne à ressentir tout ça et à l'accepter.

Par contre dans le protocole ils n'expliquent pas vraiment à quel stade on peut prendre une collation, enfin si dès les premiers signaux de faim et pourtant plus loin il est expliqué qu'il ne faut pas tester de suite la "grande faim" je suis un peu perdue avec tous ces termes, comment avez vous fait de votre côté ? Je ne me sens pas par exemple d'aller jusqu'à ressentir une grande faim surtout pas en travaillant, là au calme à la maison ça va, mais sinon ça me semble totalement impossible .. Comment faire ?

Merci de votre aide !

Amritaa.
Abonné

Bonjour à toutes

 

Cet exercice n'est pas simple et nous bouscule toutes je pense

 

Lorsque je suis venue la première fois, je lisais tout à deux cent à l'heure pour vite, faire ce qu'il y avait à faire et je suis certaine que je n'avais pas vu qu'on pouvait boire un thé ou un café en guise de petit déjeuner. Donc première erreur

 

Je viens pour la seconde fois donc je lis toutes les consignes calmement, je relis pour apaiser mon mental qui grouille et cherche à tout prix des solutions, des évitements pour ne pas se confronter à cette expérience

 

Et puis je me dis : oh AMRITAA ! c'est juste pour 4 jours, voir moins, ça ne va pas ruiner ta vie hein ? Et puis tu as lu : personne ne meurt de faim ici

 

Alors oui il faut juste se lancer...... au début c'est un peu inquiétant. La première journée je pense avoir mangé très vite par peur en fait, et l'exercice m'a fait prendre conscience que j'avais peur d'avoir faim.....

 

Deuxième journée j'ai été très très surprise de voir que je n'avais plus peur et je découvre qu'en fait le matin et bien je n'ai pas faim. 

 

Et là je découvre qu'en fait j'ai toujours été comme ça dans la vie mais que les conseils dans les régimes c'est de prendre un petit déjeuner copieux, donc je ne mangeais pas selon ma typologie

 

Il faut vivre ça comme une expérience ludique et non un piège qui se referme sur nous, ça c'est juste le mental qui nous fait croire ça

 

Voilà ma petite expérience 

gabuzo.
Abonné

Et bien moi j'ai déjà pris ma collation et en plus je commence à avoir de plus en plus faim ! Mais bon je suis super contente, ça fait des années lumières que je ne m'étais pas privée de mon pti déj au saut du lit et là j'ai tenu 4h pour prendre une collation !

Par contre j'ai vraiment eu des sensations difficiles comme des espèce de vertiges, grosse fatigue, corps lourd etc. et bizarrement pas vraiment de sensations au niveau du ventre à part de le sentir vide, et maintenant que j'ai pris ma collation je le sens encore plus vide bizarre !!!

Ce que je ne saisis pas, c'est qu'il faut aller plus loin alors dans l'exercice ? c'est à dire repousser chaque jour plus loin l'heure de sa collation ? Si on y arrive pas est-ce grave ? j'ai plein de questions sur cette étape, je me suis vraiment bloquée 4 jours pour pouvoir tenter ce challenge mais j'ai pas envie de les gâcher en faisant n'importe quoi, et d'un autre côté je voudrais vraiment aller à mon rythme car je pense que selon les personnes on supporte plus ou moins de rester sans manger.

Merci d'avance de votre aide si vous pouvez m'en apporter une !

Amritaa.
Abonné

GABUZO il faut vraiment vraiment avancer à ton rythme. Donc prend une collation quand tu sens que c'est le moment. Prend le temps de bien analyser ton état d'esprit, et ne juge rien, note et mange s'il le faut

 

Si tu as vraiment faim, ilest dit qu'on peut manger, même si ça n'est pas l'heure du repas... peu importe. Il n'est pas qu'estion de s'affamer

 

Le but c'est zéro contrainte, traverse cet exercice en te laissant une immense liberté et oublie les contraintes sociales

 

Il n'est pas question d'aller de plus en plus loin, il est question de prendre conscience de la faim. mais pas une faim de loup à tout casser, enfin moi je fais ce qui me parait juste. Chaque jour sera différent et oublie tout challenge

 

Si tu prends une collation sucrée, le sucre donne faim..... qu'as tu pris ?

gabuzo.
Abonné

Merci beaucoup de ta réponse ;) Ca fait plaisir, je me rends compte que c'est vraiment dur en effet, je toucheà quelque chose qui me suit depuis toute petite, cette angoisse de "faire un malaise" si je mange rien.

Ce que je ne comprends pas c'est est-ce que les sensations physiques que je ressens sont liées au stress ou à la faim, c'est très difficile en fait ... J'ai n'ai rien mangé de 20h30 hier soir à 10h30 ce matin donc je me demande si à 10h cela pouvait déjà être des sensations de "grande faim" ..

Oui je vais y aller plus cool c'est certain, là je me suis mis trop de pression, aussi car je n'ai pas saisi, vu que dans les explications ils marquent qu'il ne faut pas forcer de suite mais attendre plutôt les derniers jours pour tester la grande faim.

J'ai posé ces questions à ma coach j'espère qu'elle va pouvoir y répondre ;)

Oui en effet j'ai pris une craquinette donc sucre , je n'avais pas de pain donc réflexe, mais là la faim s'est calmée mais mon état est toujours bizarre, je me sens ultra fatiguée pas bien quoi, et dur de savoir si c'est lié à la nourriture réellement ou aux émotions.!

Merci de ton soutien, ça fait fort plaisir !

Chléa.
Abonné

Bonjour, 

Je sors à peine des 4 jours où il faut sauter le petit dej.;sauf que comme depuis quelques temps, je ne  prenais presque plus de petit dej-sauf de temps à autre -   fallait carément sauter le déjeuner.

Moi aussi ça me faisait peur : pas tellement peur d'avoir faim, mais que ça dérape en compulsions

Au final ce que je retiens de cet exercice c'est que : 

- la faim est tres variable d'un jour à l'autre :j'ai quasiment pris mes collations dans les memes heures ( entre 15 et 17H30 )  et pourtant les sensations ressenties ont été tres différentes selon les jours.Ce qui m'a rassurée c'est d'a'voir toujours avec moi une collation

- la grande faim est tres désagréable : à la base elle ne me faisait pas peur du tout car j' ai souvent jeuné( pour maigrir ! ) sans que ça me pose de vrais problèmes ...mais là, ce que j'ai ressenti c'était ...whaouh!!  Intenable : limite du malaise, jambes flageolantes, salivation excessive, plus possible de faire quoi que ce soit .Dans mon ventre c'était Bagdad ! C'est devenu impérieux au point que j'ai interrompu la séance de RPC que j'étais en train de faire car je ne pouvais plus tenir !!

Et quand j'ai enfin mangé, vers 17h, ça a été un vrai soulagement.J 'ai quand même réussi à manger lentement, et pas trop pour pouvoir avoir un diner digne de ce nom ..mais j'ai mis un moment à me " récupérer" .

J'ai été tres surprise car une fois , j'avais jeuné 1 semaine entière et je ne me rappelle pas avoir ressenti ça du tout .Il est probable que la RPC nous permet vraiment de ressentir ce qu'avant on ressentait déjà, sans s'autoriser vraiment à le vivre ; du coup les sensations prennent une dimension différente.

Moralité : auccune envie de  retourner à cet état là !! 

- la petite faim , c'est juste un trou à l'estomac; on peut attendre ( entre 2 à 4 h pour moi );elle arrive et elle s'en va, on l'oublie. J'ai fait ça le 1er jour 

- la moyenne faim, suis pas sure de l'avoir bien repérée ; j'imagine que c'est celle qui revient apres la petite faim ( ça évolue par vagues : ça arrive, ça disparait, et ça revient ) ; On sait qu'on pourrait encore attendre, mais ça fait du bien de manger, même pas beaucoup .

J'ai trouvé l'exercice interréssant et pour moi, le challenge c'était aussi de réussir à calibrer correctement ma collation pour pouvoir diner normalement .

L'intensité de la faim est variable selon les jours pour moi => va falloir vraiment que je sois  à l'écoute !!

Amritaa.
Abonné

Guhuzo on ne sera pas parfaite du jour au lendemain, ça aussi c'est notre souci : le perfectionnisme

 

Acceptons de lâcher prise aussi , de nous laisser aller à nous tromper et à corriger la marche du navire doucement grace à nos expériences, grâce à nos réussites mais surtout grâce à nos échecs

 

Il faut relire les consignes calmement sans a priori, juste lire et là, moi je me dis " ah mais en fait c'est plus cool qu'il n'y parait

 

Bien sûr qu'il ne faut pas forcer de suite, ni jamais d'ailleurs, il faut savoir prendre son temps, la grande faim on la testera quand il faudra de mémoire passer le petit déjeuner et le déjeuner...... on aura des clés, des soutiens d'ici

 

La coach est absolument géniale, tu peux vraiment compter sur elle 

 

On se soutient toutes, une fois tu reçois, une fois tu donnes et tout le monde avance ;-)

Amritaa.
Abonné

J'adhère en tout point à ton témoignage, chaque jour est un jour particulier et notre faim varie avec de grandes amplitudes, c'est totalement vrai et les exercices ici nous permettent vraiment cette prise de conscience

 

Le jeûne est bon pour nettoyer l'organisme, pour maigrir j'en doute, enfin il y aura j'imagine des arguments pour et contre

 

J'ai touché la grande faim hier uniquement en sautant mon petit déjeuner, donc là aussi c'est variable

 

Ce matin j'ai pris mon thé , j'ai ressenti la faim vers 11 h mais là en fait à midi je n'ai pas vraiment faim et je pense que je pourrai passer le déjeuner mais c'est dimanche, mon fils a eu un accident important hier (tout va bien mais la voiture est morte, un jeune un peu ivre l'a percuté.... tssss) donc je vais me mettre à table avec tout le monde et prendre soin de tout le monde y compris de moi en mangeant en conscience 

gabuzo.
Abonné

Merci beaucoup Amritaa !

Oui il faut aller à son rythme et on est tous différents ! ca soulage d'entendre ça ! Et ça me rassure de voir que tu as faim à 11h ;) certaines tiennent super longtemps je trouve ! bravo !!!

Qu'est ce que tu ressens toi quand tu penses être en "grande faim" ?

Désolée pour ton fils, mais ouf il n'a rien eu, l'horreur les gens alcoolisés qui créent des accidents .. où sont les contrôles la nuit ... c'est affligeant ... Tu as bien fait de t'auriser un bon repas en famille :))) !

Amritaa.
Abonné

Et oui Gabuzo, il faut laisser tomber les stéréotypes des revues de mode, chaque être est un être unique qui mérite toute la tendresse du monde. 

 

Je ne tiendrais pas longtemps tous les jours, les derniers évènements sont sans doute un peu responsables de mon détachement. 

 

J'ai mangé presque normalement mais je me sens bien dans cette nouvelle vie où je ne finis pas mon repas, l'estomac gonflé à bloc. 

 

Cette deuxième expérience me parait très intéressante

 

Quand j'ai une grande faim, mon cerveau se met en mode bouillie, je suis incapable de réfléchir, je tremble, je suis super inquiète, je pense que ma fin et non faim est prochaine, donc je cours manger n'importe quoi. Je peux manger sucré, salé, froid des trucs qui se mangent chauds, ce que je veux c'est donner du carburant à mon corps. Je mange le plus lentement possible dans ce genre de situation. Mais il est clair que je me sens très très mal, comme si j'étais atteinte d'une maladie terrible

Pascaline.
Abonné

Amritta, Grande Faim a 13.00 comme toi on a l'impression qu'on a une maladie. Cest vraiment pas chouette cette faiblesse, sueur interieurs, malaise...malge ca je suis reste zen. Mais j'ai fait une sieste apres mon dejeuner wink

gabuzo.
Abonné

Oh les stéréotypes il y a longtemps que je n'en rêve plus ;) à 120 kgs mon problème est vraiment ailleurs, c'est vraiment une dépendance très forte à la nourriture, le "poids idéal" je sais que je ne l'attendrais plus jamais à moins de passer sur le billard, mais mon rêve absolu serait simplement de passer sous la barre des 100 , ce qui est déjà un sacré challenge !

Je suis étonnée par ces symptomes violents que vous décrivez, j'ai un peu ressenti pareil ce matin, peut être pas aussi fort, mais vous n'aviez pas mangé depuis combien d'heures  ???

Amritaa.
Abonné

PASCALINE On est de grandes malades non ? hi hi

 

Gabuzo ces symptômes n'ont pas forcément de liens avec un jeûne de plusieurs heures, parfois mon corps hurle qu'il veut manger donc je lui donne une bricole ou carrément je passe à table, je fais au mieux, même si puor le moment ça n'est pas toujours ce que je devrais faire sans doute

 

Si tu restes ici et que tu demandes l'aide nécessaire je suis certaine que tu réussiras ton premier objectif et pourquoi pas un autre ? hein ? allez on y croit avec toi !

Pascaline.
Abonné

...ben moi le dernier repas c'etait hier soir a 18.00. Et un petit bout de Lion a 23.00. J'ai remange une collaton, pour ralentir la faim jusqu'au dejeuner, aujourd'hui a 12.00 jus d'orange et un bout du meme Lion. Puis enfin le repas a 13.00. J'ai attendu trop longtemps donc ca c'est transforme en Grande Faim. Aussi c'est mes regles alors ca chamboule un peu la regulation.

Xx

gabuzo.
Abonné

T'es adorable Amritaa ;) On verra bien !!!

Oui c'est ça qui est difficile, car je pense que l'exercice est vraiment là pour qu'on touche à la FAIM qu'on puisse sentir à nouveau et comprendre les appels simples de notre corps et non de nos émotions, mais dur de différencier !! A mon avis cela doit pouvoir se "calculer" en heure, avant d'arriver à une grande faim je me dis que c'est plutôt de l'ordre d'un ou deux jours de jeun non ?? ..

Courage à tout le monde en tout cas !!! et merci encore ;)

Amritaa.
Abonné

[quote=Pascaline]

...ben moi le dernier repas c'etait hier soir a 18.00. Et un petit bout de Lion a 23.00. J'ai remange une collaton, pour ralentir la faim jusqu'au dejeuner, aujourd'hui a 12.00 jus d'orange et un bout du meme Lion. Puis enfin le repas a 13.00. J'ai attendu trop longtemps donc ca c'est transforme en Grande Faim. Aussi c'est mes regles alors ca chamboule un peu la regulation.

Xx

[/quote]

 

Pourquoi avoir attendu si longtemps Pascaline ? C'était pour tester ta grande faim et il t'a fallu tout ce temps ? Je suis bien curieuse non ?

Amritaa.
Abonné

[quote=gabuzo]

T'es adorable Amritaa ;) On verra bien !!!

Oui c'est ça qui est difficile, car je pense que l'exercice est vraiment là pour qu'on touche à la FAIM qu'on puisse sentir à nouveau et comprendre les appels simples de notre corps et non de nos émotions, mais dur de différencier !! A mon avis cela doit pouvoir se "calculer" en heure, avant d'arriver à une grande faim je me dis que c'est plutôt de l'ordre d'un ou deux jours de jeun non ?? ..

Courage à tout le monde en tout cas !!! et merci encore ;)

[/quote]

 

Pas toujours Gabuzo, des fois je suis crès méssante .... crès crès méssante 

 

OUi l'exercice est là pour quo'n fasse la différence entre les faims liées à nos émotions et nos vraies faims, et en ce deuxième voyage je pense cette fois ci enfin commencer à comprendre l'exercice. Enfin je pense l'avoir compris la première fois mais je ne voulais pas en entendre parler je crois

 

J'ai terminé mes 4 jours en zappant le petit déjeuner et je découvre ce qui n'est pas une surprise qu'en fait je peux le zapper sans problème et que je dois faire ça ou diner plus léger, cest ce que je faisais naturellement à l'époque où j'étais mince, le petit déjeuner ne m'interressait pas, pas le temps, pas envie et puis j'ai commencé à écouter les âneries du style : il faut impérativemnet manger le matin....; tssss

izabelle
Animatrice forum

oublie les calculs, Gabuzo !!!!!   on ne peut compter en heures, ni repas sautés, ni rien du tout....   il faut te fier à ce que RESSENS (l'idée de sauter deux repas pour atteindre la grande faim n'est qu'une indication)

tu es en train d'apprendre à "ressentir"  cette faim-là

alors oui, peu à peu, prends ton temps

par la suite tu auras d'autres exercices, notamment le très très utile  " pleine conscience appliquée à la sensation de faim"

pour moi ça a été déterminant,  depuis je ne confonds plus la faim et le stress... (et c'était très très fréquent)

 

va à ton rythme, oui je suis d'accord

tu peux expérimenter plusieurs fois la petite faim, et puis ensuite passer à la moyenne, ça sera déjà pas mal

chacun est différent, avec des besoins caloriques différent

 

mais il faut éviter par contre de se mettre en mode "jeune"  où on ne ressent plus la faim  (jusqu'à remanger)

donc même si on ne ressent pas la faim de la journée,  il faut toujours manger léger le soir, justement pour ne pas entrer en jeune

 

oublie les heures, le but n'est PAS de repousser le moment de la collation, ce n'es tpas un concours, de plus ça dépend totlament des besoins des gens, de ce qu'on  mangé la veille

disons juste que si on a mangé la veille à 20h,  à 10h30 le lendemain, on n'est sans doute pas encore en "grande" faim, mais plutôt en petite ou moyenne  (pour moi ça serait moyenne, mais tout dépend de ce que j'aurais mangé la veille, aussi, donc on ne peut pas dire)

par contre on peut être en "moyenne faim"  (la bonne!)  et avoir du mal à la supporter

moi c'est ça qui m'arrivait au début

 

la grande faim je ne l'ai ressentie qu'une fois,  eh bien j'ai pas demandé du rab.....

 

heusement par la suite c'est juste la moyenne qui nous interesse,  et maintenant j'ai appris à l'apprécier, car avec elle,  à nous le bon appétit, la satisfaction alimentaire, la détection très facilité de la satiété.....

ça vaut le coup de l'apprivoiser

gabuzo.
Abonné

Merci de ta réponse ;)

Oui je me doute que c'est différent d'une personne à l'autre et qu'il faut que je m'écoute et fasse par mon ressenti, mais j'ai tellement de flou sur le sujet que je cherche à comprendre comment le ressentent les autres pour voir si ça me parle. Pour moi c'est une épreuve et je suis déjà hyper fière d'arriver à tenir, ajd encore à cette heure ci je n'ai rien mangé, je n'aurai jamais cru tenir le coup ! Par contre je vais pas tarder à prendre ma collation car je ne veux pas tomber dans des choses qui vont me marquer trop négativement (je me connais) , mais déjà je constate que je peux tenir sans pb alors qu'avant c'était la première chose habituelle au réveil sinon dans ma tête "je ne tenais pas" ! C'est super positif et je suis contente d'avoir forcé un peu, en effet il faut ressentir les choses.

Bonne journée à tous ;)

Amritaa.
Abonné

C'est exactement ça Gaubuzo. Les exercices qui nous sont proposés nous font découvrir ou re découvrir des sensations naturelles et nous ôtent nos croyances sur ce que nous pensons être et que nous ne sommes pas tout compte fait

izabelle
Animatrice forum

mais oui!!!  tu as raison d'être fière  

tu te confrontes à des ressentis,  eh oui c'est dur!!!   et tu le fais

le principal n'est pas de tenir ni d'y arriver, mais d'avoir ce courage là, de se confronter à des sensations qu'on a si longtemps fui

même si on s'y confronte que 5 min, c'est déjà gagné dans notre progression

à partir du moment où tu as le courage de te confronter, à petites doses, peu à peu,  tout se met en place, encore une fois peu à peu

se laisser ressentir, se faire confiance, tout ça ça prend du temps

mais comme au fond c'est naturel,  une fois qu'on a eu ce courage, une fois que peu à peu on a réapprivoisé ce fonctionnement naturel,  cela devient de plus en plus facile, et au final on n'y pense plus

par exemple moi j'ai une petite faim depuis une bonne demi-heure  (pourtant j'ai mangé mon petit dej habituel)

en fait je la ressens mais ça ne me gene pas, je suis prise dans mes activités, elle est là, bon...

avant je me serais pris la tête, et comment c'st pas normal, tout ça, pourquoi j'ai faim, j'ai mangé normalement

bref,  je serai repartie à controler tout dans la pensée

là non.... j'ai juste une petite faim qui commence à grossir

pour l'instant trop prise dans ce que je dois faire, je la laisse simplement "être"  et à un moment donné pour sûr elle va devenir plus impérieuse et alors je mangerais, voir je déjeunerai en avance

bref je m'en fiche.......

 

ce genre d'atttitude je ne l'avais jamais eu depuis mon enfance

c'est d'un libérateur...  

la faim c'est juste  "normal"   et aussi maintenant je la supporte tout à fait bien  :  déjà je n'ai plus peur d'elle,  et puis je me suis habituée à la sensation physique

et pour ça, ya que le temps....

le nombre de fois où tu te confrontes à la faim,  eh bien peu à peu  elle devient une amie, une connaissance, qqchse qui forcément, ne fait plus peur

un simple "signal"  bienveillant qui vient nous prévenir qu'il faut faire le plein d'énergie

gabuzo.
Abonné

Exactement, tout ce que tu dis est limpide et me parle beaucoup !!

C'est super car tout comme moi ça poursuit depuis longtemps et franchement c'est super d'arriver à se détacher de sa peur et à faire de la faim une "amie" ! Et oui je vais essayer de tenir sur le long terme (c'est souvent mon soucis).

Quand je pense au début que je lisais "il faut sauter le petit déj" je me disais mince je serai obligée d'en parler à la coach que c'est pas possible pour moi etc. et au final ben j'arrive à prendre une collation à 11h moi qui habituellement pti déj vers7h ! Et c'est dingue comme la bonne humeur va avec ! ca fait du bien au moral tout ça, de voir qu'on n'est pas "foutu" et qu'il existe des solutions, ou du moins d'arriver à se surprendre soi même positivement !

Haut de page 
X