Première victoire ! - 15092011

sophieo.
Abonné

Bonjour à tous et toutes,

je voulais juste partager avec vous ce que je considère être une première avancée notable sur le chemin de la régulation : je ne suis plus angoissée ou perturbée à l'idée de sauter le petit-déjeuner. Avant de commencer LineCoaching, j'avais dû sauter le petit déj une dizaine de fois tout au plus, et encore, parce que contrainte et forcée. Maintenant, je me pose la question tous les matins sous la douche : "ai-je faim ?" et si ce n'est pas le cas, je pars au boulot juste en m'étant lavé les dents.

C'est une grande victoire pour moi et finalement je ne meurs pas d'inanition en chemin (même quand je vais au boulot à vélo). J'avoue que manger quand la faim arrive au boulot n'est pas très pratique, mais chaque chose en son temps !

 

sophie

Commentaires

Badwitch.
Abonné

Bravo pour cette avancée !

Moi, pareil, depuis plusieurs semaines, plus de PDJ, j'ai pas faim, juste à boire pendant les exercices physiques.

Mais la diet qui me suit me demandait justement si je ne mangeais pas trop le soir ou trop tard... pour ne plus ressentir la faim le matin ?

Alors manger trop, je ne crois pas, vu que je suis le programme depuis quelques semaines déjà et ne sort plus de table le bide "plein à craquer".

Manger tardivement ? peut-être...

Enfin, quoi qu'il en soit, je sais que si j'avais réellement faim, je pourrai me rassasier, donc pas d'angoisse !

Bonne continuation.

liberty.
Abonné

Moi, je sens les premiers signes de libération alors que je suis à l'étape du carnet alimentaire.je me suis rendue compte que je mange trop. et je commence à sentir la satiété.

Félicitation à vous les filles pour vos premieres victoires

 

//www.linecoaching.com/user/1933/blog

sophieo.
Abonné

moi aussi je me dis que je dois encore trop manger le soir si je n'ai pas faim quand je me lève. Ou bien c'est que je me lève trop tôt :) je vais demander des aménagements d'horaire à mon patron ;-)

sophieo.
Abonné

la satiété c'est que j'ai encore le plus de mal à identifier, je ne suis pas bien sûre. Quand je mange seule, je peux me concentrer et prendre le temps de me poser la question "est-ce que j'ai encore envie de cet aliment ou de ce plat ?". C'est beaucoup plus difficile au bureau, parce qu'on partage une pièce réfectoire et je trouve ça compliqué de se concentrer sur mon repas quand il y a du monde autour. J'espère faire des progrès en ce sens !

Comme toi, je me suis rendue compte que je mangeais vraiment trop, j'en suis même à féliciter mon corps pour ne pas avoir grossi plus que ça quand je me souviens des quantités ingérées !

Nanie78.
Abonné

C'est dingue, ce que je mange peu quand j'ecoute ma faim, et quand je mange sans l'écouter je me goinfre, de peur d'avoir faim! Ou l'art d'être en décallage total avec son corps :)

sophieo.
Abonné

je suis tout à fait d'accord avec toi, c'est une découverte d'importance !

Lee-lix.
Abonné

Oui, je me sens en ce moment partagée entre : la découverte de ma capacité à détecter la satiété d'une part et mon envie de manger sans me poser de questions d'autre part. Parce qu'il est un fait que lorsque je fais attention à mes sensations alimentaires, je mange moins mais justement la sorte d'"anestéhsie" due à la (trop) grande prise alimentaire me manque... en fait, je me suis aperçue que je mangeais souvent dans un état second, comme anestéhsiée, et ça me faisait (je crois) du bien

favinette.
Abonné

Ouaaaah

La faim ne nous tue pas !

C'est une sacré découverte pour moi aussi, c'est dingue à 47 ans...

Bon courage à tous et...bonne faim !

Haut de page 
X