Quand être gros est une qualité - 10062015

Estellka.
Abonné

Comme nous sommes dans un monde où la minceur est de règle et que les gros sont mal vus, je voudrais rééquilibrer la balance (pardonnez-moi l'expression) et montrer que ce n'est pas le cas dans toutes les civilisations:

La préhistoire :

 

Le corps de la femme est représenté avec un gros ventre, et de gros seins, des grosses fesses, symboles de sexualité, de fertilité, de générosité et de vie. On peut penser qu'il s'agissait là de leur vision de la femme idéale.

 

Le boudha

bouddha

Le gros bouddha n’est pas une présentation du bouddha historique. C’est plutôt une présentation de Butai ou Putai. Butai était un Chan, c’est à dire un moine bouddhiste Zen chinois.

Selon la tradition chinoise, Budai a été un moine qui a vécu au cours de la dernière dynastie Liang de la Chine. Il était originaire de Fenghua, son nom bouddhiste a été Qieci, ce qui veut dire Promesse en chinois.

Il était un homme de bon caractère et respecté par les chinois. Son identification avec le Maitreya Bodhisattva (futur Bouddha) est également attribuée à un hymne bouddhiste qu’il a prononcé avant sa mort.

La création de ses statues s’est répondue en Chine puis à travers le monde. On le trouve aujourd’hui un peu partout surtout dans les temples Zen. Ces statues et statuettes le représentent comme étant gros et rieur vu qu’il a été comme çà durant sa vie.

Dans le folklore chinois, Budai est apprécié pour sa joie de vivre, sa plénitude et sa sagesse. Une conviction traditionnelle existe dans le floklore populaire chinois (mais qui ne fait pas partie de la doctrine bouddhiste). Cette tradition dit que le fait de frotter le ventre de Bouddai apporte la richesse, la chance et la prospérité aux gens. (Source: //www.comprendrebouddhisme.com/connaitre/bouddha-maigre-gros.html)

 

Au moyen âge, être gros était un signe de puissance et richesse. Plus on était maigre, et plus on était pauvre. Et surtout moins on avait de chance de survivre aux famines.

 

A la renaissance, voici la beauté idéale: La Vénus de Botticelli illustre à la perfection l'image de la femme à cette époque. Elle est à la fois charnelle et céleste. Teint diaphane, cuisses dodues, poitrines généreuses et embonpoint sont signes de beauté, de richesse et de bonne santé. La taille devait être fine et lisse, sans pli, ni bourrelet. Pour l'obtenir cette taille parfaite, les femmes utilisaient des corsets à baleines qui emprisonnaient leur bustes et donnait un effet d'extrême finesse au niveau de la taille.

Les hanches féminines étaient larges. Ce n'est pas pour rien qu'on compare la silhouette de la femme de la Renaissance à un sablier ou à une bobine de fil, car l'effet obtenu est équivalent. (source: //www.aufeminin.com/portraits-de-femmes/evolution-corps-feminin-d39391c483866.html)

 

plus près de nous, dita von teese remet les formes au gout du jour:

De quoi relativiser nos kilos en trop!

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

sympa ton post !!!

mon chéri me dit toujours que je suis d'une autre époque, tout à fait dans les standards d'il y a qq siècles !!!  smiley

d'ailleurs ce genre de robe est ce qui me va le mieux, mais dur à porter au quotidien  (à une autre époque, oui smiley)

gentedame.
Abonné

le tout est de trouver la coupe de v^tements qui nous va. Me concernant je suis ronde de partout, y compris les bras alors cette coupe-là ne me va pas.

Dans la série des jolies rondes connaissez-vous les nanas de Nikki de St Phalle ?

et puis, n'est-elle pas sublime ?

Patience
Marraine

[quote=izabelle]

sympa ton post !!!

mon chéri me dit toujours que je suis d'une autre époque, tout à fait dans les standards d'il y a qq siècles !!!  smiley

d'ailleurs ce genre de robe est ce qui me va le mieux, mais dur à porter au quotidien  (à une autre époque, oui smiley)

[/quote]

 

izabelle, après tout, tu pourrais lancer une nouvelle mode : la robe de soirée arrive dans les open spaces !! :-)

 

Au plaisir de te lire

Yamounae.
Abonné

Merci pour ce joli tour historique du tour de hanche et autres zones pulpeuses de nos soeurs-femmes du monde!

J'ai découvert il y a peu une jeune femme qui met le feu à la planète maigreur 2015: Tess Holliday. 

Elle est tout simplement sublime et pourtant elle est énorme selon les standards actuels....

Va visiter sa page Facebook ou ses photos sur Google!

 

Patience
Marraine

Et pour sourire un peu, j'avais lu ça un jour :

//www.penseesbycaro.fr/2009/07/10-bonnes-raison-detre-grosse/

Je suis d'ailleurs entièrement d'accord sur le côté "oreiller" moelleux ! :-)

 

Sérieux, est-ce qu'il y a vraiment des avantages à être gros, rond, en chair, etc ?

 

Au plaisir de vous lire

Clairette287.
Ancien abonné

Patience, je ne sais pas ce que ça vaut mais j'avais vu passer cet article il y a quelques mois

A défaut d'être certaine, cet info remonte au moins le moral :)

jessica.pl.
Abonné

" Quand tu as une promotion, personne ne te soupçonne d'avoir couché pour. En plus, si ça se trouve, si."

coolhahahaha , merci j'ai bien rit.

gentedame.
Abonné

Moi ma préférée c'est:  Les enfants te trouvent moelleuse. Et ils adorent faire la sieste sur toi vu que tu es un oreiller vivant.

c'est tellement vrai ! 

Patience
Marraine

gentedame, je suis comme toi, j'adore ! :-)
En plus c'est vrai : Fiston adore m' "utiliser" comme oreiller quand il regarde un dessin animé !

 

Au plaisir de te lire

izabelle
Animatrice forum

moi aussi j'ai les bras un peu ronds, mais la première fois que j'ai mis une robe bustier,  tout le monde s'est confondu en compliments

y compris des filles que je connaissais à peine et très réservées qui sont sorties de leur réserve pour venir me dire que ça m'allait extremement bien

quant à la réaction de mon homme   laugh

 

moi j'étais un peu genée et je pensais que ça me grossissait, mais en fait non apparement, c'est sûr que ça met en avant certaines rondeurs, mais cela flatte mon type partciulier de morphologie d'un autre âge

j'ai les bras un peu ronds, mais les épaules fines, c'est peut-être pour ça

mais le fait est que le bustier me va très bien parait-il

mais je ne l'assume pas tout de même   sad     un peu l'été pour la plage mais sinon..

jessica.pl.
Abonné

Je vous partage aussi cette petite vidéo (d'une chaine youtube de biologie que j'aime bien).  Léo explique comment être gros a pu être un avantage évolutionel smiley; mais avec l'évolution de nos mondes de vie, ça se retourne maintenant contre les populations concernées frown 
//www.youtube.com/watch?v=vrRUZAewUXM
 

Estellka.
Abonné

[quote=Patience]

Sérieux, est-ce qu'il y a vraiment des avantages à être gros, rond, en chair, etc ?

[/quote]

 

ben moi personnellement, à choisir entre grosse ou maigre, je préfère grosse. je trouve que c'est plus sexy. il y a des mannequins, on leur voit les côtes à la place des seins, moi je trouve ça franchement moche. je trouve qu'une femme potelée est bien plus belle, elle a l'air en meilleure santé, les vêtements lui vont mieux qu'à celles qui sont trop mince. la robe bustier quand on fait du 36, on oublie tout simplement... enfin bref, je préfère les femmes un peu trop grosses qu'un peu trop maigre.

 

bon après moi je suis vraiment trop grosse, c'est pour ça que je suis là d'ailleurs, mais je ne veux pas maigrir au point de devenir mince, j'espère rester un peu potelée.

Annette88.
Abonné
Sympa ce fil! Je suis pas tout à fait d'accord j'ai quelques copines très minces et ça peut être joli aussi, moi ça me donne envie de les protéger ( alors que c'est con, une en particulier est bien moins fragile que moi) Mais c'est sur qu'il faut pas confondre ce qu'on nous dit qui est joli et ce que les hommes (et femmes) non influençables pensent réellement. Par example mon mari, je me rends compte que toutes les femmes qu'il trouve joli ont des corps très différent mais elles ont toutes des bonnes joues!! Haha ( ce qui est notamment la cause de mon premier régime à 12 ans et me fait encore aujourd'hui rentrer les joues et ressembler à un poisson sur le photos d'identités ) Je crois que de manière générale les gens bien dans meures chaussures sont moins sensibles à l'image de l'idéal de beauté absolument. Enfin c'est une hypothèse, mais je vis aux États Unis et ici les gens sont souvent névrosés et les mecs cherchent "tous" une barbie et les nenettes veulent "toutes" ressembler à barbie. Parfois c'est emm un peu triste. Bref, j'avais pas l'impression que c'était à ce poing la comme ça en France, d'où mon hypothèse
redgine's cocktail.
Abonné

Coucou tout le monde,

Ben moi, je ne suis pas d'accord. Je trouve qu'être gros, de quelque côté que l'on soit, quelque soit l'opinion d'un tel ou d'une telle, de la mode et du temps qui passe, n'est pas une qualité.

C'est un état de fait. Par notre propre jugement d'abord on se trouve gros par rapport à quelqu'un, ou des autres.

Et pour les autres, je suis grosse.

Quand je me vois sur des photos avec des amies, je suis désolée, quelque soit leur taille et poids, il y a bien une erreur quelque part.

Je mesure 1m75, donc déjà je ne passe pas innaperçue, mais quand on taille du 60 en vêtements, regardez donc un jour dans un kiabi, et mettez le devant vous. Vous m'en direz des nouvelles.

Etre grosse, oui, sans problème. Avoir un ventre d'une femme enceinte de 7 mois, NON. Avoir un derrière comme une black, je n'ai absolument rien contre ces pulpeuses femmes, mais moi je suis blanche comme un cul, donc ça va pas ensemble.

Quand je ne peux pas m'installer à la terrasse d'un bistrot parce que les sièges sont trop petits, je dis NON.

Quand je suis invitée chez des amis, je choisi la place en bout de table pour ne pas géner, car je prends 2 places, et je ne suis pas de Marseille. Mon mètre de couturière est trop petit pour faire le tour de mes hanches. Je dis encore NON.

Et je ne vous parle pas des lits dans les hôtels. Et de mon mari dans les transports en commun, qui n'a qu'un quart de place.

Etre grosse, pulpeuse, ronde OUI. Mais après c'est du grand n'importe quoi. Et NON, ce n'est pas une qualité.

C'est de l'hypertension, du diabète, des problèmes d'articulations. Et franchement, coussin moelleux pour les enfants ok, mais faire l'amour à un coussin, vous avez essayé ?

Quand on a 20 ans, 30 ans, OK. Mais quand on a 50 ans, l'attraction terrestre rend le pulpeux mou et dégoulinant. Avec des plis partout que moi, perso, je sèche consciencieusement après la douche pour éviter tout problème de peau malodorant.

Alors oui on peut se consoler en disant que bouddha .... mais franchement quelle femme voudrait lui ressembler ?

Les gens gros dans les temps passés, OK signe de richesses bien portant, mais aussi avec la goûte et autres problèmes de santé.

C'est vrai que certaines stars passent bien à l'écran, et que dans la mode il y a des jeunes filles obèses. Que seront elles devenues dans 20 ans ?

Désolées, mais restons sérieuses. Moi personnellement, je ne suis pas ici sur LC pour le simple plaisir. OUI aux rondeurs, NON à la tête dans le sable. Avoir 30 kg de superflus, regardez bien toutes ces femmes rondes, elles ne les ont pas sur le dos, ou ailleurs. Au plus, elles font une taille 48 ou 52, et encore. Pour ma part, les 30kg, il faut les multiplier. Vous, je ne sais pas, certaines dans les forums ont annoncé quelques kg, et d'autres par tranches de 10kg.

SVP, respectons nous en toute conscience.

Ce billet est un billet d'humeur. Il n'est dirigé contre personne. Mais je tenais tout de même à m'exprimer, même si le ton n'est pas enjoué. Ces mots me concerne en tout premier lieu. Et ne sont dirigés vers personne.

N'y voyez aucune attaque, ni jugement. C'est juste épidermique.

J'espère ne pas vous avoir vexé ou peiné. Ce n'était pas mon intention.

Je tiens à préciser tout de même, que je vis fort bien avec mon poids, que je revendique mon obèsité, mais pas la mortalité qui va avec.

Alors à bientôt de vous lire, j'en suis sûre.

gentedame.
Abonné

Redgine's : je comprends ton point de vue mais je pense ( et pardon si je me trompe) que ce fil avait pour but de réconforter, de se dire que l'obésité est un fléau mais que nous sommes nombreux dans ce cas, que les regards changent peu à peu (certes pas assez vite) et que l'on peut aussi choisir de vivre avec son image, porter son poids, déambuler dans la rue sans que les gens ne se retournent ( ou que l'on imagine qu'ils se retournent) . Une grande partie de notre honte est dans notre tête, tu l'exprimes très bien à travers tes exemples. La méthode est là pour nous faire mincir mais aussi pour nous réconcilier avec l'image que l'on renvoie, avec nous même et notre mental. Je pense sincèrement que c'était le but de ce fil. Je ne suis pas dans ton cas et comprends ta douleur. Mais, vois-tu; des photos comme cette fille, mannequin ou pas peu importe, me réconfortent car, contrairement à d'autres, j'ai compris que le facteur hérédité est important et que je ne serai jamais mince, c'est comme ça.

C'est un fil sur l'acceptation qui nous rappelle que dans certains pays on ne pense pas comme nous et que nos remarques sembleraient injustifiées. Sur LC chacun trouve son fil Redgine's. Il y en a qui me perturbent moi aussi mais je me dis qu'ils ne sont pas pour moi et je ne les consulte pas. La diversité des cas ici est grande et chacun doit pouvoir s'exprimer et trouver le réconfort. D'ailleurs une des activités dans le programme demande quelle est notre plus grande peur et l'on y parle de nudité. Nous sommes donc bien sur l'image.

Ton ras le bol est très sain et je le comprends.C'est sans doute l'expression "quand être gros est une qualité" qui t'a mise en colère. Mais prends le fil pour ce qu'il est : un refuge, une idée, un réconfort pour certaines d'entre nous. Je pense en outre que la méthode LC a ses limites et ne convient pas à tout le monde sans un suivi médical important, ne rêvons pas. Moi je prends 1kg par cacahouète, je n'assimile pas bien, je ne suis pas sportive et ne compte pas le devenir ( alors tu vois les fils sur le sport je les prends avec des pincettes) et je ne crois pas aux recettes miracles. Mais je commence à accepter mon image bourrelée, mal proportionnée et c'est en partie grâce à ce fil.

Restons positif ;) et ravissons nous du fait que la maigreur ne soit plus de mise dans les magazines même si c'est encore trop souvent le cas. 

XENA7587.
Ancien abonné

je trouve ces échanges -par leur diversité- très intéressants et c'est un des aspects positifs de LC de nous apprendre à accepter notre corps ; pour moi je divise les "gros" en deux catégories : ceux dont les kgs en trop n'ont pas d'effet sur la santé et les activités de la vie quotidienne et les autres.

tant que j'ai été dans la première catégorie cela ne me génait que lorsque je voulais m'acheter une tenue et que du fait de mes rondeurs ce n'était tout simplement pas possible

les choses ont changé lorsque je suis passée dans la 2e catégorie avec les incidences sur la santé (inutile de les rappeler) et aussi sur ma vie quotidienne : j'ai du mal à monter les escaliers et à marcher longtemps je suis essoufflée....

et c'est d'ailleurs parce que mon médecin m'a dit "vous ne pouvez pas rester comme cela" que je suis venue à LC

mais je suis bien d'accord pour se remonter le moral avec ces belles images, sculptures et histoires

Clairette287.
Ancien abonné

Ce débat est effectivement très intéréssant et Redgine tu as le droit de faire ton coup de gueule, on est pas obligé d'être constamment d'accord (et c'est même très sain du moment qu'on est capable d'en discuter calmement).

Je rejoins totalement l'analyse de Xena. Même si je ne sais pas ce que c'est que d'être dans la deuxième catégorie j'entend et je comprend votre souffrance les filles. Quand le poids devient réélement un poids et empêche de vivre sa vie comme on le souhaiterait ça doit être une vraie souffrance physique qui se rajoute à celle mentale qui peut déjà être présente même si l'on est pas dans l'obésité.

Cependant je trouve les mouvements actuels sur les réseaux sociaux d'acceptation de nos corps hyper positifs (justement pour soigner la souffrance mentale) notamment sur instagram. Certaines partagent des photos de leurs corps complexés, dautres de leur peau d'orange. Celà permet de réaliser que chacune dans notre coin, on est normale même (et surtout) si on est différente des filles des magasines. Concernant les manequins "grandes tailles", je suis d'accord qu'elles sont très loin d'être vraiment grandes tailles et plus proche de la femme normale mais justement l'acceptation va passer par là. Petit à petit leur présence deviendra normale, peut être que le nom "grande taille" disparaitra et que des femmes de toutes les morphologie et tailles seront présentes  dans les catalogues et magasines féminins. La minorité actuelle des magasines deviendra peut être la normalité. En plus ça amrche, j'ai lu récemment qu'une marque de sous vetements américaines avait utilisé des manequins plus normales (tout de même plutot bien faites mais bon c'est un premier pas) et sans retouches photos l'année dernière et qu'elle avait vu son chiffre d'affaire augmenter.

Par contre je ne comprendrais jamais le mouvement qui existe aux états unis de devenir obèse par choix. Ca ca me dépasse... Et je pense qu'on est loin ici de proner l'obésité mais plûtot l'acceptation de notre corps pour essayer de vivre avec lui et non plus contre lui.

Mais bon je suis peut être trop dans mon monde bisounours c'est possible.

redgine's cocktail.
Abonné

Coucou les filles,

Mon coup de gueule d'hier est une émotion avec un E majuscule. J'y ai beaucoup réfléchi, et vos réflexions m'ont aidé. Je n'est pas arrêté de me poser cette question : qui a mis le feu aux poudres ?

En vadrouillant sur le forum, et à travers divers fils de l'année dernière, j'ai trouvé cela :

De Izabelle sur "un fil sur les pas grosses ..."

1- Sortir de cette logique de  "faire taire ses émotions"  car chaque émotion est utile, et elles nous aident à réagir au monde:

- la colère nous apprend qu'on nous a manqué de respect et qu'il est temps de rétablir une limite

2- Et tes émotions ne sont pas trop fortes, elles sont simplement comme elles sont.  En fait quand tu les écoutes et les acceptes, elles ne hurlent plus à ce point là.  Elles font partie de toi, de ton adaptation au monde, et te guide pour savoir ce que tu veux vraiment.

Certaines choses qu'on peut changer : ce sont nos actes, et son positionnement intérieur. Et d'autres qu'on ne peut pas, comme ici, le monde formaté dans lequel nous vivons.

Pour moi, le terme de qualité est trés subjectif. C'est pour moi, exposer un jugement sur une personne. Par exemple, quand on dit qu'un enfant est sage, ça veux dire quoi ? Quand j'ai fait enlever les végétations à mon fils de 5 ans, l'infirmiière qui me l'a ramené dans sa chambre s'est exclamé :" oh votre fils n'a pas était sage !". Il était plein de sang et pleurait trés fort, PAR RAPPORT à l'autre petit garçon, qui lui ne pipait mot, et ne bougeait pas.

Moi j'ai simplement vu un enfant qui souffrait et qui était perdu, et l'autre qui ne souffrait pas et se sentait bien. La maman de l'autre petit garçon aurait pu m'expliquer que son fils .......Et l'infirmière était aussi incommodée par mon enfant. Et ça, ça n'a jamais passé !

Voilà, une qualité exprimée passe par un jugement, c'est ce que je pense, moi. Et mon fils n'est qu'un exemple, ma petite enfance, ......, mais ça c'est le passé.

Maintenant je "milite" contre les jugements, les "qualités" par rapport à.

Dans le fil, il est question de gros par rapport aux non gros ? Pour se mettre un peu de baume au coeur, et du coeur à l'ouvrage sur LC à travers des images, de l'art .... Moi je suis déjà passé par là, en confince avec mon conjoint et mes parents. Et devinez quoi ? Je ne suis jamais devenue comme ils le souhaitez pour mon bien, par ce que je suis devenue différente, c'est à dire moi.

Et je revendique ce moi et tout ce qui va avec.

Aujourd'hui j'aime ma différence, même si elle m'encombre parfois. Mais je préfére être plus terre à terre, moins dans le phantasme, cela m'a trop porté préjudice. Car il y a cette réalité : le monde a des normes qui ne sont pas les miennes.

Et je m'affirme, avec l'aide de personnes bienveillantes, à travers de la danse devant un public, des costumes que je couds, ma cuisine  et mes gâteaux que je doone aux concours de belotes ou des anniversaires, des présentations d'éducation canine. Et si je ressens des regards, je me redresse, car je suis à ma place dans ce monde. Avec l'humour j'ai pris confiance, et je rabats quelques caquets qui ne sen rendent même pas compte.

Et je rentre dans une piscine municipale, et que de jeunes enfanys se mettent à glousser en me regardant, je leur dit droit dans les yeux : ne vous inquitez pas, je ne vais pas faire déborder la piscine !. Et je file en nageant. Téméraire, mais faut pas pousser.

L'année dernière, dans la rue, 2 jeunes d'environ 15 ans, me suivaient en disax des trucs sur les gros et en ricanant. Bien décidée, je me suis retournée, je les ai laissé passer devant moi. Et ensuite c'est moi qui les ai suivi en leur faisant des réflexions sur leurs physiques, et le fait que maintenant c'était moins marrant pour eux. Et croyez moi, ils marchaient vite, mais moi aussi. Ils ont fini par passer dans une petite rue qui n'était pas sur mon chemin Alors quand ils ont été hors de ma vue, je les ai encore entendu se foutre de moi. Et moi je n'ai pas lâcher le morceau en leur criant en pleine ville, d'autres amabilités, et le fait que leurs parents ne devaient pas être fiers d'eux. Une riposte finale de gamine, certes.

Je préfère agir, sinon j'ai l'impression de ne pas être en vie, de ne pas m'habiter, de ne pas avoir droit à, et j'en ai marre d'être jugée tout court.Je ne veux plus m'excuser d'être grosse. Je merite moi aussi une place ici et maintenant sur cette terre. Na ! Non mais ! Cela ne s'adresse pas à vous, puisque je m'expose à vos critiques, mais aussi à votre bienveillance. 

Merci si vous êtes arrivées jusqu'ici. Finalement, cette grosse colère aurra servie à quelque chose. Je vais la mettre sur mon blog pour me la rappeler.

Bonne continuation à vous mesdames .....

à bientôt

gentedame.
Abonné

moi je suis contente lorsque tu exprimes aussi le positif Redgine's et c'est un bel exemple que la danse car cela demande un certain détachement et une concentration sur son propre bien être. Je n'en serais pas capable.

Pour ce qui est des émotions je ne sais pas si je suis d'accord ou alors je modèrerais : laisser venir sa colère = oui , l'exprimer = oui à condition de ne pas réagir à chaud et de peser ses mots. Pour cela la Communication Non Violente aide bien. Je pense que la colère est saine car elle nous alerte sur quelque chose. Pourtant elle nous aveugle aussi quelquefois. Un petit truc est d'écrire  ce qui nous dérange, comme tu l'as fait, puis de nous relire en se demandant si l'on exprime son ressenti ou si l'on s'en prend à quelqu'un.

Pour le terme "qualité", comme le "beau" c'est évidemment subjectif. Mais ce qui est marrant c'est que l'origine du mot signifie : manière d'être, bonne ou mauvaise, de quelque chose. Ce n'est qu'après que vient l'idée de supérieur à ...

Alors tu as raison, c'est un état subjectif et c'est pour cela que certaines ici considèrent cette douce carapace comme une qualité ;)

Belle journée

redgine's cocktail.
Abonné

Gentedame,

C'est difficile pour moi, que ce soit à chaud, à température ambiante, à la re-lecture, aprés un temps de reflexion, avec bienveillance, sans heurter personne,

car cela m'est propre à moi personnellement. C'est un sentiment tout personnel, qui n'engage que moi.

Je pense que ce n'est pas une simple conversation, un simple je suis d'accord sur, je ne suis pas de cet avis, ou bien cette discution n'est pas pour moi.

Je crois trés sincèrement que cette petite phrase de rien, la lecture de vos commentaires, m'ont affecté dans mon coeur, dans mes fondements propres, ceux qui me servent à tenir debout.

J'ai la sensation, le sentiment, un truc venu du plus profond de moi même et qui vient à la surface s'exprimer car d'une douleur foudroyante, indescriptible et urgente.

Je souffre physiquement lorsque je vois le mot carapace. La mienne est tellement lourde, si tu savais Gentedame, que j'ai décidé un jour de m'en débarrasser, car je ne suis ni un escargot, ni une tortue. Quoique les escargots au beurre et à l'ail, c'est pas mauvais, et j'ai une tortue d'eau fort sympatique.

Mais blague à part, je suis toute retournée. Je prends conscience que tout cela, n'est pas anodin.

C'est peut-être dingue, mais je crois que le fond du truc qui se passe, est ce-ci, toujours simplement par rapport à moi :

un immense désespoir m'a envahi lorsque j'ai lu tous vos commentaires, et je suis monté au front pour vous dire, vous sauvez de vous même en criant : non, ne vous consolez pas comme ça derrière de belles paroles inutiles, derrières des carapes qui ne servent à rien. Résistez, soyez fortes, luttez pour vous même, soyez heureuse de ce que vous êtes. Soyez fière de vous, redressez vous tête droite les pieds ancrés dans la vie. Nous faisons toutes partie d'un tout, et avons toutes notre place.

Avec bienveillance et amour, j'ai voulu vous protéger.

Vous protéger,  vous dire et vous encourager comme personne ne l'a fait pour moi. J'ai eu cette nécessité de le faire pour vous, parce que personne ne l'a fait pour moi. C'est de l'enfance que cela vient. Et si pour moi c'est si violent, si impératif à faire ou a dire, c'est que cela touche à mon intégrité pure.

Je voulais simplement vous dire : ne vous cachez plus, soyez vous même, soyez heureuses, car plus personne ne vous fera du mal. Si nous marchons ensemble la tête droite, personne ne pourra plus jamais nous faire souffrir, nous ne nous feront plus jamais souffrir.

Forcément c'est une histoire personnelle. Vivre ici et maintenant.

Gentefame, tu avais raison : avec ce dernier message, et avec une énième re lecture, c'est bon. J'ai identifié ma souffrance et sa source à travers  vous. Une fois la peur connue, ce n'est plus une peur.

Je me suis dévoilée comme jamais, c'est aussi ça "lacher prise" ?

Alors merci à toutes, de votre patience, et si j'ai pourri le fil qui vous faisait du bien, Gentedame, tu pourrai lancer celui ci : quand gros devient une qualité.

à bientôt

gentedame.
Abonné

oh rien n'est pourri par ici, je pense que tout le monde a apprécié cette discussion à sa juste valeur. Nous sommes aussi là pour partager les bons et les mauvais moments, sinon nous resterions plus en retrait. Même si on ne nous voit pas c'est une façon de nous exposer à travers nos mots. Merci Redgine's pour cette reflexion

Haut de page 
X