Qui a commencé vers septembre 2012 et est encore là? - 15012013

fadinarde.
Abonné
Bonjour à tous! Il y a quelques jours j'ai essayé de faire remonter le post de bienvenue de Lorraine qui concernait les personnes ayant débuté en août septembre, mais personne n'y a répondu. Parce que vous avez toutes désactivé le suivi de cette discussion? Ou parce que je suis seule ici à avoir commencé il y à plus ou moins six mois?? ;o) En fait cela m'aurait fait plaisir de savoir où vous en été, comment vous vous portez, si vous allez continuer ou arrêter, vos réussites et vis échecs aussi peut-être? (Ils font partie, eux aussi, du chemin!) Comme j'ai lancé ce fil je vais commencer! J'ai donc débuté LineCoaching début septembre 2012. Mes motivations étaient, au départ, de me débarrasser définitivement des quelques kilos accumulés ces dernières années. Une démarche très superficielle, car je n'ai pas de réel problème de poids (~62kg pour 1.68m) J'ai toujours été plus ou moins régulée, mon poids n'ayant jamais franchi la barre des 64kg. Disons qu'entre 18 et 32 ans j'ai toujours pesé entre 57 et 63 kg. Ce qui ne signifie pas que je n'ai pas de problèmes avec l'alimentation. Ma maman était merveilleusement régulée, mais avec une tendance à tout contrôler, non pas d'un point de vue calorique, mais diététiquement correct. Ce qui signifie que j'ai été élevée avec plein de principes du style: éviter a tout peux les graisses hydrogénées, ne pas faire trop griller les féculents pour éviter la formation d'acrylamide, manger des fruits et légumes, pas trop de protéines animales.... A cela se sont ajouté des problèmes digestifs, donc dans jamais tester de régimes mincissants j'ai par contre eu des périodes sans produits laitiers, sans gluten... Au moment où je me suis inscrite a LineCoaching je venais de vivre environ six mois avec des problèmes digestifs vraiment douloureux et pénibles... Je me bourrais de cachets pour supporter le lait, me gavais de porridge aux pruneaux pour essayer de retrouver un transit correct... Et je souffrais le martyr chaque après-midi au boulot, tellement j'étais ballonnée. J'avais le sentiment que tout ce que je mettais dans ma bouche m'empoisonnait, et pourtant je continuais à manger, trop. Aux repas, et puis j'ai aussi eu pas mal de compulsions qui me faisaient me relever le soir pour manger n'importe quoi, debout devant mon frigo... En commençant LineCoaching j'ai presque immédiatement retrouvé un système digestif apaisé, les effets directs d'une quantité de nourriture plus raisonnable, et puis j'étais en vacances aussi... J'ai commencé mon parcours, c'est allé nickel, j'ai perdu 1kg environ... Puis gros stress, impossibilité de planifier des jours consécutifs pour faire des expériences alimentaires, qui n'apportaient quelques pistes, mais qui je collaient pas réellement a mon vrai problème. Après deux nous de flottement je n'y suis remise après Noël. Mon parcours est maintenant basé sur les émotions, et je comprends que c'est là que se situe mon problème. Pour l'instant jarrive à gérer mes journées, mes émotions, pour ne pas faire d'eme. Je pratique de la RPC de manière plus ou moins régulière, dans pour autant n'a atteindre un quelconque rythme, je déteste les obligations :-) Mais je me mets à la pratiquer comme ça, quand l'envie me vient.. Je ne crie pas victoire, tout est encore bien fragile, mais gésiers avancer gentiment comme cela encore un peu. Je vais continuer a payer l'accès a LC, pour finir mon parcours, et pour asseoir mes acquis. Je ne me suis pas pesée depuis le premier jour de l'an, ou j'avais constaté les dégâts faits par les fêtes :-) Mais a vue d'œil je dirais que je dois être a environ 61kg... J'aimerais bien-sur descendre encore un peu, on verra! Et vous? Y a-t-il encore des contemporains par ici??. Toute belle journée!

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

très intéressant ton témoignage, je ne suis pas de la cuvée de septembre 2012 mais j'espère que tu auras plein de réponses...

fadinarde.
Abonné
Merci marraine Izabelle! J'espère moi aussi avoir des réponses.. On verra bien! Bonne soirée à toi!
lorraine
Marraine

Coucou Fadinarde,

Je viens d'aller voir sur "présentons nous..."de août septembre....Arrivée presque un an avant wink j'y ai quand même laissé un p'tit post...

Oh non, tu n'étais pas la seule à t'abonner....Comme toi, je ne sais pas si ces nouveaux inscrits suivent encore le parcours LC....

Bonne continuation RPC et autre   

Lorraine

mistigri.
Abonné

Je me suis inscrite le 27 juillet 2012....et finalement je ne savais pas dans quel wagon me mettre....celui des août sept  ou celui des juin juillet.... Du coup, lors de mes participations aux forums, je n'ai pas fait tellement attention à cela....je choisissais des sujets qui m'intéressaient.  

Mes 6 mois sont pratiquement terminés.... au début, j'étais enthousiaste, puis après, j'ai eu des difficultés, dûes surtout au fait que je "fusionnais avec mes émotions", j'ai un peu décroché pour le parcours alimentaire, je n'arrivais pas à pratiquer la dégustation, mais j'ai continué la RPC tant bien que mal, avec de moins en moins de motivation, je continue une petite activité physique régulière. J'ai rencontré des gens formidables sur les forums, qui m'encouragent à reprendre petit à petit . Il y a aussi les blogs, où l'on peut s'exprimer de manière un peu plus personnelle...

J'ai maigri un peu au début, puis j'ai repris, mais sans dépasser mon poids de départ. Je suis une obèse modérée, il faudrait que je perde 10 kg pour entrer dans la zone du sur-poids....beaucoup d'adhérents n'ont pas minci lors des premiers mois, nous sommes tous si différents....

Au niveau de la bienveillance envers mon physique, j'en avais déjà avant de commencer LC, j'avais déjà réflechi à ce problème et j'en étais arrivée à penser qu'il y avait bien assez de gens pour me critiquer, sans que j'en rajoute moi-même et que je devais m'aimer même si mon physique ne correspond pas aux critères de la mode ..

J'essaie de cultiver une certaine ouverture d'esprit et je déteste que l'on écarte une personne pour des kilos en plus , une couleur de peau ou tout autre différence . Si une personne sourit et fait preuve d'empathie envers les autres, pour moi, elle est belle.

C'est peut-être au niveau de la bienveillance envers mon propre bien-être que cela pêche....je ne sais pas toujours poser de limites et me protéger....

Je crois que chaque parcours est différent....j'ai appris plein de choses, je suis convaincue que l'évitemment des émotions est une des causes de l'hyperphagie et qu'il faut se rééduquer tout doucement à une alimentation qui respecte la vraie faim, tout en travaillant sur ses émotions et ressentis, sur un autre plan, au besoin en se faisant aider si cela devient trop compliqué.

fadinarde.
Abonné

Salut Mistigri!

 

Merci de ton message, je me sens moins seule ;o))

Est-ce que tu vas continuer encore un peu Linecoaching à la fin de tes 6 mois?

J'ai aussi eu de la peine avec la dégustation, encore plus avec le fractionnement, avec beaucoup de choses en fait....

Peut-être ai-je joué les "bonnes élèves".... Je voulais avancer dans le programme, mêmeen le bâclant... Puis petit à petit je comprends combien je me suis trompée. Combien je pêche aussi un peu par manque de.... modestie... Ben oui, à force de me dire que "moi je n'ai que peu de kilos à perdre, et encore ce n'est qu'esthétique " je finis par n'en perdre aucun, de kilos.... J'avance, je recule, je stagne... Vais-je arriver à avoir le déclic un jour?

La semaine passée tout roulait, j'étais zen et bien, je mangeais raisonnablement, je respirais en PC régulièrement, bref je me sentais à fond!

Puis j'ai de nouveau des problèmes digestifs, je ne sais pas pourquoi, le stress peut-être,  et du coup c'est de nouveau une cata ces jours.. En fait je remarque que les ballonnements (et costipation, désolée de ces détails...) sont une source d'eme redoutable... C'est bizarre. Je devrais avoir envie de mettre mes intestins au repos, et au lieu de ça je mange n'importe comment, parce que je ne distingue plus très bien ma faim. Bref, c'est pas très drôle ces jours.

Je vais essayer de me recentrer ce week-end (qui commence maintenant pour moi, je viens tout juste de rentrer du boulot.)

A bientôt peut-être, bon courage à toi!

mno05.
Abonné

Salut!

J'ai commencé en septembre...

Je sais que je suis sur la bonne voie, je sais que cette méthode est dans le vrai...

Mais c'est très dur pour moi car j'ai d'abord repris (ben ouais je sortais de d*kan alors je me suis un peu trop lachée...) et maintenant je suis stable à 2 kilos de plus que quand j'ai commencé...

Je suis réconciliée avec les repas de famille, les repas de fête (je n'ai d'ailleurs rien pris pendant les fêtes!!!)

 

Vous allez me dire : trop fort alors!!! Ben non parce qu'en fait je suis tellement dans la bienveillance que quand j'ai une EME, même la RPC et le fait de me répéter "je n'ai pas faim" ne suffisent pas : je mange quand même...

 

Et puis mon énorme bête noir : je ne perd pas de poids et ça ça me tue! Je veux retrouver ma silhouette!!! Du coup je vais essayer de me tourner vers le sport et bien sûr continuer le programme...

 

Courage et à bientôt

lEONTINE17.
Abonné

Bonsoir!

Je me suis inscrite dans la dernière semaine de septembre, alors que je devais reprendre Rv après tout l'été, avec la nutritionniste qui me suivait depuis 3 ans , avec qui j'avais Ô miracle, réussi à (re) perdre tout de même 6 à 8 kgs la première année, mais, depuis 2 ans, plus RIEN!!( 45 ans de régimes, de yoyo = prtes de poids de + en + petites, reprises de + en + importantes, au fil des  5 dernires années d'épreuves diverses dont des maladies ;.. euh...graves, on va dire.

Mais je savais que je n'avais en fait plus du tout envie d'y retourer, que j'en avais vraiment assez de cet état de régime permanent, et d'échecs de + en + patents..;Je connaissais les positions d'A et de Z; depuis plusieurs années et j'avais même essayé seule, il y a 5à 6 ans de lâcher prise avec le mode restriction permanente...Evidemment, prise de qq kgs en plus mais, pas trop.

Bref, j'ai cherché sur le net à en savoir un peu plus et envisager une consultation, en imaginant un délai d'attente infini, quand je suis "tombée" sur le site de Linecoaching...je me suis inscrite après très peu de réflexion, je crois que j 'étais "mûre"!

J'en suis à la phase "reconnaitre la satiété", et suis fermement décidée à continuer et jouer les prolongations si nécéssaire ( et ça le sera) car je ne me presse pas. J'ai fait volontairement une  pause du 19 décembre au 15 janvier, car j'arrivais à  cette étape de la satiété, et dans la période de turbulences qui s'annonçait pendant plus de 3 semaines ( car en plus chez nous, anniversaires et fêstivités de fin d'année s'entremêlent jusque plus de la mi-janvier!), je savais que ça me serait difficile de pratiquer "sérieusement " et dans la sérénité. Je savais aussi que continuer du mieux possible à affiner la dégustation et à attendre la faim, dans cette débauche d'occasions de craquer, seraient déjà des objectifs suffisants à approfondir et à tenir. Je savais enfin que sinon, je risquais de me culpabiliser: donc, autant se fixer des buts clairs, simples et qui ne seraient t pas source de conflit avec moi-m^me et de dévalorisation (ça, j'ai bien donné toute une partie de ma vie, et ma longue psychothérapie analytyque m'a bien aidée, depuis 10 ans, mais, parfois, les vieux démons, même bien repérés et désormais sous contrôle...

J'ai perdu environ 2 kgs dans la période de test de la faim, car j'ai supprimé plusieurs repas en 1 mois, et avec jubilatio, eh oui... et j'ai bien plus souvent "bougé" ( marche rapide en particulier, une à 2 fois / semaine.

J' avais relevé le défi de ne plus me peser que tous les 15 jours, et j'y suis arrivée jusque là mais j'avais également décidé que je ne me peserais pas non plus durant cette période des fêtes. Lundi dernier, 15 janvier, date que je m'étais fixée pour la reprise et la pesée, j'avoue m'être préparée à ne pas en faire une montagne si j'avais repris les deux kgs: c'est souvent ce que je prends durant cette période et que j'arrive à reperdre, mais au prix de quels efforts!

En même temps, mes vêtements ne me serraient pas plus ...

Eh bien...Pas pris un gramme! Pour la première fois depuis des années, non seulement je n'ai pas pris un gramme, mais j'ai vécu ces fêtes et leurs festins, sans anxiété à chaque repas d'exception qui s'annonçait, j'ai croqué un ou deux chocolats / jour sans remords, je n'ai pas eu d'états d'âme face aux desserts, nombreux , et je me suis même surprise à apprécier les douceurs bien plus que je le croyais! 

L.C, pour moi, c'est ça avant tout pour l'instant: me redonner du plaisir à manger, à manger un peu de TOUT, sans crainte ni phobie, à ne plus avoir ce sentiment de commettre une grave erreur voire un péché ( wouf!), à chaque fois que je fais un repas "hors règles nutritionnelles= 3 plats, petit déj obligatoire, etc.

Bien sûr que je suis là parce que j'espère bien, à la longue perdre un peu plus mais pour l'instant, j'ai encore tant à apprendre sur moi et sur mon corps, et j'ai ACQUIS  une telle liberté, pour les courses, la préparation des repas et leur prise, que je suis vraiment  soulagée et vraiment ...heureuse!  Oui acquis, et non RETROUVE car en fait, j'ai pris mes premiers kgs dans ma 14 eme année et je ne SAIS PAS  ce que c'est qu'une vie , une faim, un rapport réglés, "normaux" à la nourriture, bien que je n'aie plus, depuis cette première année, des attitudes compulsives envers la nourriture.

A partir de cette adolescence, je n'ai conu que "manger = grossir" donc terreur du moindre "écart"...

Je suis sûre qu'il y aura des hauts et des bas. Je le vois en lisant les files, et j'ai moi aussi des doutes, à certains moments: comment vais-je mincir, moi qui fais partie de ceux et celles qui sont en GROSSE restriction avant tout, et qui ne voient donc pas diminuer de façon considérable, avec L.C, nos portions. Nous vivons surtout des choses enfin permises, non?

Mais je me sens pour le moment, pleine de patience, et puis...je cherche, je m'observe, je me "regarde", manger, avaler... C'est vrai que certains jours, on se demande si ça va nous durer longtemps, cette permanente préoccupation à traquer nos faims et satiétés éventuelles  Mais auparavant...n'était -on pas en observation permanente? Et celle-ci elle était hautement punitive, alors...!

Je nous souhaite à tous et toutes la force de continuer et d'y trouver la paix que nous méritons, enfin!

Martine(/Léontine)

Bèlilé.
Abonné

Bonjour,

Je me suis inscrite le 15 août 2012.
J'étais en vacances et j'ai perdu 2kg les deux premières semaines. Ensuite reprise du travail et plus aucune variation de mon poids jusqu'à début janvier.
Mon abonnement se termine le 15 février et j'étais très déçue, car loin de mon objectif qui était de perdre 15kg (ce qui me ferait trois kilos de plus qu'un IMC normal).
Mais j'ai fait de nombreuses expériences, réintroduit tous mes aliments tabous sans prendre de poids. Je n'ai plus peur de la nourriture.

Début Janvier j'ai appris à réduire mes portions sans ressentir de privation avec la semaine de repas fractionnés. Cela n'a pas été facile, ça a réveillé mes peurs de restrictions, dues à mes précédents régimes alimentaires.
J'ai perdu 1 kg. (Je me pèse toutes les 2 semaines)

Mais suite à cette semaine, j'ai du enchainer sur quatre jours de 100g d'un aliment gras et sucré au dejeuner. Pour moi il était évident que j'allais reprendre ce kilos trop fraichement perdu, mais j'étais prête à l'accepter.
Oh surprise ! Au bout des quatres jours, j'avais perdu un autre kilo.

Là je fais une pause sur mon programme alimentaire, avec 10 jours de carnet de la faim. Je n'avais pas envie d'enchainer encore 4 jours d'un aliment gras au dejeuner avec pesée après. J'avais envie d'oublier un peu la balance et aussi envie de revenir à la dégustation choisie plutôt qu'à un aliment imposé.

Je suis à la fin de la dernière étape avant l'étape de stabilisation.
Même si je finis, je vais quand même poursuivre mon abonnement, parce que j'ai besoin d'assoir tout ça. Tout n'est pas encore automatique.

J'ai de moins en moins d'EME, mais quand j'en ai, c'est un signal, je fais de la pleine conscience. J'en apprends toujours quelque chose sur mes emotions et mes emotions sont souvent un bon signal sur quelque chose qui ne va pas et que je dois changer...ou accepter...ou appréhender différemment.
Parfois c'est douloureux comme ne pas en dormir de la nuit.

Mes EME de début de programme m'ont par exemple permis de comprendre que je souffrais de solitude, d'ennui et que j'étais bien trop fière pour l'accepter. Alors j'ai repris la danse, pas seulement pour faire du sport mais aussi pour rencontrer des personnes ailleurs que dans mon travail (Ou mes "travails").
J'ai aussi rencontré des personnes qui m'aident beaucoup ici, avec qui j'ai plaisir à correspondre, chacune respectant le rythme de l'autre.
Et quand j'ai besoin d'un contact corporel, d'être rassurée comme un bébé, je m'offre un massage et je me fais bichonner en institut.

J'ai aussi trouvé le courage de demander ma mutation et d'aller donc tout reconstruire ailleurs. J'en avais très envie mais j'avais peur.
Donc je change...Pour l'instant ce n'est pas trop physique, mais ce doit être quand même visible parce qu'on me le fait remarquer.

Voilà donc de quelle manière je vis LC et comment ma vie s'imbrique autour depuis mi Août 2012 !

Merci d'avoir lancé ce fil Fadinarde, je suis heureuse moi aussi de lire le parcours de chacun.

Bonne continuation à tous ! Je vous souhaite un parcours constructif, même s'il n'est pas toujours facile pour retrouver la paix avec la nourriture et avec le corps.


 

fadinarde.
Abonné

Merci à mes contemporaines ayant rejoint ce fil!

On va y arriver les fille!!!

 

Ce matin j'ai renoncé à mon café au lait bien sucré et me contente d'un thé, car je fais mon premier jour d'expérimentation de la faim. Cet exercice m'avait été proposé tout au début de mon parcours alimentaire, mais j'avais demandé à ma coach de le supprimer, pensant que je n'avais pas de problème à reconnaître les signaux de la faim.

Maintenant que je suis presque à la fin du programme (mais pas au bout de ma formation pour autant, tout reste à faire!), je pense qu'il est bon d'affiner mes connaissances, donc de ne pas bypasser ce genre d'exercice!

Surtout que j'ai découvert que mon corps, ce farceur, brouille régulièrement les pistes de mes sensations de faim en me faisant subir des périodes de constipation.

Bon sur ces belles paroles, je vais finir mon thé et me mettre à l'écoute de ma faim, tranquillement posée dans mon lit. Eh oui, c'est dimanche, mon premier jour de week-end vu que je travaille le samedi, et je suis bien décidée à faire la grasse mat'!!

Bon dimanche à vous!!!

Sylvie75.
Abonné

Suis arrivée le 30/09/2012.

Non seulement je suis encore là, mais je sais déjà que je vais rester au moins 2 ans, donc il est beaucoup trop tôt pour moi (3  gros mois) pour faire un bilan, pas même un point d'étape (je le ferai à mes 6 mois, genre 1er avril). En tout cas, le site est à la hauteur de mes espérances.

izabelle
Animatrice forum

tu as raison fadinarde, moi aussi je reconnaissais bien ma faim, mais après avoir fait l'étape, j'ai quand même beaucoup affiné mes sensations, et même cela m'a beaucoup aidé pour la satiété...

 

ravie de lire tous ces témoignages

Courtepatte.
Abonné

[quote=Sylvie75]

Non seulement je suis encore là, mais je sais déjà que je vais rester au moins 2 ans

[/quote]

Ca c'est vraiment une bonne nouvelle car j'apprécie toujours tes interventions!

Merci pour ce fil de discussion, Farinarde, c'est très gai de voir les "contemporaines"

Je suis arrivée ici fin août. J'avais lu Zermati et Apfeldorfer et je les connaissais depuis 2 ou 3 ans déjà. Je savais que ce qu'ils disaient était vrai, mais je n'avais pas réussi à m'y mettre vraiment toute seule.

Quand ma balance a indiqué 65 kg, le plus gros poids que j'aie jamais eu (je fais 1,57 m), j'ai pris un abonnement pour six mois, en grand secret. (depuis quelques semaines, j'ai osé le dire à mon entourage - j'avais peur de leurs moqueries et de leurs critiques, j'ai une personnalité "je veux vous plaire à tout prix", si vous voyez ce que je veux dire).

Je n'en suis qu'à mon étape 5 sur 9, c'est dire si je vais lentement. Et j'ai perdu 3 ou 4 kg, sans avoir une seule minute l'impression d'être au régime.

Je suis consciente de ma chance (léger surpoids, pas de problème de santé lié à mon poids), mais je suis consciente aussi de mon rapport très problématique avec la nourriture: je culpabilise, je mange trop, trop vite, j'ai des tas de croyances. A ce niveau-là, je trouve que je progresse et ça me fait très très plaisir. J'ai même l'impression d'être un peu plus zen en général, pas seulement à table.

Mon but principal, c'était: retrouver du réconfort à manger, sans culpabilité. Et je m'en suis approchée.

C'est aussi la première fois de ma vie que je participe à des forums et que j'ai des amies via l'internet, et c'est fou ce que ça m'aide. Alors je profite de ce fil pour vous dire à toutes MERCI!

Sylvie75.
Abonné

doh

Sylvie75.
Abonné

[quote=Courtepatte]

[quote=Sylvie75]

Non seulement je suis encore là, mais je sais déjà que je vais rester au moins 2 ans

[/quote]

Ca c'est vraiment une bonne nouvelle car j'apprécie toujours tes interventions!

[...]

(j'ai une personnalité "je veux vous plaire à tout prix", si vous voyez ce que je veux dire).

Je n'en suis qu'à mon étape 5 sur 9, c'est dire si je vais lentement. Et j'ai perdu 3 ou 4 kg, sans avoir une seule minute l'impression d'être au régime.

[/quote]

Oh merci, c'est très gentil, courtepatte au pseudo rigolo.

Mais note bien que pour ceux que j'agace, c'est plutôt une mauvaise nouvelle. :)

Moi, j'ai une personnalité 'Je rue un peu trop dans les brancards parfois', mais je me soigne aussi, ceci dit.

Félicitations pour ta perte de poids en toute sérénité !

fadinarde.
Abonné

Bienvenue Courtepatte!

Je suis consciente de ma chance aussi, pas de réel problèmes de surpoids sauf critères esthétiques (et un mal fou à trouver des panalons confortables et mode, vu que je stocke une grande partie de mes kilos dans les fesses et les cuisses....)

Mais plein de problèmes alimentaires aussi, de la peine à comprendre que si je mange trop ce n'est pas de la gourmandise mais des eme... Difficile aussi d'assumer LC en société... Au boulot par exemple, où une de mes collègues est en réel surpoids, et devrait our sa santé perdre du poids, alors de quoi j'ai l'air, moi, à donner l'impression que je chipotte alors que je ne fais qu'écouter ma faim... Et puis mon père et ma soeur, qui me comprennent très bien, je les adore, mais qui me taquinent gentiment, et me disent des trucs comme: " mais mange encore un peu, ce n'est que de la salade, ça se mange sans faim!" 

Parfois j'explique, de plus en plus j'en ai plus envie, chacun pense ce qu'il veut!!

Je trouve quand-même difficile parfois de tenir le cap, alors que le petit kilo perdu au début je l'ai repris. Il faut vraiment être motivé à changer son fonctionnement, sa façon de voir la vie et la nourriture, être capable d'afronter ses démons pus ou moins méchants enfouis dans nos cerveaux.... Mais curieusement je ne lâche jamais la méthode, même si la motivation et l'implication fluctuent... 

Finalement c'est normal: la vie n'est pas linéaire, le suivi de LC ne peut pas l'être non plus! Je pense qu'il est important de savoir faire des allers-retours, parfois c'est aussi reposant de juste être soi-même même imparfait, parce que mine de rien suivre LC ce n'est pas simple, on a beau pouvoir manger du chocolat et des gâteaux, au final l'implication est certainement plus importante que lorsque l'on suit un régime classique... Avec LC il faut accepter de se regarder en face. Tout un programme!

Bon dimanche!

izabelle
Animatrice forum

[quote=Sylvie75]

Mais note bien que pour ceux que j'agace, c'est plutôt une mauvaise nouvelle. :)

Moi, j'ai une personnalité 'Je rue un peu trop dans les brancards parfois', mais je me soigne aussi, ceci dit.

[/quote]

on agace toujours l'un ou l'autre, en tous cas moi ce que j'aime chez toi, c'est l'honnêteté de ton regard sur toi-même et ton ouverture, ta recherche....  

 

comme je trouvais que tu postais moins sur le forum ces derniers jours, je dois dire que ça me manquait....

Courtepatte.
Abonné

[quote=fadinarde]

 parce que mine de rien suivre LC ce n'est pas simple, on a beau pouvoir manger du chocolat et des gâteaux, au final l'implication est certainement plus importante que lorsque l'on suit un régime classique...

[/quote]

J'ai entendu l'autre jour quelqu'un qui disait: "Je vous avais dit que c'était simple, pas que c'était facile". Et je trouve que ça  s'applique parfaitement à LC: les concepts sont très simples (au fond, il suffit de manger "normalement"!), mais quand on a un rapport biaisé avec la nourriture, c'est tout sauf facile de changer son comportement.

Et je sais bien aussi qu'au bout du compte, c'est mon corps qui décidera du poids qui lui convient le mieux, et que je devrai faire avec. J'avais bon espoir de maigrir un peu puisque mon poids était resté à peu près stable jusqu'il y a quatre ou cinq ans, mais j'essaie (j'essaie seulement!) de ne pas m'emprisonner dans un chiffre, de rester très tolérante avec moi-même (très concrètement: si je pouvais descendre en dessous de  60 et ne plus franchir cette barre, parfait pour moi). En fait, ma mère a un surpoids plus marqué que le mien, et avec l'âge, ça lui cause toutes sortes de petits bobos, et ce serait sans doute plus agréable d'échapper à tout ça.

En tout cas pouvoir à nouveau associer "manger" et "plaisir", c'est déjà une vraie victoire en ce qui me concerne.

Haut de page 
X