Repas entre amis et pas faim - 11052013

AMRITA.
Abonné

Je m'aprête à recevoir nos amis, j'ai cuisiné beaucoup et je n'ai pas faim. Arriverai je à maitriser mes sens et à ne pas céder aux envies ? Exercice grandeur nature, la réponse demain !

Commentaires

Totom.
Abonné

cela me semble difficile de ne pas manger lorsqu'on a des invités ... tu peux picorer ...et puis peut etre que le faim va venir au final ? hâte de savoir demain

En espérant que tu passes une bonne soirée

AMRITA.
Abonné

Compte rendu de la soirée...... et bien à votre avis.

Ben oui j'ai fini par me laisser entrainer car au bout d'un moment j'ai décroché.

Ce qui est drôle c'est que je sais exactement à partir de quand c'était vraiment de trop.

Donc je suis contente de l'expérience car je progresse même si ça n'est pas encore tout à fait ça. Au moins je ne me juge pas et je me félicite d'avoir appris et non ENCORE raté mon objectif

 

Merci Totom pour tes encouragements

Alwena.
Abonné

Salut à toi amrita. Bonne expérience n'est ce pas? le principal était d'avoir pris plaisir à la chose, sans culpabilité, j'espère.

Moi aussi j'étais à une tablée d'ami(e)s hier soir, après une prestation chorale, mais je n'avais rien préparé, la collation prévue par les organisateurs était en réalité apéritif (pas pris), une galette sarasin saucisse (bien grosse mais je reconnais peu grasse ) une ou deux en fait, et après une tartelette aux pommes délicieuses ; J'avais très faim, il était près de 21h00, et j'ai réussi à déguster la galette en mangeant très lentement et en écoutant les autre; j'avais encore faim (un peu) pour la tartelette heureusement elle était excellente. Aucun regret, à mon sens trop de rigidité tue le suivi qui deviendrait pensum.

Bon dimanche à toi.winkcheeky

Aphrodyta.
Abonné

C'est très difficile de ne rien manger lorsqu'on est avec des amis, je pense qu'on a peur que ça mette un froid... Dis-toi que tu as profité de ta soiré!

La dernière fois que j'ai mangé avec des amis, je n'avais pas très faim, alors je posais ma fourchette entre les bouchées, du coup j'ai plus profité de la conversation. Et je n'ai pas terminé mon assiette, j'ai profité du goût des aliments quand même. Personne ne m'en a voulu, j'ai remercié et dit que c'était très bon.

Je pense qu'on a l'impression de ne pas être convivial quand on ne mange pas beaucoup, pourtant le contenu de son assiette ne devrait regarder que la personne concernée!

Par contre là où j'ai eu du mal dernièrement, c'est avec l'alcool. Je n'ai pas pu m'empêcher de reprendre un verre alors que j'étais déjà "pompette", pour faire comme tout le monde. Maintenant au lieu de me flageller je me dis que j'ai appris, et que 2 verres c'est ma limite personnelle, ça veut pas dire que le 3ème est interdit, ça veut juste dire qu'il me sortirait de ma zone de confort (bon parfois c'est bien aussi).

AMRITA.
Abonné

Alwena  bravo car tu as pu profiter de tes amis du repas de l'instant et tout ça en prenant conscience de ce que tu faisais.

 

tu as raison trop de rigidité tue la spontanéité. Pour moi ça serait le plus difficile à faire : ne pas être rigide et dure avec moi même, mais je progresse enfin il me semble

AMRITA.
Abonné

Aphrodyta, merci pour ton témoignage, je me retrouve dans ton discours

 

Hier j'étais chez moi donc plus facile de laisser des choses de côté. Mon mari m'a servie le plat principal et il en a trop mis, donc j'ai mis une partie de côté mais je suis allée la rechercher pour finir. Sans doute avais je faim tout compte fait. J'avais peu mangé le midi, pas pris de gouter, donc la faim a fini par venir. Ou alors on a des EME aussi mais qui coupent l'appétit. Une fois la détente venue, la faim est arrivée. Par contre je n'aurai jamais dû reprendre de dessert !!

 

Pour l'alcool je lutte,enfin je luttais. Je souffrais plutôt d'EBE. Hier je n'ai pris que 2 fonds de verre de vin rouge pourtant excellent après deux coupettes de Clairette quand même. Donc rassure toi, ce contact avec l'alcool devient aussi source de moins en moins de plaisir et je l'avoue ici, je ne passais pas un WE sans boire au delà de mes limites. Je bois toujours mais tellement moins.

 

Tu parles de sortir de ses zones de confort et bien c'est exactement ça, l'expression est très juste. Ces zones sont face à l'assiette mais face au verre aussi

Pascaline.
Abonné

Alors moi c'est les crepes! j'ai fait des crepes pour des petites copines de ma fille....resultat j'en ai mange sans faim! N'importe quoi! C'est marrant quand on a pas faim, on sait que la crepe est bonne mais j'en prend bien encore et encore car je ne trouve pas le bon gout de celle-ci! Je fais souvent cet erreur. Tentation et fatigue sont mes EME principaux.

Xx

poneyville92.
Abonné

Bonjour à tous et toutes,

Ce n'est pas grave de dépasser sa faim par moment, à l'occasion de fête ou d'évènement. On peut en profiter pleinement, on peut faire quelques excès car au final il faut se dire qu'il suffira d'attendre que sa faim revienne le lendemain. Et si on attend que la faim revienne (ça peut prendre un certain temps si on a vraiment trop mangé) et bien on ne grossit pas.

Courage à tous, le fait d'être ici, et d'avoir pris concience que la solution n'est pas dans les régimes, est déjà une victoire.

AMRITA.
Abonné

Pascaline c'est comme si on cherchait le moutonà 5 pattes en fait ? Ton message me fait penser à ça, comme si on réagissait en enfant gâté qui veut la lune qui sait que c'est impossible mais qui persiste à la vouloir quand même

 

mais pas de jugement contre soi hein ? faut accepter et avancer vers le mieux à venir. La prise de conscience est là, c'est énorme

AMRITA.
Abonné

Oh que oui Poneyville, je ne suis pas en train de me flageller et me dire que ce midi je vais manger deux feuilles de salade pour me punir et que je vais sauter dans mes baskets et me faire mal à courrir. Je suis super paisible car car j'ai confiance en mon corps et je sais qu'il sait ce qu'il fait

Pascaline.
Abonné

Amrita, Oh, ch'ty mouton, j t' y voit po.

Aussi  Il existe un vieux film sur le mouton a 5 pattes, j'ai jamais vu.

C'est vrai que la meditation aide pour se calmer sur les caprices. C'est un genre de caprice de se dire ses crepes sont a moi, je ne t'ecoute je les mangent et puis voila nanananana.

Je fais moins mes pleine conscience, je vais m'y remettre...en plus j'aime ca.

Ce midi ce sera poulet sauce chasseur. Et glace. J'espere avoir faim pour ca.

AMRITA.
Abonné

Ce midi ce fut raclette et finir le tiramisu, tu vois on est à fond dans le light ! mais j'ai mangé sans m'en mettre jusque là. Encore des progrès à faire bien sûr pour limiter encore la quantité surtout que je sais que mon moral est en berne pour le moment

Pascaline.
Abonné

Amrita , il y a des moments comme ca on a le moral dans les chaussettes. Je ne sais pas comment Stephane Bern fait pour avoir toujours le sourire.

J'adore le Tiramisu! Ici il n'y que moi qui aime ca, pas juste!

Je crois que mon aliment tabou est la brioche, et surtout celle avec la creme patissiere au milieu. J'en ai mange trop aujourd'hui...Oh je suis presse d'avancer!!!

AMRITA.
Abonné

Je pense que S. BERN est comme tout le monde, devant les caméras il sourit mais dans son quotidien ça n'est sans doute pas la même chose. Dans mon "travail" je suis toujours tout sourire c'est ce qui fait ma réputation, ça ne signifie rien d'autres que ma volonté d'afficher cette image et puis j'aime ce que je fais.

 

Je ne pense pas avoir d'aliment tabou sauf le sucré quand j'ai besoin de me rassurer sans doute

 

Fais toi des mini tiramusi ou organise un gouter avec ceux qui aiment. C'est tellement bon

Aphrodyta.
Abonné

C'est fou ça Amrita tu es tout sourire pour les autres, moi c'est le contraire je n'ose pas sourire aux gens, on m'a trop fait de réflexions quand j'étais ado et que je riait pour rien, on me disait que j'étais foffolle, gamine etc...

Du coup je ne montre plus mes émotions, je suis cassée.

J'ai vraiment de l'admiration pour les gens qui sourient. Ah si je sourie dans la rue, mais jamais aux gens que je fréquente, ou à la fac, j'ai l'impression que le sourire c'est la porte ouverte aux petites réflexions cassantes. C'est triste...

AMRITA.
Abonné

Je ne sais pas qui a pu te raconter de telles sornettes, mais je t'assure que le sourire a des pouvoirs étonnants. Parfois je m'amuse à faire ça dans la rue. Je croise une personne qui tire une tronche incroyable (et c'est souvent non ?) alors je la regarde dans les yeux et lui souris. Et bien très souvent c'est automatique, l'autre souris. Parce que souvent et moi la première on ne sait pas  pourquoi on fait une telle tête

 

J'enseigne le yoga donc mes élèves s'attendent à avoir une personne au top de sa forme, toujours d'humeur égale, ce qui est bien souvent vrai me concernant mais parfois on doit traverser quelques épreuves utiles, donc je ne me vois pas parler de mon ressenti qui ne regarde que moi. Et puis entre nous, ces rencontres sont de vraies pépites de bonheur pour moi. J'enseigne depuis quelques mois seulement et j'ai l'impression d'être une gamine de 5 ans dans une confiserie

 

Alors je ne peux que te conseiller de réapprendre à sourire. Il y a déjà quelques années, j'avais posé des post it partout dans la maison, dans ma voiture et j'avais écrit sur ces petits papiers : PENSE A SOURIRE.

 

Et bien ça me faisait rire à chaque fois. Faut dire que j'ai le même défaut que toi, je ris pour un oui, pour un non !

Pascaline.
Abonné

Aphrodyta, je t'envoie un petit sourire :)

Amrita, je recois le tient :)

Namaste
 

AMRITA.
Abonné

[quote=Pascaline]

Aphrodyta, je t'envoie un petit sourire :)

Amrita, je recois le tient :)

Namaste
 

[/quote]

 

Namaste Pascaline

Minoque.
Ancien abonné

Nasmaté les filles ;-))

  Moi aussi j'ai mangé chez des amis hier, c'était super drôle et bien chez eux, j'ai mangé point barre, j'avais même pas trop faim mais j'ai pas mangé tant que ça je crois, par contre j'ai ri et du coup est ce que ça vaut vraiment un bifteck ? Ha ha ha, c'était l'expression de ma mère, bon oui, c'est vieux ;-)

Totom.
Abonné

je me joins à vous pour les sourires smileysmiley

Il n'y a rien de mieux :)

AMRITA.
Abonné

tu es la bienvenue tomtom merci pour ton sourire qui est venu jusqu'à moi angle

Biche.
Abonné
Bonsoir Amrita, Monica et les autres. Moi quand je mange avec des amis, je n'arrive pas a me limiter ,jusqu'à en être mal a l'aise .... Le positif c'est que je m'en rends compte., mais que dois je faire pour me décider à arrêter quand je perçois je j'ai assez mange ?
Minoque.
Ancien abonné

Bonjour Biche !

Je ne sais pas ce qui te rend mal à l'aise... mais le conseil le plus simple c'est de t'obliger à ralentir le rythme : boire et manger lentement, car tu nous dis que tu t'en aperçois et en effet c'est très bien non ? Prochain repas d'amis tu y penses avant : "ralentir", déguster = manger doucement, tranquillement...reposer la fourchette, laisser plus longtemps en bouche etc.. après tu vas voir tu vas manger moins "naturellement" et tu sauras mieux identifier ta sensation de sasiété aussi... Je suis sure que ton sentiment de "mal à l'aise" personne ne le remarque, car en général on aime bien que les invités se régalent, est ce qu'on t'a dit que tu avais un bon coup de fourchette, ou autre... ? Tout cela n'est pas très grave de toute façon, l'important c'est que tu penses à toi et à te sentir mieux ! Bonne continuation dans le programme, ça se passe bien ? Moi je ne suis là que depuis 1 mois... mais j'avance ;-)

AMRITA.
Abonné

>Bonjour Biche

Je dirais la même chose que Monia. Ce qui m'aide par dessus tout c'est de poser mes couverts entre chaque bouchée. Je me dis en me moquant de moi même : n'aie pas peur personne ne va te la piquer ton assiette au pire tu mangeras avec tes doigts etc etc etc. Tu verras l'exercice ne sera pas parfait dès la première fois mais cette "vigilance"' deviendra naturelle au fur et à mesure et tu progresseras lentement mais sûrement comme nous toutes. Parfois ça marchera et parfois non, mais ça ne sera pas la fin du monde pour autant

Allez ! tout ira bien, crois moi

Haut de page 
X