Satiété versus EME... je perds le combat du fromage... - le 08/06/2012

Holimione.
Abonné

Bonjour,

 

J'en suis à l'étape "J'apprends à gérer mes EME", et comme beaucoup d'après ce que j'ai pu lire sur les forums, je trouve cela terriblement difficile.

 

Ne travaillant pas pour l'instant, j'ai assez peu d'EME dans la journée, et j'arrive donc assez bien à les identifier (pas forcément à identifier les sensations corporelles précises ou l'émotion associée, mais au moins l'envie de manger sans faim, ça, oui !!!.)

Donc là, je me dépatouille pour le mieux en essayant de faire attention au plus de choses possibles, en me disant que cela va s'affiner au fil du temps (et moi avec !!! 

 

Ma principale difficulté réside durant les repas…..

 

A un moment donné, je me rends bien compte que je n'ai plus faim.

J'arrive même (parfois !!) à ne pas finir mon assiette…

Et là ça se gâte considérablement…..

 

J'ai envie de manger "un peu de fromage", et même "un peu plus parce que le morceau était petit", ou encore "une autre sorte, parce que celui-là aussi je l'aime trop"…          

Et peut-être même un fruit "parce que de toute façon, les fruits il faut en manger, c'est bon pour la santé"...

 

Bref, c'est infernal…  

 

Je mange sans compulsion (au sens où on l'entend généralement), mais sans faim, et sans raison...

Et je culpabilise évidemment de ne pas savoir respecter ma satiété…

Alors c'est vrai, le fromage est (l'une) de mes faiblesses... mais j'en ai plein d'autres : le chocolat, les gommes au réglisse....

Avec eux pourtant,je n'ai aucun problème... mais avec le fromage, si => pour l'instant, je n'arrive pas à terminer un repas sans en manger, même sans faim...

 

=> J'ai lu quelque part que ce comportement relevait alors des EME….

OK !!  Mais alors là, j'ai beau me creuser, je ne trouve ni sensations physiques à évoquer, ni émotion à débusquer...

 

Bref, je suis perdue… je bloque et ne sais plus comment avancer…. sans avoir le sentiment de retomber dans de la restriction cognitive...

 

D'avance merci à vous pour votre aide…

 

Holimione   

Commentaires

elsab.
Abonné

A mon avis, mais je suis débutante aussi, c'est déjà pas mal que tu t'arrêtes de manger de ton plat quand tu n'as plus faim. Après, plus tu culpabilises pour le fromage, plus tu vas en manger, donc peut-être te faut-il manger ton fromage, ou ne faire que des repas de fromage, mais il y'a une chose dont je suis certaine c'est qu'il ne faut pas culpabiliser... Peut-être que des plus expérimentés pourraient donner quelques conseils.? Moi je sais que je mange toujours un dessert même si je n'ai plus faim...

Holimione.
Abonné

oui, merci tu as raison.. ne pas culpabiliser... je le sais ........... "intellectuellement"...

mais... !!!!!!!

c'est ce qui me fait dire que je suis peut-être en "restriction cognitive", ou "aliment tabou" ....

Mais pour moi, c'est vraiment super dur de gérer la satiété, alors que je me rends compte que finalement une EME en cours de journée =>  hop un petit coup de RPC et basta...

(oui enfin bon, là je fanfaronne un peu, beaucoup ...... juste histoire de me féliciter de ce que j'arrive - parfois - à faire, vu que je n'arrive à pas grand chose sur le repas !!)

elsab.
Abonné

Ce soir, c'était week-end et on pris un petit apéro, une entrée et j'ai pris un verre de vin. Normalement je culpabilise, là je dois dire que je m'étais préparée et je m'étais dit que rien n'était interdit et finalement je n'ai pas trop mangé même si je pense avoir dépassé un peu mon point de satiété (mais j'ai encore du mal à reconnaitre). De toute façon, si j'ai trop mangé je pense que demain au petit déj je n'aurai pas trop faim, alors je sauterai ce repas là et je prendrai juste un café! Donne toi le droit d'aimer et d'apprécier ton fromage mais apprécie le vraiment, déguste-le comme si tu étais un gouteur de froamge et que tu allais écrire un article dessus. Peut-être trouveras tu que tu en manges moins!

cerise59.
Abonné

D'après ce que j'ai lu, certaines personnes ont réussi à "lutter" contre leur aliment préféré en faisant des repas uniquement avec ça. Si tu fais quelques repas avec fromage uniquement, tu sera peut-être être satisfaite sur ton envie de fromage.

Moi aussi j'ai toujours besoin d'un dessert. Alors même si je m'arrête à satiété, je mange quand même mon yaourt ou ma compote. Je ne sais pas faire autrement pour l'instant...

Pomdereinette.
Abonné

La spécificité des EME de fin de repas... Les plus difficiles à gérer, il me semble.

Déjà, c'est pas parce que tu n'identifies pas qu'il n'y a pas (émotions etc).

Je me suis déjà demandée si la difficulté n'était pas d'avoir fini, et de devoir alors passer au reste de la journée, avec son lot de contraintes et d'embrouilles. Comme si le repas était un moment de pause qu'on voudrait prolonger.

J'ai aussi, pour moi, remarqué autre chose : les EME de fin de repas sont liées à des repas insatisfaisants, où je n'ai pas eu mon compte de plaisir gustatif. Si j'arrive à vraiment m'écouter, vraiment manger ce dont j'ai réellement envie (pas toujours facile à identifier) alors pas d'EME ! (si si, c'est possible)

Une autre aide, c'est a dégustation. Manger ton fromage en toute conscience, en prenant ton temps, odeur, saveur, toucher, tout ça tout ça.

Je ne sais pas où tu e es du programme, mais effectivement les repas uniques aident bien aussi.

Bonne continuation.

Marie-Paule.
Abonné

tu ne pourrais pas simplement manger un peu moins du plat principal pour garder un peu de faim pour ton fromage ? Si après ça tu as encore envie d'en manger au-delà de ta satiété, il s'agit d'une EME.  Mais peut-être que ton corps te réclame du calcium, ou des vitamines A et D et alors il vaut mieux l'écouter.  Peut-être pourrais-tu aussi te programmer un "repas-fromage" (perso, j'adore ) (pain/beurre/fromage/vin). C'est sûr que si tu te focalises dessus et que tu culpabilises, tu vas finir par en faire un aliment tabou, tandis que si tu l'apprivoises, comme dans le Petit Prince, tu te réjouiras à l'idée d'en manger, tu le choisiras avec soin, tu le dégusteras, tu veilleras à avoir assez faim que pour le manger et tu en profiteras bien mieux... 

marie-chantal.
Abonné

definitivement Marie-Paule c'est trop cool de t'avoir avec nous

merci pour tes conseils plein de sagesse

bonne soiree

marie

Lyphaé.
Abonné

Coucou Holimione,

Je ne sais pas toujours déterminer à quoi sont dues ce type d'EME de fin de repas (mais le plus important n'est pas forcément de savoir pourquoi et comment mais d'apprendre à les vivre, je crois). Souvent, pour moi, c'est pas envie de me remettre au boulot (j'ai beaucoup moins le problème les week-end).

Quoi qu'il en soit, quelque chose qui m'aide énormément, c'est voir les choses comme ça : j'ai envie de manger encore un peu de dessert, ou encore un peu de fromage. J'en ai envie mais je n'ai plus faim. C'est inconfortable, c'est désagréable. Mais cet inconfort, je suis tout à fait capable de le vivre. Et les choses désagréables ne durent pas, elles finissent toujours par passer.

Pour moi, voir les EME comme des "inconforts" que je suis capable de vivre, ça m'aide énormément. Et puis si tu manges quand même ton fromage, profite-s'en et ne culpabilise pas ! Il te suffit d'attendre d'avoir faim pour remanger :-) D'autant plus que tu vas apprendre au fil des étapes à gérer les aliments tabous.

verveinou.
Abonné

Ah ben ça alors c'est tout à fait là où j'en suis de ma réflexion de ce week end!!!!!

c'est confirmé nous ne sommes pas seules!!!!

c'est comme si mon corps disez non c'est bon et ma tête dit mais si j'ai envie !!!! et c'est bien sur la tête qui gagne!!!!

cette difficulté je la ressens surtout en week end quand je suis détendue et en compagnie  dans des moments de convialité comme si le repas ne devait jamais s'arrêter!!!!

je fais un lien avec mon ancienne cigarette de fin de repas (j'ai arrétée de fumer!!! depuis deux ans déjà :-)) elle aussi permettait d'éterniser le repas!!!!!

comme je suis au début de ce constat je n'ai pas fait de lien avec les EME mais je vais y penser....

Merci pour ton post 

Holimione.
Abonné

Bonjour

 

J'étais absente ce WE, alors je viens juste de prendre connaissance de toutes ces réponses qui m'encouragent… MERCI !!!!

 

@Elsab, tu as raison... D'abord ne pas culpabiliser et en profiter…. => cela sera plus profitable à tous point de vue, et j'en mangerai peut-être moins…

 

@cerise59 : le "repas de fromage" => je vais tenter… en tout cas ça me tente !!!!!

 

@pomedereinette : oui, j'imagine que ce n'est pas parce que je n'identifie pas qu'il n'y a pas d'émotions cachées… mais franchement, je cale… !!

Je n'avais pas pensé au "moment de pause qu'on veut prolonger pour ne pas replonger dans les contraintes"... pas bête ça… je vais essayer d'y faire attention, de vérifier si cela peut être ça…

 

D'autant que c'est aussi ce que tu dis @lyphaë… là non plus je n'avais pas pensé à appliquer la méthode "gestion de l'inconfort"… => une autre piste !!!

 

@Marie-Paule : peut- être que mon corps me réclame du calcium (je viens d'apprendre que j'avais de l'ostéoporose…) => raison de plus pour me faire parfois des "repas fromage" !!!!

 

@verveinou : Bienvenue (j'adore ton pseudo, car j'adore la verveine.. du Velay bien sûr, faite maison !!) tant mieux si ce post et les réponses t'ouvrent des perspectives à toi aussi...

 

En tout cas, merci à vous toutes les filles, car j'ai plein de nouvelles pistes qui vont m'aider j'en suis sûre…

On se tient au courant de nos évolutions prochaines de ces EME de fin de repas… !!

 

Holimione 

Marie-Paule.
Abonné

Dans Karate Kid (euh, j'suis prof de philo, mais parfois j'ai des références basiques...), Mr Han dit à Dre : "les plus belles batailles sont celles qu'on ne livre pas", et  je crois que ta bataille du fromage, tu peux l'oublier, car il n'y a pas de bataille, juste ton corps qui se fait entendre et toi qui commence à l'écouter !

Je te souhaite bien du plaisir avec ces petites merveilles offertes par Mère Nature....

fredonzeweb.
Abonné

Bonjour Holimione,

marrant, je me suis fait la même reflexion à propos des EME de fin de repas, au moins dans la journée ça doit être plus facile à gérer. Toutes mes excuses à celles qui en sont victimes, je me doute bien que rien n'est facile.

moi aussi je n'arrive pas à identifier des émotions dans ces moments là... par contre, j'ai complètement bloqué sur la dégustation et je me dis que tout ça doit ramener à la même chose, mais quoi? That is the question...

bon, je t'aide pas beaucoup, si ce n'est que t'es pas toute seule ;-)

yayie.
Abonné

j'ai relevé plusieurs choses.

d'abord tu dis que tu t'arrêtes après le plat principal mais que tu as envie de fromage et de dessert. pour moi, ça ne ressemble pas à une EME mais à une satiété spécifique, tu as encore faim mais plus pour le plat principal donc tu arrêtes le plat et tu poursuis ton repas avec le fromage et le dessert.

le fait de manger le fromage, un petit bout, puis un autre puis encore un autre, j'ai l'impression que c'est là que tu te crèes une EME alors qu'il n'y en a pas au départ, si tu acceptais de manger du fromage parce que tu n'es pas à satiété, que tu en as envie, que c'est bon pour ton corps, tu mangerais du coup en pleine conscience et tu mangerais juste la quantité de fromage dont tu as besoin.

ensuite, tu dis que le fromage est ton pêché mignon alors oui fais-toi un repas fromage, tu dégutes, tu en profites et tu verras que tu n'en mangeras pas tant que ça.

tu peux aussi commencer ton repas par le fromage qui t'en empêche ? tu manges ton fromage et après si tu as encore faim, tu manges ton plat :)

ne désespère pas, respire souffle et déguste

yayie.
Abonné

et là, tu m'as donné envie de manger du fromage :) et comme je n'en ai pas prévu pour mon repas de ce midi, je crois que ce sera repas fromage ce soir :)

lulau8.
Abonné

les analyses et conseils donnés me semblent très judicieux. 

 

je te propose une autre idée : commencer le repas par le fromage ! et voir si tu arrives à te satisfaire de peu/moyen/beaucoup. 

puis voir si tu fais aussi une "EME" ensuite sur le plat du repas. 

 

si ton corps a besoin de calcium ou je ne sais quoi, l'avantage de procéder ainsi c'est que tu ne mangeras pas au-delà de ta faim mais que tu approteras à ton coprs ce dont il a besoin. 

et c'est un peu moins radical que le repas tout fromage, que tu peux aussi tenter, mais pour le plaisir ! 

 

Marjoline.
Abonné

Bonjour et merci !

je me demandais depuis hier pourquoi cette EME de fin de repas... à base de chocolat (parfois aussi de fromagewink )...

impossible de trouver la réponse, j'avais bien identifié que le repas est en général un moment agréable... et que s'il ne l'est pas, la pause café + chocolat en solitaire le devient! en vous lisant ça devient évident que pour moi ça permet de prolonger ce moment et de ne pas passer à autre chose...

Je vais vivre ce moment autrement dorénavant !

Holimione.
Abonné

[quote=yayie]

j'ai relevé plusieurs choses.

d'abord tu dis que tu t'arrêtes après le plat principal mais que tu as envie de fromage et de dessert. pour moi, ça ne ressemble pas à une EME mais à une satiété spécifique, tu as encore faim mais plus pour le plat principal donc tu arrêtes le plat et tu poursuis ton repas avec le fromage et le dessert.

........

ne désespère pas, respire souffle et déguste

[/quote]

Merci, que cela fait du bien à entendre... cela déculpabilise drôlement....

et en plus cela va éviter que je n'en fasse un aliment tabou, ce qui serait un comble angry de faire ça maintenant alors que ce n'était pas le cas avant !!!

Merci aussi Marie-Paule, j'adore ta philosophie smiley (c'est vrai ! Je le dis au premier degré car tu as raison, toutes les références qui nous parlent ou nous font du bien sont à retenir, quelle que soit leur source ..)

@fredonzeweb et @Marjoline  :  oui, c'est toujours bien de ne pas se sentir seule, de savoir que d'autres ont les mêmes soucis, se font les mêmes remarques..

Je trouve que nous avons de la chance ici, car rien que sur ce point précis, on nous a déjà donné plusieurs pistes pour avancer, et cela c'est super ...

 

Perso je n'ai toujours pas identifié mes propres émotions qui me conduisent à cela, mais depuis que je vous ai lues, mon comportement s'est "amélioré", en ce sens que oui je continue à prendre un bout de fromage en fin de repas mais :

1 - pas systématiquement

2 - si je le fais, je considère que c'est une "faim spécifique", qui m'est donc nécessaire

3 - je n'y reviens pas plusdieurs fois (enfin, parfois si, mais là aussi, pas systématiquement..)

=> donc progrès !!!

merci à toutes..

et nous sommes toujours preneuses de vos autres astuces !!!

Holimione  

Haut de page 
X