Sondage : IMC - 12012013

Sylvie75.
Abonné

Salut, j'ai enfin trouvé un outil simple et anonyme de sondage en ligne :

//www.easypolls.net/poll.html?p=50f0d883e4b0c066f1c577fe

Commentaires

belleetsereineen2013.
Abonné

Coucou sylvie

 

Pourrais tu nous dire à quelle chiffre cela correspond : moi j'en suis à 64/1.52² = 27.7

Sylvie75.
Abonné

Il suffit de passer par ce lien avant de voter.

//www.imc.fr/

FRED73
Marraine
Je suis en surpoids et j'ai 10 kg à perdre !
Bliss.
Abonné
POur moi l'imc ne tient pas compte d'assez de critères. A poids et taille identiques on a le même imc mais selon la répartition des muscles, de la graisse et de détails comme la facon de se tenir etc....on ne se ressemble pas! Je vais à domciile chez des personnes que je soigne, je les vois toutes nues pendant la douche et il y en a pas mal qui avec la même taille que moi et plus "mince" en poids s'habillent 2 ou 3 tailles au dessus de la mienne. POur mes 1m68 et 100kg arrondis je m'habille en 48 là ou d'autres qui font 85 kilos mettent du 50-52. Du coup j'évite l'imc qui me dit des choses vilaines que je ne veux pas écouter.
Sylvie75.
Abonné

Oui, bien sûr. L'IMC est surtout bien pertinent pour les statistiques. Et c'est ce que je voulais, une petite idée de ce que les coaché(e)s ont comme longueur de parcours à faire... Tu reconnaîtras que dans cette perspective, l'IMC est toujours plus pertinent que le poids, pour le coup ! Bien sûr, moi qui suis une fille osseuse et musclée, j'ai toujours considéré que ma norme était dans le haut de la tranche, et qu'en plus, ça n'est pas à 2K près. Mais que celles que ça dérange ne votent pas, bien entendu ! Je ne souhaite pas être intrusive.

[quote]

POur mes 1m68 et 100kg arrondis je m'habille en 48[/quote]

Effectivement, pour mes 1.71 et 100K arrondis, je suis plus près du 50 que du 48...

Mais ça n'est pas un indice meilleur que l'IMC, la taille de pantalon... ça dit juste que je suis forte du fessier. :)

Bref, aucun individu ne peut être réduit à aucun chiffre, ni son poids, son âge, sa taille, ou sa taille de chaussures... Mais l'IMC est un bon indicateur de la santé globale des populations.

Sylvie75.
Abonné

Je suis au milieu de la tranche de l'obésité simple, et j'aimerais, en perdant 10K, passer en milieu du surpoids, pour ne pas développer (j'ai 47 ans) de maladies liées à l'obésité, même simple. Et bon bien entendu, pour me sentir plus jolie... ce qui est un peu plus facile quand je me sens plus mince et plus en forme.

Maïté24.
Abonné

Bonjour

Merci Sylvie pour les deux liens indiqués.

Je suis en surpoids et j'ai vu que c'était le cas de la majorité des gens qui avaient effectué ce sondage.

Avec le deuxième lien,je devrais peser 8kg de moins. Autant dire impossible!

Par contre,il m'indique de consommer plus de 1700kcal,ce qui est beaucoup trop pour moi.Comme quoi,il faut relativer les chiffres!  wink  cheeky

Courtepatte.
Abonné

Et bien, tu en mets du dynamisme sur ce site, Sylvie75!

Je viens de faire le test (et de répondre au sondage), et je suis en surpoids mais... à un kilo près! Encore un kilo de perdu, et mon IMC est normal. Je suis donc dans le groupe des chanceuses, j'en ai conscience.

Mais avant d'arriver sur LC, j'avais un poids qui de trois mois en trois mois ne cessait de grimper, et ça m'a vraiment fait peur. Je suis donc contente d'être ici et d'avoir une chance de me réconcilier avec la nourriture avant qu'elle ne devienne un cauchemar y compris pour ma santé.

Qui sait, un jour viendra peut-être où les principes de LC feront partie du programme scolaire?! (Hier, j'avais chez moi une copine et sa fille de 6 ans, prise de tête entre la mère et la fille, parce que la fille avait mis sur son assiette un demi éclair au chocolat comme dessert, et qu'après 1/4 d'éclair, elle a calé et voulait quitter la table; la mère l'a obligée à finir son éclair, malgré mes supplications; comment peut-on forcer quelqu'un à manger, surtout des sucreries?!!!)

Bèlilé.
Abonné

Moi aussi un changement du à un kilo. Mon tout dernier kilo perdu m'a fait passé de obesité simple à surpoids.
:-)

FRED73
Marraine

C'est le principe de tu l'as voulu, maintenant tu le manges !!! Moi, je dis souvent à mes enfants qu'ils ont les yeux plus gros que le ventre, tout comme moi d'ailleurs. Mais eux, contrairement à moi, ne finissent pratiquement jamais leur assiette. Moi, je plaisante plutôt là-dessus : quand moi fils dit qu'il mangera tout ce qu'il met dans son assiette et qu'il n'arrive pas à finir je lui dit cette petite phrase et ne l'oblige jamais à finir.Et si il veut un dessert après, pas de problème et tant pis s' il ne le finit pas non plus, ce qui arrive aussi mais plus rarement !

Maïté24.
Abonné

Bonjour à toutes

j'ai été témoin d'une scène semblable,entre ma belle-soeur et sa fille;C'était au petit déjeuner,la petite ne voulait pas finir sa brioche tartinée de Nutella.Sa mère s'est fachée,car ils devaient faire un long trajet en voiture et elle ne voulait pas que sa fille de 2 ans demande à manger pendant le trajet.

Je ne suis pas intervenue,mais j'étais assez étonnée de cette réaction et aussi je dois avouer de leur façon de se nourrir.

Autrement pour revenir au sujet,moi aussi je dépasse le seuil d'un kg! La magie des chiffres!

annickw.
Abonné

Bonsoir à toutes !

Ca me stress de savoir que je suis pas dans la norme de l'IMC !

Annick

Courtepatte.
Abonné

[quote=FRED73]

C'est le principe de tu l'as voulu, maintenant tu le manges !!! Moi, je dis souvent à mes enfants qu'ils ont les yeux plus gros que le ventre, tout comme moi d'ailleurs. Mais eux, contrairement à moi, ne finissent pratiquement jamais leur assiette. Moi, je plaisante plutôt là-dessus : quand moi fils dit qu'il mangera tout ce qu'il met dans son assiette et qu'il n'arrive pas à finir je lui dit cette petite phrase et ne l'oblige jamais à finir.Et si il veut un dessert après, pas de problème et tant pis s' il ne le finit pas non plus, ce qui arrive aussi mais plus rarement !

[/quote]

Qu'est-ce que tes enfants ont de la chance de t'avoir comme  maman!

Coquillage.
Abonné

à Annick: Dans leurs normes, hors normes, à 1kg de la norme. C'est un risque parfois de vouloir savoir. Bravo si pour ne pas t'y piquer, tu ne t'y frottes pas!

Par contre, si tu l'as fait, pour déstresser, défusione??? Enfin, relativise en tout cas. Bienveillance pour nous

FRED73
Marraine
Merci Courtepatte c'est gentil ! Moi aussi j'aurais aimé que mes parents fassent cela avec moi c'est pour ça que je le fais avec mes enfants. Et j'espère bien qu'ils n'auront pas de problème de poids !
Sylvie75.
Abonné

25 votes, ça commence à être significatif.

En tout cas, merci de vos réponses qui satisfont ma curiosité. Il y a une grande variabilité de problématiques pour les coachées.

tiramisu.
Abonné

Je trouve cette façon de cataloguer les personnes d'après leur indice imc assez arbitraire et finalement peu concluante.Il y a quelques dizaines d'années, on utilisait une autre formule, tout aussi arbitraire,pour calculer un poids soi-disant idéal, puis on s'est rendu compte que la formule était trop rigide et on a inventé l'imc.

Je suis allée calculer mon indice sur le site, et il se trouve que je suis dans la tranche "obésité modérée". Et alors ? Je n'ai aucun problème de santé, je vais courir régulièrement, je me déplace en vélo ou à pied, je monte toujours les escaliers à pied; finalement, ça veut dire quoi "être obèse" ? On ne sait pas trop, mais allez dire à votre entourage que vous êtes obèse et vous verrez les tronches...

Si j'ai commencé la démarche LC, c'est parce que j'ai pris une douzaine de kilos ces dernières années et je voulais essayer de comprendre ce qui se passait parce qu'il me semblait que j'étais sur une pente dangereuse: je préférerais intervenir avant que mon surpoids ne devienne un handicap réel.

Pour conclure, je dirais que l'obésité est un problème de santé global, physique et psychique, qui reflète des problématiques diverses selon les individus, un problème complexe, qui ne saurait être résumé par un imc.

rory24.
Abonné

Hello, je viens de voter: corpulence normale, quelle formule énigmatique pour beaucoup d'entre nous sur ce site.

Après l'imc c'est quelque chose de très conceptuel, un simple calcul, après il faut prendre en compte la morphologie, la localisation de la graisse (plus ou moins dangereuse si c'est le haut ou le bas du corps).

Donc l'imc est un indice mais pas une vérité...

lEONTINE17.
Abonné

Je voudrais apporter mon témoignage au sujet des normes :

- celle qui a "bercé" (?!... secoué, plutôt) ma jeuness, du genre 1.55/55kgs, qui a été LE rapport que médecins et moi-même avions décidé que je devais atteindre parce que c'était LE BON RAPPORT le dogme, la vérité quasi révélée.

- celle de l'IMC, qui effectivement l'a remplacé comme dit l'une d'entre nous un peu plus haut.

Ces normes ont fait, font et feront encore, hélas, le malheur de bon nombre d'entre nous. Ce sont elles qui m'ont amenée à me croire absolument énorme lorsqu'aux environs de 17 ans, un médecin m'a proposé de faire un ( premier) régime pour perdre un peu car( sic) "ce n'est pas catastrophique du tout mais ce serait mieux pour toi, non?". Je faisais alors 67 kgs, rentrais au lycée ( mixte popur la 1ere fois, etc etc;; je sens que vous voyez tout à fait le type de motivation que j'avais alors, entre envie d'aimer, d'être aimée et perte de complexes si possible...

Ce sont elles qui m'ont amenée à m'acharner à atteindre désespérément ce rapport. Or, à chaque fois que je reprenais un peu, mon poids me ramenait et se stabilisait aux alentours de 62/64kgs, naturellemnt. Mais je ne voulais rien entendre et aucun médecin nutritionniste de l'époque ne m'a démentie. la NORME!  Un seul, un jour, m'a dit, alors que j'étais arrivée à 72 kgs, à la quarantaine, de régime en régime: "mais..;vous savez, vous n'êtes pas si grosse". Je ne l'ai évidemment pas "entendu"...selon les normes, j'étais en gros surpoids. Lui, ne trouvait pas, au vu de mon allure et la répartition des "excès"...

Et il avait raison. Je n'étais pas si grosse que ça, malgré le chiffre: 72Kgspour 1.55...

C'est ce que m'a révélé, hélas bien tard, un examen que m'aproposé la dernière nutritionniste avec laquelle j'ai entrepris un dernier essai, il y a 4 ans. Elle, m'a proposé d'emblée une impédancemétrie: flux électrique qui donne en  qq secondes votre rapoort perso squelette/eau:muscles/ graisse. A partir de ces données, on se fixerait la marche à suivre.

Il a révélé que j'avais un squelette très fort et très lourd et que la norme 1.55/55kgs ne POUVAIT , n'avait jamais pu être la bonne pour moi, car à cause de lui, je ferais toujours plus que la norme requise. ( j'ai pu le vérifier quand j'ai atteint celle-ci, une fois, à l'âge de 30 ans: j'étais devenue anguleuse, plus guère de seins et les épaules assez osseuses. je ne me sentasi pas vraiment plus jolie et je me suis laissé intuitivement reprendre 3 ou 4 kgs.

Et plus encore, m'annonça ce médecin, désormais, au vu de ces données, mon âge, les épreuves maladie par lesquelles j'étais passée, la ménopause, les deux grossesses, ce qu'il fallait viser c'était pas plus de 75 kgs..si je cherchais à être en-dessou, ma santé serait plus en péril que mon poids actuel .Vous imaginez ma déception sur le coup! Et puis j'ai regardé de vieilles photos., celles où je dépassais à peine les 60kgs: dire que je me trouvais grosse( d'ailleurs les normes me le jetaient à la figure alors!) mais pas du tout, quel minois fin et sans aucun empâtement.

j'ai regardé aussi des portraits de moi, les mois qui suivent ma 2eme grossesse, à la suite  de laquelle( et non pendant) je me désespère d'être "montée" jusqu'à 72kgs: finalement, il avait raison le toubib (rare) de l'époque: finalement, je n'étais pas si grosse que ça, en tous cas pas obèse du tout! Mais moi, je me voyais énorme, à ce poids.

Et pourtant, la NORME, la NORME!  Elle fronçait les sourcils: au moins 20 kgs de trop, qu'elle disait, la NORME...

Aujourd'hui, j'ai fait le test, (juste pour voir) de l'iMC: ouh la la! Il parait que je suis en "obésité sévère"...C'est le site de J.M Cohen je crois qui le donne. la nutritionniste qui m' a fait faire cet examen, il y a 4 ans, n'était pas aussi "sévère", elle, encore une fois, compte tenu de mon impédancemétrie. Pour info,elle a travaillé, au départ du G.R.O.S, dans l'équipe de Zermati et a abandonné pour des raisons d'ordre personnel.

Elle m'a d'ailleurs encouragée dans ma décision de passer sur L.C, quand je lui ai annoncé ma décision de la quitter et d'en finir avec les régimes , bien qu'avec elle, j'aie tout de même réussi mais au prix de quels efforts, à me lester de 6 kgs, puis, comme d'habitude désormais, à me bloquer ces trois dernières années.

Voilà. Voilà pourquoi, perso, je pense que nous devons être très vigilants sur  ce genre de normes mathématiques tenues comme vérité universelle, alors que nous sommes souvent si différent(e)s, et qui nous causent tant de mal, en nous lançant à la quête du st- Graal et en détruisant, parfois, un équilibre naturel.

salut solidaire à tous et toutes.

 

 

Sylvie75.
Abonné

Et merci pour vos témoignagnes.

Mais moi je maintiens que l'IMC est un chiffre bien plus utile que le poids.

Imaginez juste une balance qui ne donne pas le poids, mais juste l'IMC. Vous entrez une fois votre taille, et elle vous dit juste votre tranche d'IMC, comme le sondage ci-dessus, en vous disant si vous êtes dans le haut de la tranche, le milieu ou le bas.

Eh bien nous ne psychoterions pas sur notre balance comme on le fait ou comme on l'a fait trop souvent.

Nous nous dirions tranquillement "Ca serait bien que je baisse d'une tranche, pour ma santé".

D'ailleurs je vais regarder si cela existe dans le commerce, exclusivement l'IMC, pas le poids, qui n'a aucun intérêt intrinsèque.

Et dorénavant, quand quelqu'un me demandera mon poids (oh, une amie bien sûr), je répondrai IMC.

Je suis en obésité simple, milieu de tranche. Je préfère simple à modérée, car je trouve que ça fait trop oxymore, obésité modérée.

Cette obésité simple me met en danger, disons après 50 ans, en accroissant mes risques de maladies cardio vasculaires et autre. Donc si je peux doucement faire quelque chose pour passer au milieu de la tranche surpoids, j'aurai préservé mon capital santé. Mais je me donne un an ou deux, pour atteindre ce but. Il me semble que cet objectif allie bienveillance et modération. Bien davantage que de se dire brutalement "Faut que je perde dix kilos !"  ou "Faut que je rentre dans du 44."

Alors on peut dire que tout chiffrage est nuisible, mais je suis pour le chiffrage, pour ma part, et je pense que l'IMC est le moins mauvais.

izabelle
Animatrice forum

un petit article récent sur le sujet pour ceux qui ne l'ont pas lu....ça ne concerne pas grand monde, mais cet article préconise de modifier l'imc pour les personnes plus petits que 1.50m  et plus grandes que 1.80m

 perso je n'ai pas d'avis sur la question

//www.atlantico.fr/pepites/indice-masse-corporel-revoir-dans-certains-cas-613907.html

lEONTINE17.
Abonné

Sylvie, on est d'accord sur la nécessité de relativiser la notion de poids: c'est ce que j'essaie de dire dans mon témoignage un peu plus haut: celui-ci n'est pas un critère suffisant et significatif.

Mais ne pas remplacer un dogme par un autre, c'est tout ce que je souhaitais suggérer, l'un comme l'autre peuvent créer des dégâts difficilement réparables, sur de longues années.

Ceci dit, nous avons tous intérêt à perdre du poids, pour notre santé, tu as raison. Moi, je suis du genre " Vénus callypige", tout dans le bas avec un fessier de jument! ( Je pourrais courir le Grand Prix de l'Arc de Triomphe !)  Mais taille "fine" et haut du corps assez délié malgré le poids.( je me trouve un assez joli décolleté, malgré tout !) pas de diabète, ni de cholestérol un coeur qui va bien. Il parait que ce type de placement de la graisse est peu inquiétant pour la santé ..;Mais mes rotules et mes pieds réclament du changement, surtout avec l'âge!

Isa24.
Abonné

Lorsque l'on arrive sur LC, une des premières chose que l'on nous dit c'est "cessez de vous peser et de vous focaliser sur le poids". Poids/IMc ne s'agit-il pas là de la même chose. Le résultat de l'un comme de l'autre est le même si ce résultat là ne correspond pas à nos attentes ! EME et compagnie !

D'autant plus que ici, on parle essentiellement de poids idéal qui est ni plus ni  moins celui que l'on arrive à garder naturellement, sans fournir d'efforts particuliers.

Personnellement ce qui me fait aller mieux c'est d'oublier les chiffres que ce soit ceux de la balance ou ceux de l'IMC. 

Haut de page 
X