SOS!!!!qui peux m aider a sortir de la boulimie?????? - le 23/12/2011

drédré.
Abonné

hey

j ai besoin du soutient d une personne qui s en est sortie car je patauge.... la journée tout va bien mais le soir je suis en manque c est terrible alors que je n ai pas faim du tout j ai l impression d etre une droguée en manque il m arrive de sortir de chez moi a 10 h du soir pour aller chercher une tonne de bouffe au macdo sans meme m habiller je met un manteau et hop alors que je suis plutot de nature coquette.....bref j ai besoin de l expereinence de filles qui sont passees par la et pour qui ce n est maintenant qu un mauvais souvenir.... MERCI MERCI MERCI d avance de bien vouloir me répondre

Commentaires

mariane.
Abonné

Bonjour, l'idée qui me vient c'est en premier peut être accepter que pour le moment c'est comme ça parce que finalement quand on a un bouton sur le visage plus on le titile moins il se soigne donc plus tu culpabilises de sortir le soir t'acheter à manger plus tu le vis mal, peut être aussi inviter des amies un soir sur deux, changer quelque chose dans ton programme du soir comme commencer un tricot, ou prendre des crayons et dessiner, t'occuper avec quelque chose que tu aimes un soir sur deux, changer ton lieu d'approvisionnement un soir sur deux, voila les idées qui me viennent, 

drédré.
Abonné

merci marianne pour ta réponse il faut en effet que je change mes habitudes

je vais ce soir essayer de me mettre au dessin

est ce que tu as personellement eu des problemes de boulimie?

MANYUKA.
Abonné

Bonjour,

jai commencé la méthode il y a 10j pour trouver une porte de sortie à ce comportement de boulémie,.Je ne sort pas pour acheter de la nourriture car je vis en pleine campagne, mais je trouve toujours ce qu il faut dans mon placard et pas moyen d arreter. c est une véritable fuite en avant . Je n arrive pas à me souvenir quand cela a commencé. Apres chaque crise je me dis que c est la derniére,je me sent trop mal ...mais cela revient. C est par période et plus je me sent mal plus les crises arrivent...fatigue stress ou rien . J ai déja travaillé avec un psy avec différentes approches, il y a eu de l amélioration, des crises plus espacées, des periodes sans crise mais j ai pu constater qu elles etaient toujours en embuscade...Depuis le début avec LC, une crise et étrangement un matin au réveil...j attend de voir comment cela va évoluer. Jai vu avec le premier exercice de respi consciente que la tension que je fuis en mangeant je la retrouve dans l exercice, envie de fuir de ne pas etre  en contact avec moi...je pense que cela survient en priorité le soir car c est justement le moment où je ne suis plus dans le faire, dans le mouvement .Ce que j ai évité toute la journée en étant occupé, arrive quand je me pose, c est aussi pour cela que je parle d ambuscade..je te parle de ce que je vis je n ai pas trouvé de solution au moment où survient  la crise. Parfois elle peut survenir en rentrant d un repas entre amis...Pas de recette juste un témoignage mais j ai confiance dans la méthode et cette confiance m aide à mettre les exercices en place et à prendre le temps de noter les prises alimentaires et les émotions. Regarder ce qui est...

J espere que tu vas découvrir ta solution...bon noel

petitsel.
Abonné

Bonjour Drédré...

Déjà tu t'es inscrite ici, ça veut dire que tu as envie de t'en sortir, que tu as très certainement la force en toi de changer cette situation.

Essayer de t'occuper le soir peut être une solution, mais uniquement temporaire... je ne sais plus sur quelle vidéo du site il est dit que s'occuper pour éviter de ressentir ses émotions n'est pas une solution pérenne... L'objectif est d'abord à comprendre tes émotions : qu'est ce qui va faire que l'envie de manger est tellement forte que tu vas sortir de chez toi habillée n'importe comment ? Tu l'as toi même ecrit ce n'est pas toi ! tu ne te reconnais pas dans ces actes...

Je ne suis pas une spécialiste de la méthode, car j'ai tout juste démarré il y a 10 jours... mais essaie de suivre la méthode, pas à pas... demande peut-être conseil aux coachs, je suis certaine qu'ils te répondront... Reconnaitre tes émotions, arriver à les comprendre et à vivre avec, et puis après les apprivoiser et comprendre que manger ne sera pas la réponse à ces émotions... c'estle parcours qui t'attend...

J'espère de tout coeur que tu vas t'accrocher et te donner du temps, c'est vraiment ce qu'il faut... être plus fière de toi à chaque pas accompli, te sentir mieux...

A très bientôt sur le forum, j'espère te lire très vite et de bonnes nouvelles

Céline

JOEL
Abonné

DréDré

Je ne suis pas une fille et je ne pense pas avoir été atteint par des crises de boulimie comme celles que tu décris. Néanmoins, ma femme m'a fait remarqué qu'il y a encore quelque temps, le soir quand je rentrai chez moi je me plongeais dans la nourriture, enchainant les aliments et les bouchées, le regard perdu , concentré seulement sur la musique de la radio....

Elle a eu cette phrase qui a fait déclic " en fait on a l'impression que tu ne manges pas de la nourriture mais plutot que tu manges tes problèmes, tes colères, tes frustrations ..."

Depuis j'ai adopté la méthode Line coaching, j'ai suivi les conseils et fait les exercices. J'ai réalisé 2 choses :

- d'abord, si on pensait le fait de manger , en ayant conscience que l'on mange, que l'on apprécie les aliments ...bref que l'on se concentre sur soi, alors on fait plus attention et on mange moins

- ensuite, manger de façon boulimique est une manière de chercher à vivre, à  faire sortir ou réagir à ses émotions. Il faut que tu te poses la question de tes émotions, que tu te concentres sur elles,quelles sont elles?  pourquoi tu les vis? pourquoi tu les ressens de cette manière ? réagis tu toujours de cette manière? que s'est il passé dans ta vie ?.... bref si tu réussis à comprendre tes émotions peut être que tu ne les reporteras plus sur la nourriture ...

C'est ce que je fais et pour moi çà marche ! j'ai perdu 7 kg et je vis mieux mes émotions en ayant perdu (dixit ma femme) mes instincts de boulimie...

Parles en aux medecins coach du site !

VEROBLUE80.
Abonné

[quote=JOEL

Je ne suis pas une fille et je ne pense pas avoir été atteint par des crises de boulimie comme celles que tu décris. Néanmoins, ma femme m'a fait remarqué qu'il y a encore quelque temps, le soir quand je rentrai chez moi je me plongeais dans la nourriture, enchainant les aliments et les bouchées, le regard perdu , concentré seulement sur la musique de la radio....

Elle a eu cette phrase qui a fait déclic " en fait on a l'impression que tu ne manges pas de la nourriture mais plutot que tu manges tes problèmes, tes colères, tes frustrations ..."

[/quote]

 

j'ai excatement le même problème mais moi je le fais en cachette. C'est à dire que je me dépêche de rentrer du travail je passe 5/10 min à la maison pour me goinffrer de chocolat et j'en passe le regard dans le vide et ensuite je vais récuperer mes enfants à la garderie frown. Comme tu le dis à juste titre je mange mes problèmes. je veux pas donner le mauvais exemple à mes enfants. je suis pas très fière de moi mais en même tant c'est pour ça que je suis ici.  Même si je n'ai pas spécialement de problème de poids je trouve ce comportemnet pas normal du tout et j'espère apprendre beaucoup ici.

Pour l'instant j'ai remarqué une chose c'est qu'en apprenant à déguster on se rend compte que certains aliments n'ont finalement pas tant de saveur que cela.

drédré.
Abonné

merci tou t le monde de m avoir répondu c est tellement bien de pouvoir en parler a des gens qui comprennent car j ai essayé d en parler a mon entourage mais personne ne comprend que c est dur d en sortir .... j aimerai bien faire les exercices de respiration dont tout le monde parle mais je crois que je n y ai pas acces c est normal?

sinon hier j ai eu un rapport je crois, normal avec la nourriture!!!!! j ai certe bien mangé mais j ai travaillé (tres grosse journée j ai fini a 20h30) et j ai fait une heure de sport. Ca m a fait bizzare j ai l impression que ca ne m était pas arrivée depuis  des lustres....j ai 33 ans et je pense que je bloque sur la nourriture depuis que j ai 10 ans un beau jour ou une petite copine m a traité de grosse(en plus c était faux j étais pas maigre mais pas grosse du tout) donc je pense que j ai pas mal de boulot devant moi il faut que je retrouve toute les sensations que j ai perdu

mais je pense que ca va changer ma vie parceque j aurais enfin une vie normale; ca fait un an que je ne sors plus pour eviter les repas je ne bois pas une goutte d alcool par peur de grossir et paradoxalement je me gave toute seule devant la tele de tonnes de biscuit chocolat et chantilly( désolé...) DONC BASTA tout ca va changer vive 2012!!!!!!

entout c,as je suis la pour parler si vous voulez bien car moi j ai besoin d etre soutenue, meme si c est dernier tps je me suis moi meme coupée du monde je deteste etre seule . JOYEUX NOEL a vous tous!!!!!!!!

PiaMaria.
Abonné

[quote=drédré] j aimerai bien faire les exercices de respiration dont tout le monde parle mais je crois que je n y ai pas acces c est normal?[/quote]

Termine ton carnet découverte, et passe à la suite: c'est la prochaine étape, si les étapes sont dans le même ordre que pour moi en tout cas, ce qui me paraîtrait loique vu l'importance de cette pratique dans la méthode.

drédré.
Abonné

coucou

il est en grisé le carnet decouverte c est normal dit moi?

isabellej.
Abonné

hello drédré

en fait, au bout de 10 jours d'observation alimentaire, tu as accès à de nouveaux outils.

Si ça va pas bien d'ici là, contacte ton coach, moi c'est ce que j'ai fait et ça m'a aidé

Perso je n'ai jamais été rééellement boulimique, juste des grosses EME régulières, où je m'arrête quand même quand mon estomac est trop plein, mais c'est fou comme une tablette de chocolat blanc passe facilememnt... ensuite c'est pour la digérer

 

Ce que tu dis sur "la journée tout va bien, mais le soir non", ça me fait penser à l'anecdote qui je pense viens du Dr Apfeldorfer, je m'en souviens depuis des années, on est comme une personne qui se jette du haut d'un immeuble, au début....  tout va bien, si quelqu'un vient nous voir à mi-parcours, on lui dira "pour l'instant tout va bien", mais en fait non....   on est sur le chemin pour se scratcher lamentablement à la fin, en bas de l'immeuble

beaucoup de personnes vivent cela de cette façon (moi aussi)  la journée, on gère, et le soir c'est la débandade....

c'est en fait pendant la journée que cette débandade du soir s'organise

Essaie de repérer toutes les contrariétés et émotions de la journée, de les noter, et puis de faire des exercices de respiration pleine conscience en rapport avec ces choses là, le mieux étant de le faire quand ça arrive, mais sinon dans les transports par exemple le soir.....   pour qu'une fois arrivée à la maison, les soucis de la journée, non gérés, refoulés, ne provoquent pas ces crises de bouilimie

bon courage à toi!

isabelle

AguaMaria
Marraine

Dédré,

C'est fantastique la quantité de gens compréhensifs et soutenants ici. Tous ont des cheminements différents...

Pour ma part, je dirais que la clef c'est vraiment la compassion et la bienveillance envers moi-même qui a tout changé. Arrêter de me juger si je mange trop, de me trouver grosse, de me sentir incapable, arrêter de me résigner à être celle que je ne voulais pas être, de ne pas être assez forte. Commencer à me regarder comme quelqu'un d'aimable qui mérite de l'affection, de la compréhension et du respect. J'en suis capable avec les autres, pourquoi pas avec moi? De me parler en continu.... (à voix basse bien sûr ;-)... Tu as faim? Tu as peur, ça te ferait du bien d'en manger? Tu ne devrais pas? Ce n'est pas grave. Je te comprends, je suis avec toi. Tu peux en prendre, goûter, voir l'effet que ça te fait... et si tu en veux plus, ce n'est pas grave non plus.

Fini les jugement envers moi-même. Il sera bien temps de cheminer vers la faim et la satiété, mais le début, c'est la fin de la restriction et du jugement mental.Que de la compassion et la tentative de me faire du bien. Je ne devrais pas être mon pire ennemi et la personne la plus intransigeante à mon endroit... Pour moi c'est le début d'entendre et de respecter mes besoins... alimentaires ou pas...

Puis, un jour je pourrai découvrir la personne qui se cache en moi. Physiquement et moralement. Parce que mes besoins seront pleinenement satisfaits globalement, par moi-même, sans autodestruction aveugle, je pourrai m'épanouir. Je suis sur cette voie. Cela m'a pris des années, mais je vois le chemin maintenant.

Joyeux Noël!

 

Courage, bienveillance et persévérance.

lorraine
Marraine

"Pour ma part, je dirais que la clef c'est vraiment la compassion et la bienveillance envers moi-même qui a tout changé. Arrêter de me juger si je mange trop, de me trouver grosse, de me sentir incapable, arrêter de me résigner à être celle que je ne voulais pas être, de ne pas être assez forte. Commencer à me regarder comme quelqu'un d'aimable qui mérite de l'affection, de la compréhension et du respect. J'en suis capable avec les autres, pourquoi pas avec moi? De me parler en continu.... (à voix basse bien sûr ;-)... Tu as faim? Tu as peur, ça te ferait du bien d'en manger? Tu ne devrais pas? Ce n'est pas grave. Je te comprends, je suis avec toi. Tu peux en prendre, goûter, voir l'effet que ça te fait... et si tu en veux plus, ce n'est pas grave non plus."

 

 

La lecture de tes propos AguaMaria m'a mouillé les yeux....C'est que ça dois me "parler"  (je m'étais jamais dit les choses comme ça. Merci beaucoup et bonne fin de dimanche de Noël.

Lorraine

Haut de page 
X