suivre le programme malgré les contraintes du quotidien - coup de gueule! - le 13/11/2011

manoucha.
Abonné

Alors voilà où j'en suis: la pleine conscience appliquée à la sensation de faim.

Je dois pratiquer cet exercice une ou plusieurs fois par jour, pour analyser ma faim quand elle se présente, sachant que

- la bande audio du dc. Zermati dure 8 minutes

- je travaille et ne suis pas chez moi avant 19h

- quand je rentre ma priorité est de m'occuper de mes enfants de 6 et 8 ans

 

Donc en gros, je peux effectuer cet exercice le matin au réveil, ou vers 21h quand mes enfants sont couchés. Sachant que je dois le faire quand j'ai faim... Donc si j'ai faim à 13h et que je ne peux pas pratiquer l'exercice, je fais quoi? j'attends 21h pour manger? Je m'enferme dans les toilettes du bureau avec la bande audio dans mon casque? La blague.

J'ai interpelé plsieurs fois mon "coach" sur mes difficultés, les seules réponses que j'obtiens sont "c'est difficile, accrochez-vous". Ok, moi j'ai besoin de solutions concrètes.

 

Peut-être ne suis-je pas en capacité de suivre le programme? Qu'en pensez-vous?

Certaines d'entre vous sont peut-être dans la même situation que moi et ont réussi à surmonter les difficultés, si c'est le cas dites le moi je vous en prie, pour le moment je suis juste frustrée et fâchée que le programme soit si peu adapté aux personnes comme moi... C'est bien joli de dire "vous DEVEZ prendre du temps pour vous", parfois c'est juste impossible. Je ne peux pas arrêter de travailler ou de m'occuper de ma famille (ou avoir des loiris, etc.) pour écouter mon petit ventre. Et comme je ne le fais pas, je stagne, je patine, j'ai commencé le programme en juillet et j'ai l'impression de n'avoir pas bougé d'un pouce.

Bref, beaucoup de découragement ce soir...

Commentaires

soso74.
Abonné

Je suis assez d'accord avec toi, c'est vrai que tous les exercices ne sont pas adaptés ou adaptables à nos situations professionnelles ou autres.

Pour ma part c'est le petit déj qui pose problème, il faut attendre d'avoir faim pour le prendre mais quand on prend de bonne heure (7 heures pour moi) et qu'on embraye aussitôt son arrivée sur marcher, porter, ranger....le ventre vide ça devient vite ingérable, et prendre une pause pour manger dès que j'ai faim ce n'est pas forcémént compatible avec les règles du travail (et donc horaires des pauses!).

Là il y a des petites voix qui vont dire qu'il faut faire des concessions pour remettre notre mental en accord avec notre corps mais c'est vrai qu'au quotidien c'est difficile, et j'en suis même arrivée à culpabiliser de ne pas prendre suffisament de temps pour suivre la méthode, car en plus les semaines passent et ce n'est pas gratuit....

 

Où sont les frustrées de la méthode?.....

Flowerbomb.
Abonné

mais nous avons tous une vie bien remplie, un boulot, des enfants, un emploi du temps quasi minuté. mais..........dans ce genre d'exercices, qui risque de nous remettre en questions, inconsciemment on se débrouille pour ne pas avoir le temps, on se trouve des excuses inconscientes.

chaucn doit puiser en soi pour trouver le temps de faire ce qu'il a vraiment envie de faire. je ne pense pas qu'extérieurement on puisse t'apporter plus de solutions que ça.tu as un outil à disposition, à toi de  trouver le peu de temps utile pour l'utiliser.

tu es tout à fait en capacité de suivre ce programme,omme tout le monde,  dis-toi juste : "quand on veut on peut". maintenant je ne pense pas que vos enfants vous en voudraient de prendre une dizaine de minutes pour vous une ou deux fois par jour . au contraire, une maman épanouie vaut bien mieux qu'une maman stressée et déprimée.

et.......tu sais quoi, moi ma pleine conscience j'ai commencé à la faire dans les wc de mon bureau, je partais avec mon ipod et mes écouteurs. je ne faisais certes pas 20 minutes, mais ce n'est pas important, il faut commencer et faire au mieux de nos possibilités.

lizzz.
Abonné

Je suis d'accord avec toi Manoucha, je suis pourtant maman au foyer, mais je n'ai pas le temps de faire une pause de 8 minutes!

(Comme nous sommes dans la partie privée du forum, je vais expliquer plus en détail que dans la partie "orange")

J'ai trois enfants avec handicaps. En soit, pas de soucis. J'ai un fils à la maison en permanence, je lui fais l'école à la maison, donc mon quotidien est compliqué.

Je dépose mes 2 enfants à l'école, je rentre, fais un peu de ménage en courant, je fais l'école à mon fils, je refais un brin de ménage, je prépare le repas, je file chercher mes 2 enfants à l'école, je retourne les déposer, je rentre, je fais la vaisselle de midi et un brin de ménage toujours en courant, je refais l'école à la maison, je refile chercher les enfants, je prépare le gouter des enfants, je fais les devoirs, les douches, les activités, les jeux etc je prépare le diner, puis je les couche....... ben il me reste juste le temps de prendre ma douche, et de préparer l'école du lendemain.

Alors le temps de faire une pause, ben je le trouve pas! et ce ne sont pas des excuses, je ne pense pas, je ne suis jamais seule.

Donc ce que m'a expliqué mon coach c'est de faire de la rpc le plus souvent possible, dès que je peux, même si c'est que 3 minutes.

je fais donc du ménage en étant consciemment en train de faire le ménage, dans le moment présent LOL

Non, mais bon, en gros, si je fais une pause c'est pour prendre un café et fumer ma clope et comme je fume dans mon garage, ben mon fils ouvre la porte environ 20 fois, pour me poser des questions, très importantes selon lui...... Donc entre chaque intervention je fais de la rpc.......

J'essaye de faire tout ce que je fais dans la journée, en respirant profondément....... c'est tout ce que j'arrive à faire......

je pense que parfois on peut suivre partiellement certaines étapes parce que nos vies ne nous permettent pas de bien faire les étapes. C'est une réalité.

je dirais qu'il faut faire de son mieux......mais qu'on a des obligations familiales et autre et que nous devons passer après, malgrè tout.....même si c'est important de prendre du temps pour soi, parfois c'est juste IMPOSSIBLE ! et bien dommage........

Il y a un défi, faire trois pauses de 10 minutes par jour....... ben ok, quand je serais à la retraite.......parce qu'avant ça va être dur dur! LOL

Donc pas de solution concrète......juste pour dire qu'effectivement, ce n'est pas simple.......

Soledad.
Abonné

Je suis impressionnée. Si vous ne parvenez pas à soustraire 10 minutes par jour à votre emploi du temps tellement il est chargé, ce ne sont plus des obligations familiales, c'est de l'esclavage ! Le papa ne peut pas participer davantage, prendre le relais une demi-heure chaque soir pendant le tourbillon ?

Les enfants peuvent apprendre à respecter une pause de 10 minute et réserver leurs questions pour plus tard, la terre ne s'arrêtera pas de tourner.

Combien de temps allez-vous encore tenir, à un tel rythme ?

manoucha.
Abonné

Merci à toutes pour vos interventions, réflexions, qui me font bien réfléchir.

Jusqu'à présent j'ai toujours trouvé le temps de suivre le programme, même sans forcément en trouver des bénéfices immédiats/concrets. Là ce qui m'ennuie, c'est de devoir pratiquer l'exercice de pleine conscience au moment où j'ai faim. Qui peut, travaillant ou pas, avec enfants ou pas, un mari compréhensif ou pas, dans sa vie quotidienne, se permettre à n'importe quel moment de la journée, de se poser seul 10 minutes, toutes affaires cessantes? Il m'arrive pendant certaines journées d'enchainer un debriefing après une réunion et de ne pas être seule pendant plusieurs heures. Si pendant ce laps de temps la faim est trop insistante, je vais manger, oups je ne peux plus faire l'exercice...

Alors je vais essayer, je l'ai fait aujourd'hui avec une petite faim, mais demain lundi ça va être plus compliqué. Et si je n'arrive pas à le faire, sentiment d'échec etc... Rien que d'y penser ça me stresse!

 

Quand à ce qui relève de l'esclavagisme, choisi ou pas, je pense qu'il faut éviter les jugements trop hatifs... J'ai un mari compréhensif et aidant, mais ça pourrait très bien ne pas être le cas, chacun fait avec ses propres difficultés et le "si on veut, on peut", c'est pour moi l'antithèse du discours zermatien tel que je l'ai compris au début. Enfin, dans une certaine mesure, parce que le travail sur soi, personne ne peut le faire à notre place, et c'est une prise du conscience qui demande du courage, de la patience, de la volonté...

Bon, tout ça étant dit, comme la plupart d'entre nous, j'ai encore plein d'étapes à parcourir pour dompter mon rapport compliqué à la bouffe... Et je ne dois pas me laisser abattre par des difficultés passagères, il se trouve qu'en ce moment je bosse énormément et je suis très stressée par le boulot, ceci expliquant probablement cela. Tous vos mots m'ont fait du bien, c'est bon de parler et d'engager une discussion comme cela à coeur ouvert.

 

Je vous embrasse! Et je nous souhaite à toutes bon courage pour demain (minimum!).

lizzz.
Abonné

Manoucha ce que je voulais surtout te faire ressentir c'est que même si un exercice est plus compliqué qu'un autre, fais de ton mieux, il ne faut pas se sentir en échec parce qu'on ne peut pas faire, sinon ça revient à "vouloir tout faire parfaitement" ne pas supporter un "moins bien" etc.......

Je pense que tout comme toi, quand la faim s'présente je fais ce que je peux! et non ce que je veux! je m'adapte à la situation, je fais du mieux que je peux, en tenant compte de tous les paramètres.

Maintenant même avec un mari aidant, il n'est pas à la maison, au moment de ma faim....... et je dois m'occuper des enfants, il donne un coup d'main pour les enfants, heureusement, sinon je pourrais même pas "manger" ........ le calme dans la maison, c'est la nuit uniquement.

Quand je viens ici, c'est en répondant aux questions, en me levant pour aider untel ou untel...... on ne choisit pas sa vie! On fait du mieux qu'on peut! Je pense que pour parler d'esclavagisme, il faut aller un peu loin dans les propos tout de même! la vie d'une famille avec plusieurs handicaps ce n'est pas reposant! pour connaitre énormément de familles, je vois pas beaucoup de mamans prendre du temps pour elles....... parce qu'elles ne peuvent pas....... et oui, on tient sur la durée, parce qu'on n'a pas le choix, on "tient" toute la famille, si on s'écroule, tout s'écroule!

Quand on veut on peut! en effet, je trouve le temps, de venir ici, de lire le forum, de trouver des réponses. mais la pleine conscience j'ai jamais fait + de 3 minutes! à la suite! et ben c'est mieux que rien! Je veux suivre le programme et je le suis le mieux possible!

Soledad.
Abonné

Ne vous sentez pas jugées personnellement par mes propos, c'était une façon de parler. Je peux comprendre que vous la trouviez excessive. De mon côté, ce que je trouve excessif, c'est d'avoir un mode de vie dans lequel on ne peut pas prendre dix minutes d'affilée pour soi. C'est un emploi du temps clairement trop chargé, je ne vois pas très bien comment on peut faire un autre constat.

Je pense aussi qu'on peut choisir - et changer - beaucoup de choses dans sa vie. Je ne dis pas que c'est simple ou facile, je dis que c'est possible. D'ailleurs, quand les circonstances l'exigent (accident de santé, obligation professionnelle ou autre), on change son organisation, bien obligé.

Je pense enfin qu'on ne mène pas une rééducation, quelle qu'elle soit, sans y consacrer du temps. Et on peut décider de faire passer sa rééducation alimentaire dans le top 3 de ses priorités pendant quelques semaines, quitte à réorganiser un certain nombre de choses autour de soi et à se faire aider davantage pendant ce laps de temps.

Ce n'est que mon point de vue, je n'oblige personne à le partager :-)

Nous sommes nombreuses, ici, à avoir de sérieux problèmes de perfectionnisme. Est-ce que vous n'en seriez pas victime aussi ? Est-ce que vous ne pourriez pas envisager un peu moins de ménage, moins de vaisselle, moins de repassage ? Seulement dix minutes de moins ! C'est impossible que ce soit impossible ! :-)

lizzz.
Abonné

J'ai déjà dû diminuer mon temps de ménage! la vaisselle, si elle n'est pas faite, on ne mange pas au repas suivant..... je fais déjà le minimum, pour pouvoir justement prendre le temps de venir ici, de faire les exos, de lire les infos sur le forum.... les outils etc...... et ça prend déjà du temps...... et pendant que j'écris mon fils me parle..... normal.......

Avoir de l'aide, ou déléguer, oui, pourquoi pas! mais ce n'est pas donné à tout le monde de pouvoir être aider! chacun à sa vie, et c'est chacun pour soi! personne ne va venir faire l'école à la maison à ma place! et puis, on n'a pas tous de la famille prête à aider etc......

Et effectivement, on amènage sa vie quand y a un accident de la vie etc, tout pareil quand on a trois enfants handicapés, on aménage sa vie autour d'eux....... et dans le top 3, y a le bien être des enfants et c'est une présence à temps plein! ensuite y a mon mari, puis moi.......

Même si on a très envie de prendre du temps pour soi, ce n'est pas toujours possible, mais bon, ton point de vue, beaucoup de gens l'ont, il faut vivre avec le handicap pour savoir que ce n'est pas possible......

Puis, si j'avais 10 minutes, j'irai voir le dr, car depuis septembre je suis malade, j'enchaine, et je n'ai pas pu aller en consultation, car personne pour garder les enfants...... sauf le soir tard, quand mon mari rentre...... voilà, ça c'est la réalité, ce ne sont pas des "excuses" et parfois, oui j'ai envie de tout lacher et de penser qu'à moi, mais la réalité me rattrape très vite! et j'ai 2000 fois plus de trucs à faire ensuite, donc il faut faire les choses en temps et en heure, sinon, ça coince, le timing est trop serré......

enfin, le but de cette discussion n'était pas de nous dire que nous ne faisons pas d'effort pour suivre la méthode, c'était juste de dire que parfois, le programme n'est pas accessible à tous, en toutes circonstances.

Qu'on n'a pas toutes les mêmes vies, le même quotidien et que parfois, même si on a très envie de réussir, ben c'est pas possible de "tout faire"......

Lily.
Abonné

Bonjour,

Oh là là, dites donc, je vous sens bien remontées là...

Globalement, c'est vrai que tous les exercices ne sont pas applicables tels quels. On a tous des contraintes (plus ou moins lourdes, c'est vrai), une vie à 100 à l'heure, et pas une minute à nous...

Et nous sommes toutes un peu trop perfectionnistes... alors si 10 mn c'est pas possible, peut-être faut-il faire l'exercice autrement, pas tout à fait comme il est demandé ?

Moi je n'ai jamais réussi à tenir 10 mn ou 8 minutes (bon, une fois ou deux, peut-être...) Même les 3 mn de RPC "gestion du stress", c'est parfois un peu long pour moi. Mais :

1. On exagère parfois. 3 mn, on les prend aussi au téléphone, avec une amie, devant une émission de télé, face à notre miroir, dans un magasin... Bref, sans doute faut-il faire l'effort de s'accorder 3 minutes à soi pour écouter ses sensations. Et peut-être que si c'est si dur, c'est aussi que ce n'est pas toujours agréable. De sentir sa gorge serrée. L'angoisse dans la poitrine. Et tout le reste... Mais le sentir, c'est déjà progresser.

2. Même si c'est pas 3 minutes, même 30 secondes, je crois que ça aide aussi. Plein de fois, j'ai senti que je progressais juste en réflechissant quelques secondes à ce que je ressentais. Certes, ça n'a rien à voir avec les 10 minutes demandées. Mais le réflexe, petit à petit, s'instaure quand même. Quelques secondes d'arrêt. Quelques secondes à écouter sa respiration, à reconnaître des sensations corporelles. Et on avance...

Le perfectionnisme qui finit toujours par nous frustrer et nous fâcher (pour reprendre tes mots, Manoucha), ce n'est pas forcément ne pas trouver 10 minutes. C'est aussi de se dire "si je ne trouve pas dix minutes, c'est foutu, je n'y arriverai pas". Le tout ou rien guette toujours...

Si on ne fait pas les exercices tels qu'ils sont demandés, ce n'est pas grave. Les faire quand même 1, 2 ou 3 minutes, parfois même quelques secondes, ça suffit pour avancer, progresser dans la perception de ses sensations, et dans sa réflexion personnelle. Essayez. Moi j'ai progressé comme ça !

Bon courage , et à bientôt !

Lily

Votre coach
Votre coach

Bonjour Manoucha,
L'objectif du programme est de manger en pleine conscience, afin de mieux percevoir ses sensations alimentaires, et de pouvoir en tenir compte. Manger à la va-vite, dans le stress conduit à manger trop. Manger en fonction d'émotions comme l'anxiété, la colère, conduit à manger trop.
Et c'est vrai, ce genre de programme est bien plus exigeant qu'une méthode de régime: il s'agit de modifier profondément ses conduites alimentaires.
Mais bien sûr, à l'impossible nul n'est tenu. Si vous n'avez pas le temps matériel d'effectuer certains exercices, en raison de votre vie trépidante, comme c'est le cas de beaucoup de femmes qui sont mères et qui travaillent, peut-être avez-vous le temps, malgré tout, de pratiquer quelques respirations avant de manger, et là, d'examiner ce que vous ressentez.
Et peut-être, à certains moments (les week-ends?) pourrez-vous réaliser ces exercices que vous n'avez pas pu faire auparavant.
Ne perdez pas de vue l'esprit du programme, plus important que la lettre!
Je reste bien évidemment à votre écoute,
Marie, votre coach.

lizzz.
Abonné

Lily c'est exactement ce que je disais au départ, c'est que 8 minutes c'est pas toujours possible mais de prendre le temps de respirer, profondément plusieurs fois par jour, même en faisant autre chose, c'est déjà bien......

On a tous des choses à faire et parfois c'est pas compatible avec la durée des exercices, donc il faut "les adapter" moi je fais de la rpc et même si je suis coupée en plein élan, je reprends ensuite dès que je peux, quand je me mets à table, en général, je demande le calme, mais ça dure pas LOL, ce serait trop beau, mais je me coupe, volontairement, je respire avant de manger et essaye de ressentir au mieux pendant le repas.

mais déjà ça, c'est beaucoup pour moi, et je préfère faire cela et le tenir dans le temps, plutot que de faire + et savoir qu'ensuite je ferai moins bien, (par non-choix) et que du coup, je m'en voudrais.....

Bref, j'adapte la méthode à "mes journées"......et fais du mieux que je peux, et vu que je progresse, je pense que même si c'est plus long qu'en suivant à la lettre, ça fonctionne quand même, et là, c'est l'essentiel.

manoucha.
Abonné

Encore une fois, pour ce qui me concerne, ce n'est pas trouver 3 ou 10 minutes qui me pose problème, mais de les trouver à n'importe quel moment de la journée. Et pour en finir avec ça, ce ne sont pas les tâches ménagères qui m’empêchent de pratiquer le programme! Certains freins sont de l’ordre de l’inconscient, d’autres sont parfaitement objectifs, c’est plus complexe que ça, évidemment.

Soledad, tu dis qu’on peut choisir et changer beaucoup de choses dans la vie. As-tu la sensation que le programme t’a permis de changer, en positif ? De renforcer ton acceptation de toi, de te réconcilier avec ton corps, tout en supprimant tes envies de manger émotionnelles et, ne nous voilons pas la face, de perdre du poids ? Et toutes les autres qui disent avoir adapté le programme à votre mode de vie, où en êtes-vous?

En ce qui me concerne, les étapes se succèdent sans que je sente de changement, et je suis de plus en plus frustrée par le côté "déshumanisé" ou impersonnel de certaines étapes. Notamment la superficialité de l'analyse des carnets alimentaires (faites par des programmes informatiques et non des personnes, j'imagine). Les résultats sont disponibles tout de suite, les commentaires ne sont jamais pris en compte, les réponses sont un peu toujours les même… Et pourtant on nous dit que c’est une étape importante. Bref, j'ai l'impression de chercher à faire une thérapie sans thérapeute...

Soledad.
Abonné

Manoucha, il n'y a pas de doute pour moi : je suis ici d'abord pour perdre du poids :-) Je disais dans un autre fil que je pourrais très bien vivre avec mes TCA s'ils ne me faisaient pas grossir, vu leur redoutable efficacité sur mes émotions pénibles ! Bien sûr, c'est une forme de boutade, mais pas tant que ça. Donc pas d'ambiguitë d'objectif pour moi.

J'ai fait beaucoup de progrès sur le comportement alimentaire grâce au site. Parfois je dois jongler moi aussi, mais les adaptations que je dois faire de mon organisation ou du programme fonctionnent à peu près, et le tout s'avère efficace sur la durée. J'ai encore des EME dans les périodes difficiles (et je mange trop le soir dans ces cas-là), mais j'arrive en gros à attendre la faim le lendemain (je ne déjeune pratiquement jamais, en fait, la bonne faim arrive vers 11h). Pour ce qui est des compulsions, je dois en être à 2 ou 3 depuis que j'ai commencé le programme (mi-juillet aussi), alors que j'en avais presque tous les soirs auparavant (envies sucrées après le repas devant la télé).

Pour ce qui est du poids, j'ai d'abord perdu, puis stagné, et je reperds à nouveau. Je m'étais fixé un objectif plus élevé que le poids idéal que je cherchais à atteindre du temps des régimes. Je n'en suis pas très loin, ce qui me satisfait. Je ne suis pas sûre d'être réconciliée avec mon corps même aujourd'hui, mais c'est un début, ça viendra.

Les carnets alimentaires sont en effet automatisés. Moi ça ne me gêne pas et je lis les bilans d'assez loin. Ce qui m'intéresse dans les carnets, c'est le sentiment qu'ils me procurent de ne pas "lâcher" quand ça va mal. Même si je mange trop, je ne me dis pas "oh et puis zut, perdu pour perdu", je me dis "bon, pas terrible aujourd'hui, on verra demain". J'ai fait plusieurs carnets découverte juste dans ce but, quand je me sentais fragile.

Il ne faut pas attendre du site plus qu'il ne peut te donner. Ce n'est pas une thérapie. C'est un ensemble de conseils et d'exercices qu'on te propose de suivre pour rééduquer tes sensations alimentaires. Tu peux prendre des choses, en laisser d'autres et faire ta propre cuisine, si j'ose dire, c'est une trame. Il y a quand même des gens pour personnaliser tout ça quand tu en as besoin. Je pense que l'existence d'un tel site est fondée sur le fait qu'on peut appliquer et suivre cette méthode sans thérapeute attitré.

Après, il te faut peut-être davantage, et il ne faut pas hésiter à chercher ailleurs une autre aide si tu penses en avoir besoin. Moi je n'ai pas que LC comme béquille, en ce moment. J'en avais d'autres depuis déjà quelque temps, mais elles ne suffisaient pas pour mes TCA.

caricarole.
Abonné

Ma chère Lizzz,

Je trouve ca super que , malgrès tes difficultés à appliquer qqlfois la méthode, tu arrives à  l´adapter à ta vie au quotidien et qu´en plus tu positives!!! Continue

Manoucha, je voulais seulement témoigner que depuis que j´ai commencé le programme ( 3 mois) je ressens comme une vraie délivrance. Cette réeducation de mon comportement alimentaire me rends tellement heureuse. Je ne mange que ,quand j´ai faim et que des choses qui me plaisent, je m´écoute et et me fais confiance. Je n´ai , pour l´instant, plus de compusions, alors qu´avant je me gavais ts les soirs de chocolat, bonbons etc...l Je respecte enfin les besoins de mon corps. C´est une ancienne boulimique ( 7ans de maladie) qui te parle, donc trouble du comportement alimentaire grave, j´ai vraiment l´impression de revivre et en plus j´ai perdu 7 kilos.

Mais je crois que le plus important, c´est de m´apercevoir que c´est moi seule qui engendre ces changements et non un régime assisté. Biensur le site m´aide avec ses coach, ses outils et ma copine Linecoaching , coucou au passage!!) mais cela ne me pose pas de problèmes de ne pas avoir des compte rendus personnalisés, pour moi ce n´est qu´un outil que je dois apprendre à adapter à ma personnalité ,mes besoins, je dois expérimenter, tester, me casser la figure, reessayer etc.....

Je n´ai rien contre que l´on remette la méthode en question, car apparemment il y a bcp de choses qui te dérangent, mais je voulais simplement répondre à ton appel à témoin!!!!

Carole

Flowerbomb.
Abonné

il y a un excellent livre (quoique en partie seulement....) de Thich nhat hahn"savourez mangez et vivez en pleine conscience" je dis bien en partie car il préconise aussi des choses qui vont à l'envers de LC mais toute la partie relative à la pleine conscience peut bien aider celles qui ont très peu de temps à consacrer à la méditation. en effet, on peut méditer en faisant tout et rien ! en conduisant, en se brossans les dents, avant de s'endormir, au réveil, il s'agit juste de 3-4-respirations en pleine conscience. j'aime bien la "méditation pour accueillir les émotions négatives" et la "méditation pour une nuit salutaire". c'est très court à faire et si on en fait plusieurs par jours, ça nous fait sentir en conscience avec nous-mêmes. c'est toujours ça de grapillé en exercices.

otranto.
Abonné

Je viens dans la conversation et c'est mon premier message dans le forum.

C'est vrai que 10 minutes, au début, j'ai ronchonné car comment les caler dans ma journée, avec les enfants qui me derangent tout le temps, les portes qui s'ouvrent, les " Mamaaaannnnnnn!!!!!"Je me suis dit que je n'y arriverais jamais.

Puis après, j'ai réfléchi. Je me suis dit que quand même , 10 minutes, il n'y a que les femmes pour autant culpabiliser de prendre ce temps-là pour elle.

Mon mari par exemple, prend une heure et demi de pose à midi, fait du sport ( environ une heure et demi par jour) et que moi, je ne pouvais pas prendre 10 minutes dans ma journée? Je me suis un peu révoltée de partir aussi défaitiste et je me dis que si j'ai des soucis avec la nourriture, c'est justement parce que je ne pense pas assez à moi.

Alors j'essaie de prendre ce temps, des fois, c'est 3 minutes mais je dis que c'est toujours ça de gagné, que le monde ne s'arrête pas de tourner pendant ce temps-là et que 10 minutes dans ma journée rien que pour moi, après tout ce que je donne aux autres, ce n'est pas cher payé...........Non mais!

Flowerbomb.
Abonné

Bravo Otranto,

tu as raison il n'y a que nous, femmes et mamans, pour culpabiliser autant. bonne suite de parcours.

(Otranto est le nom d'une ville en Italie dans les Pouilles, n'est-ce pas ?)

otranto.
Abonné

Oui oui! une région assez exceptionnelle!

Berthie.
Abonné

Bonjour Manoucha! En te lisant, je vois que tu as une vie bien occupée comme nous toutes. Mais tu admets que ce n'est pas forcément le temps qui est un frein, mais des "barrières" inconscientes" . N Ne trouves-tu pas que c'est déjà quelque chose de réaliser cela? C'est une belle avancée.

 

Et puis,  regarde bien, tu trouves le temps de venir sur ce forum. Dis-toi que ces moments sont aussi en or. Ils sont aussi un des cadeaux de LC. Certes, les bilans sont automatisés. Mais ce qui se lit ici ne l'est pas. Ce sont des vraies paroles et de vraies réponses. Moi, qui suis une petite nouvelle d'à peine 15 jours, je suis vraiment encouragées par toutes ces personnes qui osent dire ce que l'on ne peut pas dire ailleurs, que l'on n'ose pas dire ailleurs. La parole libérée et les réponses des autres me prouvent que je ne suis pas une extra-terrestre dans ce que je vis depuis si longtemps avec mes kilos.

Bob courage pour continuer ce chemin ensemble!

 

 

Flowerbomb.
Abonné

[quote=otranto]

Oui oui! une région assez exceptionnelle!

[/quote]

tout-à-fait d'accord, j'y vais toutes les années en vacances et les paysages sont magnifiques....

manoucha.
Abonné

Ca me fait bizarre que le sujet revienne à la surface, alors que je n'ai pas mis les pieds sur linecoaching depuis presque 3 mois. 3 mois sans aucun contact avec linecoaching, à part les notifications de prélèvement de mon abonnement...

Du coup, je ne sais pas trop comment réagir! Vos messages sont positifs et pleins de bonne volonté, alors je vais essayer de reprendre le coaching. Je me donne un mois, on verra bien...

Flowerbomb.
Abonné

Manoucha,

c'est peut-être le signe qu'il faut que tu continues avec nous !

danseuse37.
Abonné

Bonjour Manoucha!

Et comment te sens-tu après 3 mois loin de LC justement? Tu as eu l'impression que certaines choses devenaient plus naturelles pour toi? tu as eu l'impression au contraire que tes mauvaises anciennes habitudes étaient totalement revenue?Ou bien que certaines choses se mettaient en place tout doucement sans même que tu ne t'en rendes vraiment compte consciemment?

En tous les cas, j'ai lu tout le fil de discussion et je te comprends à 100% en ce qui concerne la non disponibilité... J'ai 2 filles de 6,5 ans et 18mois, un boulot, des passions comme la danse par exemple et c'est clair que la pleine conscience c'est pas forcément toujours ma priorité wink

Bon retour parmi nous!

A bientôt laugh

manoucha.
Abonné

Mauvaises habitudes revenues à 100%... Compulsions au top... La réflexion entamée me permet d'avoir conscience de mes compulsions mais pas de les stopper! Est-ce une première étape je l'ignore, mais ce n'est pas très agréable à vivre!

carina.
Abonné

bonjour Manoucha

c'est super que tu repères tes compulsions. Tu peux te dire que ce n'était qu'un caillou sur ton chemin et que cela ne va pas t'empêcher de continuer. tu peux reprendre force en te reconnectant "au meilleur de toi" par la respiration (qui est le propre de la vie). 

il m'arrive parfois d'avoir des compulsions, (ou d'être angoissée). Je me dis "attention feu rouge" STOP ! si je ne m'arrête pas c'est la cata; je le sais.. Il y a si longtemps qu'on se connait elles et moi.... Les compulsions sont comme un voyant d'alarme qui s'allume en général c'est pour me dire "tu es fatiguée" ou "tu te laisses bouffer par les soucis'" Alerte !  STOP ! Je finis ma bouchée quand même je m'éloigne de là où je suis. Je m'arrête de cogiter, ou de culpabiliser car c'est de l'énergie perdue.  Je me recentre sur  moi-même et Je fais quelques respirations pour m'apaiser. je peux le faire n'importe où même au travail car respirer simplement sans bruit personne ne s'en aperçoit.

J'inspire --> l'air inspiré m'apporte la sérénité, il nourrit mon corps d'oxygène, de positif, je me détends, je reprends des forces

j'expire --> je chasse de mon corps tout ce qui est négatif, ce dont je n'ai pas besoin, ce qui m'attriste, je chasse la culpabitlité

je fais ainsi une dizaines de respirations je ne pense à rien d'autre et après je me sens mieux.

Bon je ne sais pas si cela va t'aider. Bon courage. Prends soin de toi.

Bon weekend

zeze48.
Abonné

Bonjour Manoucha

Moi aussi je bute sur cette étape de la respiration de pleine conscience. Et je crois que ce n'est pas anodin, on aborde là quelque chose de difficile qui demande un gros effort sur soi et qui  nous oblige à regarder en face certains de nos "travers" . Regarder en face ce qui fait que nous sommes venus sur ce site est quand même l'essentiel, alors aussi occupée sois tu essaies de te reserver quelques minutes  pour pratiquer cette respiration. Autrement tout ce que tu as fait jusqu'à maintenant ne servira à un rien et tu vas repartir seule combattre ce démon que nous sommes pour nous. 

Essaies au moins un peu pas à pas je suis sûre que ça va marcher et que ça t'apportera beaucoup de bienfaits. On peut essayer de se tenir au courant , tu veux bien. En tout cas c'est en réfléchissant à ce que tu as écrit que moi j'ai réussi à me remotiver et que je repars "gonflée à bloc" Alors merci et à bientôt

danseuse37.
Abonné

Bonsoir Manoucha,

Ne penses-tu pas que c'est la culpabilité qui te mène à ce retour en arrière? Tu as été décue que la méthode LC ne soit pas "plus facile" pour toi et du coup tu vis un peu cela comme un échec? Ca suffirait largement à te refaire plonger dans tes bons vieux réflexes à mon avis...

Je vais te dire, histoire de te déculpabiliser wink la pleine conscience, c'est pas évident pour plein de gens, et c'est d'autant moins évident de s'astreindre à le faire tous les jours lorsqu'on n'est pas forcément de nature "contemplative". Je suis une hyper-active, lorsque j'ai une demi-heure devant moi à la maison (ce qui n'arrive pas si souvent avec 2 petites filles ultra-demandeuses), je ne me dis pas spontanément "je fais faire ma séance de pleine conscience"! J'ia toujours mieux à faire, des trucs plus "dans l'action"!! Je sais évidemment que j'évite soigneusement ce rendez-vous avec moi même, t que si je rentrais dans ce "mouvement" ma vie serait à coup sûre plus apaisée... Je le sais mais je n'arrive pas à le faire! Mais je SAIS que des choses se mettent en place dans ma tête sur la durée, et que je finirai peut-être par y arriver!

Je vais te dire autre chose : lorsque j'ai consulté le docteur zermati il y a une dizaine d'années, la pleine conscience ne faisait pas encore parie du programme. Et bien ça ne m'a pas empêchée de remplir mon objectif : perte de poids, puis retrouver une relation saine à la nourriture, retrouver le plaisir de manger, l'estime de moi-même qui faut que même dans les périodes où il m'arrive de prendre du poids, je ne dramatise pas. C'est très reposant!

Tout ça pour te dire de ne pas partir battue juste à cause de ton blocage sur la pleine conscience, peut-être que ça viendra plus tard, mais en attendant il y a plein d'autres choses qui peuvent t'aider dans l'écoute de tes sensations alimentaires, la gestion de tes émotions etc...

Si tu as des questions n'hésite pas!

A bientôt!

Haut de page 
X