Témoignage pour aider en cas de blocage - 11072013

Manue76.
Abonné

Bonjour à tous, je voudrais témoigner particulièrement pour les personnes qui stagnent. Cette méthode est géniale, bienfaisante et efficace à condition de se laisser du temps !!!!!!! J'ai commencé, il y a environ deux mois et je perdais 500 g que je reprenais la semaine suivante. En fait, je stagnais. Comme je participe toutes les semaines au tchat avec les Docteurs Zermati et Apfeldorfer, (soit dit en passant, un formidable soutien et cela permet de préciser la méthode si besoin) le Dr Apfeldorfer m'a dit que j'étais trop pressée, qu'il fallait laisser à mon corps le temps de comprendre la méthode, de ne pas se mettre la pression ("il faut que je perde du poids, il faut que je perde du poids..".). J'ai juste essayer de manger en écoutant ma sensation de faim, en m'arrêtant avant de se sentir trop remplie (pour cela, il faut déguster, manger doucement : mais j'ai réussi tout de même alors que j'ai une vie stressante : 3 enfants en bas âge et un travail prenant et peu d'aides autour de moi !). Pour le stress (qui fait souvent manger), les diverses relaxations proposées et les exercices de pleine conscience sont là pour vous aider  à vous sentir bien et du coup cela vous permet de manger que quand vous avez vraiment faim !

Conclusion : j'ai arrêté de faire mon lièvre  et je me suis mise à faire ma tortue : j'ai perdu 3 kilos en 15 jours.

Je pense avoir eu la révélation avec cette méthode et même si vous ne perdiez pas un gramme (ce qui m'étonnerait fort), elle vous fera du bien et vous ne serez plus en guerre avec la nourriture. Le goût des aliments est tellement meilleur quand on mange avec une bonne faim.

Merci pour vos témoignages en retour.

Bonne route.

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

merci de ce témoignage

en effet c'est parfois difficile de se laisser le temps

j'ai pu aussi expérimenter pour ma part que c'est une clé importante.....   on change son comportement alimentaire pour la vie, normal que cela ne se fasse pas en un claquement de doigt....

bravo à toi d'avoir su prendre ce temps

Violette28.
Abonné

[quote=Manue76]

 

Conclusion : j'ai arrêté de faire mon lièvre  et je me suis mise à faire ma tortue

 

[/quote]

Génial ton témoignage, Manue76, et un grand merci de l'avoir partagé avec nous!

Ca fait du bien de se rappeler à quel point le "stresseur poids" (peur de ne pas perdre, ou peur de perdre) nous met des bâtons dans les roues!!

J'attends également LA révélation qui me fera réellement lâcher prise là-dessus, car je suis intimement persuadée que c'est la clé de la réussite!

 

En attendant, ton message est une bonne petite piqure de rappel, qui ME rappelle, que je suis trop pressée, et que je me mets beaucoup trop de pression pour réussir ce challenge!

Merci également Izabelle de nous rappeler qu'un comportement d'une vie ne se modifie pas en un claquement de doigt, ni en un mois, ni même en six mois pour certaines d'entre nous...

C'est incroyable, car j'ai tenu ce même discours lors d'un échange entre linecoachées, et j'ai pourtant oublié ces bons conseils, tout oublié pour me mettre en mode automatique de la "râleuse en puissance": "ça ne marche pas, ça m'énerve, ça me stresse, et gnagnagna...."

alors merci de ce message plein de bon sens!!!!

Manue76.
Abonné

Merci pour ton témoignage en retour. C'est vrai, il faut laisser à ton corps le TEMPS d'opérer tous ces petits changements si précieux pour une perte de poids durable : moi je me suis rendue compte que j'avais peu d'eme grignotages mais par contre (et je remercie au passage vivement le Dr Zermati !), je finissais toujours mon assiette et parfois s'il en restait dans le plat, je finissais pour ne pas jeter. Le Dr Zermati m'a expliqué qu'une EME n'est pas forcément du grignotage entre les repas mais qu'elle peut se passer pendant le repas (finir son assiette alors que l'on a plus vraiment faim est une EME, se resservir...)

Maintenant, j'ai d'autres réflexes salvateurs :  d'abord, je jette si je n'ai plus faim mais en général je jette peu car je mange maintenant dans une petite assiette. Ainsi j'ai une quantité qui correspond à peu près à ma faim. Et si j'ai envie d'en reprendre un peu, le fait de devoir se resservir une autre assiette me fait faire une pause où je me dis "ai-je vraiment faim encore, est-ce nécessaire vraiment, je vais peut-être prendre mon dessert comme cela je l'apprécierais d'autant plus !"

Ensuite, s'il en reste dans le plat, je congèle ou je finis ce plat le lendemain (et je le déguste tellement mieux!)

A une prochaine fois.

Manue76.
Abonné

Merci à toi.

Tu peux lire si tu veux mon nouveau témoignage posté le 14 juillet où je donne d'autres détails.

Anonyme

Il est important de persévérer !

En ce qui me concerne tout est dans la tête !!! je dois prendre de nouvelles habitudes puisque les vieilles habitudes ne fonctionnent pas !

 

Il y a encore deux jours je croyais ne pas pouvoir parvenir à laisser des aliments dans mon assiette donc moins manger. indecision

 

Petit coup de main avec un pense bête que j'ai déposé devant mon assiette avec inscrit "respiration pleine conscience" ; "manger doucement" ; "poser sa fourchette".yes

 

Donc je résume, hier soir au menu, un burger à l'italienne fait maison, c'est tellement bon, heu ! je m'égards...heart

 

J'accompagne toujours les hamburgers de frites et je termine toujours mon assiette, et bien MIRACLE, hier soir d'avoir manger doucement, d'avoir poser le burger entre chaque bouché, je n'avais plus faim, donc je n'ai pas mangé de frites, j'ai pourtant louché sur le saladier mais j'ai résistée.

 

Un petit pas hier, un petit pas aujourd'hui,  pour un grand pas demain.wink

 

Je vais faire confiance à L.Coaching et essayer d'arrêter de vouloir aller trop vite.

 

J'espère vous avoir encouragés un petit peu.smiley

MONTDOR.
Abonné

Bonjour Manu et merci pour ce témoignage. J'ai moi aussi 2 enfants en bas age qui rendent la plupart des repas difficiles car lorsque nous mangeons avec eux mon mari et moi, c'est beaucoup de stress, le petit dernier va avoir 2 ans et a besoin d'aide pour manger proprement ou alors il pleure pour un oui pour un non et sa grande soeur de 8 ans ne cesse de l'embeter ou de le reprimander car elle est jalouse. Du coup on finit toujours pas se disputer et il est vraiment impossible dans cette ambiance de se concentrer sur la degustation, de manger lentement en pleine conscience, de sentir la satiété, etc.... bref de faire son programme LC. Je suis alors super énervée car  j'ai passé beaucoup de temps à préparer un bon repas maison et je n'en profite  pas, pas plus que mon mari (mais bon lui n'a pas de troubles du comportement alimentaire...) car je stresse beacoup trop pour pouvoir apprécier quoi que ce soit dans ces conditions, donc je mange pour me calmer sans apprécier, souvent sans faim car le stress ca me coupe l'appétit et je mange donc trop bien sur... cercle infernal.

Bien sur nous nous essayons le plus possible de faire manger les enfants avant,ce qui n'est pas non plus idéal pour la vie de famille, mais du coup nous mangeons  tard, 21h en général et je mange alors sans faim car à trop attendre de manger on a plus faim, surtout si on a gouté les plats des enfants en les préparant 2 heures avant... Comment fais tu toi pour suivre le programme sereinement avec 3 enfants en bas age? Merci pour ta reponse.

curuni.
Abonné

Juste un IMMENSE MERCI Manue76 ! C'est tout à fait moi, même si j'ai repris le programme sur 6 mois en me répétant : t'as le temps tous les jours, je n'arrive pas à lâcher la balance et à ne pas me faire de souci parce-qu'elle ne baisse pas !

Je vais relire encore et encore ton témoignage jusqu'à ce que ça rentre dans ma tête de mule !!!

Nouveau mantra : je suis une tortue, je suis une tortue.... ;-)

Manue76.
Abonné

Pour essayer de déguster mon repas plutôt que de l'engloutir à la vitesse de l'éclair :

- soit je mange avant mes enfants (rare),

-soit je mange avec eux et je les encourage à déguster vraiment ce qu'il mange. Enfin, tout simplement, comme je mange à chaque fois dans une assiette à dessert, je mange moins vite car les quantités sont moindres et le fait de manger dans une petite assiette te fait te concentrer sur la saveur des aliments. C'est automatique.

Par contre, je ne mange pratiquemment jamais après eux car autrement je vais être en position "grande faim" et la je vais engloutir sans savourer.

X