Aller au contenu principal
Accueil forum       Retour à liste des sujets

Votre perte de poids

Maigrir sans régimes : La méthode Linecoaching Mes Réussites et Mes Progrès
01 juin 2015 à 07h

Salut à toutes! 

 

comme on le sais, la méthode n est pas un régime. certes, mais celles comme moi qui sont en surpoids réel et mangeaient uniquement à remplissage total d estomac perdrons forcément du poids.

Cette rubrique manquais également car j'ai vu des personnes étonnées de ne pas trouver de posts parlant de perte de poids. c'est mieux de toutes se regrouper sur un seul sujet de discussion smiley

 

je commence donc mon temoignage :-) je suis entrée en réeducation alimentaire au chu du grau du roi fin avril. on a appris cette méthode. j'ai perdu 2,2 kilos en 14 jours; très bon début. je suis rentrée chez moi avec le poids de 90 kilos.Je me pése désormais 1 fois par mois, les premiers du mois. mon bilan en 1 mois :

- 1,3 kilos

+ 0,5 cm de poitrine (?)

- 0,5 cm de biceps

- 1 cm de taille

- 1,5 cm de hanches

- 1 cm de cuisse

alors certes quand on est habituées aux régimes ça semble peu de poids. mais il faut rappeller que je n'ai mangé que des choses que j'aimais (donc caloriques) que j'ai mangé plusieurs fois au delà de la satiété (repas conviviaux entre familles et amis) et que pas une fois je me suis interdit quelque chose en état de faim.

j'ai également commencer à faire du sport tous les jours, d'où la perte centimétrique interessante car visuellement ça se vois, j'ai toujours des compliments, surtout au niveau du visage et des hanches. ça fait très plaisir, surtout quand on dis qu'on a beaucoup travaillé pour ça (alors qu'une heure avant on a mangé de bonnes frites lol)

 

A vous les filles kiss

Voir le dernier message

Répondre
79 commentaires
Ancien abonné Félicité (11) Actif (21)
12/12/2022 - 20:53

Je perds du poids sans avoir faim, mon visage et ma silhouette se sont affinés.  J'ai réduit d'1/3 ma consommation d'huile. Je mange ce dont j'ai envie sur l'instant, avec la bonne faim et j'essaie d'arrêter lorsque je n'ai plus faim en laissant une petite place dans mon estomac. Il m'arrive de sauter un repas ou une collation lorsque mon corps n'en ressent pas le besoin.

Tous les jours, je ne mange pas "équilibré", cet équilibre alimentaire se fait sur la semaine. En peu de temps, avec les excercices de LineCoaching, je suis passée d'une mangeuse moyenne à une petite mangeuse. Pour le déjeuner et le dîner, j'ai opté pour l'assiette à dessert, celle-ci remplace l'assiette classique, cela m'a permis de réduire la taille mais aussi les quantités de nourritures, c'est génial, ça marche pour perdre un peu poids régulièrement, sans se priver et sans être affamé ! 

J'ai retrouvé le véritable plaisir de manger, en pleine conscience, sans faire autre chose, je peux ainsi profiter de l'instant du repas seule ou en famille, c'est "magique". J'ai pu réintroduire dans mon alimentation, le fromage ; les chips ; le saumon-fumé ; la pâte à tartiner....que du bonheur.

 

27/03/2022 - 18:55

Bonjour

Je suis tombée sur cet ancien post sur la perte de poids. 

Je n'ai pas tout lu mais lire des messages sur les pertes de poids avec linecoaching me stresse. J'ai l'impression qu'on parle de régime. 

J'ai un problème avec la perte de poids. 

Je vais suivre le programme sans penser à mon poids. 

Pour le moment, je suis heureuse de mes avancées dans le programme, mais si je commence à me peser, ça va être le tourbillon de la restriction cognitive et les pesées plusieurs fois par jour. 

J'ai une peur panique de retomber dans le piège des régimes. 

D'autant plus que c'est mon corps qui vieillit que je n'accepte pas ( 62 ans) mais pas mon corps très rond. ( IMC 40, obésité morbide) 

En fait, si je veux perdre du poids, c'est pour ma santé physique qui commence à être malmenée par mon poids. Problèmes de dos dûs à l'arthrose partout, problèmes avec mes taux de sucre, cholestérol, acide urique et enzyme hépatique. 

En maigrissant, je vais gagner en santé mais pas en charme à mon avis. 

D'ailleurs, si je ne perds que 20 kilos sur les 50 en trop, ce sera le maximum acceptable pour moi. 

Je trouve les mannequins du site de vente de lingerie pour femmes rondes Diva's Boudoir, superbes. 

Maigrir, ça veut dire avoir les seins et le ventre qui tombent !!! 

Dur dur de trouver sa motivation à perdre du poids avec des pensées pareilles.

Voilà, j'avais envoie de vous partager tout ça. 

Et vous, vous en êtes où avec la perte de poids ? Qu'est ce que cela vous fait d'entendre parler de perte de poids ? Ça vous motive ? Ça vous stresse ? 

Accepterez vous votre corps aminci ? 

Vous reconnaissez-vous dans la "norme" pondérale ? 

Merci de m'avoir lue. Bonne fin de week-end. 

Choucathou 

 

 

29/03/2022 - 20:20

Coucou ! Je ne sais pas trop par quoi commencer … ah si ! Mon corps aminci bah bien sûr que je l’accepterais il m’a tellement manqué lol. Moi le fait d’attendre les autres parler de perte de poids ne me fait rien, puisque je perds plus vite qu’avec un régime lol. C juste que je le mets la pression pour le sport, mais j’en ai pas envie pour le moment, je préfère perdre mes 30 kilos en trop, et après faire du sport régulièrement pour avoir un corps ferme et tonique. Ce qui me stresse par contre ce sont les pertes centimétriques parce que je ne prends pas mes mensurations.

En tout cas ce programme m’a permis de me libérer de la charge mentale du comptage des calories et autres

courage à toutes 😊

Animatrice forum En or (1004) Très actif (30)
30/03/2022 - 10:40

eh oui notre cerveau est capable de stresser sur tout ! prendre du poids, perdre du poids, que la peau ne soit plus ferme, ou bien trop....

bref pour le cerveau tout est potentiellement un problème c'est un éternel insatisfait !  hihihi

donc mon conseil serait, quand ces pensées arrivent, accompagnés de ce stress et cette peur, accueillir l'émotion, c'est à dire la sensation physique de peur, dans le corps, ressentir où ça se tend, où ça se crispe, dans le corps, et accepter cette sensation, respirer avec cette sensation

et pour les pensées, les lâcher, en disant : merci mon cerveau, tu bosses bien à ce que je vois!

on n'empêchera jamais notre cerveau de s'inquiéter pour tout et n'importe quoi y compris de maigrir alors même qu'on désire maigrir

mais on peut choisir de ne pas embarquer dans ce train d'inquiétude, rester sur le quai de la sérénité, tranquille, sachant que c'est normal, et que la seule chose à faire est revenir au présent, déguster, s'écouter, faire de son mieux, avec beaucoup de bienveillance pour soi

Animatrice forum En or (1004) Très actif (30)
31/07/2020 - 15:24

reborn60 Abonné ven 31/07/2020 - 12:03
C'est exactement ça, vendautomne et NewLife87 !

Bon cheminement, avec des avancées et des embûches, des sentiments de recul, mais c'est NOTRE chemin, fait d'expériences diverses.

Maintenant, j'écris ça mais... c'est du boulot .

 

oh oui c'est un chemin inattendu !

ma vie a tellement changé!   la vie, l'amour avec un très grand A, être soi....  c'est assez fabuleux

Animatrice forum En or (1004) Très actif (30)
31/07/2020 - 15:22

Audrey68 Abonné jeu 30/07/2020 - 17:41
Lorsque je suis avec mon fils, j'ai le sentiment de devoir me rendre entièrement disponible pour lui par peur d'être rejetée ou d'être considérée comme une mauvaise mère. Du coup, j'arrive difficilement à me fixer des objectifs, à réaliser des activités importantes pour moi, à me réaliser professionnellement car j'ai peur qu'à tout moment je doive m'interrompre pour mon fils.

C'est incroyable et je pense que peut-être beaucoup de mamans vivent cela.

Cela me pèse énormément. J'ai le sentiment de passer à côté de ma vie, voire même de m'éteindre complètement, d'être une sorte de coquille vide et souvent je remarque que j'ai besoin de compenser par l'alimentation.

Le sentiment de frustration est tellement désagréable que je compense par la nourriture ou plutôt je tente d'apaiser la douleur par ce moyen.

J'ai énormément de mal à trouver un équilibre entre ma vie de maman qui veut le bonheur de son enfant et mon propre équilibre. Pour le moment, l'un se fait aux dépens de l'autre et je le vis très mal.

oui c'est difficile c'est déjà super de pouvoir mettre ces mots là dessus, c'est le premier pas

tu parles de la peur d'être rejetée, et c'est là sans doute où tu peux progresser très rapidement

en effet les enfants n'ont pas besoin qu'on soit entièrement disponible

c'est la qualité de la relation que l'on a avec eux, avec leur être, qui fait ce lien

je ne sais pas quel âge à ton fils, mais la mienne a 16 ans, et récemment j'ai pu observer que quoiqu'on lui dise sur moi, et même si je pars me former ou en vacances sans elle, la qualité de notre relation est si forte que notre lien est formidable et gratifiant

ce qu'il y a c'est que quand je suis avec elle, je suis vraiment avec elle, je suis avec elle en tant que personne, je la considère vraiment

mais je prends mon temps pour me former, changer de métier, voir mes amis aussi

c'est sûr que lorsqu'elle était petite j'étais totalement consacrée à elle mais ce n'est pas l'idéal

et c'est pareil pour être considéré comme une mauvaise mère : par toi ou par les autres?

est-ce le regard de quelqu'un en particulier qui te pèse?

car vraiment les enfants sont tellement plus heureux et c'est tellement mieux pour eux quand on est bien dans notre peau, quand on se réalise

en fait, comme on se traite soi, c'est comme on traite son enfant, alors souvent j'y pense pour ne pas me noyer dans la nourriture anesthésiante : je ne ferai pas ça à mon enfant, donc pas à moi

les enfants jeunes sont très prenants, et même moins jeune j'en sais qqc hose, mais il ne faut pas hésiter à trouver tous les moyens possibles pour se faire aider à les élever, car c'est bon aussi pour eux

équilibre difficile mais important pour vous deux!

Animatrice forum En or (1004) Très actif (30)
31/07/2020 - 15:15

reborn60 Abonné jeu 30/07/2020 - 13:58
Et tout ça aussi même si je viens de vivre une période de quelques jours "compliquée" avec à nouveau EME à la clé, mais période "accueillie" et "acceptée"...

Je la prends comme une expérience et non comme un échec (même si quand j'étais dedans, j'étais loin d'avoir ce recul et j'en ai bien bavé).

Mais, grâce aux outils appris longuement ici par l'expérimentation (respiration en pleine conscience, défusion des pensées automatiques...), je viens encore d'en apprendre sur moi.

ah oui comme c'est important d'accueillir ces périodes, et d'être simplement avec soi

c'est prendre un peu de recul avec les diktats de la société et sentir ce qui est bon pour soi

et c'est tellement ça notre chemin, nous sentir, nous mettre à la première place

à tout bientôt

Animatrice forum En or (1004) Très actif (30)
31/07/2020 - 15:10

ventdautomne Abonné jeu 30/07/2020 - 12:39
10 mois de programme et plus 2 kilos ! Quand je vois que d'autres perdent du poids et rapidement, cela me fait mal! Pourtant c'est super pour toi ,Laeti06! Mais j'ai alors le syndrome de la mauvaise élève ou de la punie de service...😥

eh oui je comprends très bien ce que tu ressens

mais tu sais que personne ici n'a les mêmes conditions, ne serait-ce que génétique!!

d'âge; de conditions, etc

alors cette pensée automatique de mauvaise élève, elle est normale mais comme elle n'a aucun sens, n'y prête pas attention

plus c'est difficile, plus c'est que le changement est en profondeur

ensuite on n'est pas tous égaux vis à vis de la perte de poids, mais par contre, on est tous égaux vis à vis de l'attention que l'on porte à soi-même, et c'est vraiment cela qui crée le bonheur, plus que le poids

courage à toi

Animatrice forum En or (1004) Très actif (30)
31/07/2020 - 15:07

Laeti06 Abonné mer 29/07/2020 - 18:25.
-5kg!!!! Je suis super contente

mais le plus important, c’est la nouvelle relation que je construis avec la nourriture. Mes émotions sont de moins en moins une raison de manger. J’arrive à combler mes émotions d’une manière différente et bien meilleure que par la nourriture. Et j’ai retrouver mes sensations de faim.

je suis vraiment ravie du chemin que j’ai parcouru grâce au programme. 
 

que l’aventure continue!

 

 

Super!!!!!!!!

31/07/2020 - 12:26

Coucou Audrey,

J'ai des enfants/jeunes adultes aujourd'hui, mais je me retrouve dans ce que tu écris.

Je retrouve derrière tes mots mon schéma de la "bonne mère", pas la "suffisamment bonne" mais la bonne mère (et là je parle de moi, pas question de parler en ton nom ), qui fait peut-être plus comme elle pense qu'il faut faire que comme elle pense bon de faire en tant que mère, comme elle a choisi de faire.

Avec le recul, mais c'est toujours plus facile après-coup (plus jeune j'étais plus jeune, forcément, mais moins "sage" lol), je m'interrogerais sur ce qui dicte ma façon de FAIRE et d'ETRE avec mes enfants : est-ce que je veux faire/être comme je le sens ou suis-je guidée par des injonctions extérieures que j'ai intégrées (familiales, sociétales...) ?

Après l'ambivalence, toujours l'ambivalence humaine, et celle des mères autour du pro/perso, est un vrai sujet.

Sûr que tu apportes de belles valeurs à ton fils !

Belle journée à toi.

 

 

X