Besoin de conseils pour remonter la pente - 01032013

iaorana.
Abonné

Bonjour,

J'ai fait tout le programme l'année dernière avec beaucoup d'assiduité. Cela a été très bénéfique pour moi puisque j'ai perdu 7 kgs. Mais quelques mois après avoir arrêté, mes mauvaises habitudes sont revenues, je mangeais sans faim, je ne respectais pas la satiété, EME... j'ai donc décidé de reprendre le programme en début d'année.

Mais cette année, c'est beaucoup plus compliqué, je n'y arrive pas. Je n'arrive pas à me centrer sur mes sensations.

J'ai eu une grosse période de stress il y a un mois, et j'ai tout laisser tomber, pas envie de penser à mes sensations.

Maintenant, ça va mieux, je suis à l'étape de la dégustation mais cela m'est impossible. Je n'y pense pratiquement jamais et quand j'y pense, je n'y arrive pas, mon esprit s'évade. Je voudrais faire des séances de RPC mais le problème est le même, je n'y pense pas.

Je mange également sans faim mais je ne sais pas quelle émotion me fait manger, j'ai juste envie de manger. J'en suis consciente au moment où je mange mais je n'arrive pas à me convaincre d'utiliser les méthodes acquises ici pour éviter de manger sans faim.

Avez-vous des conseils pour m'aider à me recentrer sur mes sensations, sur le programme, à retrouver ma motivation ? Comment faire pour que tout ceci devienne automatique ? pour ne pas abandonner à chaque contrariété ?

Je me demande si je dois perséverer ou tout arrêter.

Merci.

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

Bonjour iaorana,

persévérer.....   parce que de toute façon tu vis avec toi et avec ton corps, n'est-ce pas???? je veux dire ton corps c'est toi, il est là pour toute ta vie, tu vois.....   tu ne peux pas l'abandonner puisqu'il est là de toute façon

Tu as bien assimilé le programme, mais il est probable que des événéments de vie ont fait que la nourriture est revenue jouer son rôle de "grand réconforteur en chef".

Le fait de ne pas avoir conscience du ressenti qui t'incite à manger sans faim, d'oublier la RPC,  l'esprit qui s'évade sans cesse....   je connais....

 

les ressentis, les états intérieurs que tu tentes de fuir par cette action de manger sans faim  sont probablement des états intérieurs qui t'effraient, ou que tu ne t'autorise pas à avoir..  ils ont sans doute été réveillés récemment, soit par des événements, soit comme une sorte d'horloge interne   tic tac  tic tac...

à mon sens il n'y a pas d'autre moyen que de les apprivoiser, gentiment

et pour déjà pouvoir les laisser émerger, devenir conscient, pratiquer la RPC tous les jours, et si possible plusieurs fois par jour...

ce n'est pas évident, car en effet, on n'en a "aucune envie"  ou bien on oublie.....  mais c'est surtout parce que la peur de se confronter à ces "choses-là"  est pregnante, trop pregnante, elle nous guide, elle préfère que l'on reste dans notre zone de confort, même si on y est malheureux en fait.......

alors peut-être mon conseil serait d'avoir conscience de cette peur, peur de te confronter à toi-même, à des ressentis qui ont été réveillés récemment,   et, avec la peur en toi, à laquelle tu fais de la place, que tu accueilles,   de mettre une alarme sur ton téléphone et de pratiquer la RPC toutes les deux heures, juste quelques minutes.....
ce n'est pas grave si ta pensée par dans tous les sens et tu sens que tu t'affoles, tu te re-centres encore et encore sur ta respiration et tes sensations physiques.....    même une minute, mais régulièrement, t'aidera à pouvoir aller à la rencontre des ces émotions, ces ressentis  enfouis qui sont à la base de tes EME,  de pouvoir les accueillir, les dé-dramatiser, quels qu'ils soient

 

bien sûr, ça nous arrive tous, de se trouver confronter à des contrariétés plus grandes, des évenements de vie qui nous rappellent certaines choses, des chocs qui chamboulent....  mais c'est comme un chemin.....  tu intègres de plus en plus de choses sur toi-même, peu à peu....

ce n'est plus une impression d'être "libéré" définitivement des EME, mais plutôt vivre en bonne intelligence, quand les EME deviennent puissantes, de savoir qu'il est temps d'accueillir, d'intégrer des nouveaux états intérieurs, de faire un pas de plus....

on a la méthode..... ensuite il faut se lancer..........    ok la peur est là, mais on y va, et en avant la RPC!

 

bon courage à toi

iaorana.
Abonné

Merci Izabelle pour ton message.

Bonne idée pour l'alarme, je vais essayer.

Je pense que tu as raison, je n'ai sans doute pas envie d'affronter mes pensées, de voir en face ce qui me fait du mal. Cela me parait insurmontable, j'ai peur de souffrir encore plus.

J'ai pratiqué une séance de RPC ce week-end avant un moment difficile, mais je n'ai pas eu l'impression d'aller mieux. Il faut sans doute que je pratique plus.

J'ai le sentiment qu'il me manque le déclic pour que tout s'arrange, pour trouver le courage d'avancer...

AMRITA.
Abonné

iaorana bonjour

 

Je pense à une chose sans doute pas facile à faire mais voilà. Quand dans la vie les choses ne tournent pas comme nous voudrions, il faut les accepter. L'acceptation de ce qui est, est inévitable. C'est le refus d'accepter ce qui est qui nous fait souffrir. Ce qui est, est, on ne peut pas changer ce fait, il ne sert à rien de lutter, sinon à se faire très mal

 

Après il n'empêche que l'on peut agir et ne pas tolérer que cela continue et pour cela je vous proposerai bien déjà de revenir à la RPC plusieurs fois par jour sans y rester 10 minutes forcément. Commencez par 6 respirations profondes avec de longues expirations une fois par heure, mettez une alarme. Et petit à petit vous allez voir l'angoisse, le stress vont prendre un peu le large

 

En fait vous subissez vos émotions, et votre mental et vous ne décidez de rien en ce moment. Mais rassurez vous, c'est provisoire. Acceptez ce qui est maintenant, ça ne signifie pas que ça va durer indéfiniment

izabelle
Animatrice forum

oui ioaorana, on 'pense" souvent que si ces pensées ou ces sentiments nous font si peur en étant anesthésiés, refoulés, alors qu'est-ce que ça sera quand on les verra en face???

et en fait c'est le contraire....  une fois qu'on se pose et qu'on regarde calmement ce qui nous agite, avec acceptation comme le dit Amrita,  on s'aperçoit que ce n'était pas si terrible que ça.....

on en arrive à s'accepter, ainsi, humain, traversé d'émotions parfois pas très "civilisées", mais juste une partie de nous-même qui a le droit d'exister  et qui ne dirige pas nos 'actes'

nos pensées, nos ressentis sont là quand ils sont là, mais ils ne nous engagent à rien.....   

c'est surtout quand on ne veut "absolument pas le voir"   que l'on se retrouve à leur merci, parce que justement on en a peur, ou on en a honte

une fois qu'on les a acceptés, eh bien ils perdent étonnamment de leur pouvoir qu'on pensait, auparavant, si grand....

 

et on peut choisir d'agir en direction de ses valeurs, de ce qui est important pour nous

 

les accepter nous amène donc à être beaucoup plus "libre" que lorsqu'on refuse de les voir

AMRITA.
Abonné

Oui Isabelle c'est exactement ça, accepter nos émotions, accepter ce qui est, nous rend libres

 

Alors je crois que cela vaut le coup de regagner notre liberté

Gérard Apfeldorfer ancien
Votre coach

 

Pourquoi est-ce que je n’arrive pas à faire ce que j’arrivais si bien à faire hier ? Parce que hier, c’était la première fois, et qu’aujourd’hui, je cherche à reproduire hier.

Mais chaque jour est un nouveau jour. C’est aujourd’hui que je mange, et je dois donc prêter attention à mes sensations alimentaires d’aujourd’hui, mes émotions d’aujourd’hui, mes pensées d’aujourd’hui.

Iaorana, oubliez hier, oubliez comment vous vous y êtes prise pour perdre du poids la première fois. Mangez aujourd’hui, maintenant. Il n’y a pas d’automatisme. Chaque moment nécessite qu’on y soit attentif. Rien n’est écrit.

Merci Izabelle et Amrita pour vos judicieux conseils à Iaorana, si pertinents. C'est si important, me semble-t-il, ce soutien que vous apportez là.

iaorana.
Abonné

Merci à tous pour vos messages.

J'ai compris ce qui n'allait pas et ce qui m'empêche d'avancer. J'essaie de pratiquer la RPC.

Maintenant, reste à trouver comment accepter ces évenements qui me font mal et mes émotions.

Vous pensez vraiment que pratiquer la RPC régulièrement pourra m'aider ? j'ai le sentiment que cela ne sera pas suffisant, mais je vais quand même essayer.

Merci.

Noelle
Marraine

Bonjour  Iaorana

 

Oui, la réponse est OUI, clairement, la RPC te permettra véritablement de prendre de la distance avec tes émotions!

 je viens de faire moi-même l'experience. apres une pratique , honnêtement, assez peu assidue de la RPC, j'ai eu l'occasion de comprendre et d'experimenter ce que cela signifiat  la défusion, dans le cadre de la journée Poids et Moi

 je  le comprends  aujourd'hui comme "ma pensée est une pensée, ce n'est pas moi" (il y a un post tres clair sur la question de la defusion, par  Izabelle) et , face a mes emotions, ne pas les eviter et ne pas les combattre, et cela m'est d'une tres grande aide.

je te conseille d'aller voir sur le site les echanges autour de la  Plenie conscience,

 

Bon courage

doremi.
Abonné

Merci pour tous ces commentaires.  Moi aussi, en séjour chez ma fille pour une semaine avec mes 3petites filles, je me sens loin de LC, et je n'arrive plus a ressentir ni la faim ni la satiété et je me sens mal.

Grâce a vous et a l'intervention du de Apferdorfer je reprend espoir.

Bonne journée a tous !

izabelle
Animatrice forum

[quote=iaorana]

Maintenant, reste à trouver comment accepter ces évenements qui me font mal et mes émotions.

[/quote]

c'est assez révolutionnaire quand on a  pris l'habitude de lutter contre ce qu'on ressent, de vouloir "tout organiser" à l'intérieur, être lisse et sage, toujours "bien", toujours à l'aise

comment les accepter?  en arrêtant de lutter tout simplement

c'est si simple et en même temps si compliqué parce que c'est trop simple

juste accueillir la pensée  "je suis nulle" par exemple sans plus chercher à la combattre

quand on la combat, à grand renforts de "mais non tu n'es pas nulle",   on croit bien faire, mais on augmente son importance alors que ce ne sont que des mots

si on avait une radio  canal  "je suis nulle"  qui nous ressortait cette phrase dites par toutes les personnalités du monde, sur tous les tons et en musique, au bout d'un moment, ça serait juste un "bruit de fond" auquel on ne prêterait plus aucune importance

c'est un peu la même idée : ce qui nous arrive, intérieurement, sentiments comme pensée, ça arrive, on n'a pas à le modifier, juste prendre conscience que ce n'est qu'une "radio"  ou qu'une "sensation",   qui vient, qui passe

nous, on est celui qui accueille ceci quand ça vient sans chercher à le combattre (ce qui l'amplifie et le retient)

 

Tout ce processus c'est une sorte de réconciliation avec nos émotions, nos ressentis, nos pensées, qui ne sont que ce qu'elles sont, présentes, mais pas 'super-importantes', ni bien, ni mal, juste des mots, des sensations, des histoires

 

La RPC t'aidera formidablement à cela,  et pour moi je trouve qu'en effet les techniques de défusion sont complémentaires (et en ce qui me concerne indispensables  pour les ressentis-histoires récurrents pas trop conscients mais super générateurs d'EME)

iaorana.
Abonné

Tu peux m'en dire plus sur la défusion ? je ne connais pas.

J'ai cherché ton post (cité par Noelle) mais je ne le trouve pas

Merci.

Flowerbomb.
Abonné

Chaque fois que je me décide à venir me désinscrire du site (j'y suis depuis bientôt 2 ans, oui....) je "tombe" sur des posts qui me font décider de rester. et je me rends compte de l'importance de ces échanges.............

aujourd'hui, je suis venue sur le site parce que j'avais un peu de temps et je me disais que j'allais me désinscrire et j'ai lu ton post Iaorana, post que j'aurai pu écrire moi-même mot pour mot !

alors j'ai lu la suite, vos réponses à toutes, Izabelle et compagnie et cela me fait du bien.

Oh, cela ne change pas mon problème, plus du tout d'envie de faire de la PC, ni de déguster ne serait-ce qu'une seule bouchée, ne plus ressentir quand je dois commencer, ou m'arrêter............

Depuis mon insrcitption en juin 2011, je n'avais jamais perdu un seul kilo mais je me croyais la reine du monde parce que j'avais stabilisé à merveille mon poids (même qu'il ne me convenait pas) mais j'avaos appris à vivre avec.......

et ensuite, petit-à-peit, insidieusement, tout s'est écroulé, depuis août de l'an dernier, rien ne va plus et j'ai pris 4 kilos. je n'aurai jamais cru que ça m'arriverait et pourtant oui.

je vais donc mettre des alarmes sur mon iphone pour faire un peu de PC et essayer de me remettre sur les rails. faut bien commencer par qq chose...........

mais si je n'y arrive pas ? que faire ? continuer à prendre du poids ? ......... ce n'est même pas pas imaginable....

Didoune.
Abonné

[quote=izabelle]

c'est si simple et en même temps si compliqué parce que c'est trop simple

juste accueillir la pensée  "je suis nulle" par exemple sans plus chercher à la combattre

quand on la combat, à grand renforts de "mais non tu n'es pas nulle",   on croit bien faire, mais on augmente son importance alors que ce ne sont que des mots

[/quote]

Benh alors là merci Izabelle, merci beaucoup... Parce que moi j'en ai beaucoup des pensées "je suis nulle", "je suis une grosse vache", "je n'y arriverais jamais" et en RPC quand je prends le temps, ces pensées se présentent spontannément et spontanément suivies par "mais non tu n'es pas nulle, c'est pas vrai, n'importe quoi".... Mais je n'avais jamais fait le rapprochement que ce faisant, je luttais contre ces pensées et que du coup, ça pouvait les fortifier ! 

En revanche, le fait de "chanter" ces pensées permet vraiment de s'en distancer... aussi faut-il d'abord bien les repérer :)

izabelle
Animatrice forum

voilà le lien pour le post sur la défusion

//www.linecoaching.com/content/defusion

Flowerbomb, je crois que oui, les alarmes, moi c'est ce que je fais quand je sens que tout part de travers....  ça tu peux y arriver,   faire quelques minutes de RPC toutes les deux heures, c'est a priori toi qui décides de cet acte-là

pour ma part quand ça va mal, je mets mon alarme et je fais ma rpc toutes les deux heures

puis ça va mieux et puis j'oublie!!!!   malheureusement....

je crois que je vais les laisser ad vitam mais c'est toujours compliqué entre les rdv et les obligations

alors j'ai décidé de me prendre 5 minutes le matin pour caler mes alarmes en fonction de mon planning (toutes les deux heures est généralement impossible, mais trois fois dans la journée je peux le caser)

 

Flowerbomb de ton post  une expression me saute aux yeux    "ne plus ressentir"

c'est le principe même qui sous-tend les EME

 

ressentir, tout un programme....

izabelle
Animatrice forum

[quote=Didoune]

En revanche, le fait de "chanter" ces pensées permet vraiment de s'en distancer... aussi faut-il d'abord bien les repérer :)

[/quote]

oui pour moi le plus dur consiste à repérer mes pensées...

généralement je n'en ai même pas conscience, j'ai juste conscience que je suis en train de me battre contre quelque chose,  ça rumine là-haut, je suis en lutte,  et si ça continue ensuite j'ai des EME

et pourtant quand on se pose,   la pensée, l'histoire qui nous turlupine s'impose

je pense que c'est souvent pour ça qu'on n'a pas "envie" de faire de la RPC

parce que là, on se pose, et "ça" va nous sauter à la figure, et on n'a pas envie, justement, puisqu'on lutte contre...

 

une fois qu'on s'est posée (il en faut du courage) et qu'on a laissé émerger ce qui nous travaille,   les techniques de défusion sont parfois bien efficaces pour vivre ces choses là en les dédramatisant

attention toutefois à ne pas les utiliser comme "destructeur de pensées négatives" car sinon les EME seront d'autant plus fortes (testé et approuvé)

moi j'ai une préférence pour les "silly voices'' (imaginer les pensées-ruminations dites par des voix ridicules)  et puis aussi pour imaginer un titre mélodramatique-comique à l'histoire que je suis en train de me raconter dans ma tête

 

Allez Didoune, bon courage pour repérer ces chose là, et il est important de ne pas se "creuser la cervelle" mais bien de se poser, respirer et laisser venir....   en toute confiance.....   ce qui vient n'est pas si terrible....  pas agréable souvent, mais pas si terrible

Keytniss.
Abonné

un post très éclairant.... qui va sûrement me remettre sur le chemin de la RPC....

Merci pour vos témoignages...

Noelle
Marraine

Oui, je viens de faire l'expereince de ce que cela peut faire de s'apercevoir de pensées automatiques et de constater que je faisais des tonnes d'efforts pour me dire et montrer  que non, je ne suis pas nulle et aussi pour eviter de rencontrer la pensée, toute la journée, pour qu'au final ça me saute a la figure le soir , sous la forme d'eme, bien sur!! depuis des années

alors, oui, n'abandonnons pas... et si nous abandonnons, , revenons, avec gentillesse a notre egard, nous en valons la peine (oui, bon, je n'ai pas osé ecrire parceque nous le valons bien!! mais je l'ai bien pensé!)

Noelle
Marraine

Oui, je viens de faire l'expereince de ce que cela peut faire de s'apercevoir de pensées automatiques et de constater que je faisais des tonnes d'efforts pour me dire et montrer  que non, je ne suis pas nulle et aussi pour eviter de rencontrer la pensée, toute la journée, pour qu'au final ça me saute a la figure le soir , sous la forme d'eme, bien sur!! depuis des années

alors, oui, n'abandonnons pas... et si nous abandonnons, , revenons, avec gentillesse a notre egard, nous en valons la peine (oui, bon, je n'ai pas osé ecrire parceque nous le valons bien!! mais je l'ai bien pensé!)

liegama.
Ancien abonné

Flowerbomb, moi je n'en suis qu'au début de découvrir les bienfaits de la RPC régulière en pauses. J'ai pratiqué 20 à 30 mn de RPC le matin au réveil pendant un an dont 7 mois de LC mais rien à faire, mes EME continuaient à être quotidiennes. Ce n'est que lorsque j'ai mis des sonneries le plus souvent possible pour faire des pauses que j'ai commencé à voir une différence sur les EME. Je suis inscrite depuis mai 2012, je n'ai pas perdu de poids, même pris près de 2 kg mais je commence tout juste à voir mes EME diminuer et je suis persuadée que mon poids est lié à mes EME (quotidiennes et parfois importantes).

Mais c'est pas facile tous les jours, alors je fais au mieux. La semaine dernière j'étais deux jours avec ma famille, et c'était très émotionnel alors je me suis dit que je ferai au mieux. Durant les deux jours j'ai fait 20 mn de RPC le matin au réveil et le soir avant de dormir, j'ai fait 2 fois des pauses de 3 mn au toilette durant la journée et j'ai fait la toile de la pleine conscience dès que je pouvais. Par exemple, on sortais le soir pour aller dans un resto à pied et je marchais en portant mon attention sur la sensation de mes pieds dans mes chaussures à chaque pas, on s'asseyait au restaurant et je portais mon attention sur les sensations dans mon ventre durant trois respirations etc... 

Et bien pour la première fois de ma vie, j'ai pu manger sans EME les 4 repas que j'ai partagé avec ma famille. Pour moi c'est de l'ordre du miracle. D'habitude, dès le premier repas, je partais en vrille et dévorais tout ce qui était à ma portée dans l'espoir d'anesthésier totalement et radicalement toutes ces émotions que je ressentais. 

L'autre truc qui m'a aidé c'est de commencer à accepter le fait que je suis une mangeuse émotionnelle et que toute ma vie, la nourriture sera sûrement un moyen de me signaler à travers mes EME ce envers quoi je lutte. Cela va mieux depuis que j'ai commencé à voir ces EME comme une sorte de GPS interne qui me guide. La seule chose que je m'invite à faire c'est à me poser pour entendre ce que mes émotions ont à me dire. 

Pour ma part, il y a une corrélation très forte entre le nombre de pauses que je peux faire dans une journée et la qualité d'attention que j'arrive à porter sur les aliments durant les repas et la diminution des EME. 

Courage à toi. 

melimelo.
Abonné

Merci iza

tes messages me parlent :-D

Haut de page 
X