Bodyscan et crises d'angoisse - 30032012

belette21.
Abonné

Bonjour Docteurs,

Je suis en pleine phase Bodyscan dans le programme LC.

J'éprouve d'énormes difficultés à réaliser cet exercice (la RPC était déjà difficile pour moi)

La dernière fois, je me suis sentie littéralement emprisonnée dans mon corps, j'ai eu des pulsions violentes (envie de me faire mal de me cogner dans les murs) j'ai fait une crise d'angoisse, et les nuits suivantes des insomnies.

Je suis en analyse depuis 2 ans et demi, j'en ai donc parlé à mon analyste.

Je ne vais pas entrer dans le détail de ma séance, mais elle m'a conseillé de ne pas faire ces exercices pour l'instant pour ne pas me mettre en danger...

Qu'en pensez-vous ?

Suis-je la seule à réagir ainsi à cet exercice ?

Comment poursuivre le programme si je suis incapable de pratiquer le bodyscan ?

Commentaires

lore.
Abonné

bonjour Belette

le programme ne t'oblige pas à vivre des choses si dures, c'est une méthode qui proclame l'attitude de bienveillance envers soi-même alors, surtout ne t'inquiète pas, ce n'est pas parce que tu ne feras pas le body sacn que tu ne pourras pas profiter de la méthode, à commencer par les échanges sur ce forum

si tu as confiance en ton analyste, suis son conseil , rien n'est définitif et suivre le programme ou le poursuivre comme tu dis, ça ne veut pas dire réussir chaque étape sans en louper une seule, on n'est pas des machines !

prends soin de toi avant tout , tu n'as de compte à rendre à personne

algaso.
Abonné

Bonsoir Belette,

Lore a tout à fait raison. Tu es là pour te faire du bien donc si dans le programme qq chose ne te convient pas au point d'être violent pour toi, il est préférable de ne pas le faire.

Je n'en suis pas encore au bodyscan mais j'avais lu que pour la RPC c'était déconseillé pour certaines personnes fragiles. Tu peux aussi demander conseil au coach.

Bon courage à toi.

belette21.
Abonné

Merci les filles.

Merci pour vos réponses

G.Apfeldorfer
Votre coach

 

Bonjour belette,

Vous semblez, comme bien des personnes en difficulté avec leur poids et leurs formes corporelles, être très fâchée avec votre corps.

La prise de conscience d’un corps que vous évitez sans doute habituellement (je ne veux pas le voir, je ne veux pas le sentir, je ne veux rien en connaître) a généré chez vous des angoisses importantes.

Je rappelle que l’intérêt du body-scan est d'avoir une conscience détaillée de chaque partie du corps. Il s'agit d'une conscience particulière caractérisée par la bienveillance et la curiosité.

Cet exercice doit vous aider à progresser dans la perception de vos sensations alimentaires, et aussi bien sûr à accepter votre corps. Refuser son corps conduit à se couper de ses sensations et peut générer des EME.

Durant l’exercice, il s’agit d’accepter les pensées et les émotions en lien avec votre poids, votre apparence corporelle, pour ne pas y réagir par des prises alimentaires. S'accepter tel que l'on est dans le moment présent est le premier pas vers le changement!

Accepter de regarder son corps tel qu'il est dans le moment présent ne signifie bien évidemment pas se résigner à ce que les choses restent ainsi. Au contraire, s'accepter tel que l'on est dans le moment présent contribue à se donner les moyens du changement.

Si vous avez des auto-commentaires négatifs sur votre corps, accueillez-les avec curiosité et bienveillance comme toute pensée. Examinez les émotions qui en résultent, les sensations physiques produites, puis revenez tranquillement, dès que cela vous est possible, sur les sensations corporelles de la zone visitée.
Il ne s'agit pas de chercher à modifier ses pensées par rapport à son corps, d'aimer ce corps, mais juste de tolérer que des pensées critiques sur le corps nous visitent. Ce sont d'anciennes pensées, de caractère automatique, et elles vous visiteront de moins en moins dans la mesure où vous ne lutterez pas contre elles, ni ne les encouragerez.
Le body-scan vous apprend à être tolérant vis-à-vis de votre corps, patient et doux avec lui, car on n'a qu'un corps, qui nous sert à être vivant, et c'est ce corps là, il n'y en a pas d'autre !

Si les angoisses générées par l’exercice sont trop importantes, bien évidemment, mieux vaut ne pas le faire tel quel, et apprivoiser progressivement votre corps, prendre conscience peu à peu de lui. Votre psychanalyste a donc raison de vous dire qu’il est peut-être trop tôt pour vous. Je vous suggère alors de commencer par des soins du corps : des massages, des onctions, des crèmes, sur tout le corps, que vous vous passez pour le plaisir, avec patience et gentillesse vis-à-vis de vous-même.

Comme vous avez aussi des dififcultés avec d'autres exercices de pleine conscience, il est probable que ce que vous évitez principalement, ce sont vos pensées et émotions pénibles. C'est en acceptant la présence de ces pensées dans le moment présent, puis en revenant à chaque fois sur le focus d' l'exercice, que vous pourrez augmenter votre tolérance émotionnelle, et moins recourir à des prises alimentaires.

Bon courage sur ce chemin.

belette21.
Abonné

Bonjour Docteur, et merci pour vos réponses et vos encouragements.

J'ai envoyé un mail à mon coach à ce sujet qui m'a fait sauter l'étape du bodyscan, pour pouvoir continuer à avancer.

J'en suis maintenant à l'EME ZEN, et ça se passe mieux.

J'ai aussi accès à la marche en plein conscience, qui est plus facile pour moi.

Depuis que je suis ado je fais beaucoup de sport, et je pensais que c'était un moyen d'être en contact avec mon corps.

J'ai enfin compris aujourd'hui que ce n'était pas du tout le cas, puisque en fait ce que je recherchais c'était les sensations émtionnelles liées à l'activité physique (libération d'endorphines) et pas du tout les sensations physiques.

C'est bientôt la sainte belette, je vais me faire offrir un abonnement au salon de massage du coin !

Haut de page 
X