Changer en profondeur c'est construire des fondations - 19112019

izabelle
Animatrice forum

Coucou à tous,

Je me faisais la réflexion l'autre jour que ce changements en profondeur dont il est question ici, c'est ce qui permet d'obtenir des résultats très très durables en termes de comportements alimentaires

depuis que je connais LC, ça fait un bail, il y a vraiment des changements qui sont tellement ancrés en profondeur que c'est devenu totalement intégré dans mes habitudes et mes automatismes

 

- manger avec de l'appétit

c'est tellement plus agréable que de manger sans faim

ça ne me viendrait plus à l'idée de manger alors que je n'ai pas encore faim....

et quand par contrainte sociale ça arrive (rarement car naturellement quand j'ai des contraintes sociales, je le prévois, afin d'avoir faim pour l'heure dire), c'est vraiment désagréable

 

- ne pas me justifier auprès des autres

chacun s'occupe de son assiette et je ne rentre pas dans une conversation sur le sujet

 

- sentir le rassasiement

voilà qui est devenu automatique depuis que j'ai laché mes peurs

 

 

 

Par contre, j'ai encore du travail sur les choses suivantes, dans lesquelles je dois mettre beaucoup de conscience avant que ça devienne(un jour) automatique

- ralentir quand je mange, faire de petites bouchées

- prendre le temps de faire la cuisine

 

 

ce qui est encore à améliorer est à chaque fois de :  PRENDRE LE TEMPS

pas étonnant  ahaha ;-)

Commentaires

reborn60
Abonné

Bonsoir Izabelle,

Comme je rejoins ton intro.

Après de nombreuses années à pratiquer cette méthode, à expérimenter un nouveau "logiciel", en mettant à bas des schémas ancrés fortement, je commence enfin à sentir ce fameux "changement en profondeur" que tu évoques dans ce post.

Je me reconnecte doucement à mes sensations alimentaires et corporelles.

C'est chouette de pouvoir à nouveau ressentir la faim. C'est tellement plus agréable de manger en combinant la faim et l'envie de manger, avec plaisir, des aliments enfin dédiabolisés, même si je réalise très souvent après une prise alimentaire que j'aurais pu mieux déguster, prendre mon temps.

Mais je progresse.

Et finalement, ces avancées alimentaires rejaillissent sur les autres pans de la vie.

J'ai moins de pensées automatiques, j'ai réalisé que derrière mes Envies de Manger Emotionnelles, il y avait souvent de la colère liée à un manque d'affirmation, un domaine que je travaille et ça change beaucoup de choses.

Le TEMPS est effectivement le facteur-clé pour changer.

D'abord prendre conscience de ses schémas et puis expérimenter, en prenant son temps.

Belle expérience à toutes et tous.

Evelyne

 

"Entre le stimulus et la réponse, il y a un espace. Dans cet espace se trouve notre liberté, le pouvoir de choisir notre réponse." Victor Frankl
izabelle
Animatrice forum

bravo pour cette prise de conscience de la colère, c'est énorme!

 

depuis, j'ai progressé sur la lenteur

je déguste sans me forcer, ça commence à devenir une habitude

la bonne faim aide bien à cela, car on a beaucoup de  plaisir à manger, alors on déguste mieux

a +

reborn60
Abonné

La faim et/ou l'envie de manger, le choix des aliments qui nous font plaisir, la dégustation (l'attention) et la sécurité (dédiabolisation des aliments-tabous, absence de culpabilité et de discours intérieurs, de restriction cognitive), voilà le résumé de la méthode.

Tout un programme...

"Entre le stimulus et la réponse, il y a un espace. Dans cet espace se trouve notre liberté, le pouvoir de choisir notre réponse." Victor Frankl
Haut de page 
X