Choix des aliments - 28092011

lizzz.
Abonné

Bonjour,

Je me pose une question :

Sachant que certains aliments sont plus difficiles à arrêter à satiété, faut il choisir des aliments qui posent le moins de problème? Même si ça peut s'apparenter à de la restriction en quelques sortes.

Certains aliments sont "trop bons" déclenchent des sentiments, des émotions qui m'empêchent de respecter mes sensations.

SI je choisis des aliments que j'aime, plutôt que ceux que j'adore ou qui me font compulser, est ce que c'est conseillé pour suivre le programme?

Merci d'avance de vos réponses et témoignages.

Commentaires

jpzermati
Votre coach

Bonjour Lizzz,

Merci pour cette excellent question.

Certains aliments sont bien plus problématiques que d'autres. Ils suscitent beaucoup plus d'émotions et de pensées difficiles et empêchent de détecter ou respecter la satiété. Ce n'est pas qu'ils sont trop bons, c'est plutôt qu'ils sont trop compliqués.

La réintroduction trop rapide de ces aliments pourraient entrainer des compulsions, des prises de poids et un risque de découragement puis d'abandon.

Il faut donc que cette réintroduction s'effectue progressivement. C'est pourquoi je vous suggère vivement de vous laisser guider par le programme qui prend en compte cette difficulté et pourra vous éviter bien des problèmes.

 

A très bientôt.

JP

lizzz.
Abonné

Merci Docteur,

le souci comme j'expliquais à mon coach, c'est qu'avant de commencer le programme, je mangeais déjà QUE des aliments problématiques, alors......

la méthode je l'ai appliqué depuis plus d'un an, alors même si j'ai un reste de restriction, à la maison, il y avait tout ce que j'aime manger.

Les choses dont j'ai été privé des années!

Du coup, ces aliments sont déjà réintroduis....... j'ai bien compris que je pouvais manger de tout...... si j'ai faim. Mes idées sur les aliments font parti du passé.

C'est uniquement la quantité qui m'angoisse. pas la qualité des aliments. (le fait de ne pas pouvoir m'arrêter)

je sais, j'suis compliquée, je sais même pas si je suis claire dans ma réponse .

Si j'enlève, les aliments "caloriques" ça risque de me déclencher aussi des compulsions.......

jpzermati
Votre coach

Lizzz,

Dans la mesure où ces aliments sont déjà présents, il n'y a donc pas à se préoccuper de leur réintroduction. Mais uniquement de la façon de les manger : en les dégustant et sans mauvaise conscience. Dans votre cas, les retirer auraient un effet très contre productif.

S'ils sont consommés pour leur fonction réconfortante, il s'agira aussi d'apprendre à répondre à vos émotions plutôt qu'à y réagir. Même si parfois vous choisissez d'y répondre avec ces aliments réconfortants.

Restez attentive à vos sensations et vos émotions. Laissez un peu votre tête se reposer.

JP

claire.
Abonné

depuis déjà pas mal de temps, je n'ai plus d'aliments tabous. Dans mon parcours, j'attends la faim et les retrouve donc avec beaucoup de plaisir lorsque la faim et là, et e sans culpabilité...mais bien sur, le contrepied de mes années de restriction me pousse à choisir toujours les moins dietetiquements corrects!

je crois que cette perspective de reconfort me permet de mieux supporter la faim!

J'y prend alors beaucoup de plaisir, mais tout de mm, je me demande si je ne prends pas cette histoire de faim comme une bonne excuse  pour ne plus faire attention du tout!....

Nicci.
Abonné

Ouais...moi pareil. Mais est-ce que "faire attention" n'est pas tabou comme expression ici ? On nous répondra sans doute : faim et satiété, les maitres mot, nos guides. Mais quand on voit les calories par rapport au volume, apportées par une barre chocolatée (je ne cite pas de marques, de grands noms connus depuis notre enfance), on se demande si systématiquement on ne va pas dépasser la satiété, quand même...

Haut de page 
X