Comment progresser sur la gestion des EME - le 16/04/2015

poupette64
Abonné

Mrs Zermati et Apfeldorfer ,  j'ai besoin d'aide ....

Je me suis inscrite en Mars 2014, suite à un travail psychologique sur moi même grâce auquel j'ai, à la fois, apaisé beaucoup de choses, et où j'ai décidé de stopper ma vie de régime et de restriction qui me rendait très malheureuse et de plus en plus grosse.

J'ai suivi le programme durant 4 mois, j'ai appris la faim, la satiété, le respect de moi, la bienveillance ....Ce qui m'a délesté très tranquillement de 10kg ( une bonne dizaine me pesait encore).

Puis, j'ai souhaité faire une pause et voir si tout ce travail tiendrait dans la durée. Durant 4 mois, je me suis sentie régulée, manger quand j'avais faim, ce dont j'avais envie, ne pas manger si je n'avais pas faim, attendre d'avoir faim à nouveau si j'avais trop manger , ne plus me prendre la tête avec la nourriture....tout ceci en me maintenant à plus ou moins 3kg.

Mes EME étaient rares, heureusement car je ne les gérais absolument pas.

Et peu à peu, de plus en plus d'EME (non gérées), finit la respiration en pleine conscience ....et + 1kg, plus 2 .....jusqu'à aujourd'hui re + 10kg ....

Je ne suis plus du tout dans le tout ou rien, il reste beaucoup de choses très interressantes ( je suis plus douce avec moi même, je sais quand j'ai faim, quand je n'ai plus faim, ma vie de restriction est derrière moi ...) Mais, je me sens très mal dans ce corps bien trop lourd.

La coach dit que j'ai arrêté trop tôt. 

J'ai repris le programme a zéro, car je suis convaincue que c'est ce qu'il me faut ( me respecter, être à l'écoute de mon corps).

Cela fait presque 1 mois, je pratique la RPC quotidiennement ( j'adhére totalement, je le savais, cela me permet de faire des sortes de pauses états des lieux et d'accepter ce qui me traverse), je remplis le carnet découverte et celui des EME (j'en suis à la gestion des EME et je pense que je vais redoubler la session, et peut être même m'y installer !)

Je pense avoir repéré mon problème principal : les EME. Quand une EME arrive , je la sens venir, je m'agite, je dois m'occuper comme si j'étais en danger, IMPOSSIBLE de me poser sur des respirations, et puis elle m'envahit, les prises alimentaires sont plus ou moins grandes (plutôt plus en ce moment). Si j'arrive exceptionnellement à me poser sur ma respiration, cela ne fait que reculer l'EME.

Je vais poursuivre l'entrainement à la RPC encore et encore mais auriez vous une autre idée pour me sortir de cette tornade des EME ??

Merci beaucoup 

Commentaires

FRED73
Marraine
Si je peux te donner un conseil,tout d'abord ce serait de ne pas culpabiliser d'avoir des EME. Tout le monde en a et elles servent à trouver du réconfort. Ce qui est embêtant ce sont les compulsions qui arrivent quand il y a de la culpabilité à céder à ses EME. La RPC n'est pas là pour empêcher les EME mais pour permettre un temps de pause avant de manger et elle permet de nous faire réfléchir si on va manger ou pas. Si tu arrives à ne plus culpabiliser d'avoir des EME et à manger en dégustant, tu verras que tu mangeras beaucoup moins pour trouver du réconfort. Bon courage. Tiens nous au courant de tes avancées
izabelle
Animatrice forum

il y a cet outil incroyable qui est l'EME-Zen, mais qui nécessite une bonne compréhension

dans l'EME-Zen, on utilise la pleine conscience

dans ce moment de pleine conscience, nous devons nous confronter à nos ressentis en pleine conscience

ce n'est donc PAS un outil qui sert  DU TOUT à nous empêcher de manger sans faim

j'avais fait ça au début, résultat des compulsions intersidérales que je n'avais jamais eu avant

 

le but n'est pas tant de se poser sur la respiration que d'accepter de ressentir  ce contre quoi on aurait plutôt envie de "lutter"

la conscience de la respiration est très utile pour s'ancrer dans le moment présent, car dans le présent tous les ressentis sont beaucoup plus tolérables, c'est fou comme tout est plus facile quand on ne s'emcombre pas des souvenirs et des peurs

dans ce moment de pleine conscience, on n'est pas en train de "faire" (décider, controler, prévoir)  mais d'être  (ressentir, accepter de ressentir)

l'EME-Zen est très utile car cela induit de se confronter à ses ressentis difficiles  "à petite dose"

mais cela ne sert pas à ne pas manger

si on le prend de cette manière, on est simplement en train de lutter contre l'EME, tout en continuant à ne pas accepter ses ressentis émotionnels,  ce qui ne fait que déclencher des compulsions

 

sur le forum, on travaille pas mal ces questions d'acceptation émotionnelle, et je me dis que ça serait une bonne idée, si tu en as envie, que tu nous rejoignes

il y a deux fils actifs qui parlent de ça : EME-Zen en mots    qui permet de faire un "pré"  EME-Zen   en simplement mettant des mots  (du coup  avec le temps ça devient un peu moins dur de se confronter)   et   Défi acceptation émotionnelle,  où on va plus loin puiqu'on s'attache à ressentir en pleine conscience

jpzermati
Votre coach
Bonjour poupette, Vous avez immensément progressé, je vous en félicite sincèrement. Il semble que vous soyez maintenant coincée dans les EME. Le problème vient du fait que vous luttez contre vos EME. Vous vous débattez, vous vous sentez en danger... Les EME sont normales, tout le monde en a. Elles contribuent à la régulation des émotions. C'est parce que vous luttez contre elles qu'elles se transforment en compulsions. Il se passerait la même chose si vous luttiez contre votre faim. Dans les deux cas, votre corps vous réclame des aliments pour satisfaire un besoin essentiel. Si vous lui refusez la nourriture, il la prendra de force. Et beaucoup plus que ce que vous auriez pu lui accorder de bonne grâce. Votre objectif est donc d'apprendre a les calmer en dégustant des aliments réconfortants. Ce sont les seuls qui possèdent le privilège de calmer les EME. Il faut donc parvenir à déguster sereinement des aliments riches. Attentive et sereine, ce sont les mots clé. Le choix qui se présente a vous n'est pas de manger ou de ne pas manger. Vous devrez forcément manger. Le choix se posera entre faire une compulsion ou trouver le réconfort. Ce que vous mangerez sur le mode du réconfort sera toujours moindre que sur le mode compulsif. Les formes de lutte les plus fréquentes sont la résistance et la dissonance. Dans cette dernière, on mange en s'adressant des reproches ou en tentant de mettre du contrôle. Dans les deux cas, cela evolue en compulsion. Il y a donc un gros travail à faire sur l'acceptation des EME. Je sais que ce n'est pas facile mais ce travail est productif. Il débouche sur une solution et des résultats gratifiants. Bon courage. Vous êtes sur le bon chemin. JPZ
poupette64
Abonné

Merci pour votre réponse très éclairante pour moi.

Ce nouvel éclairage va me permettre d'avancer encore un peu .

Je vais travailler pour sortir de cette lutte contre mes EME, je saisis bien cet état de dissonance cognitive dans lequel je me trouve dans ces situations et cette lutte entre mon cerveau qui me dicte "Tu ne vas pas manger car tu n'as pas faim et cela va te faire grossir" et mon corps qui veut se réconforter de quelque chose, et qui le fera quoi qu'il en soit (immédiatemment ou en différé plus ou moins long).

Impossible pour moi de sortir de cette dissonance pour l'instant, et comme vous me dîtes, dans ces situations, je vais et je dois manger. Inutile d'essayer de résister.  Sortir de la lutte, pour moi, en ce moment, c'est accepter de me réconforter en mangeant quand je suis débordée. Faire cela sans exploser côté poids, c'est apprendre à déguster du riche, du bon, du réconfortant en petite quantité. 

Je me dis que l'hypnose pourrait être une aide en plus de la RPC, la dégustation, le fil sur l'EME en mots ....

Je vais tenter de trouver quelqu'un sur le 64 , si vous avez des pistes  ......

Je vous raconterai. MERCI encore à tous et particulièrement au Dr Apfeldorfer

Haut de page 
X