compulsion au dejeuner - 13032012

MANYUKA.
Abonné

Depuis bientôt une semaine je  suis dans un etat de tension au moment du dejeuner, le repas se passe plutot bien puis ensuite une tension survient et je me retrouve à manger du chocolat en grande quantité comme si je devais remplir un vide pour pouvoir affronter le reste de ma journée de travail. j ai l impression chaque fois que je ne vais pas pouvoir assurer mes rendez vous, je suis à la limite d annuler mais comme cette solution est difficile à mettre en place, je trouve les ressources dans la nourriture. Je ne vois pas dautre solution sur le moment...tellement la tension est forte. Le soir je ne dine pas je n ai pas faim et je n ai pas  dEME. Le petit dejeuner se passe tranquillement et je crois chaque fois que ce sera une bonne journée sans cette faim panique...Avant LC j etais habituée au EME le soir...Je vois tres bien que la nourriture est un moyen pour moi de ne pas faire face au stress occasionné par je ne sais quoi? j aime mon travail, je le gere plutot bien et j y prend vraiment beaucoup de plaisir.;.mais j ai l impresion que je n ai pas la force pour terminer ma journée. Les jours de repos je n ai pas ce type de comportement....je n arrive pas à pratiquer la rpc ou le eme zen tellement la tension est forte c est comme une situation d urgence....Si vous pouvez me conseiller pour cette etape difficile???merci

Commentaires

clementine77.old.
Abonné

Bonjour

Je me retrouve dans ce que vous dites, je suis d'ailleurs en arrêt maladie pour burn out.

Peut-être êtes-vous épuisée ? Vous dites aimer votre travail ; je projette certainement, mais peut-être y mettez-vous trop d'énergie, tout votre coeur, et du coup avez-vous "besoin" de manger pour vous remplir d'énergie ? 

De retour chez vous avez-vous du temps pour vous, pour récupérer de votre journée, vous dorloter, vous faire du bien ? Pouvez-vous partager votre sensation de fatigue avec quelqu'un qui vous comprend ?

J'ai les mêmes tendances à manger pour me "requinquer". Bien que sachant que ce n'est pas juste et que si je suis fatiguée, c'est du repos qu'il me faut, moi aussi je mange... du chocolat, des biscuits au chocolat ; au repas je mange trop... ça ne résoud rien, mais sur le moment ça me fait du bien.

Je vous souhaite bon courage, je suis avec vous. Prenez soin de vous.

MANYUKA.
Abonné

Merce  Clementine pour votre temoignage et votre soutien. Je suis totalement d accord avec votre analyse très juste et meme clairvoyante. Je vois pointer le burn out...j essaye de ne pas tomber dedans. J ai diminué mes semaines de travail, il me reste à diminuer mes journées horaires....et voir si je retrouve un meilleur équilibre. Je suis à mon compte et je ne voudrais pas etre obligé de m arreter alors j essaye de tenir jusqu à ce que j ai pu réorganisé mon travail et surtout accepter de dire non.

Le soir je m effondre dans mon lit, au moins pas envie de manger cela compense les eme du dejeuner. Le matin je m accorde du temps pour aller marcher ou courir pour prendre tranquillement un café et deguster le tic tac regulier de l horloge. 

J espère que ce temps de repos que vous avez va vous permettre de vous retrouver et de revoir le système qui vous a conduit au burn out. La maladie a un sens à partir du moment où on s accorde le temps de l ecouter...

je vous souhaite tout le meilleur et au plaisir de partager...

G.Apfeldorfer
Votre coach

 

Bonjour manyuka,

Quel stress, quelle tension ! Si je comprends bien, le fait de travailler suscite des angoisses intenses, ainsi que peut-être d’autres émotions. Sans doute cela est-il accompagné de l’apparition de pensées automatiques, dont vous ne dites rien, qui pourraient peut-être être du genre : « je ne vais jamais y arriver ». Ou d’autres inquiétudes.

Dans le même temps, vous dites aimer votre travail et bien le gérer.

Je suis d’accord avec l’idée du burn-out, c'est-à-dire en bon français, sur surmenage. Surmenage, vous ne trouvez pas que ça fait moins dramatique ?

Bon, quoi faire quand on est surmené ? Se reposer, vous diront tous les médecins, ainsi que Monsieur de la Palice. Et c’est bien vrai.

Mais cela règle-t-il le problème ? Pas si sûr, si tout reprend ensuite comme avant, ou si pendant qu’on se repose, on s’inquiète de l’avenir.

La pleine conscience me semble une entrée vers une forme de solution : j’accepte le moment présent, les pensées qui me visitent (par exemple, les pensées automatiques comme « je n’y arriverai jamais ») les émotions pénibles (l’anxiété…) car quoi qu’il se présente, je peux le supporter, de moment en moment. Je respire avec cela, et j’attends, dans cet inconfort, que cela me quitte, quand cela le voudra bien.

Le présent est supportable, dès lors qu’il se réduit à ce présent, qu’il n’est pas dominé par les pensées concernant le futur. Ces pensées concernant le moment d’après (affronter ma journée de travail…) c’est cela qui génère l’anxiété, le stress.

Allant de moment en moment, ma journée (se) passe.. Je fais de mon mieux, de moment en moment, et ce que je n’aurai pas fait ne peut (peut-être) pas être fait.

Je vous conseille de pratiquer assidûment la pleine conscience, plusieurs fois par jour, sur ce mode. Et d’être gentille, douce et patiente avec vous-même.

Chaque moment, vous pouvez le vivre, car seul ce moment-là est la vie. Le reste, ce sont des pensées, des émotions, c'est-à-dire des événements mentaux. Qui sont à contempler en tant que tels.

MANYUKA.
Abonné

Merci pour votre réponse, je me rend compte que je n arrive plus à me poser dans le moment présent car à chaque fois que je me pose une boule arrive au creux de l estomac....ce matin je suis allée courrir au levé du jour et à la fin du footing je me suis assise car je venais de me rendre compte que j avais courru sans aucune conscience, j aurais pu regarder un film faisant defiler un paysage la sensation aurait été la même...j ais courru dans ma tete...et c etait comme si je n etais plus ancreés sur cette terre....peut etre est ce le reveil...hier au soir crise de boulemie je n avais pas connu cela depuis le debut avec LC il y a 3 mois....

Moment difficile mais sans doute essentiel dans le changement. Le fait d etre accompagné avec le site LC me permet de retrouver des instants de calme dans la tempete.

merci 

Haut de page 
X