Concillier la faim avec les transports - 18122014

lzoun.
Abonné

Bonjour,

je me pose une question concernant la sensation de faim et se trouver dans les transports.

Je m'explique, je fais énormément de transport par jour (presque 4h) et donc souvent j'ai faim dans le train. Comment puis-je concilier ma faim dans les transports ? (ca me pousse tres souvent a acheter un chose sucree en gare ...)

J'ai essaye le coup de la pomme mais je me suis vite lassee.

Merci par avance de vos conseils ! 

Lzoun

Commentaires

fourire.
Ancien abonné

Bonjour Lzoun,

S'il s'agit d'une véritable faim que tu ressens (petite,bonne ou grande), tu peux te faire plaisir avec quelque chose qu tu aimes, en le dégustant et en t'arrêtant lorsque ta faim a disparu.

Tu ne dois pas t'imposer une pomme si tu n'en as pas envie. S'il s'agit d'un aliment plus riche, tu en mangeras sûrement moins mais tu auras le plaisir de le déguster.

Et si tu en manges au-delà de ton rassasiement car tu n'arrives pas totalement à le déceler, alors tu devras attendre d'avoir à nouveau faim pour manger, quitte à sauter le repas suivant.

Mais, petit à petit, tu arriveras à te faire plaisir avec l'aliment de ton choix tout en préservant ta faim pour le repas suivant.

Il s'agit même d'un bon exercice qui se présente à toi.

Prend le comme un cadeau qui va te permettre d' expérimenter tes différentes faims et ton rassasiement.

Cela dit, il ne faut pas brûler les étapes :  tu viens juste de t'inscrire à LC, il faut que tu suives bien le programme pour pouvoir identifier la petite, la bonne ou la grande faim et les dissocier des EME que tu peux ressentir lorsque tu es dans le train et peuvent être provoquées par l'ennui, l'anxiété du travail, d'arriver à l'heure ou de tout ce qui te reste à faire quand tu rentres chez toi...etc

Alors bienvenue et  bonne route sur LC.

@bientôt

Emeline

lzoun.
Abonné

Merci de votre réponse.smiley

Bien sur je medoute 'être novice etque tout est nouveau.

Mais je préfère poser toutes les questionsqui peuvent me venir à l'esprit, ainsi quand je saurais plus apte à tout mettre en place j'aurais déjà des éléments de réponse :)

capuccino
Marraine

Bonjour Izoun,

La faim, que l'on a pu vivre dans sa vie (parcequ'on avait pas de quoi la satisfaire) ou qu'on l'ai vécue à cause des divers régimes suivis peut laisser des traces douloureuses et même de la peur, la peur d'avoir faim, la peur de manquer.

Tu viens d'arriver sur le site et tu dois en être à la phase d'observation et du carnet alimentaire.

Tu as observé que tu avais souvent faim lors du temps passé dans le train, c'est super. Est-il possible poir toi de pousser encore ton observation ?

- Est-ce que cette faim survient toujours à la m^me heure ?

- Es-tu en restriction cognitive et tes repas ne sont pas assez copieux pour satisfaire ta faim en général ?

- Cette faim est-elle en relation avec la composition du repas précédent ? Quelle est son l'intensité ?

- Que souhaites-tu faire pour être confortable avec cette faim-là ?

- Reconnais-tu bien tes signaux de faim ? Es-tu sûre que ce que tu ressens est bien de la faim ou autre chose comme par exemple un besoin de se réconforter après le travail et pour affronter ces interminables temps de transport ?

Tu auras très rapidement accès à des exercices qui te permettront de travailler sur la faim, la bonne faim et les appétits prévisionnels, ce qui t'apportera une grande liberté d'action vis à vis de la faim.

En attendant je crois que le plus simple pour toi est de continuer à faire comme tu le faisais avant et à répondre à ta faim du mieux que tu peux, avec cependant une attention particuière vis à vis de ce que tu perçois dans ton corps, tes pensées à ce moment-là, cela t'aidera déjà beaucoup.

dentelle71.
Abonné

Bonjour! 

 

 

 

 

JOYEUX NÖEL!

Gérard Apfeldorfer ancien
Votre coach

Bonjour izoun,

Je ne sais plus trop quoi dire après les excellentes réponses de fourire, d’izoun et de cappuccino. Et aussi de dentelle, à laquelle j'ajouterai : et joyeux nouvel an.

Personnellement, je trouve que manger dans les transports en commun est un peu triste. Mais il y a des fois où on ne peut pas faire autrement, et ma foi, mieux vaut alors manger que de rester la faim au ventre.

J'espère qu'avec tous les conseils qu'on vient de vous donner, et bien évidemment en suivant le programme de Linecoaching, vous allez pouvoir manger en pleine conscience, en écoutant votre faim, mais aussi vos sensations de rassasiement, des aliments que vous aimez, qui vous font plaisir, et dans les quantités qui correspondent à votre appétit.

Comme vous êtes une débutante, vous n'allez sûrement pas y arriver du premier coup. Alors, pour faire la transition, peut-être pourriez-vous vous préparer une petite quantité alimentaire d'un aliment sympathique, que vous tenterez de manger autant que possible en le dégustant dans les transports en commun.

J'espère que vous ne passerez pas les fêtes dans les transports en commun et que vous aurez l'occasion de manger dans de meilleures circonstances durant cette période. Bonne fête à vous et à tout le monde.

Haut de page 
X