confiance et doute - le 22/01/2012

MANYUKA.
Abonné

Bonjour,

je suis inscrite depuis un mois et demi et je constate avec beaucoup de plaisir que je n ai plus eu de comportements type boulemie, hyperphagie ou restriction sur certains aliments.

J ai pour des raisons de temps pas pu encore mettre en place l experience de pleine conscience sur la sensation de faim au travers les signes du corps.

J ai le sentiment d avoir trouvé un équilibre mais je sais cet équilibre est fragile car je n ose pas monter sur la balance par peur de declencher le: il faut, tu dois et toute les restrictions et reactions aux restrictions que je connais tres bien. Je sais que je ne suis pas en exces de poids mais j ai cette peur de le voir et de le voir grimper...c est en fait comme un conflit celle qui tient le cap et celle qui doute comme si le chiffre pouvait avoir raison de mes sensations.Qu est ce que je dois envisager pour conforter la confiance et perdre ce doute???

j ai également arrete le sport pour des raisons de temps mais surtout pour eliminer la possibilité de controle par l activite physique afin que celle ci retouve une place pour faire du bien à mon corps et à ma tete et pas pour controler un chiffre une taille.

Si vous pouvez me guider dans cette etape?

avec mes remerciements

Commentaires

Ellyra
Abonné

Bonjour Manyuka,

Je crois que la question qu'il faut que tu te poses, c'est "qu'est-ce que je risque à écouter mes sensations et manger à ma faim?".

Et la réponse, je l'espère, sera que tu ne risques rien.

Alors certes, au début, tu auras peut-être un peu du mal à le faire, et tu mangeras peut-être trop, ou pas assez, ou sans avoir faim. Mais tous les outils, conseils et exercices sont là pour nous y aider.

Personnellement, je ne me suis pas encore pesée depuis le début (une semaine), et j'ai indiqué dans ma courbe de poids un poids "évalué" par rapport à ce que je pesais la dernière fois que je suis montée sur la balance.

Pour le moment, je ne ressens pas le besoin de me peser: je suis mon évolution alimentaire au niveau de mes sensations, et je me concentre sur ça. Je ressens un mieux-être, une légèreté, une bienveillance envers moi-même qui ne valent pas l'angoisse d'un chiffre sur la balance.

Et, quand je me sentirai vraiment mieux, en tous points, quand j'aurai commencé la RPC, réussi à savoir ce que sont vraiment les EME et à les différencier de la faim, peut-être que je me pèserai, histoire de savoir où j'en suis à ce niveau-là. Pour le moment, je me fais confiance.

Mais la pensée qui me rassure le plus et me donne la certitude que je "fais bien", c'est celle-ci: je ne risque rien à manger à ma faim, déguster, m'arrêter à satiété et attendre d'avoir faim pour manger. mon corps atteindra le poids qui lui paraît idéal tout seul, sans que j'aie à contrôler quoi que ce soit, et je me fais (et lui fais) confiance pour cela. Tout ce que j'ai à faire, c'est apprendre à le respecter.

Alors, pourquoi ne pas avoir confiance, lâcher prise, et écouter tes sensations pour voir ce que ça donne? Si tu constates que tu n'y arrives pas, ou que ça ne t'est pas adapté, tu n'auras rien perdu parce qu'ici, on ne t'apprend pas à aller contre tes sensations mais à les respecter, et je trouve que c'est la chose la plus saine qui soit, dans tous les domaines.

Nikaia.
Abonné

Bonjour Manuyka

 

ce programme c'est avant tout un programme d'acceptation et d'écoute de soi.

Si tu ne te sens pas de monter sur la balance .. attends de te sentir suffisamment en confiance pour le faire .. quand les chiffres que tu verras ne te préoccuperons pas.

Pour le sport, c'est aussi une façon de réapprendre son corps ... si tu as peur de faire un contrôle, tu peux te limiter aux exercices proposés dans le parcours forme (c'est de l'ordre de 15-20 minutes par séance et ils conseillent 3 à 6 séances par semaine) .. c'est raisonnable 

bonne continuation

 

Nikaia

 

Nicole44.
Abonné

Moi aussi, j'ai des rapports compliqués avec la balance, ça fait à peu près 15 jours que j'ai commencé, je meurs d'envie d'y monter, mais en même temps, ça me fait peur, c'est très ambivalent !!!....

En même temps, avec ma longue expérience des régimes, je sais que la perte de poids, ça se sent aussi dans les habits (soutien-gorge, pantalon). Alors j'attends ça. Tout en me disant de ne pas me monter le bourrichon avec cette histoire de perte de poids.

Ce qui me paraît ambivalent, c'est que je suis ici à la fois pour faire la paix avec la nourriture, mais aussi dans l'espoir de perdre du poids, et si j'examine les choses logiquement, ça me paraît pas compatible (surtout si on y ajoute l'idée du poids d'équilibre, qui risque bien sûr d'être plus élevé (du moins dans mon cas) que le poids idéal, que je ne suis sans doute pas la seule à vouloir atteindre ou rêver de maintenir)....

Non ?

 

Nikaia.
Abonné

Bonjour Nicole

c'est vrai que la balance est toujours un stress 

une partie du travail de LC c'est aussi de faire son deuil de la taille mannequin .. que très peu de personnes peuvent maintenir sans souffrir de privation intense

faire la paix avec la nourriture, c'est aussi faire la paix avec soit et s'accepter tel que l'on est "bien"

Personnellement c'est quelque chose auquel j'ai renoncé depuis longtemps (j'aime trop mangé pour pouvoir envisager de me priver pour arriver à une taille mannequin) ... mon "idéal" serait d'avoir une taille de vêtement qui me permette d'aller dans tous les magasins sans me poser de question "est-ce qu'il y aura ma taille" ... et d'une manière générale que mon corps ne soit pas un frein à ce que je veux faire (sport, ou autre)

 

la question de la perte de poids .. tout dépend de ton poids actuel et de la façon que tu as de manger pour être à ce poids ...

le carnet découvert devrait te permetrte de voir si tu es au dessus / en dessous de ta faim, si tu manges beaucoup sous émotions, si tu te restreins beaucoup ... 

a mon avis, avoir une relation normale avec la nourriture est plus important qu'avoir un poids idéal que l'on aura toutes les peines à maintenir dans la durée ...

bon courage pour ton parcours ..;

Nikaia

MANYUKA.
Abonné

Bonjour et merci pour tous les commentaires.

Je suis dans l ecoute de ma faim avec pour l instant une absence de EME et d hyperphagie. Les repas se font sans problème et je ne me sent pas trop rempli apres avoir mangé juste parfois une envie de manger plus alors que je n ai plus faim. il faut seulemnet que je quitte la table et parte pour eviter de grignotre un peu de pain..

.La balance est juste une peur, je m en sépare tres bien lorsque je part à l etranger pour plusieurs mois sans que celq soit un probleme... Je me suis pesée en rentrant et depuis je ne veux pas me peser par peur de déclencher une reaction...peut etre que cela ne provoquera rien mais pour l instant je prefere ne pas utiliser la balance plutot de retomber dans un cercle que je connais bien. C est comme apres une fracture tu as l apprehension de poser le pied puis ensuite de marcher puis de courir puis ensuite de repratiquer le sport qui a pu occcasionner le traumatisme....je me sent un peu dans cette fragilité là,je l accepte et pour l instant suis dans l evitemment. Dans le raisonnement cela apparait completement fou et sans fondement d avoir cette peur mais elle est là et peut etre que demain matin je franchirais cette etape qui est une manipulation  de mon mental...je sais tout cela mais entre savoir et vivre il y a une difference que l on experimente au quotidien.

jpzermati
Votre coach

Bonjour Manukia,

Vous avez commencé le programme dans un très bon état d'esprit qu'il faut entretenir.

Je crois comprendre que vous n'avez pas de réel problème de poids mais plutôt un problème avec la restriction. Et que vous avez très peur de grossir. Il faut donc que avanciez lentement dans la réintroduction des aliments riches, conjointement avec votre travail sur les sensations alimentaires. Prenez bien le temps de découvrir la faim, la satiété, le rassasiement, la dégustation...

Vos sensations sont votre garde-fou. Ce sont elles qui vous permettront de vous stabiliser à votre poids d'équilibre et de sortir de la restriction. Mais il faut avancer prudemment pour ne pas déclencher d'EME. N'hésitez pas à prendre plus de temps pour travailler chaque étape et chaque sensation.

Vous aurez des hauts et des bas avec probablement un retour des EME. Ce n'est pas parce qu'elles ne se manifestent pas qu'elles ont disparu. Dans ce cas, pas d'affolement. Il n'y a rien d'anormal. Elle seront nettement moins fortes si vous vous y attendez et si vous avez déjà mis en place de la régulation. Les conséquences sur votre poids seront minimes ou nulles. Et vous pourrez plus sereinement les travailler.

Votre approche de l'activité physique est excellente. Elle doit contribuer à votre épanouissement et ne pas être un instrument de contrôle.

Bravo pour ce beau départ.

A très bientôt.

Haut de page 
X