Conjoint - faut-il "convaincre" l'autre ? - 26032012

Louloute_15.
Abonné

Coucou tout le monde,

J'avais une petite question pour ceux qui mènent LC en vivant avec quelqu'un.

Comment votre conjoint "juge"-t-il cette méthode ?

Est-ce que vous tentez de lui expliquer ce que vous faites et pourquoi vous le faites ?

Moi j'avoue que c'est plus fort que moi, quand je vois mon copain s'empiffrer devant la télé, sans même se demander s'il a encore faim, ça me rend un peu barge. Je voudrais juste qu'il se pose 2 minutes la question de s'il a encore faim ou pas.

Mais le message ne passe pas du tout ! J'ai l'impression de prêcher dans le désert !

 

Mais peut-être ai-je tort de vouloir "évangéliser" mon entourage ?

Après tout, c'est une démarche personnelle, et c'est peut-être mal venu que de vouloir l'imposer aux autres !

Mais les principes de bases de LC me semblent tellement logiques (ne plus manger quand on n'a plus faim, ne plus considérer son corps comme une poubelle pour finir les restes, etc) que j'aimerais que tout le monde bénéficie de ces bonnes paroles.

Qu'en pensez-vous ?

Comment vivez vous la chose au quotidien ?

Commentaires

tamar.
Abonné

C'est normal à ton âge de vouloir chambouler et convaincre le monde entier, et c'est un bon moteur d'action. Mais la vie t'apprendra qu'on ne peut jamais changer qui que ce soit, et surtout pas ceux qu'on aime. On peut indiquer, suggérer, oui. Mais pas au-delà. Une personne ne change qu'à partir du moment où elle a le désir de changer. Donne-lui l'exemple, et quand il te verra en pleine forme, c'est cela qui peut l'interpeler, pas des prêches !

Bonne chance.

sagattine.
Abonné

Mon copain trouve cette méthode très bien, il est curieux et c'est arrivé qu'on fasse les exercices de dégustation ensemble.

Il n'a pas de problèmes de poids, mais depuis que je fais LC ça lui est arrivé de se poser la question "est-ce que j'ai faim?" avant de manger. Il est totalement à mon écoute et fais ce qu'il peut pour me faciliter la vie (du style attendre looooogtemps avant de manger alors qu'il a afaim parce que j'ai pris un trop gros goûter et qu'il veut quand même manger avec moi). Il est même super curieux des récompenses débloquées par les défis (il aime les jeux vidéos alors forcément ce système-là lui parle!). Bref, que j'ai consulté des nutritionniste, fait Weight Watchers ou Linecoaching il est toujours là, s'adapte et me réconforte quand ça va pas!

lore.
Abonné

ben dis donc sagattine, tu as trouvé une perle rare !

de mon côté je n'essaie pas de convaincre mais parfois on se rejoint. Mon ami s'est rendu compte en apprenant à déguster le vin qu'il ne prenait pas le temps de faire la même chose avec la nourriture, qu'il avalait plus qu'il ne mangeait et là je lui ai fait part des conseils de LC. Très intéressé mais pas au point de vouloir s'y mettre. Peut-être quand il verra du résultat sur moi, pouir l'instant, je le laisse tranquille.

Je crois que la seule façon de convaincre qui que ce soit, c'est l'exemple pas les paroles.

Louloute_15.
Abonné

Oui Sagatine tu as vraiment de la chance :)

Depuis vos réponses, j'ai décidé de ne plus lui faire de réflexions, après tout, chacun est libre de s'occuper de son corps comme il l'entend.

ça a déjà l'avantage de ne plus le saouler lui (ce qui n'est pas négligeable) et moi ça me détend aussi :)

 

Ce qui m'agaçait c'était qu'il me répondait toujours "mais je ne mange pas par faim, mais par plaisir" et que moi j'assimile ça à du sur-plus, si tu n'as pas faim.

Le plaisir est tellement décuplé quand tu as faim en plus !

Bref, pas simple !

Flopie.
Marraine

Salut à tout(e)s !

J'avoue ne pas avoir eu besoin de le convaincre, avec le temps et au fur et à mesure du programme il s'adapte à mon mode de dégustation et à mes envies de manger qui varient plus qu'avant (je n'ai plus envie de manger quand c'est l'heure, tel aliment que j'aimais avant ne me donne plus envie, etc.).

Bon ok j'ai de la chance car c'est principalement lui qui fait les repas et qui les adapte pour moi.

Et mine de rien sans réélement suivre la méthode, il a perdu du poids aussi ! Mine de rien les portions ont été réduites pour lui aussi et les repas sont décalés à "quand on a faim".

J'avoue qu'il a également participé sur la dégustation des éléments tabous pour finir la plaquette de chocolat ou le camembert (j'étais incapable de jeter!).

J'étais un peu stressé à l'origine avant de lui expliquer les exercices, la RPC, c'est vrai que vu de l'extérieur cela peut paraître étrange mais je crois qu'il faut suivre le programme sans plus y penser et son regard changera avec le temps je pense, quand il verra que tu es plus apaisé sur le comportement alimentaire par exemple.

J'essayais aussi de justifier la méthode au départ avec mon entourage mais ils ont vu d'eux-même le changement et se sont laissés convaincre sans besoin d'argumenter de ma part (bon tout n'est pas encore gagné avec tout le monde, l'autre jour on m'a dit encore "mais c'est bizarre tu n'as pas encore repris", euh oui peut-être est-ce parce que ce n'est pas un régime).

Bonne journée !

positivethinker.
Abonné

[quote=Louloute_15]

 

 

Mais peut-être ai-je tort de vouloir "évangéliser" mon entourage ?

Après tout, c'est une démarche personnelle, et c'est peut-être mal venu que de vouloir l'imposer aux autres !

[/quote]

Bonjour Louloute,

Tu donnes toi meme la reponse !

Chacun sa liberte, chacun son chemin. Que ressentirais tu toi, si on essayait de te convaincre d'une methode qui ne t'interesse pas ?

Ton conjoint a t'il un surpoids important ? Meme si c'est la cas, vouloir forcer quelqu'un a faire quelque chose  est souvent contre-productif. Le stress genere risque de le faire manger plus. Je ne serais pas surprise qu'il mange de plus en plus devant la tv au fur et a mesure que tu essaies de le convaincre.

REMLYMPH.
Abonné

Bonjour,

Depuis des années mon conjoint me dit, tu sais tu devrais écouter ton corps et manger quand tu as faim, ne fais pas de régimes.

Car j'en ai fait des régimes...j'ai perdu des dizaines de kilos. Tous repris plus un joii bonus.

Je répondais : c'est facile de dire ça avec ton métabolisme d'homme et de mince.

En fait lui il se régule depuis des années il sait quand il a faim, il sait de quoi il a envie , son corps lui dit et il lui fait confiance;

Donc quand je lui raconte cette méthode il me dit que c'est bien et me demande toujours : que veux tu manger, qu'est ce qui te ferait plaisir? C'est lui qui cuisine et je mange ce qui me plait en quantités qui me conviennent...je réapprends la faim, le goût, les envies, la satiété, j'ai presque tout oublié, je n'écoutais plus mon corps.

Je n'étais plus que pesées, points, équilibre, légumes, pp, pl ( ah Dukan quel malheur) etc....compulsions, culpabilité, découragement...

Le chemin est  long et les kilos ne partent pas vite, mais quelle importance, est ce vraiment le seul  but  la perte de poids?se réconcilier avec soi, son poids et son corps n'est ce pas là la meilleure des réussites? Cette méthode LC est une libération, c'est le respect de soi et de son corps;

BIen à vous.

 

Rem

REVEAN.
Abonné

Bonsoir a toutes,

 

effectivement dukan quel malheur...pourquoi en surfant sur internet suis je tombée sur le site de dukan et non sur le site de LC ?? le plus rigolo cest que j'ai connu ce site en communiquant sur le forum dukan..;quand a mon conjoint difficile de lui demander de reculer l'heure du repas,il est vraiment tres a l'heure pour manger, il a faim a midi si pas avant parfois car il déjeune tot et tres peu, donc il a réellement faim et puis le soir cest aux alentours de 19 h/19 heures 30. je viens de lui demander comment puis je te convaincre de cette méthode et il a répondu mais tu as tenté tellement de régimes... grrrrrr oui mais la cest pas un régime, pour résumer brièvement, tu manges si tu as faim et tu manges a ta faim et tu manges ce que tu veux... il répond mais cest d'une alimentation normale dont tu me parles... bref je n'ai pas insisté, car il est vrai qu'avec dukan je mangeais des paquets de jambon de dindes, des kilos de laitages et des kilos de lait écrémé (hé oui) et la je réduis tout cela totu d'abord un ras le bol et puis je mange quant meme comme lui, donc cest plus convivial. Enfin pour résumer il a terminé en disant mais si ca te va et que tu as des résultats cest le principal.

voila..; bonne soirée,  revean

Louloute_15.
Abonné

Merci de vos témoignages les filles !

Je vois qu'on est nombreuses à embarquer nos conjoints dans nos histoire de poids !

En tout cas, je pense qu'effectivement, arrêter de le bassiner avec ça est vraiment la chose à faire :-)

capuccino
Marraine

J'avais déjà expliqué dans un autre post, combien mon mari avait toujours été à mes côtés dans mes périodes de régimes ou non régime à s'adapter à ma façon de manger, de cuisiner ou pas...Faisant les courses selon la lubie du moment, allant même un jour jusqu'à  à m'acheter une balance de voyage (bein oui même en vacances je pesais mon pain au gramme près...)  parce que je ne trouvais plus de place dans la caisse "popotte" à vouloir emmener tous mes produits de régime...

Au début de la méthode, je lui ai parlé de coatching, de respiration et surtout je lui ai dit QUE JE NE FAISAIS PLUS DE REGIME...

Aujourd'hui, il me voit faire ma RPC, s'étonne s'il ne me voit pas la faire...Me console quand il me parle d'un vêtement que je ne mets plus et que les larmes aux yeux je lui dis que je ne rentre plus dedans. Est même allé jusqu'à m'acheter un pull que j'aurais mis avant mais que je ne m'autorise pas aujourd'hui. Et puis il a eu cette phrase d'une grande sagesse : "tu as fait un autre choix que les régimes, vis ta vie comme elle doit être maintenant, le principal c'est que tu sois bien dans ta peau"...

Pour lui, réguler son alimentation se fait au quotidien depuis toujours même s'il est un peu "enrobé", alors il respecte ma non-faim, ma faim plus tôt, ma faim plus tard...

Le plus dur est de lui faire accepter que ma fille qui est ado se régule d'elle-même aussi...qu'elle ne veuille pas manger de yaourt à chaque repas et qu'elle soit plus attirée par les pâtes que par les haricots verts (alors qu'elle est capable de réclamer des tomates, des haricots verts à l'ail ou de la salade...)

La paix s'est enfin installée dans notre foyer au moment et autour des repas...Comme la vie est plus douce.

Lyphaé.
Abonné

Magnifique message cappuccino, il m'a mis les larmes aux yeux (la "problématique" du conjoint est un thème sensible chez moi :-))

izabelle
Animatrice forum

quant à moi, mon chéri, qui a toujours été régulé, en prenant de l'âge (et des responsabilités) a pris un peu de poids, et bien sûr a fait des "régimes", ça a marché très vite, et bien sûr aujourd'hui il s'étonne de ne plus perdre aussi facilement du poids

il se met en restriction et ensuite craque assez vite pour du chocolat au premier coup de stress professionnel

ce qu'il garde c'est toujours, à la base, un bon ressenti de ses sensations, surtout la faim, clairement ça ne lui viendrait pas à l'idée de manger sans faim, ou bien de manger excessivement par compulsion

et puis surtout ce ne sont que les stress pro qui peuvent lui faire finir la tablette de chocolat, ce n'est pas pour un rien, pour une remarque ou pour quelque chose der personnel, etc....

 

voilà pour lui... et son regard sur moi cela toujours été la volonté que je mincisse, mais tout en me disant que je suis jolie et je sais qu'il aime plutôt les rondeurs quand même, donc pas de "challenge" irréalisable

j'ai quand même dû lui dire bien clairement d'arrêter de me "fliquer" à une époque, j'ai même dû être un peu dure, en lui faisant admettre que de toute façon il ne pourrait JAMAIS contrôler ce que je mange, et qu'il était bien plus efficace que je sois seule maitre aux commandes pour un résultat pérenne

c'était un peu rude comme moment parce qu'il a fallu voir les choses en face : oui, je peux manger en cachette....    passé  ce choc, comme il est intelligent, il a compris

donc des fois j'avais droit à une petite remarque, où il disait de façon globale   "bon maintenant on s'y remet, on fait attention", mais disons que étonnamment depuis que j'ai commencé LC, et bien que je perde du poids très lentement, à la vitesse d'un escargot, je n'ai plus eu aucune remarque, ce qui est assez rare dans notre histoire

je pense qu'il doit "sentir" que je suis dans une démarche, et du coup pour la première fois il semble se montrer extrêmement patient

 

sinon je suis un peu obligée de "corriger" la restriciton cognitive qu'il a tendance à mettre en exergue devant notre fille, mais heureusement la sienne n'est pas trop "sévère", et puis surtout la plupart du temps il ne mange pas avec nous....   bien pratique

ah ça oui il écoute bien sa faim pour sa part....   sauf qu'il a jamais faim aux heures des repas, donc pas de prise de tête chacun mange quand il a faim, mais moi je m'arrange pour avoir faim à des heures à peu près normales, ça me structure....

 

sinon je pense que peu à peu, par l'exemple, les principes "passent" à l'entourage.....   en tous cas les enfants captent et adhèrent tout de suite

Haut de page 
X