décharge d'adrénaline et "fausse" hypoglycémie - 12042013

nouvomoi.
Abonné

Bonjour

J'aimerais avoir quelques renseignement sur ce sujet : dans quelles situatons a-t-on des décharges d'adrénaline? Et quel est  le rapport avec la colère, ou bien est-ce plutôt l'affirmation de soi ? Et physiquement ? Je crois que ça me provoque des fausses hypoglycémie : faim brutale, jambes en coton, coeur qui bat + vite. je confond aussi avec l'angoisse. Bon, c'est un peu confus, mais un petit point sur comment ça marche me serait très utile !

Merci et bone journée à toutes et touscool

Commentaires

Noelle
Marraine

Bonjour Nouvomoi  , ta description me fait pensera l'irruption d'une EME sauvage sous l'emprise de la colère,

a defaut de savoir comment ça marche l'adrénéline

une petite pause de pleine conscience pourrait probablement te permetttre d'y voir plus clair, entre vraie faim hypoglicémie et eme!!

bon courage

Gérard Apfeldorfer ancien
Votre coach

 

La fringale hypoglycémique est une sensation de faim impérieuse, accompagnée de sensations désagréables, de fatigue, de difficultés à se concentrer, puis de pâleur, de sueurs, de tremblements, d’anxiété. Les jambes sont flageolantes et le malaise va parfois jusqu’à l’évanouissement.

La fringale est liée à une baisse du glucose dans les cellules, notamment celles du cerveau. Le glucose est, en temps normal, la seule source d’énergie utilisable par le cerveau, qui doit supporter tout au long de la journée des niveaux variables de glycémie. Celle-ci s’élève après les repas, diminue lorsqu’on est à jeun, souvent aux environs de 11 heures 30 ou 17 heures. Lorsque la glycémie subit une baisse trop importante, tout se passe comme si, manquant de glucose, le cerveau déclenchait alors une sonnette d’alarme par l’intermédiaire de la fringale : cette prise alimentaire rapide fournit le glucose manquant aux cellules du cerveau, faisant ainsi disparaître les sensations désagréables.

La restriction alimentaire, le fait de sauter un repas (pour certaines personnes) favorisent donc les fringales, mais chez certains individus, c’est paradoxalement la prise alimentaire qui, une heure environ après le repas, déclenche la fringale : le repas entraîne une trop grande sécrétion d’insuline, qui abaisse la glycémie, et conduit à la fringale. Les aliments mixés riches en glucides, comme les glaces et les compotes, le pain ou les corn-flakes consommés isolément et en dehors des repas, la prise à jeun d’une boisson sucrée ou alcoolisée, sont tout particulièrement en cause, risquant de conduire à un cercle vicieux : ces aliments entraînent une fringale qui elle-même appelle une nouvelle prise alimentaire, génératrice de fringale…

 

Les fringales hypoglycémiques doivent être différenciées des EME. Des émotions fortes peuvent se traduire par des sensations voisines, et un besoin de manger impératif.

En cas de fringale, ou en coas de doute, je vous conseille de consommer du sucre ou un aliment sucré, ou une boisson sucrée. Une petite quantité suffit à faire passer l'hypoglycémie en quelques minutes. Si cela ne passe pas, alors ce n’était pas une hypoglycémie.

 

Quant à l’adrénaline, il s’agit de l’hormone du stress aigu, de l’angoisse. Le cœur et la respiration s’accélèrent, les muscles se tendent, on transpire. L’organisme est prêt pour une action brutale et immédiate. Toute situation de danger, réel ou imaginaire, concret ou mental, déclenchent cette réaction. Une envie de manger émotionnelle peut constituer alors une forme de réponse à cette angoisse.

Comme vous voyez, il est important que vous appreniez à distinguer angoisse, avec ou sans EME, et hypoglycémie.

nouvomoi.
Abonné

Bonjour

Merci pour votre réponse

J'ai quelques soucis de famille actuellement et je crois que du coup je suis en situation de stress permanent avec des pics de stress aigu. Du coup, je ressens en permanence des signes physiques plus ou moins importants et ça brouille les signaux ordinaires de faim et surtout de satiété.

En fait, je ne pense pas tellement à manger, c'est surtout ce brouillage au niveau de mes sensations.

J'ai commencé la RCP, mais pour le moment ça ne m'aide pas beaucoup, j'ai des difficultés à me fixer sur ma respiration et mes pensées reviennent sur mes soucis justement. J'essaie de me fixer sur le plaisir de manger  : je mange lentement  et j'essaie de ressentir quand c'est moins bon, mais c'est un peu le bazar !!! En fait j'essaie aussi de faire et de penser à autres choses (je ne travaille pas actuellement, donc je suis chez moi et souvent seule).

Bonne journée à tout le mondesmiley

 

nouvomoi.
Abonné

Bonjour tout le monde

Je reviens avec mon stress aigu et mes décharges d'adrénaline.

Je pense reconnaître quand je suis stressée et ça me déclenche ces fausses hypoglycémies. Je n'ai pas spécialement d'EME, c'est à dire des envies de manger sans faim pour compenser.

Mais physiologiquement, j'angoisse et je stress tellement que mon coeur et ma respiration s'accélère, + mal de tête ... tout ce que Gérard Apfeldorfer m'a décrit.

Mon souci est que tous les signaux de la faim sont affolés : je ne sais plus si la faim (pas l'envie de manger, non, mais une vraie sensation de faim : creux dans l'estomac etc ) que je ressen est une vraie faim ou pas. Parce que j'ai aussi faim, dans ces moments là ! (Je ne mange pas tellement, en fait, donc je peux avoir vraiment faim !!) Alors je ne sais pas si je dois manger ou pas ... ou si j'ai assez mangé ... Puifff  le BAZAR !!!

Je n'arive pas très bien à faire la RPC. Quand je suis en RPC, mes pe,sées s'envolent vers les causes de mon stress et je stresse encore + !!!

Bon help !! Des pistes pour sortir un peu de là ne seraient pas de refus ...  Merci

izabelle
Animatrice forum

coucou

c'est normal que tes pensées retournent vers ton stress quand tu fais la RPC

l'exercice est d'inlassablement, dès que tu t'en rends compte,  te recentrer à nouveau sur ta respiration

tes pensées filent à nouveau,  tu te re-centres sur ta respiration

c'est ça le vrai exercice, l'exercice utile.....   pas forcément de "réussir" à se concentrer sur sa respiration, mais plutôt de "prendre conscience" quand on se laisse embarquer par nos pensées et se re-centrer sur sa respiration

 

l'avantage étant que par la suite, dans le cours de la journée, tu te laisses moins embarquer par tes pensées et tes états intérieurs sont bien plus supportables car tu n'es pas pris complètement dedans, tu peux les vivre plus sereinement

 

Ensuite le stress et l'adrénaline, si tu en as, c'est que tu te sens en situation de défi, de challenge....   je ne sais pas quel est le défi auquel tu dois faire face pour que l'adrénaline soit là en permanence.... 

l'adrénaline nous permet de récupérer plus d'énergie pour agir, alors peut-être une solution pour toi serait de mettre cette adrénaline au travail, de plonger en avant vers les défis que la vie t'apporte et agir......

l'adrénaline augmente nos performances, mais si on reste inactif en sa présence, elle ne fait que "tourner" dans le système en nous rendant chèvre au passage

par contre si tu agis, elle trouvera sa voie d'expression et t'aidera à relever tes défis

 

parce qu'il est vrai qu'avoir de l'adrénaline en permanence peut en effet brouiller tes signaux de faim et surtout de satiété....  mais bon ils sont quand même différents

en attendant si tu doutes, fais de petits repas quand tu sens que tu as faim, le creux ou tiraillement à l'estomac.....

à bientôt nouvo-toi  wink

nouvomoi.
Abonné

Coucou Izabelle

Ben alors là grand merci de ta réponse.  smiley

Pour ce qui est de la RPC : bon je vais de manière + convaincue, on va dire !! Parce que je me décourageis un peu et surtout, je ne voyais pas bien à quoi ça sert. Donc je vais + "dedans", je pense.

En ce qui concerne l'adrénaline, alors là, tu as tapé dans le mille !! C'est exactement ça. Je le savais, inconsciemment,, mais sans l'avoir vraiment formulé. Et comme c'est un défi, un challenge qui a rapport avec quelque chose de très ancienangry, ça me remue beaucoup.

Je vais y réfléchir (je vais imprimer ton message, je pourrais le relire à n'importe quel moment !!!).

C'est vrai que depuis que ça a refait surface, ça me rend chèvre !!

Ben vraiment merci et merci de ta compétence !!

A bientôt et bonne journéecool

izabelle
Animatrice forum

super, ça me fait plaisir d'avoir pu t'être utile

j'ai longtemps eu peur de l'adrénaline et maintenant que je m'en sers, elle me permet d'ouvrir beaucoup de choses dans ma vie

alors des défis en rapport avec l'ancien, c'est dur, mais ensuite quelle libération!

courage à toi

Pascaline.
Abonné

Je suis contente d'avoir trouve cette question-reponse.

Hier j'ai fait une Hypoglycemie. Je l'a reconnais. Et je savais qu'il me fallait une boisson sucree. Mais j'etais de sortie et je n''en avais pas sous la main. J'ai fait de la RPC en marchant dans le magasin et en ne jugeant pas la situation et j'ai continue mon petit chemin. Plus tard, on a rejoins ma fille et mon mari a la voiture et il y avais une boisson sucree. Quelques gorgees et ca a calme mes tremblements interieurs comme mes jambes qui flageolaient.

Je suis contente.

Haut de page 
X