Défi une bonne faim pour un bon appétit !

izabelle
Animatrice forum

Vous savez que la base, c'est vraiment de pouvoir à la fois ressentir, mais aussi aimer, rechercher cette bonne faim

la plupart d'entre nous sont un peu faché avec, au début c'est c'est dommage

on apprend à la réapprivoiser dans le programme

car la bonne faim est notre meilleure copine :

- elle nous dit quand nous avons besoin de reprendre de l'énergie

- elle rend le goût des aliments encore plus savoureux

- avec elle c'est facile de sentir quand elle s'arrête, car c'est une sensation forte, c'est pourquoi elle facilité également la perception de la satiété

 

alors voici un nouveau fil  pour y noter nos bonnes faims, jour après jour.....

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

eh bien en ce moment même j'ai une bonne faim, bien aiguisée, en plus il est midi 20 donc c'est bien idéal  pour déjeuner

quand je porte la conscience à mon estomac  je sens un tiraillement, qui d'ailleurs tourne en cercle

et la gorge qui y "répond"  en se serrant

je ressens une sorte de joie à pouvoir bientôt répondre à cette faim  (quand ma fille aura fini de squatter la salle de bains !!!)

ce tiraillement de l'estomac qui est presque comme une caresse.....

 

ah il est loin le temps où j'avais peur même de la petite faim !!!!!

Elise100
Ancien abonné

Bonjour Izabelle et à vous toutes et tous,

Merci pour ce nouveau fil. je vais m'y accrocher pour aujourd'hui car ça me parle vraiment.

 

Pour ma part, j'ai commencé LC le 14/06/2017 et je fais mon petit chemin très lentement. Mon souci après ces qq semaines d'enthousiasme, d'application et un passage à vide, c'est que j'ai l'impression de n'avoir ... Jamais une vraie bonne faim.  Je me dis que soit je mange toujours trop, soit je ne sais même pas encore ressentir ma faim...

Je m'explique: le matin quand je me lève, je n'ai pas faim, je bois un verre d'eau seulement. Et puis je prends mon premier repas, mon petit dejeuner après 12h30, voire à 15h car je n'ai pas faim. Ou en tout cas, la petite faim que je peux ressentir disparaît si je ne la satisfais pas.  Je suis donc en ce moment un peu dépitée, un peu perdue, mais ça doit être normal dans le cheminement... donc pour aujourd'hui, je vais suivre cet objectif personnel: attendre la vraie bonne faim pour manger. Je me suis levée à 9h, bu un verre d'eau, il est 11h30 et je n'ai pas faim, donc j'attends ? 

Bonne journée à vous toutes et tous

Elise100
Ancien abonné

Il est 14h30 et j'ai juste une petite faim: le ventre qui gargouille à peine, mal à la tête un peu et fatiguée (je viens de faire une sieste d'une heure...), moral pas terrible. Je me prépare quand même à manger. (j'ai bu 3/4 de litre d'eau depuis ce matin et rien d'autre) mon repas sera une assiette de ratatouille maison avec un morceau de pain, puis un délicieux bol de lait d'amande aromatisé au café. Je vais manger calmement, en savourant. 

Bonne suite à vous ?

adonon
Ancien abonné

Bonjour,

Bonne idée, ce fil, izabelle ! J'ai mangé ce midi sans faim (une EME juste avant un déjeuner chez des amis...) et ce soir sans savoir si j'avais faim : voilà que la faim me manque ! Je commence enfin à percevoir ce plaisir de manger offert par la faim.

Elise, ce que tu décris (estomac qui gargouille, mal à la tête, fatigue), pour moi ce serait une grande faim, et toi tu n'es pas sûre d'avoir faim. C'est vraiment compliqué, cette affaire !

Bonne soirée

Adonon

Adonon

Elise100
Ancien abonné

Bonjour à vous Toutes et tous,

merci beaucoup pour ton message Adonon. Il m'amène à un doute positif, à savoir que peut être je suis trop sévère avec moi même. En effet, j'ai fait des jeûnes (d'une journée) autrefois, et j'ai peut être ainsi repousser mes limites de sensations de faim. Compliqué comme tu dis, en tout cas merci ? beaucoup pour ta remarque qui me fait beaucoup de bien sincèrement. 

Pour aujourd'hui, je vais procéder autrement. Je vais prendre (il est déjà 11h et je n'ai pas faim) mon petit déjeuner habituel, celui qui me fait très plaisir et me suffit: à savoir un bon bol de lait noisette aromatisé café et puis je vais essayer d'attendre une faim Raisonnable pour la suite.

Bonne journée à toi ? et à vous toutes et tous. 

 

reborn60
Abonné

Bonjour Elise100,

Comme Adonon, je pense que les signaux que t'envoie ton corps ressemblent aux signaux d'une grande faim mais je ne peux savoir mieux que toi ce que tu ressens.

Peut-être le fait de boire beaucoup d'eau trompe-t-il tes sensations ?

Et si tu manges bien le soir, peut-être n'as-tu simplement pas faim avant longtemps le lendemain, si tu n'es pas une grande mangeuse ?

Tu as démarré le programme il y a peu alors pas d'inquiétude. Les premières semaines représentent vraiment une phase d'observation.

Bonne journée.

Evelyne

 

adonon
Ancien abonné

Un indice serait : les gargouillis et le mal de tête disparaissent-ils lorsque tu as mangé, Elise ? Tes hypothèse, Evelyne, me parlent bien aussi !

Adonon

choucathou.
Abonné
Elise100 ven 04/08/2017 - 14:45

Il est 14h30 et j'ai juste une petite faim: le ventre qui gargouille à peine, mal à la tête un peu et fatiguée (je viens de faire une sieste d'une heure...), moral pas terrible. Je me prépare quand même à manger. (j'ai bu 3/4 de litre d'eau depuis ce matin et rien d'autre) mon repas sera une assiette de ratatouille maison avec un morceau de pain, puis un délicieux bol de lait d'amande aromatisé au café. Je vais manger calmement, en savourant. 

Bonne suite à vous ?

Bonjour Elise, comme Adonon et Reborn, j'ai bien l'impression que tu as eu faim et que tu as mangé de bon appétit . Et même tu as déjà dépassé ta bonne faim.

Si tu manges avant les maux de tête et la fatigue, juste aux petits gargouillis par exemple, tu mangeras avec plaisir sans dépasser ta satiété car quand on attend la grande faim, souvent on dépasse sa vraie faim car on perd la reconnaissance de la satiété.

Je te souhaite pleine de bonnes faims :-)

Choucathou

 

chris212
Marraine

Bonjour Elise et bienvenue sur LC car il me semble que tu es inscrite depuis peu smiley

En es-tu à l'étape sur la découverte de la faim ?

Elise100 ven 04/08/2017 - 14:45 Il est 14h30 et j'ai juste une petite faim: le ventre qui gargouille à peine, mal à la tête un peu et fatiguée (je viens de faire une sieste d'une heure...), moral pas terrible. Je me prépare quand même à manger. (j'ai bu 3/4 de litre d'eau depuis ce matin et rien d'autre) mon repas sera une assiette de ratatouille maison avec un morceau de pain, puis un délicieux bol de lait d'amande aromatisé au café. Je vais manger calmement, en savourant. 

Ce que tu décris comme une petite faim me semble bien être une grande faim... Les signaux que tu décris sont ceux de la grande faim : mal de tête, gargouillis, fatigue, baisse de moral...
Tu n'es peut-être pas encore suffisamment à l'écoute de ton corps. Essaie d'utiliser la PC, la RPC pour te connecter à tes sensations et repérer les petits signaux de la faim : salivation, petit vide, petit serrement de la gorge...

Il me semble qu'il y a un enregistrement prévu à cet effet avec le Docteur Zermati. Il est très bien fait.
Pour ma part, j'ai même utilisé la marche en pleine conscience... 

Par contre, c'est très bien de déguster ton repas et de le faire dans le calme justement pour te connecter à tes sensations.

J'espère que tu n'utilises pas l'eau comme coupe-faim... Beaucoup de gens le font pour étouffer la faim et se remplir. 

 

Elise100 sam 05/08/2017 - 11:13 ...peut être je suis trop sévère avec moi même. En effet, j'ai fait des jeûnes (d'une journée) autrefois, et j'ai peut être ainsi repousser mes limites de sensations de faim.

Effectivement, si tu as pratiqué le jeûne pour perdre du poids (ou autre) tu as sans doute modifié tes sensations quant à la faim.

Le jeûne va comme anesthésier ta faim et la neutraliser... Le but n'est pas de t'affamer mais de retrouver tes sensations de faim et d'apprendre à les respecter.
Le risque du jeûne est que lorsque tu prendras ton prochain repas tu n'auras plus tes sensations comme repères. Tu risques de dépasser ta faim, ta satiété...

Elise100 sam 05/08/2017 - 11:13  Pour aujourd'hui, je vais procéder autrement. Je vais prendre (il est déjà 11h et je n'ai pas faim) mon petit déjeuner habituel, celui qui me fait très plaisir et me suffit: à savoir un bon bol de lait noisette aromatisé café et puis je vais essayer d'attendre une faim Raisonnable pour la suite.

Qu'appelles-tu une faim raisonnable ? La bonne faim ?

Surtout soit bienveillante et patiente envers toi, laisse toi le temps de ressentir, utilise la PC... wink
C'est ce qui te permettra de retrouver tes sensations de faim et donc de respecter ta faim.

Bonne continuation smiley
 

 

"On ne voit pas bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux !" Saint-Exupéry

reborn60
Abonné

Bonjour,

J'en suis à l'étape de la découverte de la faim.

La première phase a révélé que je n'aime pas trop attendre pour manger, que ça génère chez moi de l'inquiétude, un malaise. Première prise de conscience.

J'expérimente ces jours-ci la phase d'observation de mes excès alimentaires.

Et je me rends compte que je suis capable, petit à petit, d'attendre un peu pour manger qu'une bonne faim s'installe, celle pour moi qui m'apporte le plaisir de manger tout en ne générant pas trop de malaise. Deuxième prise de conscience.

Petit à petit, le programme fait son chemin...

Encore 4 étapes sur la faim avant le rassasiement et la satiété qui promettent encore un apprentissage long mais si motivant.

Belle journée.

Evelyne

Elise100
Ancien abonné

Bonjour à vous toutes et tous

je vous envoie un Énorme Merci à vous Adonon, Evelyne, choucathou et chris212 ?. J'ai été très surprise par toutes vos réponses à mon égard, cela m'a fait beaucoup de bien sincèrement. Je me sens moins seule et moins perdue.

j'ai pris en compte toutes vos remarques, vous avez sans doute raison, je ne sais pas ressentir les bons signaux et suis trop sévère avec moi-même. Je suis encore dans la privation, le "tenir coûte que coûte" et je dois perdre cette fâcheuse habitude qui veut que je n'écoute pas mon corps quand il me dit tout simplement: j'ai faim ?.

Le "1litre et demi d'eau par jour", manger peut être trop le soir, mes précédents jeûnes... doivent me tromper dans la sensation de ma bonne faim. Les gargouillis disparaissent bien quand j'ai mangé. Pour le mal de tête, c'est plutôt le médicament qui calme quand même. Mon moral, c'est ... vie plutôt compliquée mais bon comme nous toutes et tous. (Il est où le chemin de marguerites?  ?)

J'en  suis dans mon programme à : "Je remplis mon carnet de la faim et j'identifie mes excès". J'ai pratiqué la pleine conscience hier soir avant de manger et je dois m'appliquer à en faire une bonne habitude. 

Donc pour hier, je n'ai finalement pris qu'un repas à 20h (après mon lait noisette de 11h), et avec une bonne faim je pense. J'avais juste le ventre un peu vide, la gorge peut être un peu serrée, et l'envie de bien manger, l'envie de me faire plaisir avec un bon repas que j'ai dégusté et stoppé à la satiété. ??Parfait pour cette journée donc, même si subsiste un doute dans mon esprit : est ce que pour que je mange avec la bonne faim, je vais devoir me limiter à un repas par jour? .... bref, Je ne vais pas me poser trop de questions pour l'instant, essayer d'avancer sereinement, et m'orienter vers manger plus tôt que peut être trop tard dans mon cas personnel.  

Aujourd'hui dimanche, j'ai mis un peu de côté l'attente de la bonne faim car j'avais un repas de famille à midi, mais maintenant je vais essayer d'attendre la bonne faim pour dîner, sinon dîner très léger pour que la bonne faim, cette faim raisonnable, revienne demain matin. 

bonne fin de journée à vous toutes et tous

Loli2pop
Ancien abonné

Coucou à tous,

Et hello Élise,

Je ne saurais me prononcer quant au nombre de repas qui conviendrait  ... en revanche il est fort possible que tu sois étonnée de la quantité réellement nécessaire pour fonctionner. Dans ma première inscription à LC, je  me souviens avoir été ebahie de la quantité faible de nourriture que j'absorbais et qui suffisait pour tenir loooongtemps. Autre remarque : pas grave si tu dois tester et te tromper ... à vrai dire la bonne quantité à mon sens ça doit être celle qui répond à nos  besoins et nous permet de lâcher prise et être en cohérence avec notre  corps. Enfin, jeparle sans vraiment connaître  .. mais j'ai l'impression que cette phase de glissement vers le "naturel" c'est ce qui m'a manqué.  J'ai dû perdre 10 kgs sans régime ni restriction mais cette réflexion permanente sur mon état de  faim/satiété m avait pas mal épuisée. 

Ce soir, j'ai dit à mon compagnon que je n'avais pas faim  .. alors que pour le moment J'ai quasiment toujours accédé à son souhait de dîner au moment où  LUI avait faim. Ceci dit je suis contente car là, la faim commencé à arriver et dans une demie heure ce sera une vraie bonne faim.  Et quel pied que de manger avec faim ;))

Elise100
Ancien abonné

Bonsoir Lolizpop ?

Parfait si tu as su attendre et apprécier ton repas. C'est vrai que c'est tellement plus agréable de manger quand on faim, "j'apprends" cette sensation et il est vrai que le repas est beaucoup plus agréable dans ces conditions. Pour la quantité de nourriture nécessaire pour se sentir bien, je pense comme toi qu'elle est loin de correspondre aux quantités "habituelles". Nos façons de vivre, les tentations, nous amènent à manger trop c'est sûr, et à croire inconsciemment qu'il nous faut tout ça pour être bien. 

Pour ma part, je n'ai pas encore pris mon repas du soir. Pas faim, Mais je vais tout de même manger léger dans un instant et avec plaisir pour me réconcilier avec la nourriture. Je vais tester de m'arrêter avant "trop". C'est déjà un bon exercice pour moi. 

Bravo pour tes kilos perdus (moi, je dis toujours kilos gagnés car c'est une victoire quand on arrive à faire pencher durablement l'aiguille du bon côté ?) Et bonne continuation pour ce nouveau LC.

bonne soirée à toutes et tous

chris212
Marraine
reborn60 dim 06/08/2017 - 14:47  ...J'en suis à l'étape de la découverte de la faim.

La première phase a révélé que je n'aime pas trop attendre pour manger, que ça génère chez moi de l'inquiétude, un malaise. Première prise de conscience.

J'expérimente ces jours-ci la phase d'observation de mes excès alimentaires.

Et je me rends compte que je suis capable, petit à petit, d'attendre un peu pour manger qu'une bonne faim s'installe, celle pour moi qui m'apporte le plaisir de manger tout en ne générant pas trop de malaise. Deuxième prise de conscience.

Petit à petit, le programme fait son chemin...

Encore 4 étapes sur la faim avant le rassasiement et la satiété qui promettent encore un apprentissage long mais si motivant.

Belle journée.

Evelyne

La bonne faim est la faim la plus importante. Celle qui nous procure le plus de plaisir. Si tu sais déjà la reconnaître, c'est super !

Pas de précipitation : le plaisir de déguster est là avec les saveurs, les odeurs, les sensations de toutes sortes... même les souvenirs. 

Attendre cette bonne faim, te permettra de t'affranchir de cette inquiétude : peur de manquer, peur de te trouver mal ? Tu ne risques rien.

Il faut juste se laisser porter par ses sensations.

Bonne route smiley

"On ne voit pas bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux !" Saint-Exupéry

chris212
Marraine
Elise100 dim 06/08/2017 - 17:06  ... 

Je suis encore dans la privation, le "tenir coûte que coûte" et je dois perdre cette fâcheuse habitude qui veut que je n'écoute pas mon corps quand il me dit tout simplement: j'ai faim ?.

Le "1litre et demi d'eau par jour", manger peut être trop le soir, mes précédents jeûnes... doivent me tromper dans la sensation de ma bonne faim. Les gargouillis disparaissent bien quand j'ai mangé. 

...   J'en  suis dans mon programme à : "Je remplis mon carnet de la faim et j'identifie mes excès". J'ai pratiqué la pleine conscience hier soir avant de manger et je dois m'appliquer à en faire une bonne habitude. 

Effectivement Elise, en te lisant tu me donnes l'impression que tu es encore dans la restriction. Essaie de te laisser porter par le programme. Ne cherche pas à te restreindre volontairement. wink

En tout cas, je pense que le jeûne est une hérésie.
Je l'ai fait voilà quelques années en arrière. Résultat des courses, je pouvais ne pas manger, au bout d'un certain temps je ne ressentais plus la faim. Je me sentais "bien". Mais j'ai fini par prendre des kilos au lieu dans perdre, même en ne mangeant qu'une seule pomme dans la journée et en buvant de l'eau.

La pratique régulière de la RPC va te permettre de te connecter à ton corps et de reconnaître les signaux de la faim... Mais tout ça demande du temps...
Modifier son comportement alimentaire demande du temps, beaucoup de patience.   wink

Elise100 dim 06/08/2017 - 17:06    ......Donc pour hier, je n'ai finalement pris qu'un repas à 20h (après mon lait noisette de 11h), et avec une bonne faim je pense. J'avais juste le ventre un peu vide, la gorge peut être un peu serrée, et l'envie de bien manger, l'envie de me faire plaisir avec un bon repas que j'ai dégusté et stoppé à la satiété. ??Parfait pour cette journée donc, même si subsiste un doute dans mon esprit : est ce que pour que je mange avec la bonne faim, je vais devoir me limiter à un repas par jour? .... bref, Je ne vais pas me poser trop de questions pour l'instant, essayer d'avancer sereinement, et m'orienter vers manger plus tôt que peut être trop tard dans mon cas personnel. 

Tu te poses bien trop de questions. Essaie  de suivre simplement le programme. Pour le moment, l'essentiel est que tu retrouves tes sensations de faim.
Je ne suis vraiment pas sûre que la solution soit de ne faire qu'un seul repas par jour... Mais bon...

Peut-être devrais-tu participer au chat de mercredi 9 août et poser ta question au Dr Zermati.

Elise100 dim 06/08/2017 - 17:06    ......Aujourd'hui dimanche, j'ai mis un peu de côté l'attente de la bonne faim car j'avais un repas de famille à midi, mais maintenant je vais essayer d'attendre la bonne faim pour dîner, sinon dîner très léger pour que la bonne faim, cette faim raisonnable, revienne demain matin. 

LC nous permet de profiter d'un bon repas en famille, avec des amis, sans culpabiliser... Il suffit d'attendre le retour de la bonne faim... 

Pourquoi qualifier ta faim de "faim raisonnable" ?
Je comprends mais en même temps, en la qualifiant ainsi, tu fais appel à la raison. Tu es dans le contrôle. Tu intellectualise ta faim : c'est bien ou c'est mal.
Il me semble que tu n'es pas dans le ressenti.

"On ne voit pas bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux !" Saint-Exupéry

chris212
Marraine
Loli2pop dim 06/08/2017 - 19:18

Je ne saurais me prononcer quant au nombre de repas qui conviendrait  ... en revanche il est fort possible que tu sois étonnée de la quantité réellement nécessaire pour fonctionner. Dans ma première inscription à LC, je  me souviens avoir été ebahie de la quantité faible de nourriture que j'absorbais et qui suffisait pour tenir loooongtemps. Autre remarque : pas grave si tu dois tester et te tromper ... à vrai dire la bonne quantité à mon sens ça doit être celle qui répond à nos  besoins et nous permet de lâcher prise et être en cohérence avec notre  corps. Enfin, jeparle sans vraiment connaître  .. mais j'ai l'impression que cette phase de glissement vers le "naturel" c'est ce qui m'a manqué.  J'ai dû perdre 10 kgs sans régime ni restriction mais cette réflexion permanente sur mon état de  faim/satiété m avait pas mal épuisée. 

Comme tu dis, l'essentiel c'est le LÂCHER PRISE.

Le nombre de repas journalier, la quantité d'aliment nécessaire, tout ça doit avant tout répondre à nos besoins physiologiques.
Le corps nous envoie des signaux auxquels LC nous apprend à répondre...

Pour ça, il faut se faire confiance, écouter son corps, ses sensations.
Lâcher prise, ne pas se prendre la tête, être dans le RESSENTI !

Pour qu'au fil du temps, un nouveau comportement alimentaire s'installe.  Que ça ne soit pas un acte réfléchi. Que ça devienne NATUREL. Mais cela ne peut se faire qu'avec le temps.   wink

 

Loli2pop comment ce sont passés ces quelques mois sans LC ? 

"On ne voit pas bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux !" Saint-Exupéry

reborn60
Abonné

Bonjour,

Il y a une expression de Chris que je trouve essentielle dans sa réponse à Elise, celle de "se laisser porter par le programme". Je la reprends car elle correspond à ce que je n'ai pas réussi à faire lors de ma première inscription, à savoir faire confiance au programme et me faire confiance par là-même.

J'intellectualisais trop mon parcours au lieu de "ressentir" et en même temps, Elise, c'est normal, ça prend du temps de laisser tomber d'anciennes habitudes pour en mettre de nouvelles en place. C'est un apprentissage de chaque jour, ça s'apparente à un vrai travail dans lequel il faudrait toutefois mettre beaucoup de légèreté, un vrai jeu d'équilibriste wink.

Mais, nous avons les ressources pour y arriver, elles sont en nous.

Belle journée.

Evelyne

chris212
Marraine

C'est vrai Evelyne, c'est vraiment un jeu d'équilibriste.

J'ai mis 6 mois pour vraiment retrouver mes sensations de faim que je croyais définitivement tombées aux oubliettes... Je sais, je me répète !

Lorsque j'ai commencé LC, je ne savais plus si j'avais faim ou pas, si c'était vraiment ça la faim... Je ne ressentais rien. Je me demandais comment les autres faisaient.
J'étais admirative devant ma soeur, mes neveux et nièce, mes amis... Eux savent si oui ou non ils ont faim, s'ils ont encore faim, s'ils n'ont plus faim. Ils sont dans le ressenti. Ils ne se posent pas de question. Ils ont cette capacité naturelle que moi j'avais perdue. Comme dit Izabelle se sont des mangeurs régulés.

Moi je mangeais parce que c'était l'heure, parce qu'il le fallait, parce que j'étais triste, parce que je me sentais mal, parce j'étais en pleine crise de boulimie, parce je ne je pas quoi d'autre encore...

Je me sens tellement mieux depuis que j'ai retrouvé mes sensations de faim... 
Mais c'est vraiment un travail de longue haleine.

 

"On ne voit pas bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux !" Saint-Exupéry

reborn60
Abonné

Répète-toi Chris, ça me va wink ! C'est ça l'apprentissage, remettre encore et toujours son ouvrage sur le métier.

Belle journée.

Evelyne

Loli2pop
Ancien abonné

Coucou les filles  !!

Reborn60, Élise, Chris ... c'est fou  à vous lire  toutes  on dirait  que 1) il y a une vraie option durable c'est de retrouver notre instinct  ... mais que 2) paradoxalement  cela ne nous est pas encore naturel. 

Ça paraît dingue de ne pas savoir se laisser porter.

Chris ... comme je disais sur l'autre fil.  Mon année off LC s'est bien passée mais sans fait notable non plus, absorbée que j'étais dans la prépa de mon diplôme.  

Enfin ravie d'être de retour ici et trouver ma liberté .. c'est l'idée qui m'attire le plus. 

Bises à vous 

chris212
Marraine

Oui Evelyne, c'est devenu mon leitmotiv : "100 fois sur ton métier remets ton ouvrage".    yes

Loli2pop, je reste persuadée que c'est ce qui modifiera durablement mon comportement alimentaire et c'est ce qui fera qu'un jour les choses se feront naturellement.

Me concernant, pour la faim, c'est maintenant le cas !

Mais j'ai encore du pain sur la planche, il y a tellement d'autres choses qui interviennent dans le comportement alimentaire... Et heureusement, LC m'aide à les travailler. wink
 

"On ne voit pas bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux !" Saint-Exupéry

Elise100
Ancien abonné

Bonsoir à toutes 

Chris, Evelyne, lolizpop, merci pour vos avis et conseils. je vais arrêter de réfléchir ? Ça va me reposer un peu effectivement parce que faim? Pas faim? Trop faim? Je ne sais plus où j'... habite ?. C'est fou comme un truc aussi simple qu'écouter mon corps, être dans le ressenti, soit aussi difficile à saisir. Je vais lâcher prise et me remettre au travail pour réorganiser un peu tout ça. Image retirée.Bises a vous toutes et tous

 

 

 

 

 

 

Loli2pop
Ancien abonné
Elise100 lun 07 je vais arrêter de réfléchir ? Ça va me reposer un peu effectivement parce que faim? Pas faim? Trop faim? Je ne sais plus où j'... habite ?. C'est fou comme un truc aussi simple qu'écouter mon corps, être dans le ressenti, soit aussi difficile à saisir. Je vais lâcher prise et me remettre au travail pour réorganiser un peu tout ça. Image retirée.

Hello, hello,

Élise comme je te comprends  ... moi aussi je ressens aussi cette fatigue du questionnement permanent. D'ailleurs lors de ma première inscription j'étais tellement surprise et étonnée des découvertes (du type  : ah mais en fait  je ne suis pas OBLIGÉE  de prendre un petit dej si je n'ai pas faim, ah mais je peux maigrir sans suivre un régime  blablabla  ...) que J'ai tout vécu en me laissant porter. 

Mais ça c'était au début  hin hin hin 

Après le contrôle s'est immiscer;)

Et je me suis mise à cogiter !! 

Du coup repartir sur les sensations est peut être salutaire. 

Et Élise petite remarque... je ne sais pas si tu t'en es rendu compte mais tu as écrit "je vais lâcher prise " ... du  coup, tu mets de la volonté dans le lâcher prise. Hihi.  Ou comment nos paroles nous donnent les clés. 

Grosses bizatous

Fanette
Ancien abonné

Hello!

Je suis en pleine étape sur la faim et je l'ai trouvée très perturbante au début. L'idée de ne pas commencer ma journée par le petit-déjeuner m'a collé des angoisses et m'a empêchée de faire ce que je voulais à cause d'une sorte d'obsession alimentaire. Du coup, j'ai perdu de vue la faim et la satiété pendant quelques jours. J'ai trouvé ça dur parce que j'avais déjà trouvé ma bonne faim avant. Bon, mais ça commence à aller mieux. J'en suis aux 2x100g.

En revanche, j'ai envoyé un mail d'appel au secours au coach et je n'ai jamais eu de réponse. J'espère que ça n'arrive pas trop souvent. Heureusement, le chat prévu quelques jours plus tard a pu me rassurer mais j'avais déjà changé d'activité.

Bonne faim et bon ap' à tous et toutes!

Fanette
Ancien abonné

Bon, j'ai fini par obtenir les messages du coach à retardement.

Mais pas facile d'attendre la bonne faim quand il faut se caler sur les horaires d'un petit. Le pauvre, je ne peux pas le laisser dîner tout seul, je l'ai déjà quasi abandonné au petit-déjeuner. J'attends avec impatience le moment où mon rythme se sera recalé et où je pourrai manger de ma bonne faim à la bonne heure. Mais pour l'appétit prévisionnel, je ne suis pas encore au point.

Bonne soirée à tout le monde!

arcenciel.
Inscrit

Fanette pour mon cas c est l appel mensuel que j'ai manqué pendant les greves et je n'ai pas récu la date de rendez vous suivant à l heure (je l ai vu dimanche alors que ct vendredi..)

Les problemes techniques de mai ne sont pas encore tous résolus et c'est bien dommage

Emeraude
Ancien abonné

Je suis à la fin de l'étape de la faim et j'avoue que ça été particulièrement ardu. Je ne pensais pas avoir autant de difficultés de reconnaître les différentes faims. Je commence à apprendre à connaître mes signaux de faim ça vient progressivement même si c'est encore flou. Je refais plusieurs fois les exercices ça semble s'améliorer, j'espère qu'avec le temps je pourrais nettement distinguer les faims en particulier la bonne faim. Et surtout que ça devienne naturel au point de ne plus avoir à y penser. 

J'ai aussi le soucis quand je suis très occupée où je ne ressens plus les sensations de faim je peux penser en avoir une petite alors que c'est une grande. Ou si je suis d'humeur patraque triste je peux penser avoir une faim moyenne alors que c'est une petite. Ça commence à s'éclaircir un peu mais je le ressens après coup.

J'ai décidé d'attendre ma bonne faim pour manger d'ailleurs ce soir lorsque j'ai préparé mon dîner je me suis dit "j'attendrais d'avoir bien faim pour manger et si je n'ai pas faim ce soir, je mangerais mon repas demain". Il peut m'arriver certains soirs de sauter le dîner mais c'est souvent source d'angoisse et j'ai ma mère qui me "force" au nom des principes alimentaires/sociaux. 

Chani
Abonné

Bonjour à tous,

Je viens de lire ce fil, et tous les postes me sont utiles car chacune des questions poseés et réponses apporteés m'aide dans l'étape sur la faim.

J'avoue que j'ai beaucoup de mal à la faire... j'en suis à la deuxième expérience sur la faim : expérimenter la petite, moyenne et grande faim sur une semaine.

J'avais planifié de commencer mercredi et d'expérimenter dans la semaines 3 petites, 3 moyennes et une grande... he bien j'ai expérimenté la moyenne mercredi, sans trop de difficulté... et puis depuis je n'ai plus tenté l'expérience... J'avais pensé que c'était plus difficile à réaliser car cette semaine je travaillais toute la journée chez un client, donc plus difficile peut-être de m'organiser comme je le voulais... mais voilà qu'aujourd'hui, on est samedi, et je me rends compte que j'ai sougneusement pris soin d'oublier mon programme... donc je n'ai pas avancé aujourd'hui non plus...

Bon d'espère que ce sera pour demain smiley

Incroyable comme cette expérience me parait difficile !

Bisous à tous, bonne journée

adonon
Ancien abonné

Bonjour à tous, 

je viens de lire ce fil, pas facile, l'étape sur la faim !

Pour ma part, c'était la cata, car je ne supporte pas l'idée d'avoir faim dans certaines situations, ou plutôt je peux m'y confronter mais dans des circonstances particulières qui sont rarement réunies : être seule, détendue. C'est beaucoup plus difficile avec d'autres personnes, comme si une paranoïaque sommeillait en moi pour ressurgir quand j'ai faim en présence d'autres et qu'il n'est pas possible (ou mal vu) de manger. Je partais de loin ! 

La première fois que j'avais suivi le programme LC, j'avais carrément laissé cette étape se passer sans moi. 

Mais pas cette fois, grâce à la coach avec qui j'ai eu un entretien salutaire. Je passe rapidement de la petite à la grande faim, et rien ne m'oblige à me confronter à la grande faim, qui peut être très problématique (et engendrer des EME). Le programme nous aide à nous confronter à certaines réalité, mais sans nous mettre à mal. J'ai alors pu expérimenter plus sereinement cette sensation de faim, et je la respecte presque toujours maintenant. Lorsque je ne la respecte pas, j'en ai conscience et peux analyser les raisons (sociales ou EME).

En résumé : mieux vaut y aller en douceur avec soi-même, c'est une étape qui exige beaucoup de bienveillance.

A bientôt

Adonon

izabelle
Animatrice forum

je relance ce défi car on dirait qu'il est un peu passé à l'as depuis un mois, or c'est vraiment la base, la base, la base

de mon côté  la bonne faim au petit dej et dej c'est ACTE

mais pour le diner, ça dépend encore des jours

 

alors je relance ce défi, avec de mon côté vraiment pour le diner

bonne faim, les crocs, bon appétit

et combiné à un bon repas

izabelle
Animatrice forum

bon allez    défi tenu hier soir

j'ai pu avoir une bonne faim pour le repas du soir

cela suppose pour moi de zapper le goûter où j'ai un peu faim

sinon ça dégènère tout de suite en collation dinatoire, mais avec un début petite faim (donc tatonnement)

 

là j'ai pu avoir une bonne faim pour diner

par contre j'ai eu une EME après !!!

comme quoi....   peut-être qu'il faut que je m'habitue aux bonnes faims du soir

ou peut-être plutôt que ça n'avait rien à voir avec ça...

reborn60
Abonné

Alors, depuis quelques jours, observation à nouveau de mes sensations de faim, je m'interroge quand les premiers signes se présentent et attends la "bonne faim" que j'ai appris à reconnaître grâce à mon parcours, merci LC !

Enfin ça, c'est la plupart du temps, car il m'arrive tout de même, en cas de "petite faim", de manger un petit quelque chose par anticipation du fait que je suis ass-mat (enfants en garde avec leurs propres besoins donc) et que j'ai remarqué que si je suis occupée avec eux et que la "bonne faim" se présente, si je mange trop longtemps derrière son signal, j'outre-mange, voire je compulse.

Le soir me pose question. Je sais attendre la bonne faim et manger ce dont j'ai envie et seulement ça.

Depuis un bon moment, avant toute prise alimentaire, je me pose la question, face au frigo ou au placard : "qu'est-ce qui me fait envie ?" et là, plus de diabolisation de quelque aliment que ce soit. Un grand pas de fait.

Par contre, c'est vraiment le repas auquel j'ai du mal à mettre fin, et il est souvent suivi en soirée d'une prise type EME, un chocolat chaud accompagné d'aliments gras et sucrés. C'est vraiment "le moment" à travailler pour moi car il y a derrière ça ou de la fatigue non respectée (pas envie d'aller me coucher tôt même si fatiguée car impression de ne pas profiter de la soirée) ou tout autre besoin que je dois identifier. A suivre...

Belle journée à vous.

Evelyne

Emeraude
Ancien abonné

Moi j'ai l'inverse, avec la dégustation je n'ai plus peur de prendre un chocolat chaud (poudre de cacao type van houtten) au lait avec quelquefois une cuillère de miel. J'ai appris à me réconforter avec des boissons chaudes (thé, tisanes, etc.) et j'en bois pas mal avec le froid qui arrive.

En revanche j'ai quelquefois des EME où je me contente plus que de deux carrés de chocolat :/

izabelle
Animatrice forum

alors de mon côté j'ai pu bien aller à la rencontre de ma bonne faim jeudi et vendredi mais depuis le week-end c'est un peu plus parti en cacahouete à cause de diverses invitations...   bon aujourd'hui la bonne faim le retour !

izabelle
Animatrice forum

hier :

bonne faim matin, midi  ET   soir !!!

résultat : 500g en moins....

Chani
Abonné

Coucou ! 

Bonne année à tout le monde :-)

merci izabelle pour ce défi bonne faim.

pour ma part, je crois l'avoir réussi ce soir... Bonn faim, qui grandissait... Mais satisfaite avant qu'elle ne devienne trop grande, et en plus j'ai réussi à déguster un peu mon repas ;-)

chouette... Moi qui stagnait depuis des semaines dans mon programme, je suis contente de moi (et c'est pas si souvent que je m'en rends compte !)

bisous les filles, merci pour vos bons conseils et vos partages d'expérience 

izabelle
Animatrice forum

bravo c'est super

eh bien moi il est midi et j'ai bien une bonne faim !!

alors je vais aller la satisfaire de ce pas !!!

izabelle
Animatrice forum

bonne faim ce matin au petit déj

ça faisait longtemps!!!!!

Haut de page 
X