Demande conseils à propos de la procrastination - 23062014

delphdelph.
Abonné

Bonjour,

Il ne s'agit pas de comportement alimentaire, même si j'ai découvert sur ce site qu'il y a un rapport quand même... voilà, j'ai un gros problème de procrastination, depuis toujours, et c'est très dur à vivre.

Je remets tout à plus tard : le rangement, mon travail, mes vacances, ma vie sexuelle, le bonheur... C'est insupportable, pour moi bien sûr mais aussi pour mon compagnon.

Pourriez-vous me donner quelques conseils (lectures, coachings ou autres), afin de m'aider dans le même esprit que la thérapie LC ?

Il y a beaucoup de choses sur ce sujet, mais j'ai peur de me tromper de voie, je préfère vous faire confiance car LC m'est déjà d'un grand secours, et je souhaiterais quelque chose du même genre.

D'avance merci beaucoup pour votre aide,

Delphine

Commentaires

gacy.
Abonné

Bonsoir Delphdelph !

Voilà un sujet qui me parle : la procrastination ! Je connais. Et comme toi, j'ai du mal avec ça. Je n'ai jamais trop creusé le problème, je m'efforce que ça ne soit pas trop grave au point d'oublier de payer une facture par exemple ! Mais d'où ça vient et pourquoi, si tu as des infos, je suis preneuse ! J'ai trouvé un article intéressant sur le sujet à l'adresse ci-dessous. Tu peux essayer d'aller voir. Ca pourrait même être génétique ! Bonne lecture !

www.huffingtonpost.fr/.../procrastination-7-raisons-pour-lesquelles-vous...

 

bene.
Abonné

Bonjour Delphine,

Je ne sais pas si ce que je fais te conviendra, mais voici ce qui m'a aidé:

- RPC, ou marche ou un peu de gym, ou coup de téléphone aux copines pour desangoisser, et parler de la peur de ce que j'ai a faire (peur de la page blanche, peur de mal faire, peur de me faire chier, etc..., liste tres longue) ou autre sentiment désagreable qui accompagne ta procrastination du moment

- me dire: " je commence et j'en fais 5 minutes. Même si je ne fais pas plus, c'est bien".

- me féliciter, même si je n'ai tenu que 5 minutes, et voir que faire 5 minutes, ça permet quand même d'avancer un peu. C'est cela qui m'aide à refaire d'autres "5 minutes" plus tard.

Bon courage,

Benedicte

delphdelph.
Abonné

Dommage gacy, mais je ne trouve pas l'article avec l'adresse que tu m'as donnée... mais merci quand même !

Merci aussi à toi bene, pour les "petits trucs"... les "5 minutes", je vais essayer, mais je ne crois pas que ça suffira.

J'aimerais un bouquin vraiment efficace ou un coaching en ligne comme celui-ci.

Personne n'a une idée ?

Merci !

delph

Boueni.
Abonné
Salut! Moi aussi c'est un sujet qui me parle, je procrastine énormément! Désolée Delph, du coup je n'ai pas vraiment de conseils à te donner.. L'idée de s'y mettre pour seulement 5 minutes me semble pas mal. En tout cas je comprends ton désarroi, moi c'est pareil je m'en veux de toujours remettre au lendemain!
delphdelph.
Abonné

Merci Boueni pour ton message !

On est pas mal de monde avec ce problème, il doit bien exister des thérapies pour nous ! surprise

J'ai envoyé un message à ma coach hier à ce sujet, j'espère qu'elle répondra même si ce n'est pas une question pour LC à proprement parler... mais ça pourrait tellement m'aider !

Je culpabiliserais moins, donc moins d'EME ! 

Si j'obtiens une réponse intéressante, je vous la posterai ici ! mail

Bises

delph

doveline.
Abonné

Si bien au contraire la procrastination concerne aussi LC.

La procrastination prend racine dans notre perfectionnisme.

On recule devant la tâche à faire de peur... de ne pas la faire complétement ou parfaitement... comme on a l'habitude de la faire.

A partir du moment où on accepte de faire les chosesimparfaitement.. on procrastine beaucoup moins... on est beaucoup plus content(e) de soi... d'avoir fait les choses qu'on avait du mal à faire... on progresse en estime de soi et on prend confiance en soi... les choses deviennent ainsi beaucoup plus facile à faire et on n'a plus peur de commencer à les faire... ainsi la procastination cesse peu à peu.

Acceter de faire les choses imparfaitement... de laisser tomber notre perfectionnisme au profit de l'optimalisme... nous permet et de progesser dans la réalisation de nos tâches quotidiennes... et de mettre ainsi fin à la procrastination.

Voici une piste que j'ai moi-même expérimentée.

Elle pourra peut être vous aider aussi...

Belle journée à toutes et à tous,

doveline

delphdelph.
Abonné

Peut-être effectivement suis-je perfectionniste... mais ça ne se voit pas !

Je recule tellement que je ne fais rien, ou presque.

Quand je fais quelque chose, je ne le finis pas.

Je suis très passive.

Mon problème s'apparente à de la paralysie.

Oui, cela a quelque chose à voir avec LC, comme avec tout le reste. 

Comme je disais dans mon 1er message, c'est l'ensemble des aspects de ma vie, que je repousse sans cesse à demain.

N'y a-t-il personne qui connaisse une vraie méthode pour calmer cette angoisse paralysante d'agir ?

izabelle
Animatrice forum

Je te conseille le livre de Russ Harris   "Le grand saut"

J'tais comme toi, jusqu'à comprendre que la peur ne s'arrête jamais avant d'agir

elle ne cède qu'à l'expérience des choses

pour ma part, je procrastinais la plupart du temps  parce qu'autant ne pas faire un truc que le faire mal

genre à quoi bon faire la poussière quand y'en aura autant demain?

 

c'est à dire qu'on met la barre très haut  (perfectionnisme, même caché)  et puis ensuite on "sait" qu'on y arrivera jamais, donc on ne fait rien

quand je vois comment mon chéri fait le ménage, ça m'horrifie, mais lui, au moins, il le fait

moi  c'est le grand ménage hyper précis, sauf que je le fais jamais, parce que ça me semble une prise de tête totale

lui le fait tous les jours sans y penser

 

j'ai commencé à changer depuis LC, donc oui, ça à à voir

j'ai appris à mieux accueillir ce sentiment - là, bizarre,   de faire les choses à moitié  (ou à 80% il parait),  et avoir la satisfaction de se mettre à l'action

 

avant ce qui était pathologique chez moi c'est que je ne finissais jamais rien

là je viens de finir une pile de repassage  (qui attendait depuis...... 3 mois, si si)

j'ai été tenté d'arrêter alors qu'il me restait deux chemises, mais bon finalement j'ai fini

ça reste difficile pour moi de finir, mais maintenant je suis capable de le faire

 

je fais beaucoup plus de choses qu'avant depuis que je suis capable de mieux ressentir mes émotions, de faire les choses moins parfaitement, mais de m'y mettre

par exemple à une époque je faisais 30 min de désherbage par jour,  et ça avançait vite......   alors qu'avant il fallait "dans ma tête"  une journeée entière pour penser pouvoir avoir le temps de faire "bien"  les choses

delphdelph.
Abonné

Merci izabelle !!!

Je vais acheter ce livre sans attendre ! oui oui, sans procrastiner ! wink

Je viens d'aller lire le résumé sur amazon et je crois que c'est bien ce genre de chose qu'il me faut.

"Et si la meilleure façon d'acquérir une solide confiance en soi n'était pas de vaincre ses peurs, son insécurité ou sa timidité, mais de tisser avec elles une relation plus saine et réfléchie ?"

C'est dans le même esprit que LC : pas de combat contre soi-même, pas de recette toute faite, pas de promesses alléchantes, pas de trucs à la gomme.

Merci encore izabelle, et si tu veux je te dirai ce que j'en pense un peu plus tard ! smiley

Bises

delph

delphdelph.
Abonné

[quote=izabelle]

la peur ne s'arrête jamais avant d'agir

elle ne cède qu'à l'expérience des choses

[/quote]

 

ça, ça me parle

ça m'intéresse beaucoup

merci encore izabelle smiley

isableu23.
Abonné

Je ne sais pas si c'est lié, mais bien que ne connaissant pas le terme de procrastination, je me demande si je n'en souffre pas un petit peu, en tout cas, je fais des attaques de panique, donc finalement, je ne fais pas ce qui me fait peur..Au lieu de lutter, je me dis "j'essaierai demain". Je suis en psychothérapie depuis quelques semaines, j'espère que ça va m'aider, tu peux peut-être tester, les psys sont là pour ça, et il n'y a pas de honte à aller en voir un. (bon, moi ce matin, j'ai annulé mon RDV parce que je n'avais pas envie d'y aller....ou peur, je ne sais pas)....J'ai un  peu moins pratiquer la RPC tous ces jours-là, il faut que je m'y remette aussi.

Bon courage

cilou_cile.
Abonné

Effectivement, la procrastination est directement liée au perfectionnisme, paradoxalement! smiley

Il y a plusieurs discussions sur le le sujet sur LC, très intéressantes, notamment celle-ci:

//www.linecoaching.com/content/procrastination-perfectionnisme-et-manque-de-sommeil

En plus du livre conseillé par Izabelle, je conseillerai également le livre de Tal Ben-Shahar, L'apprentissage de la perfection.

Pour ma part, grande procrastineuse depuis longtemps (et annulant également des rdv ou des réunions car pas envie, peur, etc.), depuis LC, avec la RPC et les différents exercices proposés dans les bouquins, ça va vraiment beaucoup mieux.

Je ne fais pas tout ce que j'ai prévu (et ça n'est pas le but) mais l'essentiel est fait, je pense. Bien fait? Je ne sais pas, mais comme j'ai pu en tout cas.

delphdelph.
Abonné

Merci pour vos réponses isableu23 et cilou_cile ! smiley

isableu23, le terme "procrastination" désigne une tendance (qui peut devenir pathologique) à toujours remettre au lendemain ses projets ou les tâches du quotidien.

j'ai ce problème depuis très longtemps, mais je trouve qu'il s'est agravé ces derniers mois, en même temps que mes compulsions alimentaires d'ailleurs. frown

maintenant que je sais que ces comportements sont liés, qu'il s'agit d'un problème d'estime de soi, d'évitement, de perfectionnisme... je crois qu'il est temps que je m'attaque au problème, et pourquoi pas en même temps que je fais mon parcours LC !

tu as raison isableu23, il n'y a pas de honte à aller voir un psy, d'ailleurs j'en vois une depuis déjà quelques années.

c'est d'ailleurs les seuls rdv qui ne me font pas peur, je n'en loupe pas un seul wink

C'est une psychanalyste, et son aide m'a permis de comprendre beaucoup de chose au sujet de mon enfance, comment et pourquoi je suis celle que je suis aujourd'hui. Ce qui m'a manqué, ce qui m'a fait du mal, et comment j'ai réagi, et pourquoi je reproduis telles ou telles difficultés aujourd'hui encore, etc.

Mais c'est parce que la psychanalyse ne suffit pas pour changer mon comportement, ni pour calmer mes émotions et mes pensées automatiques, que je me tourne aussi vers les thérapies comportementales et cognitives, et vers toutes autres possibilités (lectures, coaching, forums...) de me sentir mieux au quotidien.

Par exemple, pour la compulsion alimentaire, ma psy m'a écoutée en parler, et elle a bien compris le système des émotions qui font manger (les EME même si elle n'emploie pas ce terme). Mais après, elle n'a rien à proposer. Ce sont les limites, à mon avis, de son domaine. J'en retire de bonnes choses en verbalisant des tas de difficultés dont parfois je prends conscience grâce à elle, mais mon comportement change peu. indecision

Je lui ai parlé de la procrastination : pareil. Donc je vais faire comme avec LC, et chercher ailleurs, par moi-même (et grâce à vos conseils !) comment m'améliorer un peu !

cilou_cile, est-ce que le livre de Tal Ben-Shahar, ne s'appelle pas plutôt "L'apprentissage de l'imperfection" ?

très beau lapsus ! laugh

ce livre, je l'ai repéré aussi lors de mes recherches sur le net, merci pour ton conseil ! yes

et ça me rassure de voir que tu as pu progresser face à ta procrastination toi aussi ! smiley

merci encore à toutes, je me sens déjà moins seule face à mon problème

bonne soirée !

delph

cilou_cile.
Abonné

Effectivement c'est un très beau lapsus! wink

Je vais même le laisser pour la peine et apprendre à vivre avec cette im-perfection! Même si c'est dur....

Merci pour ton message! Et bon courage à toi! Reconnaitre qu'il y a un souci c'est déjà un grand pas!

gacy.
Abonné

Si ça peut aider :

"Ce n'est pas parce que c'est difficile qu'on n'ose pas, c'est parce qu'on n'ose pas que c'est difficile".

J'ignore l'auteur de cette phrase, il paraît que c'est une devise de parachutiste ! A méditer ?

Bonne journée, les filles !

delphdelph.
Abonné

 

La 2ème partie de la phrase, je confirme, c'est tellement vrai ! 

Quant à savoir si ce serait facile en osant... je ne sais pas encore, puisque je n'ose pas.... aïe ! cheeky

Merci Gacy !

Tout cela me fait réfléchir, et j'espère que je vais enfin avancer. enlightened

Hier j'ai acheté 2 livres de Christophe André, et j'ai aussi commandé "Le grand saut" (Harris) et "L'apprentissage de l'imperfection" (Tal Ben-Shahar).

Et j'ai commencé à lire, sans procrastiner. wink

Merci pour votre aide à toutes ! Et si vous avez encore des idées, ou des témoignages, je suis preneuse !

delph

izabelle
Animatrice forum

bravo delph

je peux t'assure que moi ça m'a changé la vie au niveau de la confiance en soi et du passage à l'action

 

une autre devise qui est pas mal pour les perfectionnistes qui se coupent les cheveux en 4,  qui moi en tous cas me fait un effet boeuf

" on n'est jamais à la hauteur de sa tâche,   on s'élève avec elle"

Evelyne2212.
Abonné

En vous lisant, je crois que je le suis aussi !

Et depuis l'opération de l'an passé qui m'a laissée sans muscle et des douleurs partout, je ne fais plus grand chose parce que je sais que je n'arriverai pas au bout !

Mais depuis quelques semaines, c'est très récent en fait, j'ai commencé à refaire des tâches qui me paraissaient impossibles. Exemple : je n'ai plus assez de force pour faire la haie avec le grand taille-haie et encore moins les 22 mètres le même jour. Alors, je prends mon petit taille-buis, il est mini, pas lourd et je fais 2 ou 3  mètres de haie tous les jours que je ramasse de suite dans un grand sac. Au bout d'une semaine, j'ai déjà fait la moitié de la haie. Elle fait quand même 2.5 m de haut !

Est-ce le début de la sagesse ?

delphdelph.
Abonné

 

Merci izabelle, pour la phrase à méditer ! smiley

Pour info, ma coach a répondu à ma demande d'information de son côté, et m'a conseillé de lire :

"L'apprentissage de l'imperfection" (Tal Ben-Shahar) enlightened

Comme quoi, on était en plein dans le mille ! 

Je devrais le recevoir demain.

Bises !

delph

PS : bravo Evelyne, ce que tu fais, c'est exactement ce qu'il faudrait que j'arrive à faire... y aller petit à petit avec les corvées, au lieu de rester paralysée dans mon canapé de semaine en semaine... !

marieal.
Inscrit

j'ai une question pour izabelle:

dans le grand saut, il y a t'il des choses vraiment différentes par rapport aux deux autres livres ( le choc de la réalité et le piège du bonheur) ?

cilou_cile.
Abonné

Marieal, si tu permets, je vais mettre mon petit grain de sel wink

Perso, je n'ai pas vu de grande différence entre le grand saut et le piège du bonheur, à part une façon un peu différente de présenter les choses ou un timing différent. Mais, moi, ça m'a fait du bien de lire un peu les mêmes choses avec des mots un peu différents. ça m'a permis d'insister sur les bases.

izabelle
Animatrice forum

marie,  comme le dit Cilou,  il y a beaucoup de redites du piège du bonheur dans  "le grand saut"

surtout la première partie

mais par contre il explore plus avant le sentiment de peur, et ça c'est drolement intéressant

personnellement je trouve que ça change la vie

 

donc c'est pas du 100% nouveau, mais ce qu'il y a en plus, je trouve ça vraiment un ++

surtout par les personnes concernées par la peur cependant

 

à noter qu'il l'a écrit  "après "  le piège du bonheur,  et avant  "le choc de la réalité" (que je n'ai pas fini vu que je le lis en anglais, donc j'aurais du mal à te dire s'il est redondant avec le grand saut)

 

si toi  tu lis facilement en anglais, j'ai "le grand saut"  en anglais que je peux te donner

je me le suis acheté en anglais avant qu'il soit traduit,  puis en français parce que je ramais trop

je sens que ça va être pareil pour le choc de la réalité, et celui qui je suis en train de lire en anglais aussi et que j'ai du mal à avancer (Getting unstucked in ACT) parce que voilà l'anglais je comprends plus facilement à l'oral qu'à l'écrit, bon j'y arrive mais c'est laborieux tout de même

 

bref si tu veux  le grand saut en anglais (the confidence gap), il est à toi   envoie moi  ton adresse en MP dans ce cas

marieal.
Inscrit

merci izabelle et cilou-cile pour cette réponse

izabelle, merci pour ta proposition, si je lis très bien l'anglais médical, c'est beaucoup moins avec celui de la psychologie! et encore moins celui des émotions... donc je préfère m'acheter celui en français pour tout comprendre tout de suite...wink

Cendrillon2014.
Abonné
Hello hello Je connais un très bon bouquin sur la procrastination : Comment faire bouger son mammouth... et ne plus procrastiner Relié – 20 février 2013 de Wendy Jago (Auteur). En tant que procrastinatrice je ne l'ai pas fini mais j'ai bien aimé le début. Il faudrait que je le lise quand même. Voila voila Bonne soirée
Noelle
Marraine

il y a aussi celui de J Perry "Procrastination"

Avec un certain humour  un prof d'université raconte comment et pourquoi il recule devant la preparation de ses cours, et, pour avoir pratiqué pendant longtemps ce genre de sport, cela m'avait beaucoup amusée

et c'est la que j'ai compris que j'etais une sorte de perfectioniste, une perfectioniste qui ne fait pas bien le ménage, mais une sorte de perfectioniste quand même!

FRED73
Marraine
Une perfectionniste qui ne fait pascale ménage parce que pour que ça soit parfait c'est trop difficile alors autant ne pas le faire !
gacy.
Abonné

Tu as bien raison, Fred73

Une perfectionniste qui ne fait pas le ménage parce que pour que ça soit parfait c'est trop difficile alors autant ne pas le faire !

 

Ma procrastination à moi consiste à ne pas commencer ! Une fois que j'ai franchi le pas, ça va tout seul. C'est le premier pas qui me coûte. Et en plus, je me rends compte que j'avais fait une montagne d'une chose ennuyeuse peut-être mais pas si compliquée que ça ! J'ai géré pendant mes années de boulot le temps, les papiers, les réunions, les RDV.... de mes différents patrons sans problème. Mais les miens.... ! Les piles de papiers à classer/ranger, le RDV (à prendre) chez le gynéco (c'est fait ! mais j'ai mis 6 mois !), m'inscrire à un cours d'aquagym (c'est fait aussi. Hier !)... J'ai toujours des tas de projets dans ma tête qui ne voient jamais le jour et que je culpabilise de ne pas faire. Ils sont là dans ma tête à me dire "et alors ? j'attend !" et m'encombrent le cerveau.

Mais pour le ménage, alors là, moi, ce n'est pas de la procrastination ! Si ceux qui viennent chez moi trouvent que c'est mal rangé ou qu'il y a de la poussière, ils peuvent sans problème me demander un chiffon pour s'en occuper ! S'il y a une tâche que je ne considère pas comme absolument indispensable, c'est bien celle-là. Quant au repassage, j'ai résolu le problème depuis longtemps. Je n'achète que des fringues qui sèchent et se repassent toutes seules, je mets sur des cintres. Les torchons et les serviettes sont pliés. Quant au linge de mes enfants (qui ne sont plus avec moi) je leur ai appris très tôt à se servir d'un fer à repasser. Si je peux le faire, eux aussi. Mes belles-filles m'en sont reconnaissantes !

-Céline-.
Abonné

[quote=gacy]

J'ai toujours des tas de projets dans ma tête qui ne voient jamais le jour et que je culpabilise de ne pas faire. Ils sont là dans ma tête à me dire "et alors ? j'attend !" et m'encombrent le cerveau.

[/quote]
Bonjour Gaçy,
J'ai aussi cette tendance et à la lecture, tes mots m'interpellent et je me dis que peut-être cette accumulation de "choses à faire dans la tête" est un moyen d'étouffer les émotions (tout comme les compulsions alimentaires). Merci de m'avoir apporté cet éclairage :-) !
 
Céline
izabelle
Animatrice forum

eh bien oui moi aussi je suis une perfectionniste qui s'est découverte

je ne faisais jamais le ménage  parce que ça se resalit derrière donc ça ne sera JAMAIS impeccable  (bon je suis quand même propre, mais c'est quand même mon homme qui fait principalement le ménage)

je ne rangeais jamais, car cela me demandait trop de temps pour que le rangement soit impeccable

 

eh bien je suis en train de changer, j'ai rangé toute la maison

bon évidemment j'ai mis un grain de perfectionnisme, j'ai rangé  "à fond"

mais bon j'avais du temps.....

là je suis en train de ranger mon bureau et mes papiers

 

l'accumulation de choses dans la tête non faites, moi c'est pareil

mais disons que c'est plus pratique de les avoir dans la tête

dès qu'on essaie de concrétiser, on se "heurte" aux diffiicultés matérielles ou potentielles  (genre le livre que je n'arrive pas à écrire parce que je ne sais pas écrire, dès que je mets devant mon ordi c'est "page blanche")

gacy.
Abonné

Perso, le perfectionnisme, ça ne me gêne pas. Je suis un peu comme ça : c'est tout ou rien... sauf pour la nourriture, j'avoue.wink

J'aime bien que les choses que je fais soient bien faites. Ca me valorise. Et ça me donne du plaisir d'avoir réussi. Tant que ça ne devient pas un toc obsessionnel qui t'empêche de vivre et qui rend la vie infernale à toi et à ton entourage, je trouve ça normal.

Tu veux écrire et tu ne "sais pas" ? Eh ben commence par te dire que tu n'en sais rien ! Ne te juge pas d'ores et déjà. J'imagine que les écrivains ne pondent pas un livre en deux coups de cuillère à pot ! "Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage" comme disait Boileau. Si ce n'est pas bon au départ (et ça, c'est toi qui le dit !), ce n'est pas grave. "Le premier pas qui coûte". Laisse aller ta tête et tes mains sur ton clavier. Ecris du charabia, tu corrigeras après. Après tout, il n'y a que toi qui le lira au départ. Et si ce n'est pas bien, tu peux refaire, non ?

Lance toi. Et nous lirons avec plaisir tes écrits quand tu auras réussi, ce dont je ne doute pas ! Si l'envie est là, le reste viendra.

isableu23.
Abonné

Très bons conseils Gacy!! J'ai essayé aussi d'écrire, mais la page reste blanche pour le moment...J'ai mis de côté...pour plus tard!!! Là il est 11h15, je suis toujours en pyjama et je me dis qu'il faut que je me mette au ménage...tiens moi aussi alors je "souffre" de procrastination?? !!! Découverte, enfin je ne connaissais pas le nom savant de cette "maladie"!!! mais  c'est bien moi ça toujours remettre au lendemain et après tout faire dans l'urgence!!! J'ai toujours fonctionné comme ça même au boulot, mais je m'en suis toujours bien sortie!!!

Pour les régimes aussi c'était toujours "lundi je m'y mets"....Mais maintenant plus de régimes et ça c'est super!!!

 

Allez, j'éteins l'ordi et au boulot!!!

A bientôt

Isabelle

izabelle
Animatrice forum

merci gacy, mes pensées ne "prennent forme" que lorsque je m'adresse à quelqu'un,  or mon ordi n'est pas quelqu'un, c'est principalement ce qui me bloque

mais j'ai des voix de travail, je te rassure, avec les 15 millions d'email que j'ai déjà écrits à des "vrais personnes" et les choses que je redis mille fois à ceux que je rencontre dans le cadre de mon travail

ce qui est dur,   pour un perfectionniste, je pense, c'est de se confronter à cette phase assez chaotique où rien n'est en forme

on a envie que tout sorte d'un trait parfaitement structuré et bien écrit

et le fait de se confronter à l'imperfection d'un texte non abouti est toujours une souffrance

enfin pour moi

mais je te rassure je ne m'arrête pas là

de toute façon, je dois écrire pour rédiger mes bilans, mais bien sûr c'est bien plus court, et j'ai tout de même remarqué que ma pensée s'affine de plus en plus et que ça ne "sort" pas directement bien écrit

c'était juste un exemple pour la procrastination, pour montre à quel point on peut être bloqué

Patience
Marraine

Ah, moi aussi je suis une perfectionniste qui s'ignorait. Enfin, maintenant je dirais plutôt que je suis une perfectionniste qui se soigne ! :-)

En vous lisant, je me rends compte qu'en fait je ne procrastine plus !!
Le magazine Psychologies a comme thème du mois "le temps", avec un test sur son propre rapport au temps. Eh bien je suis passée de procrastinatrice (c'est comme ça qu'on dit ?) à contemplative !

En fait, à force d'observation, d'acceptation de mes émotions, de travail sur mes valeurs, etc..., j'ai bougé les lignes. Tout ça s'est fait de manière assez imperceptible. Mais j'ai "grandi" par rapport à mon perfectionnisme.

J'ai une amie qui procrastine à mort, avec, derrière, cette sacro-sainte peur de ne pas être à la hauteur. Eh bien en l'écoutant l'autre jour, je me suis rendue compte du travail que j'avais fait sur moi !

Alors courage courage !

Au plaisir de vous lire

Haut de page 
X