En cas d'interruption de quelques jours... comment se remotiver ? - 20052014

delphdelph.
Abonné

Bonjour à tous !

Je fais appel à la communauté parce que je tenais assez bien mon cap, mais j'ai interrompu mes efforts depuis jeudi dernier... Je m'entraînais pour une course de 10km (alors que je ne suis qu'une coureuse occasionnelle) mais j'ai été obligée d'arrêter mon entraînement pour cause de vives douleurs aux jambes. Moral dans les chaussettes, j'ai baissé les bras et j'ai mangé beaucoup pour me consoler (c'était jeudi soir).

Vendredi je suis allée voir un médecin du sport, qui m'a diagnostiqué un genre de périostite tibiale (une inflammation des muscles des tibias). Elle m'a donné des anti-inflammatoires et tout ce qu'il faut pour courir quand même le dimanche (c'est moi qui voulais absolument prendre le départ) - et je devrais m'arrêter après, bien sûr.

Samedi, des amis sont venus en visite chez moi pour la course du dimanche. Le soir nous avons fait un barbecue et je n'ai pas fait attention du tout à mes sensations de faim et de satiété. J'ai préféré profiter du bon moment et faire des excès tranquillement... ! J'ai beaucoup bu et mangé, de tout et n'importe quoi...

Dimanche j'ai réussi à aller au bout des 10km. J'étais très fière, très heureuse d'avoir participé même si c'était dur.

Après, j'ai continué à manger et boire beaucoup... là encore sans vouloir raccrocher avec les sensations.

J'ai très mal partout depuis dimanche, je continue les anti-inflammatoires et les massages. Quand j'ai mal et que je dois prendre un anti-inflammatoire, je mange même si je ne ressens pas de faim, parce que c'est conseillé pour l'estomac. Tout ça est normal, mais j'ai aussi une bonne grosse baisse de moral, parce que je me sens de nouveau sur la mauvaise voie, que je suis fatiguée, j'ai aussi beaucoup de soucis de famille, et je m'en veux un peu d'avoir laissé de côté mes efforts alors que j'avais juste commencé à perdre un peu de poids. Je n'ose pas me peser à nouveau, je sais que j'ai repris.

Je n'ai pas fait mes exercices quotidiens de RPC non plus, et j'aurais dû commencer le carnet émotionnel hier, mais je ne l'ai pas fait.

Il faut que je me reprenne, je sais, mais je suis un peu à plat physiquement et mentalement.

Merci pour les conseils que vous pourrez me donner !

Comment faites-vous en cas d'interruption ? Arrivez-vous à vous remotiver ?

Bonne journée à tous

Delphine

Commentaires

FRED73
Marraine
Déjà arrêter le perfectionnisme qui entraîne le foutu pour foutu. En effet, quand on est perfectionniste on fait tout bien ou alors c'est pas la peine. Tu penses peut être que comme ça ne peut pas être parfait ça ne vaut pas le coup. Il est donc important d'accepter de ne pas faire les choses parfaitement, ce n'est pas parce qu'on n'a pas écouté ses sensations que c'est la fin du monde. Fais ce que tu peux à ton rythme, tu as un peu décroché ce n'est pas grave. Rien n'est complétement tout noir ou tout blanc. Il y a des sujets sur le perfectionnisme sur le forum qui pourrait t'aider.
marinebreizh.
Abonné

smileyD'abord bravo pour ta course !! mais maintenant prends bien soin de toi et soigne ta périostite.

Tu as déjà fait le premier pas pour te remotiver tu es venue en parler ici. C'est important.

J'ai eu aussi un moment comme ça après un déplacement professionnel avec beaucoup de convivialité suivi d'un week end prolongé entre amis. Le vieux réflexe du perdu pour perdu autant se lâcher.

J'ai fait comme toi je suis venue sur le forum et puis j'ai activé un ou 2 défis du genre je mange lentement et sans télévision. J'ai aussi rempli un nouveau carnet.

Repose toi et ne mets pas non plus la barre trop haute ... pas tout à la fois. Carnet alimentaire ou défi les 2 premiers jours par exemple et puis RPC et carnet émotionnel ensuite en plus ... c'est un exemple tu fais comme tu le sens.

Courage on est tous là !!

delphdelph.
Abonné

Merci FRED73 et marinebreizh, vos réponses sont pleines de bon sens.

Entre-temps, j'en ai rajouté une couche dans le défaitisme, en avalant tant et tant de gâteaux que j'ai eu bien mal au ventre et j'ai gâché mon après-midi. Voilà, comme on dit : ça, c'est fait. frown

Alors je vais noter ça dans mon carnet des EME, et ça sera une bonne chose pour prendre conscience de ce fonctionnement, non ?

Et je vais essayer de manger lentement et à table ce soir.

Et attendre d'avoir faim demain matin. Et RPC demain. Et ça devrait aller.... 

Vous avez raison pour le perfectionnisme, je vais aller lire les discussions et dossiers à ce sujet.

Merci ! A bientôt ! smiley

Delphine

Evelyne2212.
Abonné

A mon tour :

1. toutes mes félicitations pour le jogging. Une vraie battante qui va jusqu'au bout. Chapeau. yes

2. maintenant, repos et repos aussi pour l'esprit. Tu te couches quelques minutes chaque jour et tu récupères ta sérénité. Tu repenses aux derniers jours, avec les bons et les mauvais moments, avec les douleurs et ta rage de vaincre. En fait, c'est contre toi que tu as courru !  enlightened

3. ensuite, la semaine dernière, hier, aujourd'hui, c'est du passé. Demain est un autre jour. Si tu n'es pas prête demain, ce sera pour après-demain. Et comme dit plus haut, un bon point pour avoir lâché tout cela sur le site, lire un peu tous les jours, reprendre les exercices à ton rythme et tout redeviendra comme avant. cheeky

C'est-à-dire que tu retrouveras ta ligne ... de conduite.

Bonne journée demain.

Evelyne

delphdelph.
Abonné

Merci Evelyne2212

ta réponse me fait du bien aussi, mille mercis à toi heart

voici l'état de ma motivation aujourd'hui :

  • pas de dîner hier soir, vu que après mon craquage de l'après-midi je n'avais pas faim
  • un yaourt ce matin pour accompagner mon anti-inflammatoire (même si je n'avais pas faim)
  • j'ai encore super mal aux jambes, je marche comme une vieille grand-mère
  • et un sacré moment de honte tout à l'heure, en voyant les photos de la course sur l'intranet de mon travail (car je courais avec l'équipe de mon CE) : je me suis vue toute grosse rouge et suante, et ça m'a fait mal.

je vais tenter un exercice de RPC dans la journée, et raccrocher avec les sensations alimentaires... et me rappeler de voir le verre à moitié plein et pas... complètement vide !

Encore beaucoup de remerciements à vous tous et toutes pour ce soutien, je me rends compte que j'en ai besoin et que cette communauté a vraiment beaucoup d'importance pour notre thérapie.

Moi aussi, je vais encourager les autres autant que je pourrai !

Bises

Delphine

Haut de page 
X