Exercices et EME - le 22/11/2011

capuccino
Marraine

Bonjour,

J'ai débuté, hier, à reculons, l'exercice sur la dégustation pendant 4 jours en guise de déjeuner d'un aliment gras et salé. Et là, bingo déclenchement d'EME difficles à juguler, tristesse, moral dans les chaussettes et tout le toutim.

Le dernier exercice que je n'avais d'ailleurs pas mené jusqu'au bout concernait la supression du petit déjeuner en vue de découvrir ce qu'était une bonne faim.

Aujourd'hui, j'ai zappé le 2ème jour de l'exercice, cela fait partie des choses impossibles à gérer pour moi. je ne sais pas ce qui me déplait le plus : le fait qu'on "m'impose" de  manger 4 jours la même chose (alors qu'il m'arrive lorsque je suis au travail le midi de manger la même chose plusieurs jours de suite sans aucun problème). J'ai du mal à comprendre ce qui m'arrive et qu'un simple exercice puisse me mettre dans un état pareil. Les EME ont commencé alors que je décidais des jours où j'allais faire l'exercice et continuent depuis, mettant ainsi à mal ma capacité à perdre du poids.

J'avoue être fatiguée de ces efforts incessants. J'en ai marre d'être ainsi consciemment incompétente, de réussir au mieux à avancer à la vitesse d'un escargot ou pire de faire un retour en arrière.

L'épreuve de l'achats de vêtements a eu comme à chaque fois raison de mon moral. J'ai beau essayer de me convaincre que les choses vont se mettre en place,je me demande quand même ce qui cloche chez moi pour qu'à ce jour je n'ai pas réussi à perdre 1 gramme là où d'autres ont déjà amorcé un amaigrissement.

Que me conseillez-vous ?

Commentaires

Mimi.
Abonné

bonjour,

je suis encore loin de ces exercices, j'ai commencé depuis 10jours. Mais il me semble que tu arrives à mettre le doigt sur des situations qui te sont difficiles, ce qui est une avancée. J'ai l'impression que, comme bon nombre d'entre nous, tu t'es torturé par des régimes (j'emploie le mot torture dans le sens où cela laisse des sequelles) et aujourdhui tu es traumatisée. Tu n'es pas" incompétente", tu es marquée par ces périodes de restriction, traumatisée et ton corps aussi. 

Je sais bien que c'est compliquée mais essaies d'être indulgente avec toi, rien ne "cloche" avec toi au contraire ce que tu décrits nous sommes nombreuses à le ressentir: la culpabilité, la colère, la haine contre soi...cette méthode ne doit pas être un énième truc à respecter sans écouter son corps et sa tête, au contraire. Peut être laisse toi un peu plus de temps, où commence par moins de jours. 

Surtout ne te dévalorise pas, tu as de la volonté, tu essaies de reprendre une vie sans conflit avec toi et la nourriture et ça c'est déjà une réussite.

Prends soin de toi

Lia.
Abonné

POur le découragement par rapport à l'amaigrissement j'ai regardé plusieurs fois la vidéo des outils motivation "et si vous ne maigrissez pas". Ca m'a aidé à plusieures reprises.

Sinon moi aussi je suis un escargot, j'assume, quand je suis tentée de comparer je m'arrête vite fait ca fait du mal pour rien, tant mieux pour celles qui commencent à bien perdre, que ce soit un encouragement pour nous. Simplement pour certaines cela prendra un temps bien plus conséquent. Il y a surement plein de raisons à cela, l'âge, le passif en terme de régimes, le style de vie, la manière de gérer les événements etc...

Donc moi je suis dans la catégorie lente. Par contre je m'en réjouis dans le sens ou depuis des années je ne fais plus de régimes, je me sens libérée de cela et je ne compte pas y retourner.

Les exercices diffciles ce serait bien d'en parler à ta coach. Ils proposent même un entretien téléphonique de 20mn pour faire le bilan quand ca n'avance pas. C'est assez personnel de creuser sur pourquoi/comment je n'arrive pas à faire tel ou tel exercice. Le gras salé pour moi ca m'a embètée, parce que choisir un truc gras salé 4 jours je l'ai vécu comme une contrainte et je ne savais pas trop quoi choisir en tenant compte aussi du travail de la disponibilité de l'aliment etc. Bon finalement je me suis dit 4 jours c'est pas énorme et j'ai choisi de la quiche de boulangerie,de celles qui tachent de gras le papier tu vois?

Bon j'ai fait l'exercice (attention ils disent bien de ne pas le faire en période d'eme) et ca m'a appris plein de trucs vraiment je passe les détails pas forcément intéressants.

Si la période que tu vis et cet événement ont déclenché des eme alors retourne peut être à un carnet ciblé eme et vis vraiment ces émotions. C'est une compétence que de vivre une émotion forte, la laisser s'exprimer et passer à autre chose.je m'épate toujours de voir mon fils effondré ou furieux pour un truc de sa vie d'enfant. il se fâche, pleure, va bouder dans sa chmabre et quelques minutes après c'est fini il a tout oublié.

Dans ce sens la RPC et les outils bodyscan etc aident bine je trouve. S'arrêter, respirer, prendre conscience de son corps. Vivre l'émotion et ensuite passer à autre choses sans avoir mangé.

Je te souhaite de trouver des réponses. Et de continuer sur ce chemin.

jpzermati
Votre coach

Bonjour Capuccino,

L'exercice sur lequel vous bloquez permet de travailler une nouvelle sensation, le rassasiement sensoriel spécifique, qui permet d'arrêter la consommation d'aliment gras ou sucré. Cette sensation ne concerne que les aliments les plus riches qui sont généralement ceux que l'on consomme au cours des compulsions.

On demande dans cet exercice de sélectionner un aliment particulièrement apprécié. Et pourtant vous constatez qu'il vous est bien difficile d'effectuer cet exercice.

Je pense que vous avez bien cerné le problème : j'ai bien l'impression que vous ne supportez plus qu'on vous dicte votre façon de manger. Vous êtes sans aucun doute une traumatisée des régimes. Il n'est plus possible pour vous de supporter la moindre contrainte alimentaire.

Comme beaucoup de personnes sur ce site, vous avez sûrement du beaucoup souffrir des restrictions qu'on vous a imposées ou même que vous vous êtes vous-même infligées.

Cet exercice réveille en vous toutes ces vieilles blessures : la colère, la frustration, la révolte...

Comme je vous comprends. Toutes ces personnes qu'on a mis et qu'on met encore au régime sont victimes de maltraitance.

Il va vous falloir du temps pour cicatriser tout cela. Pour le moment, je vous suggère de ne pas insister sur ce genre d'exercice. Même s'il ne s'agit que d'expérience, ils ont bien évidemment un aspect contraignant. Vous n'êtes pas encore prête. Vous êtes une convalescente.

En revanche, les exercices portant sur la dégustation et la pleine conscience seront sans doute moins pénibles pour vous. Favorisez des expériences douces. Vous reviendrez plus tard, quand vous serez cicatrisée, sur d'autres exercices alimentaires. Et peut-être même, cela ne sera-t-il plus nécessaire.

Continuez à prendre soin de vous. Et quand vous sentez qu'un exercice ne vous fait pas de bien, ne vous acharnez pas dessus. Vous saurez mieux que quiconque ce qui vous convient. Ne vous laissez plus faire. Sautez-le et parlons-en.

A bientôt.

JP

Lily.
Abonné

Que j'aime cette douceur et cette bienveillance ! On nous a tellement dit "Faites des efforts", "Ayez de la volonté", etc, etc... que ça fait beaucoup de bien d'entendre "Prenez soin de vous"...

Pour tout ça, merci encore !

Et que j'aimerais aussi qu'on dise enfin dans la presse, sur les ondes, qu'effectivement, un régime est une forme de maltraitance physique et mentale, qu'il est parfois infligé même aux enfants, et qu'il faut du temps pour s'en remettre...

Y aura-t-il des médias qui enfin un jour relaieront fortement tout cela ? Il y a tellement d'enjeux financiers, industriels, sociaux derrière les régimes, l'alimentation, la diététique que j'ai bien peur qu'il faille encore du temps, beaucoup de temps, avant que les enseignements des Drs Zermati et Apfledorfer soient largement entendus. Et que s'arrête enfin cette dictarure des régimes qui engendrent tant de souffrances... !

capuccino
Marraine

Merci Docteur pour cette autorisation...Sans doute avais-je besoin de cela pour me sentir bien en arrêtant l'expérience. Aujourd'hui, j'avais encore zappé l'exercice parce que dans l'impossibilité matérielle de le faire. J'ai oublié LC toute la journée, ai mangé selon mes envies (ou presque) et surtout selon mes besoins et...pas d'EME. Je n'ai même pas touché aux chocolats qui pourtant n'attendent que moi pour être dégustés!

Haut de page 
X