Faim - le 06/09/2011

Alex.
Abonné

Bonjour,

j'ai une petite question concernant le point "j'expérimente la faim", que j'ai commencé hier.

Après le repas de ce midi je viens remplir mon compte rendu "quand je décide de manger" et là je me trouve face à une colle, concernant l'intensité de ma faim.

Ayant toujours pensé que je ressentais la faim lorsque mon estomac se serre, que je le sens vide et qu'il gargouille, je n'ai pas su comment noter l'intensité de ma faim, car ce stade là a été, à mon avis, dépassé et que ma faim s'est montrée sous un autre angle : fatigue, froid et tête lourde.

Je n'avais jusqu'alors jamais pensé que ces symptômes étaient dûs à ma faim, mais suite à l'exercice d'aujourd'hui je constate qu'ils doivent correspondre à une "grande" faim.

Du coup, j'avais l'impression de ne pas avoir faim (vu que rien ne se passait au niveau de mon estomac) mais la logique me dit que c'est parce que j'avais beaucoup faim.

Voici ma question : devais-je remplir l'intensité de ma faim à 1, car habituellement je n'aurais pas pensé avoir faim, ou alors noter plus haut suite à ma réflexion ?

Je trouve dommage, si je peux me le permettre, qu'il n'y ait pas un endroit pour noter notre ressenti, car j'aurais noté ne pas ressentir ma faim au niveau de l'estomac tant que je n'ai pas commencé à manger, mais à la première bouchée mon ventre s'est serré...

Je ne suis pas certaine d'avoir été claire et m'excuse d'avance si ce n'est pas le cas :)

Salutations

Alex

Commentaires

emmaz.
Abonné

Coucou!

 

Je n'en suis qu'au premier carnet mais je comprends ce que tu dis: en ce moment j'essaie d'attendre d'avoir vraiment faim pour manger, mais je m'aperçois que les sensations ne sont pas toujours identiques.

hier j'avais froid aussi (changement de temps!!) et à certains moments je me sens "faible".

Finalement nous sommes peut-être parfois trop attentives, nous devrions faire confiance à notre instinct, cad même une "petite faim", sans ventre qui gargouille pour autant, un sentiment de coup de pompe devrait nous signaler qu'il est temps de prendre un peu de carburant, sans pour autant manger beaucoup... de petites collations régulièrement, font sans doute moins grossir que des énormes repas...

Mais j'ai remarqué que l'autre jour, après avoir mangé un peu plus que de coutume au repas, je me suis sentie "requinquée"...

Il faut faire attention je pense à ne pas être trop "sévère" car sinon... on s'affame! Ce qui n'est pas le but.

Je pense que cela prend du temps pour réussir à être réellement à l'écoute de ses sensations alimentaires.

Bon courage, et: gaffe à la diète forcée pour notre petit corps!!!

 

BISES

Alex.
Abonné

Bonjour Emmaz, merci pour ta réponse smiley

Tu as certainement raison, on veut toujours tout analyser et comprendre, alors que bien des fois il faudrait suivre son instinct.

Aujourd'hui je n'ai pas attendu autant que hier avant de manger, car j'étais vraiment pas bien, et ce toute la journée, même après avoir mangé. Vraiment fatiguée, physiquement. Je ne sais pas si c'était dû au fait que je n'avais pas mangé depuis la veille et pris un repas uniquement à midi, ou si c'était dû à autre chose.

Je retente l'expérience demain, on verra bien :) Et pas de soucis, mon corps à assez de réserve pour tenir le choc laugh

Bon courage à toi également ! Bises

jpzermati
Votre coach

Bonjour Alex,

Vos observations sont passionnantes. L'expérience de la faim est une vraie mine d'or. On y fait de ces découvertes !

En fait dans votre compte-rendu vous notez simplement les choses telles que vous les ressentez. Donc dans votre cas, vous pourriez dire que vous éprouvez une sensation de fatigue, froid, tête lourdre et coter 1 car vous considérez que vous n'avez pas faim. Dans ce cas, le bilan vous signalera aussitôt que votre ressenti correspond à une grande faim et que vous avez probablement des difficultés à identifier vos sensations de faim.

Si vous reproduisez uneseconde fois l'experience en cotant 8, les bilans ne vous signaleront plus cette difficulté.

Beaucoup de gens se trouvent dans votre situation, ils ne savent pas qu'ils ont faim. Ne connaissant plus les signaux de faim, ils les attendent au mauvais endroit.

Les petites et moyennes faims présentent des signaux à prédominance digestive. Les grandes faims présentent des signau plus généraux tels que vous les avez ressentis.

Vous verrez, la faim réserve encore bien d'autres surprises.

 

Que la Bonne Faim soit avec vous.

 

JPZ

Alex.
Abonné

Bonjour Docteur,

merci infiniment pour votre réponse, laquelle répond parfaitement à ma question.

J'ai donc été modifier mon compte rendu de "Quand je décide de manger" et ai coter 1 ma faim.

Vu qu'on ne peut modifier nos comptes rendus, mais qu'on doit à chaque fois supprimer et refaire (ce serait peut-être un point à revoir d'ailleurs), il est passé en 3ème position, après "Mon repas suivant".

Merci encore pour votre réponse et votre aide à travers ce site, j'ai gagné déjà une grande liberté face à la nourriture, merci !

Alex

Haut de page 
X