Faim le lendemain des repas de fête

Anick.
Abonné

 

Bonjour!

J'ai déjà abordé le sujet sur le chat mais j'aimerais savoir ce qu'il en est pour vous.

Il y a des repas de fête ou je me laisse aller à manger plus que mes besoins (et ce n'est pas la question, j'assume pleinement et ne m'en sens pas du tout coupable!)

Je m'attendrais logiquement à avoir moins faim le lendemain. Pourtant, souvent, dès mon réveil, je sens vraiment la faim physique se manifester alors qu'elle n'apparait habituellement que plus tard dans la matinée. Les exercices de pleine conscience que je fais me confirment que j'ai vraiment faim, et cette faim évolue vraiment comme toutes mes autres faim physique. Bref, j'ai faim, faim, et ce n'est pas des émotions ou autre chose! 

Pourtant, si la régulation faisait son travail, je devrais avoir moins faim, non? Du coup, je perds un peu confiance ou me dit que ces repas activent mon métabolisme et augmentent mes besoins, que je devrais donc en faire plus souvent... Je ne sais pas trop quoi en penser! Pour l'instant, je gère en me disant que, quoi qu'il en soit, c'est de la faim et donc une demande de mon corps que je dois satisfaire.

Vivez vous la même chose avec votre appétit le lendemain des repas de fête? J'en ai parlé avec des amies qui m'ont dit qu'elle vivaient aussi la même chose. 

Et je post ici car j'aimerais bien savoir ce qu'en pensent nos experts...

Merci!

Commentaires

Flowerbomb.
Abonné

moi aussi ça m'arrive. également, lorsque je petit-déjeune plus copieusement que d'habitude (d'habitude je prends du pain mais cela m'arrive de prendre des viennoiseries) j'ai faim plus vite. c'set peut être une histoire de taux de glycémie dans le sang

hemipresente.
Abonné

Comme Grazia, si je déjeune le matin j'ai faim plus tôt dans la matinée, si je ne déjeune pas je peux sagement attendre midi 1/2.

Lyphaé.
Abonné

Souvent, le lendemain d'un gros repas j'ai faim. Mais je remarque que c'est souvent le surlendemain que je mange beaucoup moins. Peut-être que le corps prend un peu de temps avant de réaliser ?

Nicci.
Abonné

Ca me fait la même chose que toi, Anick. Je pense que quand on provoque une grosse charge glycémique à l'organisme, il y a le retour de "manivelle", à savoir l'hypoglycémie le matin. Je serais également intéressée d'avoir la réponse de nos experts, car ici, le retour de la faim n'est plus retardée par une quantité qu'on a mangé avant, c'est même le contraire.

jpzermati
Votre coach

Bonjour Anick,

Il est tout à fait possible d'observer ce type de manifestations paradoxales de la faim. J'y répondrai de deux façons.

Tout d'abord, il faut savoir que la régulation s'effectue sur plusieurs jours. Un gros repas ne se compense pas intégralement sur le repas suivant. Par exemple, si vous mangez 500 calories de trop à midi, vous ne mangez pas forcément 500 calories de moins au dîner. La compensation va s'étaler sur plusieurs repas. Cette compensation s'étale d'autant plus dans le temps que les personnes sont agées. Les meilleurs régulateurs sont évidemment les enfants.

Ensuite, je dirai que la faim à des raisons que la raison ignore. Et c'est tout l'intérêt de s'en remettre à sa sensation de faim. On n'a pas besoin de se demander pourquoi elle est là. Du moment qu'elle est là c'est qu'on a besoin de manger et que le corps en a besoin. Il nous suffit d'obéir sans nous poser plus de questions. Pas plus que nous nous demandons pourquoi nous avons soif. Dès lors qu'on sait la reconnaître, l'avantage de la faim, c'est qu'elle nous évite d'avoir à nous poser toutes ces questions. Et tout devient plus simple.

Anick.
Abonné

[quote=jpzermati]

Bonjour Anick,

Il est tout à fait possible d'observer ce type de manifestations paradoxales de la faim. J'y répondrai de deux façons.

Tout d'abors, il faut savoir que la régulation s'effectue sur plusieurs jours. Un gros repas ne se compense pas intégralement sur le repas suivant. Par exemple, si vous mangez 500 calories de trop à midi, vous ne mangez pas forcément 500 calories de moins au dîner. La compensation va s'étaler sur plusieurs repas. Cette compensation s'étale d'autant plus dans le temps que les personnes sont agées. Les meilleurs régulateurs sont évidemment les enfants.

Ensuite, je dirai que la faim à des raisons que la raison ignore. Et c'est tout l'intérêt de s'en remettre à sa sensation de faim. On n'a pas besoin de se demander pourquoi elle est là. Du moment qu'elle est là c'est qu'on a besoin de manger et que le corps en a besoin. Il nous suffit d'obéir sans nous poser plus de questions. Pas plus que nous nous demandons pourquoi nous avons soif. Dès lors qu'on sait la reconnaître, l'avantage de la faim, c'est qu'elle nous évite d'avoir à nous poser toutes ces questions. Et tout devient plus simple.

[/quote]

Merci beaucoup! C'est tellement simple que j'ai parfois envie de compliquer les choses ;-)

Flowerbomb.
Abonné

merci dr Z.

c'est vraiment cool de se connecter pour voir s'il y a une réponse à nos interrogations et de la trouver ! on a l'impression d'être proches.

merci encore

Haut de page 
X