Intolérance au gluten : régime masqué ? - 03102011

Laurem
Abonné

Je vois de plus en plus autour de moi des personnes qui consultent des diététiciennes pour maigrir et qui se voient diagnostiquer une intolérance au gluten. Donc, intolérance eu gluten = régime alimentaire = amaigrissement.

j'ai la forte impresssion qu'il s'agit de régimes "masqués", sous le couvert d'un traitement médical. en effet, ces personnes sont "toutes contentes" d'avoir enfin un motif médical qui leur sert d'alibi pour maigrir....

j'ai une connaissance qui a ainsi perdu une vingtaine de kilos et qui les a tous repris bien entendu....

quelqu'un a t'il eu cette même  impression ?

qu'en pensent nos experts ?

Commentaires

Flowerbomb.
Abonné

.

clementine77.old.
Abonné

Bonjour

 

Je ne sais pas s'il s'agit de régimes masqués. Je ne suis pas une spécialiste de la question, mais je pense qu'avec tous les insecticides et autres produits chimiques utilisés dans la culture du blé et autres céréales contenant du gluten, de plus en plus de gens sont effectivement intolérants à ces produits.

Pour ma part, je connais une personne intolérante au gluten et qui a pris du poids parce que certes, elle ne peut pas manger de pain, pizza, etc, mais elle peut manger du chocolat, des bonbons, du fromage, bref, tout le reste...

MiMax.
Abonné

Hello,

J'ai fait l'expérience de consulter un médecin nutritionniste qui m'a tenu un discours similaire. Pas que je sois intolérante au gluten, mais j'en consomme beaucoup et d'après lui, c'est une explication possible à ma prise de poids. D'après ce médecin, le gluten actuel n'a plus rien à voir avec le gluten présent dans les céréales primitives (comme le petit épautre). Les céréales modernes ont été sélectionnées/croisées/poussées pour augmenter leur teneur en gluten, ce qui rend le pain plus moelleux et la croûte plus croustillante. Toujours d'après ce médecin, le surplus de gluten encrasse notre organisme et modifie la production de certaines hormones, ou se comporte dans notre organisme comme des hormones (un peu comme les histoires avec le bisphénol et tous ces trucs).

Comme j'étais déjà un peu renseignée sur le sujet (c'est vrai qu'il y a de + en + de personnes qui souffrent de désordres gastriques et intestinaux, de fatigues inexpliquées, de douleurs articulaires, qui sont améliorés grâce à un régime d'éviction du gluten), j'étais plutôt réceptive à son discours et j'ai tenté de diminuer fortement ma consommation de gluten. Mais ça n'a pas loupé, je me suis retrouvée à faire des compulsions atroces parce que j'étais frustrée, et évidemment pas de perte de poids. C'est aussi le cas d'une amie qui a découvert récemment qu'elle souffrait de la maladie coeliaque et qui a dû totalement modifier son alimentation: résultat, grosses compulsions et prise de poids.

Donc je pense que tant que l'on n'a pas résolu nos problèmes relationnels avec la nourriture, un régime d'éviction du gluten est vécu comme une restriction avec toutes les dérives que cela entraîne. Et pour info, j'ai finalement réintroduit le gluten dans mon alimentation, je ne surveille pas du tout mon alimentation, je mange ce qui me plaît et avec linecoaching, j'ai lâché 6 kilos ces derniers mois.

Anjana.
Abonné

C'est le diagnostic "à la mode" du moment....Qui me semble complétement fantaisiste et ne fonctionne pas au long terme, cela a été dit c'est un régime d'exclusion non fondé la plupart du temps!

par ailleurs, je sais qu'il existe un test biologique permettant de mettre en évidence chez l'individu la fameuse intolérance au gluten (on l'a fait chez moi, à la suite de gros pbs intestinaux)

Donc sans une réponse positive du test et des symptômes , pourquoi les médecins et naturopathes parlent d'intolérance au gluten???

les voies "médicales" sont impénétrables...wink

Flowerbomb.
Abonné

[quote=Anjana]

C'est le diagnostic "à la mode" du moment....Qui me semble complétement fantaisiste et ne fonctionne pas au long terme, cela a été dit c'est un régime d'exclusion non fondé la plupart du temps!

par ailleurs, je sais qu'il existe un test biologique permettant de mettre en évidence chez l'individu la fameuse intolérance au gluten (on l'a fait chez moi, à la suite de gros pbs intestinaux)

Donc sans une réponse positive du test et des symptômes , pourquoi les médecins et naturopathes parlent d'intolérance au gluten???

les voies "médicales" sont impénétrables...wink

[/quote]

 

en effet Anjana,

c'est bien ce que je voulais dire par "régime masqué" car il y a une différence une une allergie au gluten qui est d'une évidence absolue et une intolérance, qui est "diagnostiquée" alors que les personnes vont consulter pour maigrir. oui c'est bien un facteur "mode" il me semble...........

jpzermati
Votre coach

Bonjour Grazzia,

Il y a aussi des modes en médecine.

De nos jours, il est difficile de consulter un dermatologue, rhumatologue, gynécologue... sans ressortir avec un régime sans gluten ou sans lait de vache !

On cherche toujours les preuves. Il y a généralement des tests biologiques pour cela, il est rarissime qu'ils soient prescrits.

Mettre tout le monde au régime sous prétexte que quelques-uns sont allergiques ou intolérants... Quelle drôle d'idée !

Comme toutes les modes, ça passera.

 

JP

Anonyme

En vous lisant sur le thème de l'intolérance au gluten, j'ai une question qui me hante l'esprit.

Ma fille de 1 an vient d'être diagnostiquée allergique au gluten et au blé ( et aussi aux oeufs), et résultat, je ne sais pas quelle attitude avoir face à la nourriture. Du coup, moi qui allait mieux depuis 2 mois grace à LC, j'ai un retour des complusions. Je pense qu'inconscienmment je me dis qu'il faut que je mange "mon pain", mes céréales etc. parce qu'àprès je ne pourrais pmus en manger vis à vis de ma fille.

J'aimerais que vous me donniez quelques conseils pour gérer un peu cette situation.

yanaelle.
Abonné

Dur comme diagnostic allergique, la pauvre...

Ici ma fille est intolérante aux oeufs et aux protéines de lait de vache, brebis et chèvre (viande de boeuf comprise)...

On s'est donc retrouvés en éviction totale des produits laitiers, à commencer par moi vu que je l'allaite (ça passe dans le lait tout ça).

J'ai eu 2 bons mois de compulsions terribles, à ne plus savoir ni quoi ni comment manger, et puis finalement j'ai réussit à me refaire un répertoire alimentaire, à trouver des substitutions tout à fait valables.

Tout comme tu trouveras des solutions petit à petit.

Il y a des produits que j'ai complètement remplacés dans le frigo, y'a plus de beurre par exemple, y'a plus d'oeufs non plus, plus de crème, par contre mon mari et ma seconde fille ont encore des yaourts, du lait et du fromage à disposition. C'est un peu dur pour moi, mais ça va maintenant.

Dans ton cas, on trouve des aliments sans gluten de plus en plus facilement en magasin bio, mais surtout, il faut te dire que toi, rien ne t'empêcheras de consommer ces produits là.

C'est ta fille qui est allergique, pas toi. Et ta fille ça ne lui manquera pas puisqu'elle ne connaîtra pas ces aliments là. Quand on ne connait que le goût des pâtes sans gluten, les pâtes normales ne manquent pas. 

ça peut sembler vache dis comme ça, la petite qui verra maman manger des céréales ou des oeufs et qui n'y aura pas droit, ça semble atroce, mais en fait, on boit aussi du café sans en donner aux enfants, et du vin sans en donner aux enfants, et ils n'en souffrent pas non plus, c'est dans leur normalité à eux que les autres ont le droit, mais pas eux. Ils savent que c'est pour des bonnes raisons.

 

Anonyme

Merci beaucoup pour ta réponse Yanaelle. Mais c'est vrai que je n'avais pas pensé à faire le lien avec le café et le vin. Or, je fais ça très souvent.

C'est vrai que le manque n'existe seulement avec quelque chose que l'on connait.

Je pense qu'une frome de culpabilité m'envahit et c'est ça aussi qui doit me pousser à manger. Du travail, du travail...

yanaelle.
Abonné

Je pense aussi que ça doit être une nouvelle difficile à encaisser, qui chamboule beaucoup de choses pour toi, et que niveau émotionnel ça doit pas être simple...

Ici je me raccroche à l'idée que ce n'est qu'une intolérance et que donc ça peut passer avec le temps, mais même comme ça, ça a été très difficile à digérer comme nouvelle.

aomame.
Abonné

Bon cette fois c'est moi qui est suspecté d'avoir une intolérance alimentaire (produits laitiers de vache et gluten). J'aurai la réponse la semaine prochaine mais c'est très stressant. Et oui effectivement, ça chamboule beaucoup de choses et des plaisirs tout simple à partager des gateaux ou autre chose faite maison.

Et oui Yanaelle, ce fut une nouvelle très difficle à encaisser. Et les produits sans gluten coûtent relativement chers. Heureusement qu'il existe de plus en plus de livres de cuisine pour intolérants et allergiques.

Gingko.
Abonné

Bonjour,

Cela fait maintenant 4 ans que j'ai une sensibilité au gluten. Je ne parle pas d'intolérance ( maladie coeliake diagnostiquée par une biopsie), ni d'allergie (symptomes clairs après l'ingestion d'un aliment auquel on est allergique) mais bien de sensibilité au gluten.

Comme ce que j'ai pu lire dans ce fil n'est pas toujours exact et qu'il est vrai que cela pourrait apparaître comme un effet de mode, je tiens à préciser que le fait d'avoir supprimer le gluten de mon alimentaiton a permis, de manière spectsculaire et vérifiée par prise de sang, de fi^re chuter mon taux de graisse (tryglicéri) dans le sang.

Depuis, à plusieurs reprises, j'ai essayé de réintroduit^re le gluten dans mon alimentaiton mais mal m'en a pris. J'ai alors des brûlures insupportables à l'estomac et des problèmes de diahrrées. J'ai petit à petit appris à vivre sans mais doit me méfier de beaucoup d'aliments préparés qui contiennent de la dextrose de blé. Pas besoin de lire l'étiquette, s'il y a du blé dans l'aliment, je suis malade 2 heures après!

Alors, je ne sais pas si c'est un effet de mode, mais je sais que le blé a été sélectionné de manière à le modifier et à augmenter sa teneur en gluten. Il y avait dans les espèces anciennes de blé 7 èaires de chromosomes et il y a en a maintenant 21!

Je pense que l'agriculture telle qu'elle est malheureusment souvent pratiqué entraîne ce genre de problèmes aliementaires.

Haut de page 
X