la faim - 08042013

chaussette.
Abonné

bonsoir

 

j'essaie de me remettre au programme et depuis 1semaine j'essaie d'attendre la faim pour manger.

j'ai découvert que lorsque la faim et la, j'ai l'estomac qui "crie famine" j'aime bien au debut mais aprés j'ai un sentiment de vide énorme. cela est désagréable.

ce vide me rappel ma solitude. en effet je n'ai pas beaucoup d'amie et surtout je pense que je ne sais pas entretenir l'amitier.

pas de sujet de conversation trop timide pour dire les choses surtout si l'on est avec d'autres personnes.

le sentiement de géner.

 

bon comme il faut voir le bon d'en le mauvais c'est que j'ai identifier pourquoi attendre la faim et dure.

et du coup je mange beaucoup histoire de me remplir pour oublier se vide.

je crois avoir fait un pas en avant dans ce programme que je trouve trés bien même si je ne le suis pas trop depuis quelques mois .

voila je ne sais pas si vous cela vous fait pareil

bonne soirée

Commentaires

lorraine
Marraine

Chaussette,

Le sentiment de gêner, je l'ai eu longtemps, peur de déranger les personnes, d'être en trop, avec souvent une impression de ne dire que des bêtises...

Ecrire sur le forum aide beaucoup pour s'exprimer je trouve . On est seule avec son clavier, anonyme, on peut se lâcher, "parler" de soi,  longtemps, sans être interrompue...dire tout ce que l'on a sur le coeur. En faisant attention bien sûr de ne blesser personne car quoiqu'il en soit ce sont bien des personnes qui nous lisent....et qui nous répondent. Et c'est ça qui est chouette

Depuis que je suis à LC, j'ai remplacé la télé devant laquelle je grignotais le soir pour venir sur LC....Ca me nourrit aussi mais autrement....

Je ne peux que t'encourager à venir "discuter" sur le forum....Il y a des fils de discussion pour tous les goûts + ceux qu'on peut créer.....Ca crée des relations même si elles ne sont pas en chair et en os....

Je viens de finir le livre de Jan Chozen Bays "Manger en pleine conscience" : le dernier chapitre évoque et développe un peu  la question "du vide ressenti". Intéressant.

A bientôt Chaussette

YSATIS.
Abonné

Coucou, je me hasarde à venir poster car ce que tu écris concernant le vide, Chaussette, m'interpelle.

C'est vrai que la nourriture est un bon paliatif pour venir rempir ce vide intérieur, en avoir pris conscience est déjà une chose en soi.

Pour ma part, ce sont des exercices de respiration (la respiration Ha, je ne sais pas si tu connais) qui m'ont fait prendre conscience que je supportais beaucoup plus facilement le trop plein (mon poids est là pour en témoigner) que le vide!

Bon courage à toi dans ton parcours

chaussette.
Abonné

merci lorraine je me sens moins seul.

je vais essayer de participer plus au forum je sais que ma coach me l'avait conseiller mais je ne mis suis pas tenu.

peur du jugement, et en plus je fais des fautes d'orthographes s'est un grand complexe pour moi, alor sur un forum on ecrit beaucoup!!!! que dans la vie cela ne se voit pas!!!

je vais voir pour le livre il a l'air interessant.

mais comme je le dit le point possitif c'est deja que je me suis remis au programme

bonne journée

chaussette.
Abonné

merci lorraine je me sens moins seul.

je vais essayer de participer plus au forum je sais que ma coach me l'avait conseiller mais je ne mis suis pas tenu.

peur du jugement, et en plus je fais des fautes d'orthographes s'est un grand complexe pour moi, alor sur un forum on ecrit beaucoup!!!! que dans la vie cela ne se voit pas!!!

je vais voir pour le livre il a l'air interessant.

mais comme je le dit le point possitif c'est deja que je me suis remis au programme

bonne journée

chaussette.
Abonné

merci lorraine je me sens moins seul.

je vais essayer de participer plus au forum je sais que ma coach me l'avait conseiller mais je ne mis suis pas tenu.

peur du jugement, et en plus je fais des fautes d'orthographes s'est un grand complexe pour moi, alor sur un forum on ecrit beaucoup!!!! que dans la vie cela ne se voit pas!!!

je vais voir pour le livre il a l'air interessant.

mais comme je le dit le point possitif c'est deja que je me suis remis au programme

bonne journée

chaussette.
Abonné

desoler mon ordi me disait que le message n'étai pas passer!!!!!!!

Violette28.
Abonné

Bonjour Chaussette et bienvenue à toi!!

Oui, il y a des bugs: des messages d'erreur disent que le message n'est pas envoyé, et finalement si, ça arrive beaucoup!!!

Je suis une ancienne grande grande timide (mais je me soigne!!! ;-D), et la peur de gêner ou d'être jugée, je connais!

Tu vas voir qu'ici, la bienveillance est de rigueur, c'est ce qui m'a le plus touché en lisant les messages sur le forum, notamment ceux des marraines! On n'est pas jugées, mais encouragées, choyées, chouchoutées....

Tant pis pour les fautes, ce qui est important, c'est que tu t'exprimes pour dire tes ressentis.

En ce qui concerne la faim, j'ai retenté l'expérience de la moyenne-grande faim hier, et au départ, je ressentais un sentiment un peu désagréable... Quand j'ai pu le nommer (là, j'étais dans un espèce d'état d'impatience qui m'énervait), je me suis dit que c'était désagréable, mais que c'était supportable.... Et ce vide qu'il m'a fallu laisser au lieu de me remplir ne m'a pas anéantie, pas cette fois-ci en tout cas!!! ;-)

Je vais essayer de retrouver le post sur le vide de nos vies, il est super intéressant... Je suis également un peu isolée chez moi. J'aimerais reprendre des activités pour rencontrer du monde, et avoir une vie sociale un peu plus épanouie, mais je suis perdue en campagne, mes amies sont loin et ma vie est encore rythmée par les siestes de ma puce de 3 ans...

Allez, je pars à la recherche de ce post.....

Violette28.
Abonné

Ca y est, j'ai trouvé!!!

Je ne sais pas si ce sujet va te parler ou pas, mais de mon côté, je me suis beaucoup retrouvée dans tous ces messages!!!

 Il faut aller dans le forum: Votre aliment du bonheur: Les nourritures spirituelles :)

A plus!

Violette28

Gérard Apfeldorfer ancien
Votre coach

Bravo chaussette pour ce retour, et pour vous exprimer sur le forum! C'est vrai, les échanges sont un élément important de soutien et de motivation. Vous n'êtes pas seule!

Je réponds sur le vide:

 

Ce sentiment de vide ou encore qualifié « d’ennui » par certaines personnes est un élément qu’on retrouve fréquemment à l’origine des EME, pour certaines personnes. Les personnes qui redoutent les moments de vide et d’ennui redoutent aussi fréquemment les séparations. Elles n’aiment pas se séparer de tout objet en leur possession, n’aiment pas les départs. Sur le plan relationnel, elles sont dépendantes : elles supportent mal les ruptures, les deuils, et cherchent à maintenir tout lien à tout prix, parfois en faisant des concessions exagérées.

Pour progresser : la pleine conscience est l’outil le mieux adapté à un travail sur le sentiment de vide intérieur. Il conduit à constater que ce vide n’en est pas un si on laisse venir ce qui se présente à notre esprit, sans jugement, sans évitement, sans censure. Ce que la plupart des personnes craignent n’est pas véritablement ce sentiment de vide, mais des pensées inopportunes qui pourraient profiter de cette vacuité pour apparaître, ou bien ce sentiment de perte de lien, de solitude, dès qu’on n’est plus en contact direct avec d’autres personnes.

Les exercices de pleine conscience conduisent aussi à constater qu’on peut accepter ce sentiment de vide intérieur, de vacuité, que d’autres appellent un sentiment de « plénitude ».

 

Le fait qu’avoir été gavé pendant son enfance peut conduire à craindre la sensation de vide, de l’estomac, de l’esprit. Mais d’un certain point de vue, dans notre société, ne sommes nous pas tous gavés ? N’avons-nous pas tous besoin de nous remplir les yeux, les oreilles, la bouche, et de vider compulsivement notre porte-monnaie ? 

En fait, lorsqu’on cesse de faire du remplissage, ce n’est pas le vide que l’on trouve, mais des pensées qui nous viennent, qui nous traversent, et qui nous procurent des émotions. Des émotions parfois agréables, et parfois pénibles. Tel est notre paysage mental intérieur, comme nous pouvons alors contempler, sans porter de jugement, sans chercher par le fuir ou à le combattre. Comme nous avons peur de nos propres pensées, habituellement ! Et pourtant, ce ne sont là que des pensées, des événements mentaux, pas la réalité. Il est bon de le garder à l’esprit.

Le livre de Jan Chozen Bays: ce n'est évidemment pas moi qui vais vous en dire du mal!

lorraine
Marraine

Merci Docteur pour ces apports de connaissance sur le vide

 

Le livre de JCB , vraiment en phase et en complément avec Linecoaching, en plus magnifiquement bien écrit, plein d'exemples..

Haut de page 
X