La méthode de la pleine conscience appliquée à la sensation de faim - 17102011

Alex.
Abonné

Bonjour,

voilà 3 semaines que je ne suis plus venue ici, et ai un peu laissé tombé le programme, car je n'arrive pas à trouver le temps de faire les séances de la pleine conscience. Ou alors, lorsque je l'ai, je ne suis plus seule à la maison et je n'arrive pas à me détendre et me concentrer sur ce que je ressens en sachant que je peux être dérangée ou interrompue à tout moment. Auriez-vous des conseils pour que j'adapte les séances de pleine conscience à mon quotidien ?

Ce matin j'ai décidé de reprendre un carnet alimentaire, car ça m'aide vraiment à écouter mes sensations. Mais voilà que j'en ai 2 à disposition : le carnet découverte et le carnet de la fin et des excès alimentaires. Lequel convent-il d'utiliser ?

Merci pour vos conseils

Alex

Commentaires

Lia.
Abonné

Pour les carnets le mieux je trouve c'est de contacter ton coach. Pour le RPC je le fais quand j'ai un moment seule dans la journée, même sur un banc dans un parc. A la maison si besoin je m'enferme à clé dans ma chambre avec le lecteur mp3 et ca marche assez bien. Sinon à chaque moment de vide. genre transports en commun quand tu sais que ton trajet dure dans les 10-15mn.

Alex.
Abonné

Merci pour ta réponse Lia, et excuse-moi pour le retard de ma réponse.

Pour les carnets tu as raison, je vais contacter ma coach.

Pour le RPC en fat je dois faire faux, car je prend ce travail comme un moment de relaxation, je veux être au calme, dans le silence, pour mieux me concentrer... ai-je tort ?

 

Lia.
Abonné

Tu as surement raison de vouloir apprendre dans le calme dans un premier temps si c'est important pour toi. Ensuite de pouvoir le fair en'importe ou apporte une grande liberté et surtout la certitude de pouvoir utiliser cet outil partout et en toute cisconstance, bruits ou pas. Il m'est arrivé dans faire une séance de 3mn dans les toilettes avant un entretien important ca m'a bien aidée. 

Le plus dur je trouve c'est la persévérance sur le long terme.

jpzermati
Votre coach

Bonjour Alex,

Attention à ce que le mieux ne soit pas l'ennemi du bien.

Eprouver des difficultés sur un exercice ne doit pas constituer un point de blocage. Il est toujours possible de progresser sur d'autres domaines.

Vous pouvez peut-être vous en traîner à pratiquer l'exercice en fin de journée quand tout le monde est au calme ou couché.

Vous pouvez aussi le pratiquer dans des conditions moins idéales comme dans les transports.

Le faire même 5 min est toujours mieux que ne pas le faire du tout. Peut-être parfois aurez-vous le temps de le faire plus longuement.

Bref, il faut composer et ne pas en faire une condition à la poursuite du programme.

Bon courage.

Alex.
Abonné

Bonjour Docteur Zermati

Avant tout merci pour votre réponse.

Le soucis est que là je dois travailler sur la faim par la RPC et je ne sais pas pourquoi, impossible de m'y mettre. J'ai eu beaucoup de facilité au début à suivre le programme et là j'ai l'impression d'être à nouveau au régime. Alors que je le faisais naturellement (manger à ma faim, arrêter lorsque je sentais que j'étais pleine, les exercices, etc..), là j'ai l'impression que c'est une nouvelle contrainte.

Je me retrouve dans le même état d'esprit qu'avant lorsque je débutais un régime : je commence lundi, donc il faut que je profite; qu'est-ce qui est le moins calorique ?; etc...

J'ai également changer mes habitutes, je dois dorénavant rentrer tous les midis chez moi et je n'ai pas le temps de manger, je grignote donc un petit quelque chose et mange plus le soir. J'ai l'impression que c'est là que tout s'est déréglé, les après-midi je grignote alors que je ne le faisais plus,etc...

Dur dur... j'en viens à me demander si ça vaut la peine de continuer et n'arrive pas à comprendre ce qui a déclancher ce changement...

Désolée pour cette baisse de motivation...

Salutations

Alex

Haut de page 
X