le double repas du soir.... - 27012013

mabelle73.
Abonné

Je souhaitais partager mon expérience  et obtenir quelques conseils d'autres mamans qui connaissent certainement ce que je vis.

Pour moi les journées se passent à peu près bien.....jusqu'au repas du soir; enfin jusqu'aù repas des enfants (2 et 4 ans). Ils mangent assez tôt donc avant nous. C'est une heure où j'ai assez faim mais pour nous, le repas n'est pas encore prêt. Alors je prépare, je goute le plat, je lèche les cuillères, je pique un ou deux petits morceaux dans leur assiette, je finis le dernier quartier de pomme dont personne ne veut .... et du coup au final, quand mon mari et moi dînons (c'est à dire peu de temps après), eh bien je ne me met jamais à table en ressentant les vrais signaux de faim. Bien au contraire, je n'ai pas faim et je me retrouve à vite manger pour en avoir fini , car je n'ai pas de plaisir en mangeant vu que je n'ai pas faim!

Je me dis que dîner tous ensembles pourrait tout arranger, mais le plus petit en met tellement de partout que je n'arrive pas à me concentrer sur ce que je mange, et me dépêche souvent de finir pour m'occuper de lui.

si quelqu'un se reconnait là et peut m'aider à trouver une solution, ça me ferait le plus grand plaisir !

 

Commentaires

Sylvie75.
Abonné

Je n'ai pas d'enfants, mais je me suis posée la question suivante en te lisant : C'est quelle heure exactement le repas des enfants ? entre 18 et 19H ?

Dans ce cas, tu aurais peut-être intérêt à faire un goûter, genre 2H avant, pour ne pas grignoter pendant leur repas, et arriver à ta bonne faim au moment de votre repas d'adultes ?

izabelle
Animatrice forum

bonjour Mabelle

je réfléchis en te lisant....   j'ai l'impression que c'est important pour toi de pouvoir dîner tranquilement avec ton mari, en ayant faim bien sûr

peut-être, pendant le diner des enfants, respirer  consciemment, tout en accueillant tes sensations sur la faim

un peu comme l'exercice  "pleine conscience appliquée à la sensation de faim"

c'est ce que je fais quand je suis bloquée en rdv et que mon estomac crie famine... 

je me dis  "ok j'ai faim, je peux le supporter, un bon repas m'attend dans 30 min..."  et je respire.....

 

ou sinon manger un truc qui ne te coupe pas l'appétit mais qui te permet d'attendre jusqu'à ton diner

j'adore les gros cornichons pour ce genre de choses.....

didil.
Abonné

Mes trois enfants sont maintenant adultes, mais j'ai des souvenirs comparables. Comme je détestais faire à manger, j'ai très vite opté pour le repas familial, en me disant que la façon dont mangeaient les enfants n'était pas importante tant qu'ils étaient tout petits. J'avais acheté des serviettes en plastique dur qui les protégeaient très bien et récupéraient ce qui pouvait tomber.

Nous dînions à 19 h et pouvions ainsi partager les repas tous ensemble, ce qui était pour nous un moment important de convivialité familiale. Ensuite, il y avait le rituel de lecture, les câlins et à 20 h, tout le petit monde était au lit. Il nous restait une longue soirée à deux, ça nous convenait très bien.

Pendant un temps, j'avais instauré une fois par semaine un goûter dinatoire à 18 h pour les enfants auquel je prenais aussi part (modestement !) : plat unique choisi par eux, en général à base d'oeufs et sucré (genre crêpes, pain perdu, etc.). Quand ils avaient fini, ils avaient l'illusion d'avoir encore devant eux une longue soirée puisqu'il leur restait effectivement une heure de temps libre avant l'heure du coucher. C'était jour de fête une fois par semaine pour eux. Et pour mon mari et moi, le dîner était repoussé après 20 h, un dîner au calme, tous les deux.

A chacun de trouver un rythme qui convient à la famille et au couple !

maggy.
Abonné

Ah, ça, c'est effectivement un problème.. Je pense que beaucoup de kilogs de grossesse ont du mal à partir à cause de ces maudits dîners en double!!

Depuis la rentrée, j'ai opté pour le dîner avec les enfants vers 19h. Parce qu'il m'est déjà difficile de ne pas grignoter en préparant le repas, mais les regarder manger sans picorer, c'est juste mission impossible. Surtout que j'ai réellement faim. Donc je n'attends pas mon mari, qui rentre plutôt vers 20h. Il mange après, tout seul.. ça ne le satisfait que moyennement, mais il comprend. Parfois, je mange mon dessert avec lui.. parfois, j'arrive à rester avec lui pendant son dîner .. mais c'est dur aussi, donc je préfère aller au salon et attendre qu'il ait fini de dîner pour qu'on partage notre soirée à deux.

Les enfants ont entre 3 et 8 ans, donc mes dîners ne sont pas toujours très calmes (!), mais les bons jours, ce sont des chouettes moments d'échange, où j'essaie de mettre en pratique la dégustation pour moi, et pour eux.

J'espère que tu trouveras un mode de fonctionnement satisfaisant..

peut-être que la RPC marchera pour moi un jour, c'est sûrement mieux d'assumer, d'observer et de gérer sa consommation de nourriture avec la "méthode LC", mais pour le moment, je trouve ça plus facile d'aménager pour éviter de me trouver dans des situations trop tentatrices, surtout le soir, avec toute la pression de la journée qui retombe, et la 2eme journée de boulot à assurer!

oups.
Abonné

Coucou Mabelle,

Je viens juste de m'inscrire sur le site,

J'ai aussi 2 enfants de 2 ans et 4 ans et demi, et la même problématique du double repas, voire triple :-)  : enfant - moi - ami (quand il rentre plus tard...je grignote avec lui...)

Je me suis aussi interrogée sur ce changement qu'il va falloir faire dans notre organisation au début du programme en tout cas :

je pense que ce que je vais choisir, pour manger, un moment déjà où je suis au calme, (sans les rires et bruits des enfants) et aussi attendre d'être seule, afin de prendre le temps de manger et de déguster mes repas.

il va aussi falloir que je cesse de terminer dans l'assiette des enfants : ce que je fais maintenant, c que je mets de suite les restes au frigo et j'accepte de les ressortir plus tard (pour eux ou pour nous..)

Et puis, des fois, je les laisse manger tous les deux, j'écoute un peu à côté ce qui s epasse au cas où ça part en vrille :-),  mais en règle générale ça se passe pas trop mal et ilspassent de bons moments ensemble (le balai est obligatoire quoi qu'il en soit à la fin des repas  :-)   et comme ça je ne grignote pas avec eux...

Et puis, je prépare aussi pour les enfants des plats différents car ils mangent plus tôt et parfois ont très faim... et ensuite je prépare autre chose pour nous une fois qu'ils sont couchés ( de moins équilibrés souvent)... je pense qu'il va falloir peut-être les faire patienter et faire un repas commun  à tous...

Bref, il va forcément falloir changer ces habitudes, et ce n'est pas tjrs simple ...on se  tient informées

et si d'autres ont des petites astuces.....   elles seront les bienvenues

 

Bon courage!

 

Oups

Ofraise1.
Abonné
Cest 50% de mon probleme!! Jai 3 petits garçons (2,4 et 5) et je les fais manger a 5.30 et ensuite je mange avec mon Mari a 9pm. Ce soir je me suis laisse tenter par le reste de gratin dans lassie tte de l'un et le reste de poulet dans lassie tte dun autre... Jai mis la moitie de poire au frigo pour plus tard. E je ne mange pas avec mon mari car ce soir il est au foot. Mais d'habitude oui cest 2 rations... Horrible... En plus je me cache pour manger leur reste d'assiette... La honte.... Mais je suis ici pour changer. Je pense que je vais garder cette approache de grignoter les reste de mes enfants et de ne pas manger avec mon Mari. Plus facile au niveau tentation pour moi. Par contre je ne sais pas comment faire pour le faire devant eux...? Me prendre une assiette aussi?
Witchia.
Abonné

C'est aussi mon problème. J'ai deux garçons d'un an et demi et 3 ans et demi et les repas sont sportifs.

J'ai demandé conseil à la coach qui m'a conseillé dans un premier temps de ne pas manger en même temps qu'eux pour pouvoir me concentrer sur ce que je mange le temps quecette étape soit acquise. Mais ça me dérange franchement. Déjà car je ne conçoit pas le repas chacun de son côté. Ensuite car en effet c'est trop tentateur de les voir manger alors que j'ai faim, du coup j'ai tendance à me jeter sur mon repas après !! Et manger avant eux n'est pas gérableniveau horaire (sans compter que sinon ils font les 'chiens' autour de moi pour me piquer mon repas lol.

Bref c'est ingérable...

lorraine
Marraine

J'ai fait ça aussi avant LC manger avec ma fille puis avec mon mari quand il revenait du boulot..;

A l'époque je ne savais pas ressentir ma faim et je n'avais pas entendu parler d'EME....Maintenant si c'était à refaire je mangerai quand j'ai faim donc avec ma fille plutôt,éventuellement je garderai le dessert pour partager avec mon mari...

Oui, si tu as faim, Ofraise prend toi une assiette et mange avec tes garçons, cela permet au moins de te poser et de manger le plus possible tranquilement et en pleine conscience (attentive à l'acte de manger) Mais ne mange pas leurs restes, prends un vrai repas dans une petite assiette pourquoi pas. Ils mangent à 17h30 ? C'est tôt non ?

Car si tu grignotes dans l'assiettes de tes mômes, c'est peut être que tu as faim, ne fut ce qu'un peu ? Tu vas apprednre petit à petit à mieux cerner quand tu as faim car peut être ce n'est pas acquis.....

Et puis desfois on n'a pas faim en même temps que les nôtres. Et, hier j'ai demandé "l'autorisation'"  de manger plus tard  eux...J'ai eu peur de leur réaction, mais cela ne leur a pas posé problème !

Ce que l'on apprend aussi à LC, c'est ne pas succomber aux tentations, cela reste une envie de manger émotionnelle. Tu vas apprendre à ne pas -systématiquement - manger quand tu n'as pas faim. Se planquer pour manger je l'ai fait aussi; j'avais honte aussi mais ça ne sert à rien sauf à nous faire manger plus encore !

Bonne continuation, par essais-erreurs on avance doucement mais sûrement

lorraine
Marraine

Witchia Et demander à tes enfants de se calmer, leur expliquer l'importance pour toi d'être au calme, pour que tu puisses te concentrer sur ton repas ? Ce, si vaiment tu ne peux pas manger avant ou après eux Tu peux aussi les mettre devant un jeu ou la télé pour être un peu tranquille si tu manges après eux..Ce n'est que 20 minutes...

Quand j'ai démarré LC, j'ai mis ma fille à la cantine ou chez ses grands parents pour être seule à midi....

LC nous demande de changer nos habitudes pour que l'on puisse vraiment être attentif à nos sensations alimentaires et émotionnels . Cette attention à soi est  vraiment au coeur du programme.

Assez rapidement, on arrive à "gérer" sa faim et à manger à des horaires plus conventionnels. Donc, ça vaut le coup de faire quelques efforts au début, de te faire ce cadeau là...

Bonne continuation

Witchia.
Abonné

Lorraine je te mets au défi de faire se calmer un enfant d'un an à table :DD

Tu me diras en ce moment c'est plus calme ils refusent de manger... 

lorraine
Marraine

Oui, c'est vrai tu as raison,  demander à un enfant de un an qui a décidé de s'amuser c'est difficile voire impossible de le calmer, et peut être surtout à deux entrainés l'un par l'autre....winksmiley

C'est pour cela le mieux si tu choisis d'apprendre à manger  en pleine conscience c'est de manger sans eux...Ca ne dure qu'une période ...

Fais au mieux pour toi, bonne nuit Witchia

Ofraise1.
Abonné
Donc la gourmandise cest une EME? Parceque des fois je prend juste une cuillere dun plat de mes enfants, juste par gourmandise.... Jai du mal a crore que cest emotionnel... Je dois attendre pour travailler sur les EME ou cest un dossier qqpart? Merci pour vos conseils
Pattie.
Ancien abonné

Il y aura une étape sur les EME (plusieurs, même).

La définition d'une EME, c'est : une envie de manger sans les signes de la faim. Quand tu prends une bouchée avec tes enfants, si tu n'as pas faim, c'est une EME. Il y a une émotion dessous. Si tu as faim, alors bon appétit !

La définition de la gourmandise, sur LC, c'est de manger un aliment en en profitant à fond. Comme la faim décuple le plaisir donné par l'aliment, ça passe par manger avec la faim. Si tu manges sans faim, ce n'est pas de la gourmandise, c'est une EME.

Après, il ne faut pas diaboliser les EME, culpabiliser, tout ça. Il faut apprendre à les connaître. Elles ont un rôle dans notre système émotionnel, notamment d'être le signal d'une émotion qui, si on ne lui accorde pas un peu d'attention, va nous faire manger sans faim.

lorraine
Marraine

Bonjour ,

Oui, je me rallie à Pattie, ne pas diaboliser les EME, ne pas en avoir honte ni en culpabiliser. Ces Envies de Manger E motionnelles  disent quelque chose de nous, de nos émotions...Accueillons plutôt ces états intérieurs en les regardant de près avec bienveillance

Mais comme dit, le parcours alimentiare prévoit un travail sur ces EME, avec des réponses possibles à apporter suivant que l'on satisfait ou non cette EME...Et aussi sur les diverses faim (comment les reconnaitre) et la sasiété etc...

Bonne journée

izabelle
Animatrice forum

déjà  le diner avec les enfants, en soi, c'st source d'EME

je veux dire : les jérémiades, gérer les enfants tout ça....  c'est envahissant

et se sentir envahi, quand on est une "bonne maman" c'est un sentiment contre lequel on lutte beaucoup

et quand on lutte, les EME sont juste là, prête à nous aider, à lutter

 

mais notre gourmandise en patit, puisqu'en picorant, on se gache l'appétit, et se nourrir de "restes des enfants" que ça soit en cachette ou non, ce n'est pas très agréable

 

pour ma part j'ai renoncé à attendre mon chéri qui, avant, dinait vers 21h

tant que ma fille ne pouvait  "m'offrir"  un repas suffisamment calme, eh bien pas question que je mange avec elle

et tant pis si chacun mange séparément,  à un moment donné c'est une fausse convivialité si la maman doit se sacrifier et manger dans l'agitation

donc il faut se sentir libre.....

il se trouve que maintenant, à force d'être libre, eh bien on mange à trois....

ma fille est plus grande, et elle sait que pourq ue je mange avec elle, il faut qu'on mange en paix, que c'est un besoin fondamental pour moi (et c'est vrai)

ça va beaucoup mieux depuis qu'on choisit les menus ensemble d'ailleurs et que je m'y tiens....

 

et mon chéri, sans doute  "attiré" par cette bonne ambiance  au moment du diner,   fait de plus en plus en sorte de manger avec nous, presque tout le temps en fait

c'est un peu moins calme, car le chéri oublie plus vite que la fille mon besoin de "paix", mais comme de mon côté j'ai aussi progressé et que je peux tolérer un peu plus d'agitation qu'avant,  eh bien tout ça se goupille bien

 

sentons-nous libre, mais parfois, au début, on ne peut pas TOUT avoir, parce qu'on est en travail

par la suite, les choses se remettent en place  et chacun peut avoir ses besoins satisfaits

fny.
Abonné

Bonsoir les filles!!

Comme je comprends tout ce que vous vivez!!

J ai 3 enfants (4 avec mon mari...),que des mecs...et tout petits en plus (sauf le mari...)! Mais que d énergie! Que de turbulances! Que de tonitruance!

Donc,pour un repas dans la pleine conscience chez nous...vous repasserez!

Notre chez-nous,sans être minuscule,n est pas immense non plus et n offre guère de possibilité de s isoler au calme afin de déguster la moindre pitence en solitaire! Pas évident dans ces conditions de savourer chaque bouchée et d être à 100% dans l appréciation gustative...à table,c est rock'n roll du début à la fin du repas! Sollicitations continuelles de mes chères petites têtes blondes...petits diablottins aux bouilles d anges...

Je n ai pas encore trouvé la parade à ce "couac" des familles nombreuses ,confinées entre 4 murs respirants le bonheur,le joyeux bazard et les franches rigolades!!

Peut-être ne faire qu'un seul mais gigantesque repas par jour...vers 21H  quand tout va bien...

Hauts les choeurs!

 Bisou à toutes les mamans du monde! Vous êtes formidables!

Lavienrose.
Abonné
J'ai fait l'expérience, ces derniers jours... Car le double repas j'ai pratiqué trop longtemps.... Si j'avais connu LC avant.... ( je sais si si l'impératrice!) J'ai fait l'expérience de fractionner mon repas pour manger avec fillette et avec zhom! J'ai dégusté mon entrée avec fillette et le plat avec mon homme qui me stresse plus que fillette car profite de notre tête à tête pour parler boulot.... Vais finir par me faire un plateau lol Mais ça fonctionne bien pour moi , je peux prendre mon temps et de savoir que j'ai mon assiette aux deux repas ça me sécurise. Bon courage les mamans!
Fleur de Lys.
Abonné

j'ai le meme probleme que toi, les repas du soir, si je les prends avec les enfants sont cahotiques, mais si je mange apres avec mon mari , je suis tellement soulagée que la fin de soirée soit proche que je me lache sur le fromage ou autre, sans aucune faim , ou pour accompagner mon mari , pour qu'on partage un moment.

Manger avec les enfants m'empeche de me concentrer sur ce que je mange, en meme temps, c'est comme cela aussi, par l'exemple , que je voudrais leur montrer , qu'il verront une maman régulée... et se reguleront....

 

je vois en ecrivant cela que je me mets trop la pression ( je suis au début du programme , 10 jours seulement).

 

Bref, en fait, generalement, je mange avant les enfants. cela me permet de me concentrer sur mon repas. (ils font une tele pendant ce temps)

je garde un peu de faim pour manger deux / trois trucs, avec les enfants pour qu'on partage le temps du repas.

 

Puis quant mon mari est là, je déarasse ou je fais la vaisselle ou je prepare le repas du lendemain,  pendant qu'il mange,pour qu'on bavarde un peu.

mais le gros probleme ,c 'est de ne pas finir les restes de tout le monde.

 

j'essaie de faire des bento avec les restes comme cela ce n'est pas perdu, et j'amene au travail le lendemain ...

voila pour mes pistes et toi as tu trouvé d'autres solutions?

 

Courage !! je te soutiens !!

fny.
Abonné

FLEUR DE LYS: effectivement,je vois que nous toutes,mamans d'enfants très jeunes,nous vivons les mêmes repas cacophoniques et tragi-comiques!

Je n ai pas trouvé de solution miracle,mais,comme toi,je vais tenter le "petit truc pour un repas plus calme",lu sur le fil précédent!

On risque rien à tenter le coup!!

Courage à toi aussi...merci pour ton soutien! Je suis là pour toi aussi,si besoin!!!

Marietiti.
Abonné

Maman d'enfants petits ou ados, c'est pareil... Mes enfants ont 12, 15 et 16... j'e rentre du boulot a 19 h30, je prépare le repas, j'ai un peu faim et un petit bout de ci, un peu de ça ... et puis le repas ensuite avec tout le monde pas avant 20 h, 20 h30 car mon mari rentre tard.. et je finis les assiettes de tous les enfants et puis ils mangent des choses que je voudrais éviter et j'en prend quand même un peu. .

Pareil pour les gôuters le WE ou le mercredi, ils mangent quelque chose de bon (calorique) et j'ai envie d'en goûter même sans avoir faim.

J'accumule les petites parts, mais me ressert et cela finit par faire un gros peu!

C'est dure de résister aux tentations, et cela fait 16 ans que cela dure!!!

 

J'ai l'impression qu'avec LC, je prends conscience de mes actes par rapport à la nourriture.

 

Marie

Haut de page 
X