Le fractionnement me zenifie ou ??? - 06092013

Lavienrose.
Abonné
Je sais que beaucoup d'entre vous n'aime pas le fractionnement et que ces étapes sont mal vécues.... Moi c'est tout le contraire, déjà la première fois je l'avais bien vécu Je suis à l'étape du rassasiement spécifique.il est demande de fractionner tout ses repas durant une semaine.... J'adore, ça tombe en plus super bien car j'ai pu m'organiser pour faire de super plats et desserts, d'ailleurs cet aprèm une tarte aux pommes succulente. Le fractionnement m'oblige à déguster car je sais que je ne mangerai que très peu.....mais je sais aussi que je pourrai prendre le reste un peu plus tard.en général j'élime une portion et essaye de réduire les autres, ça fait que mon goûter c'est mon dessert et le soir mon entrée ou ma demie portion du plat c'est mon digestif J'aimerai manger ainsi tout le temps car je constate que je mange moins et je déguste plus facilement et en prime j'ai perdu du volume.....je me sens bien quand j'ai fini mon repas: je suis relax fière de moi et les papilles sont satisfaites aussi Mais comment faire dans la vie de tous les jours? Car je sais que c'est un exercice et donc j'arrive à l'imposer et à me l'imposer, mais fillette et mon homme ne le voit pas du même œil !!! Ils ont besoin( pour le moment mais je compte bien les convertir niak, niak !!!) de leur entrée plat et dessert! Et quand je suis invitée, comment ne manger que le plat? Et quand bien même j'arrive à le faire...je ne vais pas partir avec un doggy bag pour ma collation... Je ne sais pas quoi penser et je me dis que j'aurais besoin de 15 d'exercice sur le fractionnement pour que ça devient plus automatique après. Ou alors je me dit que je suis comme au régime et que ce que je vis c'est de la restriction, mais je ne pense pas car je mange pas régime du tout Je n'arrive pas à voir ce que ça cache Cela vous arrive -t-il de ne prendre qu'un seul plat pour votre repas? Les petites mangeuses comment gérez-vous vos repas? En Thaïlande ils mangent toutes les 2/3heures .... Mais je vis en France pourj le moment. Comment faire pour perdurer dans cette voie ? L

Commentaires

FRED73
Marraine
Quand je mange à la maison, je ne mange très souvent qu'un seul plat mais j'en mange trop ! J'ai beaucoup de mal à laisser de la place pour un dessert. En fait j'ai l'impression qu'il faut que je me remplisse vite pour ne plus avoir faim rapidement. C'est pour cela que j'ai du mal avec la dégustation. Vite, faire disparaître l'inconfort. Mais en même temps je suis capable d'attendre d'avoir très faim avant de manger...
izabelle
Animatrice forum

à te lire, j'ai l'impression que cela te réussit, en effet

de mon point de vue, je ne vois pas pourquoi tu sacrifierais un tel bien-être à des conventions sociales

du moment que tu manges en même temps que les autres, ils ne vont pas te blamer de ne pas prendre de dessert.....   et quand tu es invitée, ma foi, cela n'arrive pas tous les jours j'imagine, tu feras une excepttion ces jours là

je pense qu'au quotidien, si cela te convient et que cela te rend heureuse dans ton corps (c'est comme ça que je l'entends quand je te lis), tu n'as aucune raison de t'en priver

je ne te sens pas du tout en restriction, j'ai plutôt l'impression que tu as trouvé qqchse qui te convient, simplement, et que tu as tout intérêt  à mettre en place dans ton quotidien  pour prolonger ce bien-être......   par contre tu n'as pas besoin de l'imposer aux autres

je crois qu'à partir du moment où tu ne touches pas à leur dessert, ils ne verront aucun inconvénient à ce que tu manges le tien au goûter

j'ai pu remarqué que les autres se fichent pas mal de ce qu'on mange, du moment qu'on est ensemble (c'est ça qui compte)

en tous cas c'est super de venir nous raconter tout ça,   c'est important en effet d'avoir des retours de bonnes expériences sur le fractionnement, sinon on va finir par en avoir peur!!!!!

Lauvie.
Abonné
Chez nous quand on a des invites on leur propose souvent de prendre le dessert un peu plus tard et la plupart accepte ! Ça me parait assez logique comme idée comme on cuisine souvent un peu plus quand on a des invites du coup on peut ne plus avoir faim pour le dessert (d'ailleurs je ne mange un dessert que quand il y a des invites, je n'aime pas du tout ça)
Soleluna.
Ancien abonné

Hello,

Ton post tombe à pic, j'ai décidé de reprendre l'étape rassasiement. J'avais bloqué 2 mois je crois sur le fractionnement, du coup en commun accord avec la coach j'avais sauté l'étape en me promettant d'y revenir. Je crois qu'il est temps. Je mange clairement trop et c'est là que se situe ma marge de manoeuvre.
Le fractionnement m'avait mise en rage, c'est comme si je me punissais, c'était intolérable. Trop de régimes sans doute. Et aussi j'ai du mal comprendre. J'imagine que je m'empêchais de manger la 2e part.
En ce qui me concerne, je ne mange qu'un plat unique, sauf invitations. Du coup il est consistant, parce que je tiens à ne pas manger plus tard. C'est une croyance qui me vient du yoga et de l'ayurveda (ne pas trop utiliser mon système digestif qui est assez faiblard). Et j'ai pu constater à la pratique qu'un bon repas et un autre plus léger dans la journée est ce qui me convient le mieux. Mais ici, prise dans le tourbillon, je commets l'erreur de trop charger ce repas et de prendre des portions trop grandes.
Merci donc pour ton post, qui me montre qu'on peut fractionner avec plaisir. C'est encourageant :)

Clarisse_and_me.
Abonné

Bonjour, j'ai commencé le fractionnement hier, avec appréhension à cause de ce que j'avais lu sur le forum.  Et finalement, ça se passe étrangement bien...

D'abord, parce que je commencais déjà à pratiquer le fractionnement sans le savoir, en étant plus attentive à mes sensations alimentaires.  Ensuite parce que ça confirme mes impressions que je mangeais trop et l'expérimenter est très enrichissant.  ça me semble être une découverte aussi importante que celle de la faim ! Savoir que je n'ai qu'à prendre une collation si la faim survient trop tôt m'enlève toute appréhension.  Et comme je sais que je mange moins, j'ai tendance à m'autoriser des bonnes choses ! smiley

Autant la dégustation, bof bof, j'en ai pas tirer grand chose. J'ai préféré gardé mes petits rituels à moi et j'ai carrément by-passé la dégustation des aliments très caloriques (ça m'agaçait au plus haut point, j'avais l'impression au contraire de ne pas pouvoir en profiter pleinement  en étant obligée de me plier à une méthode de dégustation particulière !?!) 

Mais la faim et la satiété ! Ce sont vraiment les deux aspects qui me font faire des pas de géant dans mon comportement alimentaire. 

izabelle
Animatrice forum

super Clarisse!

Haut de page 
X