Les jeunes, cette poubelle de table... - 02082011

Giamilla.
Abonné

Le titre (un peu choc, mais c'est vraiment mon sentiment) évoque ce que j'entends le plus souvent lors des repas de famille, car je fais encore partie du "groupe des jeunes", à savoir, dans le langage familial, la dernière génération. De ce fait, quand, vers la fin du repas, les "grands" n'ont plus faim et que notre hôte s'aperçoit qu'il reste un petit quelque chose dans les plats, j'aimerais enfin comprendre pourquoi on se tourne systématiquement vers les plus jeunes de la tablée pour s'en débarrasser (aka, ne pas le mettre à la poubelle, au final !).

Exemple : 

- La tante : Mmmm, c'était bien bon ! mais c'est bon là, je calle, j'arrête là. 

- Le beau-père : Ah, mais vous n'allez pas me laisser ça au fond du plat tout de même !

- La tante et la belle-maman, de concert : ah ! non c'est dommage. Mais moi je peux plus ! mais les jeunes, là (discutant ainsi de nous alors qu'on cause à l'autre bout de la table, rassasiés), ils vont bien finir, non ? 

- Un des jeunes (en l'occurrence moi, 28 ans, mariée, mais merci tout va bien), qui a entendu la réflexion, se retourne et lance : Et en quoi le fait d'être jeune signifie devenir vos poubelles de tables ?

 

Grand silence choqué et outré parmi les "vieux". 

 

Et bien, si enfant, on m'a toujours dit de finir les plats.... (tout en devant finir mon assiette, parce que des gens meurent de faim, of course).... je comprends mieux la prise de poids. 

 

Pour résumer : c'est quoi cette tendance à traiter les plus jeunes à table comme ramasse-miettes ? et ce n'est de loin pas la première fois que je suis confrontée à ce genre de situation : la famille plus âgée qui veut nous voir finir les restes, parce que "c'est dommage de gâcher". 

Les jeunes n'ont pas le droit à la régulation, c'est ça ? pfffff. 

Commentaires

sikkim.
Abonné

Je pense surtout qu'il n'y voient aucun mal et ne considèrent pas les jeunes comme des "poubelles".

Seulement les personnes plus âgées ont moins d'appétit que les jeunes, tout simplement, et donc ces derniers ont encore de la place...

Giamilla.
Abonné

Peut-être, mais bonjour le respect.... si eux se rendent bien compte qu'lls n'ont plus faim, ne peuvent-il comprendre que c'est pareil pour les autres ? 

 

Surtout que quand on dit d'abord "non" poliment et plusieurs fois, ils insistent. Ils lâchent seulement l'affaire quand on commence à montrer notre agacement. Je ne trouve pas ça très sain. 

sikkim.
Abonné

Lol !!! C'est sûre qu'à la longue c'est agaçant. J'ai connu pire dans le genre "poubelle", les âgés se prenaient les meilleurs morceaux et la quantité qu'ils voulaient et ce qui restait était dévolu aux jeunes. Genre tu te retrouves avec 3 haricots dans l'assiette et la carcasse de poulet. Et là tu as vraiment l'impression d'être une poubelle.

Giamilla.
Abonné

Ah oui, sympathique ! c'étaient les Tenardiers, ou quoi ? 

sikkim.
Abonné

Non du tout. Mais ils partaient du principe qu'ils étaient vieux et donc tous les droits et privilèges.  je me souviens qu'en dessert il y avait un assortiement de gâteaux. Je me suis retrouvée avec une tarte au fraises que ça me plaise ou non. Alors qu'il aurait été plus simple de faire selon les goûts de chacun. Enfin bref, heureusement que les repas de famille ne sont pas quotidien !!

Flowerbomb.
Abonné

je pense aussi que cela fait partie de l'éducation de toute une génération d'anciens. ne rien devoir jeter car il ne faut pas gaspiller et les jeunes, ont besoin de mettre des forces, ils doivent manger !

en tout cas, c'est vrai que les repas de famille sont souvent "drôles" quand on prend conscience de certaines choses. pas plus tard qu'hier, repas de famille, c'était dèjà 14 heures et mon neveu de 6 ans avait faim alors je lui ai proposé de lui faire une petite assiette pour le caler en attendant que l'on passe à table. mais alors, qu'est-ce que j'avais pas dit là ! mon père (77 ans) m'a crié dessus (j'en ai 47 donc....) en me disant qu'on donnait de mauvaises habitudes aux enfants et qu'après il mangerait plus à table, bref... toute une litanie qui m'a bien agacée............ mais voilà, c'set une autre génération ! ah des fois il faut avoir de la patience,. je suis d'accord avec toi Giamilla !!

hemipresente.
Abonné

@Sikkim chez moi on fait choisir les enfants en premier en principe, c'est quand même plus agréable, nous les adultes nous avons des goûts plus vastes et nous attachons moins d'importance au sucré alors que les enfants attendent souvent le dessert avec impatience après des repas interminables.

@Giamilla ouh laaaaa ca a dû jeter un froid en effet ... !

zzzouzou.
Ancien abonné

Moi j'ai une belle-famille qui n'a toujours pas intégré que non, ni mon mari, ni mes beaux-frères et belles-soeurs, ni moi, n'avons plus 17 ans, un corps en pleine croissance et des heures de sport par semaine. Ca me gonfle. Ils savent que je me bats avec mon poids depuis des années, mais j'ai toujours droit à "tu vas pas me laisser ça, quand même !".

En ce moment, c'est le pompon. Comprenez, j'ALLAITE, j'ai besoin de manger pour DEUX !!! Mon bébé a de bonnes joues, je suis en surpoids, mais il parait que j'ai besoin de manger, alors je dois lutter 2 fois plus pour ne pas récolter les restes !  

J'ai fini par demander à mon mari de balancer froidement (il est meilleur que moi à ce jeu-là) que je pèse plus qu'à ma sortie de la maternité alors qu'on arrête de me gonfler.

Lily.
Abonné

oulàlà, les joies de la vie de famille...

Je veux pas jouer la sage de service, mais l'agressivité ne sert à rien... Le plus dur, c'est de dire calmement et en préjugeant toujours de la bonne foi de nos interlocuteurs (c'est pas toujours vrai, mais c'est moins fatiguant) :

"non merci, je n'ai plus faim".

stridline.
Abonné

Pendant les vacances, on a passé une semaine chez un oncle et une tante de mon mari. C'était vraiment sympa, ils sont plutot détendus, mais au moment des repas il fallait toujours finir les plats. Sérieusement ? Mais pourquoi on ne garde pas ce qui reste dans un coin, on accomodera les restes à un autre repas ! Ils sont vraiment dans une logique ne rien gâcher, mais systématiquement finir plutot que stocker, ca m'a vraiment soulée. Et à l'arrivée, même si c'était souvent des légumes et des fruits du jardin, on a trop mangé.

Surtout qu'en 2011, c'est pas comme si on manquait de place dans nos grands frigos.

Giamilla.
Abonné

Et puis, quelque part... de la nourritue mangée sans faim est tout autant gâchée que si elle était purement et simplement jetée, non ? Dans tous les cas, mieux vaut en effet tenter d'accomoder les restes pour un repas suivant.

 

Ça me rassure de voir qu'il n'y a pas que chez moi que c'est comme ça et que bon nombre de familles ont aussi ce rapport étrange avec la table. Rassurant, ou peut-être pas en fait ! 

Anick.
Abonné

Heureusement, chez moi, cette tâche revient aux jeunes hommes, qui ne s'en plaignent pas! 

Sciuc.
Abonné

Chez moi, on disait tpoujours "mange, t'es jeune!"

Le plus beau de l'affaire, c'est que finalement à bientôt 50 ans, mon frère et moi (en dépit de nos enfants) sommes toujours "jeunes" pour nos parents, et donc devons toujours manger, puisque... Au bout du compte ça m'amuse, mais je n'ai pas fait perdurer la tradition.

Lamiteorange.
Ancien abonné

Bonjour,

 

Je ne crois pas que dans leur esprit vous serviez de "poubelle" mais qu'il ne faut surtout pas gâcher et que les jeunes ont "besoin de manger".

Ma mère aussi dit souvent "Ha mais vous n'allez pas me laisser ça!"

L'autre jour, j'ai refusé de me resservir de l'omelette à la pomme de terre (mon plat favori qu'elle avait fait pour me faire plaisir) parce que j'étais calée, elle m'a demandé si j'étais malade... ;)

Pareil, mon mari veut tout le temps que nos filles finissent leur plat pour que ça "ne finisse pas à la poubelle" j'ai essayé de lui faire comprendre qu'il vaut mieux que ce soit dans la poubelle que dans leur ventre si elles n'ont plus faim! Il comprend parce que je lui explique depuis des années, mais c'est un travail au corps de faire changer les mentalités sur la nourriture!

En tout cas j'admire votre répartie, un peu "brutale", mais si vous l'avez dit ainsi c'est sans doute qu'il y avait une bonne raison. LEs familles ne sont pas toutes toute rose!!

Marick.
Votre coach

pas facile en effet les traditions, les peurs tout ça pousse à dire des phrases qui sont parfois indelicates (surtout quand on sensible comme nous sur le sujet )  mais vous avez raison quand on le ressent comme une agression faudrait pas se taire mais peut-être pas sur le même ton sinon moi en tout cas je ne me sens pas bien dérrière. ni paillasson ni hérissonpeut-être  !!!

Laurette2.
Abonné

Chez moi, on ne faisait pas de chantage pour finir les plats... simplement, ma mère parlait avec admiration de l'appétit de mon frère, on racontait des records de bouffe de mon père quand il était jeune (genre concours à celui qui mangera le plus de tel truc)... et je suppose que je devais manquer d'admiration ou d'attention, parce que je mettais un point d'honneur à beaucoup manger, à finir les plats, etc. d'ailleurs on me disait parfois "la poubelle"...

Bon, en même temps, j'aimais bien manger et j'avais bon appétit, c'est sûr !

positivethinker.
Abonné

En vous lisant, ca me donne envie de vous donner une idee, que j'ai eu l'occasion de mettre en pratique de temps en temps. Plutot que de gacher la nourriture en la mangeant sans fin, emballez la et donnez la au SDF du coin, il saura sans doute en profiter

Haut de page 
X