Les obstacles à la pratique de la pleine conscience - 21062018

izabelle
Animatrice forum

Depuis des années que je tente de pratiquer, je m'aperçois que je rencontre beaucoup d'obstacles à cette pratique, pourtant quand je m'y mets les bienfaits sont sensationnels

voici une première ébauche de ces obstacles

- mal à l'aise de ressentir mon corps dans le présent

- vertige de voir mes pensées aller si vite

- envie de suivre les pensées très fortes quand elles concernent des nouvelles idées ou des projets

- prendre conscience de moi-même est difficile du fait d'un mauvais rapport à moi-même

 

Voilà les principaux obstacles que je vois pour l'instant et qui font que.... j'ai tendance à oublier  ou à rechigner de le faire

alors même que je sais que ça me fait un bien fou (forcément)

Commentaires

Naaga
Ancien abonné

J'aime bien cette phrase de Chögiam Trungpa (avec des élisions): "La méditation fournit l'espace permettant à l'agitation de fonctionner sans entraves, de se détendre dans son mouvement".

Quand je médite ou fais de la PC, je me dis que c'est ça que je fais. Quand je donne de l'espace à une émotion ou à une sensation, j'accepte son mouvement propre. Là, il s'agit de laisser oeuvrer le mouvement propre de l'agitation mentale...

Plus facile à dire qu'à faire, of course laugh

Naaga
Ancien abonné

Et aussi, pour ce qui est des pensées très fortes, je vois tout à fait ce que tu veux dire, et moi je me dis "si c'est vraiment une trouvaille, ça reviendra au moment opportun"(par exemple quand je serai en train de travailler), et ça marche. Ça me permet de laisser filer l'idée.

izabelle
Animatrice forum

ah merci pour cette phrase j'aime beaucoup je pense que cela peut m'aider

par contre pour le lacher prise sur les idées créatives qui viennent en méditation, j'ai du mal parce qu'elle ne me viennent jamais quand je suis en train de travailler

en méditation, forcément.... y'a plus d'espace  et c'est là qu'elles viennent

elles sont si irrésistibles.......  je n'aime rien tant que d'avoir une idée créative

donc le lacher prise est difficile à ce niveau là

mais je tache de rester souple  et surtout ne pas me faire trop violence

c'est pour ça que je fais de petites sessions d'ailleurs c'est toujours mieux que rien

 

merci encore pour cette phrase

izabelle
Animatrice forum

un autre obstacle très évident  :

pendant la pleine conscience, les émotions refoulées remontent à la surface

donc bien sûr quand on est en lutte émotionnelle, on n'a vraiment aucune envie de faire de la pleine conscience!!!!   du moins si on veut continuer à lutter (par réflexe)

Kroline
Abonné

Bonjour, 

Je réagis sur ce fil même s'il est ancien. Je ne sais pas si j'aurais du créer un nouveau fil? 

Je suis actuellement à l'étape de le PC que je dois pratiquer plusieurs fois par jour.

Je me pose quelques questions: Pensez-vous que la PC soit pour tout le monde? On a tous quelque chose à y gagner? En quoi le fait de se concentrer sur sa respiration fait prendre conscience d'émotions? 

Vous lui l'avez pratiqué, qu'est-ce que cela a changé? 

J'aimerais trouver de la motivation... 

Merci à ceux qui me répondront!

Caroline wink

Toutentiere
Ancien abonné

bonjour Caroline,

Je me permets de répondre pour partager ma vision des choses. Une émotion nait en premier dans le corps, C'est quelque chose de physique, qu'on ne peut contrôler. Pour moi, me concentrer sur mon corps me permet de me mettre à son écoute, d'observer où se situent les éventuelles tensions, douleurs, sensations diverses. Je sais par exemple que la tristesse se traduit chez moi par un poids sur la poitrine, une difficulté à inspirer à fond, d'où souvent des soupirs d'ailleurs quand je suis triste. La colère voit une crispation des mâchoires, une respiration plus saccadée, le stress joue avec mes trapèzes, la peur me noue le ventre.

 

voila pour moi le lien entre la pleine conscience, écouter son corps et les émotions. Quand je ne suis pas en pleine conscience, ce qui arrive TRES souvent, je ne ressens pas ces tensions.

Belles découvertes à toi et à bientôt

Géraldine

bluesette
Ancien abonné

Bonjour Caroline.

Moi aussi je suis à cette même étape de la PC. J'aurais dû la faire hier soir et j'ai oublié. Quand je la pratique je n'ai aucune émotion qui remonte. J'entends juste ma respiration. Je ne sais pas si je vais réussir à faire la PC de 10 minutes. Ce n'est pas désagréable mais j'ai tjs envie que le temps de la PC passe plus vite. Par contre, quand je suis à table en train de manger je trouve très intéressant de me concentrer sur ce que je fais , sur les bouchées, aller plus lentement... Cela me donne une idée plus claire des quantités et du point de satiété. 

Mais tout ça est long à mettre en place, je crois, et rester motivée n'est pas très simple.

Je vous fais mes amitiés.

coquillette
Ancien abonné

Bonjour bluesette,

Comme toi je suis dans l'étape de la PC depuis des .lustres ( Aout ). la PC est fort agréable mais je ne sais pas pourquoi je ne veux pas clotûrer cette étape dans le programme ... des questions émergent du genre  : seras -tu capable de mettre en place sur le long terme cette pratique ?

j ai sans cesse des jugements qui me viennent et qui m'empêchent d'avancer. Mon esprit se brouille : souhaites tu maigrir ? as-tu envie de réellement changer ? il me semble qu il ne faudrait qu'un pas pour que je sois enfin en paix face à ma faim

je m'excuse car je pense que je suis hors sujet ...

mais j ai tellement d'interprétations, de doutes, de certitudes ou de fausses croyances que je n'avance pas

j ai déjà fait un pas j'ai ouvert mon espace linecoaching et je cherche une binôme ou des fils de discutions qui me permettraient d'écrire ce que je vis.

Moi je prie tous les jours je me sens en paix avec les autres. je crois que j ai fait un lâcher prise sur le contrôle

toutes mes  amitiés à tous

izabelle
Animatrice forum
Kroline Abonné mer 14/11/2018 - 11:23

Je me pose quelques questions: Pensez-vous que la PC soit pour tout le monde? On a tous quelque chose à y gagner? En quoi le fait de se concentrer sur sa respiration fait prendre conscience d'émotions? 

Vous lui l'avez pratiqué, qu'est-ce que cela a changé? 

J'aimerais trouver de la motivation... 

Merci à ceux qui me répondront!

Bonjour Caroline,  oui la PC est bien pour tout le monde,  ou au moins tout le monde qui souhaite améliorer son existence, on va dire…..

cela ne fait pas prendre conscience d'émotions, en fait  cela développe en nous un rapport à nous-même qui est bien plus efficace pour la gestion émotionnelle

c'est à dire arrêter de tout gérer par le cerveau, et surtout les émotions, car il est totalement incompétent en la matière

 

il s'agit donc de développer une conscience différente, un espace où on est simplement, on existe, dans le présent, sans résoudre, sans penser, etc...

bien sûr cela n'est pas évident  surtout pour les personnes comme moi (et petu-être toi?)  au cerveau hyperactif

 

j'ai toujours et encore du mal à pratiquer, j'avoue

et pourtant force est de reconnaître que ça me fait un bien fou

en fait ça fait toute la différence

sinon, le cerveau reprend la main,   et adieu la régulation naturelle des sensations et des émotions

ce qui nous amène directement à une façon saine car naturellement régulée de se nourrir

reborn60
Abonné

Je vous souhaite un bon Noël, en pleine conscience, autant que faire se peut, tant les évènements familiaux peuvent nous "bousculer" émotionnellement.

Evelyne

"Entre le stimulus et la réponse, il y a un espace. Dans cet espace se trouve notre liberté, le pouvoir de choisir notre réponse." Victor Frankl
Cleo72
Ancien abonné

Bonjour

J'ai l'impression d'être un alien : personnellement je n'aime pas pratiquer la pleine conscience... ou plutôt j'ai dû mal à m'y mettre, j'ai l'impression de perdre du temps, et je n'éprouve pas de plaisir pendant ou après la séance.

J'avoue je ne comprends pas pourquoi la plupart des témoignages disent que cela vous fait un bien fou.

Cela est devenu une corvée pour moi, au même titre que le sport et j'essaie de faire mon programme sans.

Ya-t-il des témoignages de personnes qui sont dans le même cas que moi et qui arrivent malgré tout à faire leur programme sereinement ?

En vous remerciant pour vos réponses.

 

izabelle
Animatrice forum

bah non tu n'es pas un allien

je ne sais pas où tu as lu ces témoignages mais moi je n'ai jamais aimé faire de la pleine conscience

ce qui ne veut pas dire que cela ne me fait pas de bien par contre

 

bien sûr je n'ai aucun plaisir et pourtant ça me fait du bien

c'est un peu comme un médicament, quoi  ;-)

 

en fait ça dépend des personnes mais j'ai l'impression que les personnes qui ont tendance à avoir un cerveau qui fonctionne à toute allure, tout le temps dans le flot des pensées incessantes, c'est vraiment désagréable de quitter ce flot là

parce qu'autant il peut être pénible si ce sont des pensées pénibles genre  "j'y arriverai jamais"  autant il peut être agréable quand c'est des idées, des projets, etc....

 

ceci dit si tu entres dans cette catégorie de personnes, la pleine conscience est alors, bien que désagréable, hautement utile  puisque ça nous permet de travailler une compétence essentielle qui est de porter attention au moment présent, au ressenti, à être

et se détacher un peu de nos pensées : faire, résoudre, réfléchir, etc

et cette compétence est absolument essentielle pour entrer dans un autre rapport à l'alimentation, ne plus être dans la résolution de problème qui entraine tot ou tard des compulsions  et être dans   :  être, ressentir

 

il est possible de faire des séances plus courtes, à savoir que lorsqu'on a beaucoup de pensées, 1 minute en vaut 3 tellement c'est dur de se recentrer encore et encore son attention sur le présent

 

Après on peut bien sûr suivre le programme sans faire d e pleine conscience, mais le risque alors est de passer à côté de ce qui est le plus essentiel dans le programme  et utiliser simplement son cerveau,  ne pas investir tout son être, tout son corps, qui est le seul capable de nous permettre d'arriver à une régulation naturelle et sans effort à terme

 

donc je conseillerai de faire même si c'est pénible, moins longtemps mais régulièrement

ce n'est pas non plus particulièrement agréable de se laver les dents, on le fait au moins deux fois deux min par jour, au minimum ou plus pour certains,  et si on faisait autant de pleine conscience, on verrait de gros progrès dans notre capacité à ne pas toujours embarquer dans nos pensées et laisser plus de place à nos sensations et nos émotions

FRED73
Marraine

Coucou tout le monde,
Après tout ce temps. Je prends enfin le temps de vous donner des nouvelles. J'ai repris du poids... Mais j'ai trouvé un cours de pleine conscience que je pratique tous les mercredis et le dimanche matin quand je peux. Cela me permets d'en faire chez moi parce que plus on pratique, plus on a envie de le faire. Je m'astreinds à y aller toutes les semaines et une fois que j'y suis et bien je suis obligée d'y rester. Et c'est vraiment très bénéfique 😊
Il n'y a rien à réussir, juste se mettre dans la posture et se foutre la paix. Juste se poser, c'est tout. Par contre, il faut mettre un miniteur et ne pas se lever avant la fin du gong ( j'ai trouvé une application avec un gong pour le départ et un autre pour la fin).
Voilà pour mon expérience 😉

izabelle
Animatrice forum

bravo !

Nicci5212
Abonné

Bonjour à tous et toutes
Je commence le programme et je découvre la pleine conscience. C'est surprenant !
Parfois ,des émotions fortes remontent de très loin quelquefois au bout de 2 ou3 minutes de pleine conscience. Je pleure beaucoup et après... quel soulagement !
Bon heureusement je me fais aider par une psychothérapeute adepte elle aussi de la pleine conscience. Je me sens bien dans cette pratique, j'ai la sensation de me décharger de poids énormes qui doivent s'en aller pour pouvoir m'alleger sur tous les plans.
Je vous souhaite une bonne journée
Nicci

izabelle
Animatrice forum

bravo

Haut de page 
X