L'histoire sans fin - 27122018

Miras
Ancien abonné

Bonjour à tous!

Avec ce programme, j'espère vraiment que "l'histoire sans fin" s'achève. Dans ma famille, les soucis de poids sont obsédants depuis toujours. J'ai grandi avec des conseils en tout genret "ne boit pas à table", "prends des édulcorants, des zéros pourcents de MG". "Ne mange pas de pomme à la fin d'un repas", "préfère l'huile d'olive", "mange sinon tu vas avoir faim plus tard" (ceratins conseils étaient certainement pertinents). Alors même que je n'avais pas encore de problèmes de poids, ces discours sont venus parasiter ma perception de l'alimentation et surtout ont toujours mis un voile sur l'écoute de mon corps. Quand mes parents étaient encore ensemble, les friandises accompagnaient toujours les soirées télé et quand ils se sont séparés, les friandises étaient un réconfort. Aujourd'hui, j'ai vraiment l'impression que mes pulsions sont liées à ce besoin de réconfort. Longtemps fumeuse, j'ai appris à vivre sans tabac mais il me manquait toujours quelque chose. Enfant, j'ai sucé mon pouce jusqu'à 12 ans (et oui!!!), ensuite je me suis rongée les ongles pour enchaîner avec les cigarettes. Heureusement, je n'aime pas l'alcool :) Maintenant, je grignote devant la télé. Je ne  vois pas comment m'ôter ce plaisir (parfois excessif). Si certains d'entre vous se retrouve dans ce texte, n'hésitez pas à partager, pour "papoter"!

Commentaires

kim22
Abonné

Hello Miras,

Tout comme toi le grignotage devant la tv est maintenant devenu une habitude. Je pense que je devrais essayer de grignoter sans TV et de porter plus attention à ce que je mange. Merci en tous cas pour ce témoignage /6°

Tous les hommes pensent que le bonheur se trouve au sommet de la montagne alors qu’il réside dans la façon de la gravir.
opitwix
Ancien abonné

Je vais aussi essayer d'essayer de grignoter sans éléments "perturbateur" 

Ne fais pas aux autres ce que tu n'aimerais pas que l'on te fasse.

oceanepbe
Inscrit

Bonjour Miras !

Avec les beaux jours qui arrivent, essaie d'éteindre un peu plus la télé. ;)

C'est la meilleure période pour prendre goût à passer du temps dehors. Que ce soit le sport, la promenade, la photographie, le jardinage, la lecture à l'ombre d'un arbre, seul(e) ou entre ami(e)s, il y a certainement une activité ou une passion qui te permettra de t'éloigner des écrans et de t'occuper l'esprit pour éviter les grignotages !

Une copine qui comme toi grignotait beaucoup passe désormais son temps à photographier les insectes dans la nature ! Chacun son passe-temps mais ça semble lui faire le plus grand bien !

Excellente continuation à toi.

Chris34
Ancien abonné

Bonjour Miras,

où en es-tu aujourd'hui ?
Personnellement, une chose qui m'a aidé pour les pulsions orales (sucer son pouce et ronger ses ongles) et que m'a donnée ma psy :
une technique de respiration, qui permet d'éviter l'hyperventilation et l'accumulation de tensions : essaie de bien respirer avec ton ventre (comme les bébés) et pas avec le haut de la cage thoracique (comme la plupart des adultes).
Le rythme : 2-4-2-6.
Tu bloques pendant deux secondes, tu inspires à fond sur quatre secondes, puis tu rebloques pendant deux secondes, et tu expires à fond, bien profondément, pendant six secondes. Fais-le dès que tu sens une tension intérieure (qui amène souvent aux compulsions orales). Je le faisais pendant 3 minutes minimum, 3 à 5 fois par jour, et ça m"a aidée à diminuer les pulsions.
Bon courage à toi, je te souhaite une bonne continuation !

Anaelle
Abonné

Est ce qu'on sait d'où vient cette tension intieure? J'ai appris a la ressentir avant une crise. C'est comme de l'énergie bloquée à l'interieur et qui ne pourrait pas sortir.
(Mon truc c'est d'agiter tres fort les mains pour l'evacuer, mais inutile de dire que je ne peux le faire que quand je suis toute seule 😅)

Chris34
Ancien abonné

Je sais que dans mon cas ça peut venir de plusieurs sources : ennui, énervement, insatisfaction... et surtout d'un perfectionnisme toxique. Plus j'essaie de tout contrôler, plus je mets la barre haut et plus je suis insatisfaite. Ce qui me fait passer les nerfs sur les ongles. C'est la pensée du "j'aurai pu faire mieux, c'est pas assez bien".
Plus généralement je pense que n'importe quelle émotion négative peut conduire à cette tension interne, ce n'est pas tout le temps une histoire de performance ! Reste à voir comment évacuer ce qu'on ressent : soit on l'exprime, soit on la canalise (sport par exemple), soit on la retourne contre soi en allant manger...

X