manger à al vue de la nourriture - 12112011

Bonjour,

que faire pour ne pas manger à la vue de la nourriture ? Ne plus acheter d'aliments "tentateurs" ?

C'est un point très difficile pour moi.

Commentaires

Laurette2.
Abonné

Je me suis posée la même question ! Et j'y ai répondu en me disant que ne plus acheter l'aliment tentateur, c'était encore faire de la restriction, donc alimenter le cercle sans fin.

En fait, je crois que ça fonctionne comme ça : si je me prive d'un aliment, le jour où j'en mange (peu importe la raison), il se dit : "Quelle aubaine ! ne ratons pas ça !" et là je craaaaaaque ! Et j'en mange beaucoup trop. Quand je le ré-introduis, comme j'en ai été privée longtemps, dans un premier temps j'en consomme en grandes quantités, ou tous les jours à tous les repas. Avec le temps, quand mon corps a compris qu'il en aura à nouveau quand il en aura envie, il se calme et j'en mange moins voire pas du tout. J'ai lu quelque part l'histoire d'une fille qui était maintenant capable de garder une barre de chocolat dans son tiroir sans y toucher... Je crois aussi que quand on avance dans le programme, il y a des exercices pour arriver à ça.

caramille.
Abonné

A mon avis c'est tout simplement le fait que quelque chose qui n'est pas interdit est moins attrayant.

Si tu es en restriction, que tu te prives de tout, par exemple de chocolat. Le jour où tu vas t'autoriser à en manger la tablette risque fort d'y passer avec dans ton esprit "tant que j'y suis je finis tout et ensuite je n'y touche plus pendant X tps" et ainsi de suite.

Si tu sais que tous les jours tu vas pouvoir manger une barre de chocolat, en guise de dessert par exemple, et bien tu verras qu'au bout de quelques jour ça va perdre de son intérêt. C'est un exo que j'ai fait à l'époque avec succés qui est dans le livre du Dr Zermati "maigrir sans régime" : remplacer pendant plusieurs jours son dessert du midi et du soir par une quinzaine de g de chocolat et ce en dehors de tout autre dessert.

Tu peux faire cela avec des biscuits, ou si tu es salée remplacer ton plat principal par un truc salé qui te fait craquer (chips, saucisson, etc...)

Et tu verras à partir du moment où ce n'est plus interdit, que tu sais que tu pourras en remanger quand tu veux mais en quantité raisonable, tu risques même de trouver certains aliments pas si terribles que ça au fond : un peu écoeurants ou trop salés ou trop pateux...

J'oubliais : ces aliments doivent être dégustés lentement en en sentant bien le gout.

jpzermati
Votre coach

Bonjour Eileen,

Eprouver une forte envie de manger à la seule vue de la nourriture porte le nom d'externalité. Ce phénomène est favorisé par les comportements de restriction et par l'impulisivité alimentaire. Ces deux difficultés sont abordées au cours du programme.

Dans un premier temps, il est important de sortir de la restriction. Quand vous avez faim, profitez de votre faim pour satisfaire vos envies. Il est clair que tous les aliments que vous consommez ainsi sans tabous deviennent progressivement moins attractifs. C'est un premier pas, d'autres exercices qui concernent spécifiquement ce type d'aliments suivront. Les exercices de pleine conscience vous aideront en même temps à mieux maitriser votre impulsivité.

En attendant, mieux vaut ne pas avoir de trop grands stocks de ce type de nourriture à la maison. Mais ne pas en avoir du tout ne serait pas une bonne solution non plus.

Il vous faut trouver une position intermédiaire et surtout travailler dans les deux directions indiquées afin que vos efforts portent leurs fruits.

Bon courage.

JP

Merci pour vos messages.

Dr Zermati, je n'avais jamais pensé à l'impulsivité alimentaire. Mais c'est vrai que je suis quelqu'un de très impulsive0 Je en suis pas encore arriver à l'apprentissage de la gestion de ce sentiment dans le programme.

Concernant l'achat de "choses" qui me font craquer, je me suis dit que je vais avoir juste un paquet de mes biscuits au chocolat adoré et puis les autres en quantité normale, ceux pour lesquels je suis sur de ne pas faire de compulsions. Il faut dire que ces achats en deviennent presque maladifs à la longue.

Mais après 10 de régime, je pense qu'une partie de moi a le souvenir de la restriction.

Enfin, je suis contente de moi car hier je n'ai presque pas mangé et réussi à jetter ce dont je ne voulais plus à la poubelle. Et d'ailleurs aujourd'hui, j'ai envie de manger des pommes et des yaourts natures ! Arrive-je enfin vers la régulation alimentaire ? Je l'espère.

Haut de page 
X