Manger en public - le 25/02/2012

black-kam.
Abonné

Bonsoir à tous,

 

Je travaille actuellement sur l'item "les sources de stress liées à mon poids" et notamment "je mange un aliment tabou en public".

 

J'engloutis vite-fait, sans plaisir, surtout ne pas penser, surtout s'oublier, surtout s'en aller...

Alors que la RPC et l'image refuge me détendent toujours quelque soit l'intensité de mes émotions, là elles me stressent.

 

Pourquoi ce blocage ? Suis-je la seule ?

 

Merci pour vos réponses

Commentaires

papaye971
Ancien abonné

Je comprends pourquoi tu te sens stressée de manger en public!

Personnellement, ça ne me fait pas grand chose! mais c'est vrai que les gens nous épient! comme on est gros on a pas le droit au plaisir!

ça me rappelle ma collègue qui m'a sortie une fois, toute bienviellante!: tu sais, tu ne devrais pas boire ce coca! c'est pas bon pour toi, tu devrais plutôt manger 5 fruits et légumes!

 

La fille ne e connaît même pas, ne sait rien de moi, mais se permet de me conseiller!

pffff

Elle est loin d'elle la seule à vouloir BIEN nous conseiller! 

donc tu vois, les gens nous guettent, nous jugent, nous conseillent, du coup, manger des frittes ou une glace en public, c'est normal qu'on se sente stressée !

Lyphaé.
Abonné

Je me souviens, un jour au boulot, une fille me regardait manger des frites avec une drôle de tête. Je voyais bien que mes frites la gênaient alors je lui ai dit un truc du style "il faut bien se faire plaisir de temps en temps, quand on en a envie, non ?".

Elle m'a jeté un regard complètement incrédule et à moitié méprisant, l'air de dire que non, on ne pouvait pas se faire plaisir de temps en temps. On aurait dit que je l'avais injuriée tellement elle paraissait choquée.

Ce genre d'expérience ne m'arrive pas fréquemment (et il y a bien pire, comme le témoignage de Papaye) mais ça arrive et c'est comme ça... Il faut juste apprendre à l'accepter, je suppose (plus facile à dire qu'à faire).

black-kam.
Abonné

Justement...

Quand je mange une viennoiserie, on me dit "5 minutes dans la bouche... 10 ans sur les fesses !"

Ou quand je mange des bonbons "tu t'en voudras cet été sur la plage"

Ou des frites "bon ce soir, c'est soupe et thé!"

Ou du jus d'orange "Un Diet'coke c'est 1kcal !"

Ou même quand je mange des légumes "ouh ça sent le régime tout ça!"

Ou quand j'ai pas faim "C'est pas bien de sauter un repas..."

 

Des exemples comme ça, j'en ai plein...Comme nous toutes d'ailleurs...

lola74.
Abonné

C'est vrai qu'on se sent épié... Un midi de cette semaine, je suis allée me promener avec mon chéri le long de la seine, on croise une femme amis j'avoue que je ne l'ai absolument pas vue en fait... et lui me sort "pourquoi c'est toujours les gros qu'on voit manger des pains au chocolat ou autres ?".

Je lui ai juste répondu que c'était parce qu'il ne faisait pas attention aux maigres, qu'en fait, il y a plein de gens qui mangent, mais que ça ne le choque que quand c'est des gros.

Je précise que mon chéri n'est certainement pas à son poids d'équilibre, a été très mince pendant des années et vit mal d'être plus enveloppé qu'avant (mais bon ça fait plus de dix ans maintenant...).

Parce que moi, des maigres qui s'empiffrent un sac de M & M's pendant des heures interminables j'en ai vu plein !!!

et je ne les ai pas jugés, je m'en fiche moi, au pire ils me font envie avec leurs sucreries ou autres dont je me privais en permanence en pensant que ce n'était pas bien d'en manger !

Moi aussi les gens me disent plein de trucs "tu devrais faire ci ou ça, ce n'est pas bien de manger ceci ou cela", mais ce n'est aps pour nous qu'ils le disent, c'est pour eux !

Si mon homme juge les "gros" qui mangent en public c'est lui même qu'il juge ! parce qu'il est persuadé qu'il est gros parce qu'il mange des trucs "qui font grossir" et qu'il ne veut pas admettre que c'est parce qu'il finit toujours les plats "parce qu'il ne faut pas jeter" qu'il mange trop, pas parce que je ne lui fais pas manger que des haricots verts bouillis (beurk).

alors oui, cet exercice est difficile pour certains d'entre nous, mais en fait qui s'intéresse vraiment à ce qu'on mange à part nos mamans quand on est enfant ?

Parce que moi, perso, j'en ai rien à faire que quelqu'un, gros, mince, maigre, mangeur régulé ou non, mange un gros feuilleté au fromage dans la rue devant moi, sauf s'il ne sait pas manger proprement et que ça me dégoûte ou que j'ai faim et que ça me donne envie... Alors je ne vois pas pourquoi les autres s'intéresserait autant à ce que je fais dans la rue...

bon courage !

Louloute_15.
Abonné

Hello tout le monde,

 

Je comprends complètement ce sentiment et ça me fait cet effet quand par exemple je n'ai pas le temps de manger le midi, et que je suis obligée de prendre un sandwich (par exemple dans le train) et j'ai l'impression (rêvée ou non) que tout le monde me regarde !

Pourtant c'est seulement mon déjeuner du midi, je n'en suis pas à mon 20ième de la journée !!

Je crois que ce serait une bonne marche de franchie que de se moquer du regard des autres, même si c'est carrément plus facile à écrire derrière mon écran que de le faire dans la vraie vie.

Je ne sais pas si je me trompe, mais j'ai la sensation que Linecoaching va m'aider à être plus en harmonie avec ma faim/mon poids/ma relation à la nourriture et que peut-être je pourrais regarder à mon tour tous ces gens et penser "mais moi je vais bien, et je sais que je vais bien"

J'imagine que lorsque nous porterons tous un peu plus de "bienveillance" sur les gens dont la morphologie est différente de la notre, il y aura déjà du progrès de fait !

 

En attendant, beaucoup beaucoup de courage à vous, notamment à celles qui endurent le regard des collègues (je trouve que c'est encore pire, car on n'a même pas l'illusion d'une amitié ou d'un sentiment d'amour, vu que ce ne sont pas des amies mais des collègues)

jpzermati
Votre coach

Bonjour black-kam,

Je vous rappelle que le but de la PC n'est pas la relaxation. Mais la prise de conscience de tout ce qui se passe en nous.

Et là, pour le coup, il semble s'en passer pas mal. Manger en public en pratiquant un exercice de PC se transforme en EME. Vous prenez conscience des pensées et des émotions qui traversent votre esprit et aussitôt ces inconforts déclenchent des envies de manger... pour chasser pensées et émotions difficiles. Le fameux cercle vicieux !

C'est le regard des autres et la crainte de leur jugement évaluateur qui viennent activer vos pensées automatiques.

Je vous propose de prendre justement le temps de les observer sans vous dérober. Ces pensées que vous craignez tant sont avant tout les votres. Il est probable que certains passants les partagent avec vous. Mais il est aussi possible qu'ils s'en moquent. Une chose est certaine c'est vous qu'elles dérangent et qu'elles font manger.

 

Il ne s'agit donc pas d'un blocage. Mais d'une manifestation habituelle du stresseur poids chez une personne souffrant d'impulsivité alimentaire.

Il vous faut donc continuer à travailler fortement ces deux problèmes.

Bon courage.

JP

Haut de page 
X