Méthode Montignac

saha.
Abonné

Bonsoir,

je voudrais connaitre votre opinion par rapport à la méthode Montignac.

L'année dernière je m'étais inscrite au site de coaching (....) et j'avais commencé la méthode.

franchement je n'ai vu aucun résultat en terme de perte de poids, mais je me souviens que mon humeur était très bon, je me sentais très bien, lumineuse, je dirais.

j'ai abandonné la méthode puisque je ne voyais pas de résultats sur la balance (malgré ceux-ci fussent scientifiquement garantis) et j'ai perdu patience.

personnellem je la trouvais bonne et équilibrée, pas trop restrictive. je pose la question aussi parce que je me demandais si je ne pourrais pas faire un binome entre votre méthode et la sienne....histoire de aider un peu les kilos à partir plus rapidement....

merci d'avance de votre réponse et bonne journée

Commentaires

Christelle.
Abonné

Bonjour Saha,

Je n'ai pas fait le régime Montignac (c'est l'un des rares que je n'ai pas fait). Donc je viens d'aller faire un tour sur le site pour voir en quoi il était scientifiquement prouvé. Et j'y ai lu : 

"Elle conseille seulement de faire les bons choix dans chaque catégorie, à partir de critères nutritionnels simples :

 

  • Les glucides sont choisis en fonction de leur Index Glycémique (IG), car plus l’IG est bas plus l’amaigrissement est significatif !
  • Les graisses sont choisies sur le critère cardio-vasculaire car certaines diminuent les facteurs de risque et contribuent même à la perte de poids."

 

et donc, ces phrases raisonnent en moi comme des phrases de contrôle. 

Ah ce coup-ci, on ne compte plus par rapport à des calories, des protéines ou des heures, mais par rapport à des index glycémiques !

Donc si ce n'est pas de la restriction alimentaire et du contrôle de ce qu'on ingère sans tenir compte de ses sensations et donc un régime, je ne sais pas ce que c'est.

Personnellement j'aurai peur de stresser parce que pour une fois j'aurai mangé un aliment à mauvais index glycémique et de sentir ma journée fichue parce que la balance des index glycémiques aura penché du mauvais côté !

Je crois qu'il vaut mieux choisir ce qu'on mange en fonction de sa couleur, de son odeur, du plaisir que l'on va avoir en mangeant. 

En plus, ça doit revenir au même. Si on mange un aliment à index glycémique élevé (des chips bien grasses), qu'on en mange moins parce que forcément cet aliment nous rassasie plus qu'une feuille de salade à index glycémique super bas, et qu'on remange plus tard parce que la faim forcément aussi se manifestera plus longtemps après des chips qu'après de la salade, le ratio index glycémique avalé sur le nombre d'heures sans manger doit finalement être identique.

Donc ce n'est vraiment pas la peine de se prendre la tête à compter des index :-)

sikkim.
Abonné

Bonjour,

Je dirai même plus : inutile de se prendre la tête à compter les index, à différencier les sucres (complexes, simples, IG haut, bas, en travers, etc); à calculer le rapport oméga 3/6, à prendre telle huile pour la salade telle autre pour la cuisson, etc.

Avant les années 60/70 je doute que les gens se préoccupaient de ce genre de concept. Et une chose est sûre, ils souffraient moins d'obésité.

Je rêve de me sortir tout ça de la tête et d'en revenir à plus de simplicité, de bon sens, et surtout à mon goût.

saha.
Abonné

Bonjour,

merci pr vos réponses. je suis d'accord avec vous: le méthode requiert du control et de la restriction puisqu'effectivem il y a tt un tas d'aliments qui doivent etre éliminés A VIE de la liste des courses. mais déjà il y en a plein qui les remplacent tranquillem (je vous fais l'ex des patates douces contre les patates classiques - d'ailleurs j'ai comme cela découvert les patates douces que j'ai trouvées très bonnes) et aussi la chose qui m'avait marquée, et je ne peux pas le nier pour une question d'honneteté, c'est que mon humeur était bcp plus stable et positif.

j'attends ma réponse de la part des docs avec patience tt en sachant que, bien sur, il y avait des restrictions, bien sur ils allèchent avec l'expression "a volonté" mais justement, cela pourrait facilem se traduirent "à satiété" et là il n'y a plus de problèmes (souvent il suffit juste de se déplacer un tantinet pour voir les choses différement)...à suivre

bonne journée

G.Apfeldorfer
Votre coach

 

Bonjour Saha,

Ah, cette idée qu’on pourrait faire un régime et en même temps, qu’on pourrait se réconcilier avec ses aliments et avec soi-même ! Je comprends qu’on puisse avoir cette idée : on veut d’une part aller plus vite, et avoir ce sentiment qu’on a le pouvoir et la volonté.

Christelle, vous avez bien raison et le régime Montignac est bien évidemment un régime. On mange non pas en fonction de ce que nous dit notre corps, au travers de nos sensations alimentaires, mais en fonction de ce que nous dit Monsieur Montignac.

Je rappelle que tous les régimes, y compris les plus farfelus, marchent très bien dans un premier temps, disons les 6 premiers mois. Puis, les mécanismes de régulation du poids reprennent le dessus, et on finit par perdre le contrôle et remanger tout ce qu’on s’était interdit, avec tous ces kilos qui nous reviennent en boomerang.

On ne peut pas coupler un régime, c'est-à-dire, un contrôle volontariste, et l'écoute, c'est-à-dire le respect de ses sensations alimentaires. Ces deux positions sont diamétralement opposées.

Qui veut aller vite risque de ne faire que des allers-retours ! Bien au contraire, nous privilégions ici la voie naturelle, celle d’une régulation du corps qui se réinstalle peu à peu dans le poids qui est son poids naturel.

L’important, c’est d’être gentil avec soi-même, et de retrouver cette écoute de ses sensations alimentaires, de ses émotions et de ses pensées, d’avoir de la patience pour soi. Voilà ce qui permet de quitter la violence exercée sur soi, le contrôle, pour en venir à l’écoute de soi.

Chi va piano va sano !

saha.
Abonné

....e va lontano!
 

je me permets de compléter votre phrase, Doc!

merci pour votre réponse du dimanche matin....mais vous ne vous reposez jamais??? :)

de toute manière, juste pr confirmer ma bonne fois et mon engagement sérieux, j'ai le plaisir de vous annoncer que ce matin la balance affichait des grammes en moins! c'est pas beau ça? oui, c'est beau.

un petit pas pr la balance, un grand pas pour...moi!

Bonne journée

JOEL
Abonné

Saha

Oui je connais et j'ai pratiqué la méthode Montignac! C'est celle qui parlait de dissociation ? mais çà date un peu et les méthodes pour maigrir changent avec la mode...

Je me souviens que j'avais réussi à perdre pas mal de poids avec cette méthode originale mais j'ai tout repris et bien plus dès que j'ai arrêté ou que j'ai perdu le fil...

C'est ce que je reproche le plus aux régimes : çà marche vite et bien mais les résultats sont décevants sur le long terme... Je pense qu'ils n'adressent pas le terrain c'est à dire les fondamentaux qui font maigrir... comme par exemple se regarder, réfléchir à ce que l'on mange et pourquoi on mange...

katy1308
Abonné

Moi aussi j ai fait la methode Montignac deux fois je crois et bien sur que j avais maigri comme avec tous les regimes d ailleurs.

Je me souviens aussi vivre en Martinique et entrer dans un supermarche et ne plus savoir quoi acheter, car je ne savais plus si a ce moment la je faisais Montignac ou Weight Watcher, alors quand on en arrive la et bien ca va pas plutot mal!!

Je suis heureuse maintenant de pouvoir manger tout ce que Montignac m interdisait et de ne plus me preoccuper si oui ou non j y ai droit ou pas. Je suis seule a pouvoir decider ce que je dois ou pas manger et maintenant lorsque je rentre dans un supermarche, je me demande seulement ce qui me ferait vraiment plaisir et ce qui est amusant c est que je ne suis pas specialement attire par ce qui etait interdit, non je me regale souvent d une salade de tomate avec de la feta et une bonne tranche de pain.

Mais maintenant c est moi qui decide et non plus Montignac ou une autre personne qui est devenu millionaire en me disant quand, quoi et comment je devais manger.

 

 

Haut de page 
X