niveaux de faim et appétit - 16042012

Bonsoir, j'ai encore un peu de mal à ressentir les niveaux de faim mai sj'y parviens petit à petit.

Cependant, je me demande si la faim nous indique la quantité à manger. Je m'explique : petite = petit repas, grande faim = grand repas ? Lors de la grande faim (je suis parfois à ce niveau là, surtout ces derniers temps parce que ma fille est malade et n'est bien que dans mes bras donc j'ai du mal à trouver le temps de manger ), j'ai du mal à ressentir la sasiété. ce qui me fait penser que j'avais peut être besoin de "beaucoup manger".

Du coup, peut être que durant les quelques jours où ma fille était malade j'étais dans une sorte de jeûne ? D'où un grans appétit par la suite ?

En me relisant je vois que mes idées ne sont pas très claires ! J'espère que vous me comprendrez .

Commentaires

magg.
Abonné

Bonjour Eileen,

Pour répondre à une de tes interrogations, je crois que je commence à découvrir que "grande faim" n'est pas forcément égal à "grand repas"!

J'ai souvent très faim, mais je m'apperçois qu'en fait, quand je commence à manger, je suis assez vite rassasiée, et que bien souvent je dépasse ma sasiété en me disant "j'avais très faim, donc il faut que je mange plus pour combler cette grande faim", alors qu'en fait, elle est déjà comblée!

Après j'imagine que c'est différent pour chaque personne, et la sasiété n'est pas facile à reconnaitre, mais le programme nous aide à découvrir cela petit à petit!

Magg

Nikaia.
Abonné

Bonjour Eileen

je pensais initialement en effet que la petite/moyenne et grande faim était liées à la quantité d'aliment à manger mais mon expérience maintenant me dit différemment. c' est plus une question de temps par rapport au prochain repas : il faut que tu manges "dans un avenir proche" / "maintenant serait le bon moment" / "MAINTENANT c'est urgent" ...

La quantité à manger c'est ton expérience (je suis sur l'expérience de "fractionnement" où j'essaye de réduire les reps et je vois si la faim réapparait plus tot ou pas .. cela devrait m'aider à évaluer la taille des repas), tes envies et ton appétit qui vont te donner des indications et la satiété qui va te dire quand t'arrêter ...

D'après ce que j'ai compris, si tu dépasses ta "grande faim" ton cerveau se met en mode "jeûne" et tu auras moins faim ensuite ... mais j'imagine qu'au moment de sortir de la période de jeûne, le corps va reconstituer ses réserves en augmentant l'appetit ... c'est donc en effet peut etre ce qu'il s'est passé pendant la maladie de ta fille .. avec le stress tu as laissé passé la grande faim, tu es entrée en "jeûne" ... et tu récupères derrière ...

bon courage

Nikaia

Merci beaucoup pour vos réponses.

Oui je pense que j'étais dans une forme de jeûne ou quelque chose de similaire. Et vu que je n'ai pas eu le temps de me concnetrer sur mes sensations. Mais comme l'a dit un jour notre cher Docteur A., on ne faitt pas toujours ce que l'on veut dans la vie. Mais, le fait ets que j'ai toujours peur de "trop"manger souvent et ensuite d'être barbouillée.

Je viens de terminer l'étape du fractionnement des repas qui a été une révalation pour moi. Je viens de voir que je peux "tenir" avec moins de nourriture. Ce qui soit dit en passant me fait faire des économies!  Mais j'ai toujours du mal à ressentir la satiété par moment. D'ailleurs, j'ai remarqué que c'est plus facile de sentir cette sensation lorsque l'on "connait" les aliments d'où l'idée géniale du "répertoire alimentaire" !

Concernant les niveaux de faim, je prends conscience que j'attends bien souvent la toute fin de la bonne faim. J'ai encore du pain sur la planche si je peux dire !

Paquito
Parrain

D'après nos chers médecins, l'intensité de la faim nous renseigne sur l'urgence à manger, et non sur la quantitté. Et mine de rien, c'est une information très importante (je trouve). Et je la vérifie souvent : j'ai une grande faim, je commence à manger, et je suis rassasié rapidement. C'est surprenant au début, mais ça signifie qu'il faut oublier nos idées reçues : grande faim/gros repas.

Haut de page 
X