nouvel exercice de fractionnement, faim et nausées - 09072012

clementine77.old.
Abonné

Bonjour

J'en suis presque à la faim de mon parcours (au bout de quasi un an, mieux vaut tard que jamais...)

et là je me rends compte que j'ai écrit "faim" au lieu de "fin" !

Je pratique actuellement le deuxième exercice de fractionnement des repas. Il me pose bien moins de difficultés que le premier, sans doute parce que je panique moins face à ma faim.

Avec cet exercice, je mange moins, voire nettement moins, peut-être est-ce trop. Je n'arrive pas encore à bien doser.

La nuit dernière, j'avais une faim à 4/10 à 23h, mais je n'ai rien mangé. Ce matin, j'avais des nausées en attendant de manger, et je me demande si ces nausées ne sont pas liées à cette faim. je précise que je en suis pas enceinte.

Ces nausées peuvent-elle être un indicateur de ma faim ? Ou bien est-ce forcément lié à autre chose ?

Merci d'avance pour votre réponse.

Commentaires

Zéphyr.
Abonné

Bonjour Clémentine,

Bravo pour ton parcours! Alors je te réponds (en vitesse car je suis au bureau, chut tu n'as rien entendu!), j'ai parfois aussi des nausées lorsque j'ai faim, elles passent si j'avale un tout petit quelque chose, puis la faim revient. Je pense que c'est du à ce "jeune" nocturne car c'est surtout la faim du matin qui est accompagnée de cette petite nausée.

Encore un petit truc: pardon si je me trompe, mais mieux vaut manger un tout petit peu que pousser trop loin dans l'attente du retour de la faim, il ne faudrait pas que tu fasse un malaise. Mais je crois pouvoir te rassurer en te disant que ce n'est pas grave de ne pas manger juste avant de te coucher, c'est d'ailleurs ce que j'ai toujours fait (et je peux même dire que c'est une des seules choses rassurantes dans mon cormportement alimentaire, pas de compulsions avant de dormir ou pendant la nuit :o/ ), et les petites nausées ne sont pas graves.

Bon parcours!

 

Fabou

clementine77.old.
Abonné

Merci Fabou pour ta réponse et tes encouragements !

toi aussi ça fait un moment que tu es sur LC, je vois... Nous sommes presque des "vieilles" ! ;-)

Je crois que tu as raison : je devrais manger plus tôt. Sans doute un reste tenace d'envie de maigrir et de l'idée que ça ne passera que par la souffrance et la privation... difficile de se défaire des vieux conditionnements !

Zéphyr.
Abonné

OK "vieilles" sur LC je prends... même si j'aurais préféré  "anciennes" ou expérimentées ;o)

et du coup je rebondis (hahaha...) sur ta remarque , souffrance et privation c'est ter-mi-né, comme le dit Zermati il faut redonner sa place au plaisir et reconnaitre qu'il est un grand moteur de l'action, et sans action, on se laisse aller n'est-ce pas? (bon je vais me remettre au travail cette fois)

à bientôt

poneyville92.
Abonné

[quote=Clémentine77]

La nuit dernière, j'avais une faim à 4/10 à 23h, mais je n'ai rien mangé. Ce matin, j'avais des nausées en attendant de manger, et je me demande si ces nausées ne sont pas liées à cette faim. je précise que je en suis pas enceinte.

Ces nausées peuvent-elle être un indicateur de ma faim ? Ou bien est-ce forcément lié à autre chose ?

[/quote]

Pour moi, en cas de grande faim, les creux, gargouillis, vides de l'estomac disparaissent au profit de la nausée, des maux de tête  et des sensations de faiblesse.

La nausée peut effectivement être un indicateur, en général de grande faim

lissiboa.
Abonné
Hello Clémentine77 pour ma part, j'ai découvert que je peux faire des nausées presque malaises même si je suis encore limite faim normale. Pas forcément uniquement pour la grande faim. C'est assez désagréable, mais ne dure pas longtemps heureusement, mais l'impact est fort au moment où ça arrive, j'ai l'impression que je vais m'effondrer mais encore une fois, ça ne dure pas...... je me suis ainsi faite une raison ça fait partie de comment je fonctionne, je ne le choisis pas..... voilà ce que je voulais partager autour de ce sujet bon courage à nous toutes et tous ;))
Gérard Apfeldorfer ancien
Votre coach

 

 

Bonjour à toutes et tous,

Je réponds sur cette affaire de nausées. Oui, la grande faim peut s’accompagner de sensations nauséeuses, de faiblesse physique et mentale, voire de sensation de malaise chez certaines personnes. Sans compter qu’on est de mauvaise humeur ! Cela passe effectivement avec très peu de nourriture, comme le fait remarquer fabou.

La nuit est une période de jeûne normale, et le matin, on dé-jeûne. Bien sûr, être affamé à ce point est pénible et je ne vois pas au nom de quoi on pérenniserait cette conduite.

Mais l’exercice de fractionnement n’est qu’un exercice, destiné à pousser un peu plus loin certaines conduites pour les vivre expérimentalement, en mesurer par soi-même les résultats. Il vous faudra donc, clémentine, parvenir à un juste milieu, dans un second temps, éviter de trop manger le soir (ce qui est inconfortable) et éviter de ne pas assez manger le soir (ce qui ne l’est pas moins). En attendant, durant l’exercice, manger un petit bout de quelque chose durant la nuit, si nécessaire, est dans la logique du fractionnement.

Bonne continuation.

Haut de page 
X