Obésité massive et LC. - le 14/08/2011

Mélu.
Abonné

 

Bonjour Docteur Zermati, 

Vous avez accordé une interview à Caroline du blog pensées de ronde, et une question m'interpelle. Surtout la réponse que vous lui apportez.  Je cite :

 

Et pour les personnes souffrant d'obésité massive, qu'en est-il de Linecoaching ?

Jean-Philippe Zermati : Malheureusement, les résultats pour ces personnes là ne sont souvent pas à la hauteur des espérances. Mais nous pouvons bien sûr les aider. Nous pouvons aussi leur proposer une préparation à la chirurgie lorsqu'une telle opération est programmée. Notre méthode peut aussi les aider pour l'après chirurgie, lorsqu'ils doivent apprendre de toutes façons à manger autrement.

 

1/  Cela signifie t-il que le set point est plus difficile ou impossible à atteindre pour un obèse ? quelles en sont les causes ? 

2/ Vous parlez également de chirurgie, il me semblait que le GROS n'était pas favorable à ce type de pratique, même pour un obèse massif ? 

Pouvez vous m'éclairer sur vos propos ? 

 

Merci encore pour ce site

A bientôt

Commentaires

jpzermati
Votre coach

Bonjour Mélu,

Tout le monde peut retrouver son poids d'équilibre, y compris les personnes présentant une obésité massive.

En revanche, plus l'obésité est importante plus le risque que le set-point se soit décalé vers le haut augmente. Il est rare que la prise de poids soit totalement réversible dans ce type d'obésité. Il y a toujours une part d'hyperplasie des cellules graisseuses.

Si bien que le set-point peut se trouver à un niveau encore très problématique pour la santé et la qualité de vie. Un niveau assez supérieur au poids que la personne aurait souhaitée atteindre. Bien que souvent les personnes très obèse aient des attentes plus réalistes que les autres.

Quant à notre position par rapport à la chirurgie bariatrique. Nous sommes amenés à rencontrer des personnes présentant des obésités de plus en plus importantes (IMC >60). Ces dernières années l'obésité massive a beaucoup plus augmenté que l'obésité simple. Les régimes n'y sont sûrement pas pour rien. Dans ces situations, il est rare qu'une perte de poids suffisante puisse être obtenue avec des mesures exclusivement comportementales. Le recours à la chirurgie s'impose généralement. Mais le succès à long terme de la chirurgie dépend de la préparation du patient et du fait qu'il se présente à l'intervention avec un comportement alimentaire normalisé ou non. Il est habituel de constater une disparition des compulsions ou des hyperphagies durant la période de perte de poids qui s'étend généralement sur un an. Puis ensuite une réapparition des compulsions et un risque de reprise du poids, même après la chirurgie. Sans compter les dangers que font courir ces comportements sur des estomacs et des intestins dont le volume a été réduit.

Quoi qu'il en soit, il y a toujours quelque chose à faire pour ces personnes. Les aider à retrouver leur set-point. Les aider à accepter un set-point élévé. Les accompagner vers la chirurgie. Les aider à vivre leur changement de corps.

A très bientôt.

 

JPZ

erin94.
Abonné

Bonjour

 

je suis opérée d'un bypass gastrique depuis avril 2010.

En effet, au début nous (les by passés, sleevés, anneautés)  avons un comportement alimentaire "exemplaire", puis petit à petit les "mauvaises habitudes" reviennent, et nous repartons généralement dans la restriction cognitive avec tous les dangers que vous signalez

Malheureusement les suivis diet obligatoires lors de ces opérations se font via des dieteticiens "classiques" ...

 

Je pense personnellement qu'il serait bon que le GROS s'exprime sur ces opérations et ces suivis de regime hypocalorique classique    ;-)  

sandry.
Abonné

Je suis évidemment d'accord avec Erin.

J'ai été opérée d'une sleeve en mai 2008, et à l'époque pourtant si proche, le suivi diet et psy n'était pas obligatoire ou même conseillé.

Je n'ai pas été suivi. Oui j'ai été exemplaire au début mais les restrictions et mauvaises habitudes alimentaires sont revenues. Il est si simple de tromper l'estomac...

Effectivement le GROS devrait s'imposait davantage dans ces opérations, ça en aiderait beaucoup !

jpzermati
Votre coach

Bonjour Erin et Sandry,

Le GROS a pris position officiellement lors de son congrès 2009 qui portait sur les obésités massives.

Malheureusement, nous n'avons pas le pouvoir de faire respecter les recommandations et les bonnes pratiques avant et après la chirurgie. Vous pouvez compter sur nous popur continuer tous nos efforts dans ce sens.

 

JPZ

Haut de page 
X